Posez vos questions d’orthographe, de grammaire, de syntaxe, de ponctuation… sur Question orthographe Voltaire.

Un nouveau site collaboratif dédié aux questions d’orthographe vient d’ouvrir à l’initiative du Projet Voltaire. En vous rendant sur www.question-orthographe.fr, vous pouvez interroger gratuitement des experts et des passionnés d’orthographe afin d’obtenir rapidement une réponse à votre question de grammaire, de syntaxe, de sémantique, de ponctuation…

logo question orthographe
Il n’est pas rare de buter sur une question d’orthographe pour laquelle les correcteurs automatiques ne sont d’aucune aide, et de se perdre dans les méandres des dizaines de réponses de votre moteur de recherche. Le site Question orthographe vous apporte une solution simple, gratuite et rapide à ce problème.

En vous connectant grâce à une adresse e-mail et un mot de passe, vous pouvez questionner la communauté en quelques clics. Basé sur la collaboration et l’entraide, ce site vous propose des réponses précises et argumentées. Votez pour la réponse qui vous convient le mieux.

Vous pouvez également mesurer l’expertise des membres qui vous répondent grâce à l’affichage de leur score au Certificat Voltaire et aux points cumulés lorsque les auteurs de questions votent pour leurs réponses. Les experts dignes de confiance sont ainsi facilement identifiables.

Rendez-vous donc sur le site www.question-orthographe.fr pour poser vos questions ou développer votre notoriété en y apportant des réponses !

Articles liés

Répondre à Louise Annuler la réponse

Laissez un commentaire
*


Bonsoir à tous,

Je me permets de vous écrire car j’ai peur d’avoir mal écrit cette phrase. Pouvez-vous me dire si cette phrase est bien écrite d’un point de vue grammatical ?! Merci d’avance.

 » En postulant chez vous, je souhaiterais de nouveau travailler dans le domaine de l’orientation, un domaine qui m’intéresse tout particulièrement « .

    Bonsoir William, oui, votre phrase est grammaticalement correcte. Vous pourriez néanmoins éviter la répétition du nom « domaine ». Attention également à bien placer le point final. Bonne soirée.

Bonjour,
Est-ce qu’il existe une manière plus soutenue de dire « j’ai hâte de faire votre connaissance vendredi » ? Est-ce que « il me tarde » serait correct dans ce contexte ?
Merci d’avance

Bonjour
Dans la phrase suivante : « on dit que les orbes sont des sources d’énérgie infinies »

Si le mot « inifinies » fait référence à « sources », il est bien accordé, mais a-t-on le droit ou est-il autorisé de le mettre après un autre nom (énergie) comme dans la phrase ?
Merci d’avance pour votre aide

    Bonjour Aurélien, « des sources d’énergie infinies » (comme on dirait « intarissables ») ou « des sources d’énergie infinies » (ou « intarissables ») ; dans les deux cas c’est bien les sources qui sont infinies, et non l’énergie. Bonne journée.

Bonjour,
Faut-il mettre un S à « pâturage » quand on écrit  » deux hectares de pâturage » ? Ou le singulier est-il plus juste ?
Merci pr votre réponse précieuse !
MB

    Bonjour Mayalène, le pluriel semble plus approprié, car le nom « pâturages » est souvent employé au pluriel. D’où « deux hectares de pâturages », comme on écrirait « deux hectares de prairies ». Néanmoins le singulier ne semble pas totalement fautif non plus. Bonne journée.

    Bonjour Danièle, oui, on peut écrire « Des thermostats existant depuis 2008 » = « Des thermostats qui existent depuis 2008 ». Bonne journée.

Bonjour,

J’hésite sur l’accord du participe passé « donné » dans la phrase suivante : l’une des missions que le groupe s’est donné(es?) pour le présent et l’avenir. Merci de votre aide. Bien à vous

    Bonjour Frédéric, les deux sont possibles, mais le pluriel, qui insiste ici sur l’ensemble des missions, semble le plus approprié. D’où « L’une des missions que le groupe s’est données. » = « Parmi les missions que le groupe s’est données, il y a celle-ci. » Bonne journée.

Bonjour,
J’ai une interrogation sur l’accord à faire avec nous :
Ils nous ont sollicités ou nous ont sollicité ?
J’aurais dit la première pour faire l’accord avec le COD. Est-ce également « sollicités » avec un s si le « nous » désigne un groupe ?

Merci d’avance.

Bonjour,
Je crois que j’ai un problème de concordance des temps dans ce paragraphe, mais je n’arrive pas à le corriger. Le texte est intégralement rédigé au passé.
« Je pourrirai dans ce lit qui avait vu mourir ma femme, j’en étais convaincu.
Pourtant, un jour, quelque chose m’avait poussé à le quitter et m’avait mené au bord du lac. Alors que je regardais sa surface, je repensais à ce qu’Ambre avait écrit dans son journal. »

Bonjour,
J’ai utilisé plusieurs logiciels de correction sur cette phrase et aucun de la corrige de la même manière. Pouvez-vous m’aider, svp ?
« Merci à mes proches pour leur soutien, qu’il eut été émotionnel ou professionnel. »

    Bonjour Lily, au subjonctif plus-que-parfait on écrira : « Merci à mes proches pour leur soutien, qu’il eût été émotionnel ou professionnel. » On aurait pu écrire aussi « qu’il soit » (subjonctif présent) ou « qu’il fût » (subjonctif imparfait). Bonne journée.

Bonjour,

Dans cette phrase, je ne comprends pas pourquoi le mot « déçu » porte un S.
« Le peu d’honnêteté qu’ils ont montré nous a beaucoup déçus : nous avons cessé de les voir. »
Pourriez-vous m’éclairer ?

Bonjour, dans la phrase suivante : « je trouve utiles les recommandations de l’ONU », met-on un S à utiles, de base j’aurais dis que non mais ce sont les recommandations qui sont utiles.

Merci d’avance

    Bonjour Projetvoltaire75, oui, on écrit bien « Je trouve utiles les recommandations de l’ONU », sous-entendu « (Je trouve que) les recommandations de l’ONU sont utiles. » Bonne journée.

Bonjour, je n’ai pas trouvé d’exemples dans mes dictionnaire du verbe  »contenir » à la forme réfléchi. Elle me semble pourtant courante et correcte. La phrase  »Elles y contiennent » est-elle juste? Merci!

    Bonjour engoutes, on écrit « elles contiennent », « elles en contiennent », mais pas « elles y contiennent ». Bonne journée.

Bonjour, quelle est la bonne orthographe? Ils achetèrent une grande quantité de poisson frais ou de poissons frais. Est-ce que ´poisson’ prend un ´s’? Merci

    Bonjour Nafa, les deux sont corrects, puisqu’on peut acheter « du poisson » et « des poissons ». D’où : « une grande quantité de poisson frais » ou « de poissons frais ». Bonne journée.

Bonjour à tous,

Besoin d’aide, car je suis dans le doute concernant cette phrase : Qu’ai-je mérité pour que tu t’en ailles de cette façon ?

Ma question est la suivante. Dois-je mettre ée à la fin de mérité s’il s’agit d’une fille qui parle ? J’ai un très gros doute, car pour moi, la terminaison me semble correcte.

Merci pour retours.

« C’est une réponse qui soulagera un peu la colère et la frustration qu’avait entraînées l’échec d’une vague d’interpellations »

Bonjour,
Je peine à savoir si cette conjugaison est correcte : « qu’avait entraînées » dans la phrase ci-dessus.

Merci pour vos lumières !

      Bonjour Nick, mille excuses, votre commentaire avait été approuvé automatiquement, nous ne l’avions pas vu. Oui, c’est bien exact : le participe passé « entraîné » s’accorde ici avec le COD féminin pluriel (« la colère et la frustration ») placé avant le verbe, donc au féminin pluriel : « entraînées ». Bonne journée.

Bonjour,

si j’écris : Les pôles positif et négatif d’un aimant…

Mon correcteur me dit de mettre un s à positif et négatif alors qu’il n’y a qu’un seul pôle positif et un seul pôle négatif.

N’y a-t-il pas un contresens flagrant si je rajoute ce s à positif et à négatif…

Est-ce que cela reste du français correct si je l’écris comme plus haut ?

Est-ce que la solution de rajouter une virgule Permettrait de respecter les règles du français : Les pôles, positif et négatif, d’un aimant… même si dans l’utilisation très répétées que je dois faire des termes positif et négatif dans mes écrits cela rend la lecture difficile ?

je n’ai hélas pas la possibilité, vu le grand nombre de fois très rapprochée où j’utilise ces termes, de répéter les termes pôle ou extrémité sous la forme le pôle positif et le pôle négatif.

quelqu’un peut-il me donner une solution ?

Dyslexiquement vôtre!

    Bonjour Christophe, vous pouvez écrire « les pôles positif et négatif d’un aimant », sans virgule (d’autant qu’il y a déjà une conjonction de coordination). Cette tournure est grammaticalement correcte. De la même manière, on écrira « des drapeaux bleu, blanc, rouge ». Bonne journée.

Bonjour,
Je suis tombé sur cette phrase et cela m’a interpellé….
 » La vague s’apaise-t- elle jamais ?  »
La trouvez-vous correcte ? Avec un sens positif de « jamais » …
A moins d’ajouter un « ne » …

    Bonjour Fafa, en effet, il manque le « ne » qui va de pair avec « jamais ». D’où « La vague ne s’apaise-t-elle jamais ? » Bonne journée.

    Bonjour Fafa,

    Les deux sont possible, ici « jamais » peut être au sens de « une fois », ou « un jour », ou au contraire au sens négatif.
    Le sens n’est pas tout à fait le même.

      Bonjour Correcteur anonyme, merci de votre réponse. Je me permets de corriger une petite coquille dans votre message : « Les deux sont possibles ». Bonne journée.

Je n’arrive pas à trouver de réponse fiable sur un accord.

Stéphanie dit : « il m’a proposé de venir quelques jours à la montagne avec lui »

Proposé ou proposée ?
En tant que COI ça ne devrait pas, mais comme c’est elle qui s’exprime, et donc ça devient réflexif, est-ce que ça ne change pas l’accord en le mettant au féminin ?

Bonjour,
Doit-on écrire : « Mes expériences antérieures au sein d’établissement public et privé » ou bien « Mes expériences antérieures au sein d’établissements publics et privés » ?
Merci

Bonjour,
Comment faut-il écrire phrase dans l’expression les type de phrases (interrogative, …)?
Perso je mets un s à phrase mais finalement ça ne me choque pas de le voir écrit sans s.
Salutations.

    Bonjour robin, on écrit « les types de phrases », avec un « s » à « types » et un « s » à « phrases ». On met au pluriel le nom qui suit « des types de » (mais aussi « des genres de », « des espèces de », « des sortes de », « des variétés de ») quand le nom qui suit renvoie à quelque chose de concret, que l’on peut compter. On écrit donc : « des types de phrases » (il y a plusieurs phrases, on peut effectivement les compter). En revanche, on écrira « des types de cuisson », « des genres d’humour », « des types de courage »… Bonne journée.

Bonjour,
Voici ma question:
Dans les phrases où l’on trouve la formule « c’est que » je ne comprends pas quelle est la nature de la proposition subordonnée qu’elles intruiduisent.
Exemple: « Ce que nous voulons, c’est que cela cesse » est ce que la proposition subordonnée est introduite par  » c’est que » ou par « que » ? Parce qu’en fonction de la réponse, la nature de la propoproprsition est totalement différente, puisque:
– « c' » est un pronom démonstratif ( = proposition sub relative)
-« Que » est une conjonction de coordination ( = proposition sub conj. complétive)

    Bonjour chaspaym, on écrit « Les fournisseurs pour lesquels il nous manque », même si la tournure n’est pas très heureuse. Bonne journée.

Bonjour, je viens de tomber sur un oeuvre Japonais dont le titre est :  » Le dit DU genji »
Genji étant un nom propre je ne comprend pas pourquoi le <> a été utilisé dans ce contexte.

    Bonjour Chriss, vous pouvez écrire « La secrétaire trouve que je ne fais pas mon âge. » ou « La secrétaire a trouvé que je ne faisais pas mon âge. » Bonne journée.

Bonjour,
lorsque l’on est lundi et que l’on dit « jeudi prochain », doit-on comprendre jeudi qui arrive de la même semaine, ou jeudi de la semaine prochaine?

Merci

    Bonsoir Max, quand on dit « jeudi prochain », c’est assez vague, ce peut être le jeudi qui arrive immédiatement ou le suivant. C’est pourquoi il est d’usage de préciser « jeudi de la semaine prochaine » (certains disent même plaisamment « jeudi prochain prochain », pour indiquer que ce n’est pas le jeudi de la semaine où l’on se trouve) ou encore jeudi « en huit » (jeudi de la semaine prochaine), voire « jeudi en quinze » (jeudi dans deux semaines) : https://dictionnaire.orthodidacte.com/article/definition-en-huit. Bonne soirée.

Bonjour,
Je suis en train d’écrire un poème et je bute sur une phrase qui me semblait pourtant correcte à l’oreille
« Mais crois-tu qu’un jour j’accepte ta loi ? « . Mais en la passant ensuite à l’affirmative
 » Un jour, je crois que j’accepte ta loi », cela me semble horriblement faux.
Comme je veux un vers en décasyllabe, je la préfère ceci dit à « Crois-tu qu’un jour j’accepterai ta loi ? » car le « mais » m’est utile.
Est-ce que le passage au futur est obligatoire quand on utilise « un jour » ? Après tout, l’on peut bien dire par exemple « Un jour, il est mélancolique. Un autre jour, il est guilleret. »
Peut-être est-ce différent quand il s’agit d’une description ?
Merci d’avance pour vos explications.

Comment écrit on personnel dans la phrase : je vous souhaite de réussir dans vos projets professionnels mais aussi personnel ?
Merci d’avance

Bonjour,
Faut-il écrire Michèle et Marie vous présentent leurs meilleurs vœux ou Michèle et Marie vous présente leurs meilleurs vœux.
Je penche pour la première solution mais le correcteur orthographique me met le doute.
Merci de votre aide.

Bonjour,

Je m’appelle Imré Simon.
Je suis nouveau sur le forum. J’aurais besoin de votre aide.

Je suis Écrivain et enseignant en développement personnel, mais l’orthographe est une de mes faiblesses.

Je viens d’écrire un texte court, et j’ai l’impression que 2 orthographes sont possibles, je vous le laisse ici :

« J’ai l’intime conviction que c’est au sein de la population ordinaire, qu’il y a les gens au plus grand potentiel. »

J’hésite avec : « les gens aux plus grands potentiels ».

En effet, je sous-entend « le potentiel individuel de chacun, avec un sens appuyé sur « LE potentiel ».

Donc j’insiste sur le singulier, dans le sens donné à la phrase. Mais si j’essaie de me conformer à une orthographe basique, j’aurais tendance à mettre un « s » aux derniers mots. Seulement je sais que l’orthographe, dépend aussi du contexte, des sous-entendus, surtout à un niveau plus élevé.

Dites-moi ce que vous en pensez.

( aussi, précision hors-sujet, concernant la virgule devant « qu’il », je l’utilise pour illustrer le ton, avec une pause, pas pour une question de structure en soi. )

    Bonsoir Imré Simon, je laisserais au singulier. On dirait bien « … des gens qui ont un plus grand potentiel ». Donc « des gens au plus grand potentiel », voire « des gens à plus grand potentiel. » Bonne soirée. PS : Votre niveau en orthographe semble tout à fait correct ! 🙂

Bonjour,
Est-ce que l’on peut dire « j’ai bien aimé ça même si j’aurais préféré ça » ?
« Si j’aurais » ne se dit pas, mais dans le cas présenté, « même si » est équivalent à « bien que ».

Bonjour ,
Lorsque LN on écrit : personne ne me vire de chez lui .
Si la personne est une femme , on écrit personne ne me vire de chez elle ? Où on garde le masculin tout de même …
Merci

Bonjour,

Dans la phrase suivante : « Je vais chez eux avec elle. » il faut faire la liaison entre « eux et avec » ? (Si oui, c’est obligatoire ou facultatif ?)

Merci d’avance !

Bonjour,
Est-ce qu’on dira « joueur de tennis professionnel » ou « joueur professionnel de tennis » ?
Les deux alternatives sont tolérées ?

Merci d’avance !

    Bonjour Tom, on dira plutôt « joueur de tennis professionnel », « professionnel » qualifiant ici le groupe nominal entier « joueur de tennis ». Bonne journée.

Est ce que l’expression « on s’en parle » est correcte ?

Exemple : T’inquiète, on s’en parle demain.

Elle sonne extrêmement faux dans mes oreilles, mais d’après mes proches, il n’y a pas d’erreur.

Pour moi c’est : on en parle ou on se parle de, mais pas on « s’en » parle…

Merci d’avance !

    Bonsoir Laure987, en toute logique, c’est l’aide qui est attribuée, plutôt que le montant. On pourrait donc écrire : « L’aide, d’un montant de…, est attribuée… » Bonne soirée.

Bonjour, je me suis questionné des heures à propos de l’utilisation du demi-cadratin. J’ai trouvé de nombreuses réponses à mes interrogations mais je ne sais toujours pas si je peux l’utiliser autrement que sur un logiciel de traitement de texte. Est-ce que je peux l’employer dans une écriture manuscrite* ?

Dans une évaluation scolaire par exemple ?

Bonjour. Pourquoi n’y a t-il pas de tirets entre est et Marie dans la phrase :
Où est Marie ?
Pourtant nous mettons un tiret quand c’est :
Où est-elle ?

    Bonsoir Sidoine, très bonne question ! Dans une tournure interrogative, on ajoute un trait d’union pour lier un pronom personnel et un verbe, et non pas un nom propre et un verbe. Bonne soirée.

      Est-ce correct d’écrire » elle m’a demandé quand nous pouvions nous rencontrer  » comparativement à  » elle m’a demandé « quand est-ce que nous pourrions nous rencontrer ».
      Merci d’avance pour votre éclairage.

        Bonsoir Mamimo, puisqu’il s’agit d’une interrogation indirecte, on écrira « Elle m’a demandé quand nous pouvions nous rencontrer. » Ou alors, il s’agit d’une interrogation directe : « Elle m’a demandé : « Quand est-ce que nous pourrions nous rencontrer ? » ou, plus élégant « Quand pourrions-nous nous rencontrer ? ». Bonne soirée.

Bonjour,
Est il correct d’utiliser l’expression « Il va de soi » avec un sujet défini et, ainsi, devrait-on l’accorder en genre et en nombre ?
Par exemple « C’est un raisonnement qui va de soi. » est-elle une phrase correcte ? et comment devrait-on l’écrire si « des raisons » y remplaçait « un raisonnement » ?
On pourrait en effet dire « des raisons évidentes » mais une telle formulation me paraît un peu agressive et ne transmet pas la même idée que lesdites raisons sont évidentes SI l’on y réfléchit, tandis que « il va de soit » donne un mouvement de déduction logique à la chose concernée.

Merci

    Bonjour Grégoire, voici ce qu’indique Larousse sur son site : « En soi (= de nature), aller de soi (= être évident) sont des locutions figées pouvant renvoyer à des sujets désignant des choses, au singulier ou au pluriel : des choses belles en soi ; ces raisonnements vont de soi. » Suivant cette règle, on écrira : « Ce sont des raisons qui vont de soi ». https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/soi/73220 Bonne journée.

Bonjour. Doit-on écrire « des questions auxquelles j’ai déjà peut-être répondu très brièvement », ou bien « des questions auxquelles j’ai déjà peut-être répondues très brièvement ». Merci d’avance pour votre réponse, ainsi que pour tout votre travail. Bien à vous.

    Bonjour Gaël, on écrit « des questions auxquelles j’ai déjà peut-être répondu très brièvement ». « Des questions » est ici COI (on répond à quoi ? à une une question), donc pas d’accord du participe passé avec un COI, même placé avant le verbe. Bonne journée.

« […] j allais enfin savoir si Nathalie ou Claire s etait enfin décidées […] ?
Ou s etait enfin décidée […] ?
Ou ?
J ai un gros doute sur la conduite à adopter pour accorder en nombre ?
Singulier ou pluriel ?
À cause du « ou » j hésite…
Par avance merci de votre aide
Bien à vous

Dans un texte ancien 16eme siecle il y a le titre suivant : »D aucunes autres villes & forteresses occupées par les etats… » Le D est ce une préposion ou un article ? merci

    Bonsoir Alicia, dans « d’aucuns », « d' », élision de « de », est une préposition. Néanmoins, « d’aucuns » est considéré comme un pronom défini un part entière. Bonne soirée.

Dans le texte suivant je me demande si on doit considérer qu’il y a plusieurs sujets (fourniture et communication) ou un seul et donc je doute sur l’accord du verbe.

« Dans ce contexte, il est précisé que la fourniture desdites données personnelles, de même que leur éventuelle communication, à des entités, organismes publics et/ou tiers, lorsqu’elle est requise, s’avèrent nécessaires, de telle sorte que si ces données n’étaient pas fournies ni/ou communiquées comme précédemment indiqué, les soumissionnaires concernés se verraient dans l’impossibilité de participer au processus contractuel, ainsi qu’à la formalisation et à l’exécution du contrat correspondant ».

Pouvez-vous m’aider ?

    Bonsoir Martine, c’est bien « la fourniture » et « la communication » qui s’avèrent nécessaires. Le « de même que » a valeur de coordination, d’addition. Bonne soirée.

Bonjour, ma question est la suivante: dans la phrase « je l’aurais mariée, si j’eus été beau. » Est-ce que « je l’aurais mariée » peut se suffire comme une phrase principale ou il faut nécessairement un complément. Et est-ce l’emploi du verbe avoir au passé simple de l’indicatif fonctionne dans cette phrase dans le but d’introduire une subordonnée si il y en a une. Merci pour votre éventuelle considération.

    Bonjour Pierre, en France, on dit plutôt « se marier avec quelqu’un ». « Marier quelqu’un » s’emploie plutôt en Belgique, notamment. Ainsi dans la chanson de Pierre de Maere, « Un jour je marierai un ange ». On écrira donc : « Je me serais marié avec elle, si j’avais été beau ». Bonne journée.

    Bonsoir shourbiscuit, on écrira « Quels jour et heure vous conviendraient ? » ou « Quel jour et quelle heure vous conviendraient ? ». Bonne soirée.

Bonjour,

Comment écrit-on :
– un de nos partenaires privilégiés
– ou un de nos partenaires privilégié

Je ne sais pas à quoi doit s’accorder privilégié

Merci

    Bonjour Pauline, si cette personne fait partie de vos partenaires privilégiés, ce qui semble être le cas, vous écrirez « Un de nos partenaires privilégiés ». Sinon, vous pourrez tout simplement écrire « Notre partenaire privilégié, Untel… » s’il n’y en a pas d’autres ;-). Bonne journée.

Bonjour, pourriez-vous me dire s’il est possible d’utiliser la préposition à dans ce cas : « il l’a empêché à faire une bêtise ». Est-ce que la locution « empêcher de » est toujours préférable à « empêcher à » ? Est-ce toujours erroné d’utiliser empêcher à ?

Bonjour,
Pouvez-vous m’indiquer l’orthographe correcte de « concerne(ent) dans la phrase suivante:
« Répondre à des questions qui concerne (ou concernent?) le résumé « 

    Bonjour Flop, on écrit « Répondre à des questions qui concernent le résumé ». Le verbe « concerner » se conjugue ici à la 3e personne du pluriel du présent de l’indicatif (ils, elles concernent). Bon après-midi.

    Bonjour Nani, oui c’est correct. « La place est attribuée », « la place vous est attribuée »… La présence du pronom « vous » n’a aucune incidence sur l’accord du participe passé (lequel s’accorde naturellement avec le sujet « place ») car ce dernier est complément d’objet indirect (COI). Or, on n’accorde jamais un participe passé avec un COI. Bonne journée.

Bonsoir,

J’aurais une question concernant l’orthographe d’une phrase de ma lettre de motivation. Dis-t’on : » qui me permettront d’apprendre et d’évoluer au sein des différentes missions » ou « d’apprendre et évoluer au sein des différentes missions »?

Merci beaucoup pour votre réponse !

    Bonjour Candice, on dira / écrira plutôt : « qui me permettront d’apprendre et d’évoluer au sein des différentes missions », en répétant la préposition « d' » avant chaque verbe. Bon après-midi.

    Bonjour Milène, comme vous l’avez écrit (si tant est que « vous » représente bien un pluriel : uniquement des hommes ou des hommes et des femmes). Bonne journée.

Bonjour, je me pose une question sur cette phrase :

« Au plaisir de lire vos conseils, avis et opinions sur mes productions, je vous souhaite une bonne lecture. »

Est-il possible de la construire ainsi, considérant la formule « au plaisir » avec la tournure qui suit ?

Merci pour vos éclaircissements et… au plaisir de vous lire

    Bonjour Théo, on emploie plutôt « Au plaisir », « Au plaisir de vous lire », etc., sans que la formule introduise une phrase complète. Si vous voulez conserver votre phrase, vous pouvez plutôt écrire « Dans l’attente (ou l’espoir) de lire vous conseils…, je vous souhaite… » Bon dimanche.

Dans la phrase ci-dessous, faut-il la terminer par un point ou un point d’interrogation ?

 »Elle se demandaitce que pouvait bien être la surprise »
Je pencherais pour le point …

Merci d’avance pour votre avis.

    Bonjour Gisou, il s’agit d’une interrogation indirecte (car introduite par « Elle se demandait »…). Il n’y a donc pas de point d’interrogation à la fin, mais bien un point, comme votre intuition vous le souffle :-). D’où : « Elle se demandait ce que pouvait bien être la surprise. » Bonne journée.

Bjr, je m’interroge sur l’orthographe de : éviction de tout sport á risque de chute ou tout sport à risques de chutes ? Merci pour votre aide

Bonne journée

    Bonjour, nous ne trouvons pas la formule telle quelle dans le dictionnaire. Sur Internet, les occurrences « sport à risque » / « sport à risques » semblent à peu près équivalentes. On peut considérer qu’un sport comporte plusieurs risques et opter pour le pluriel. En revanche, nous ne trouvons pas, ni dans les dictionnaires ni sur Internet, l’expression « sport à risque de chute », ni au singulier ni au pluriel. Bonne journée.

Bonsoir,
Je m’interroge sur l’emploi de « aussi bien que ». Les deux phrases suivantes sont-elles correctes ? « Mes compétences me rendent en conséquence à l’aise dans les tâches administratives aussi bien qu’éditoriales » ; « Mes compétences me rendent en conséquence à l’aise aussi bien dans les tâches administratives qu’éditoriales ».
Merci à vous,
Bonne soirée

Bonjour,
Je m’interroge. Quelle formulation est correcte entre :
– Il n’est plus nécessaire de faire cela, ni cela
– Il n’est plus nécessaire de faire cela, ainsi que cela ?
Je vous remercie pour votre aide,

    Bonjour NcAc, les deux tournures sont correctes. On pourrait aussi dire « Il n’est pas nécessaire de faire cela et cela ». Vous pouvez d’ailleurs supprimer les virgules dans vos deux exemples. Bon après-midi.

Bonjour,

Je me pose la question suivante. Je suis en cours d’élaboration d’un site qui gère des dossiers au format papier et au format électronique. Je dois faire un tableau récapitulatif et en faire une synthèse avec :
* Dossiers électroniques
* Dossiers papier

Je me pose la question sur l’orthographe de « électroniques » et « papier ». C’est le format qui est électronique donc normalement pas de « s ». Pourtant « Dossiers électronique » me choque. Si j’écris « Dossiers électroniques » alors c’est « Dossiers papier » qui me choque.

Quelle est la bonne orthographe ? Merci

Bonjour à tous,
J’ai quelques doutes de grammaire, comment accorder certains adjectifs, pourriez-vous m’aider pour ces phrases et me rappeler les règles associées ?

1/ Quelle est l’histoire la plus incroyable qui te soit arrivée pendant ton voyage?
Je ne sais pas comment accorder « arrivé » : est-ce avec « histoire » ou avec la personne à qui je pose la question, ou ne pas accorder du tout ?
2/ Elle nous a invités à passer le réveillon du nouvel an à Caleta Chanaral où elle a une maison juste à côté de la plage qu’elle a construite avec l’aide de quelques personnes.
Dois-je accorder « invité » avec « nous » ? Et « construite » avec « maison » ?

3/ Ça nous a beaucoup aidés d’en savoir un peu plus sur les problèmes que nous risquions de rencontrer!
Dois-je accorder « aidé » avec « nous » ?
4/ C’est juste que la famille de Charlaine est venue lui rendre visite en Indonésie pendant un mois et je l’ai rejointe après.
Dois-je accorder « rejointe » avec « Charlaine » ?
5/ Au final, ça a été la plus belle histoire d’amour que j’ai jamais vécue.
Dois-je accorder « vécue » avec « histoire » ?
6/ Une chose que tes voyages t’ont enseigné?
Dois-je accorder « enseigné » avec le genre de la personne à qui je pose la question ou avec « chose » ou ne pas accorder ?
7/ Je peux te raconter la dernière que j’ai apprise.
Dois-je accorder « apprise » avec « dernière » ?
8/ Je pense que la première chose qui me soit arrivée est la meilleure chose qui me soit arrivée en Nouvelle-Zélande pour le moment.
Dois-je accorder « arrivée » avec « chose » ou le genre de mon interlocuteur ?
9/ Une chose que tu as apprise grâce à ton voyage.
Dois-je accorder « apprise » avec « chose »?

Un immense merci à vous pour votre temps !

    Bonjour Arnaud, aucune trace de ce verbe dans les dictionnaires de référence : Larousse et Le Robert. S’il avait été utilisé dans les années 1980, il devrait y figurer. Même si sa conjugaison figure sur certains sites (qui semblent conjuguer quantité de verbes de façon très « automatique »), considérons donc que c’est un « hapax », un néologisme qui n’a pas pris ;-p. Bon dimanche.

Bonjour,
Pouvez-vous m’indiquer quel accord faut-il faire :j’espère que l’une de ces dates pourra vous convenir ou bien que l’une de ces dates pourront vous convenir.
Par avance,merci
Bonne journée

    Bonsoir Sylvie, on écrira « J’espère que l’une de ces dates pourra vous convenir. » En effet, il s’agit qu’une date (au moins) convienne, pas forcément toutes les dates :-). Bonne soirée.

    Bonsoir Rodolphe, oui, vous pouvez écrire les mots qui suivent « ni » au pluriel puisque s’il y en avait, il pourrait y avoir plusieurs colis et plusieurs lettres. En revanche, on a l’habitude d’écrire, par exemple, « Ni Dieu ni maître » au singulier. Bonne soirée.

Bonjour,

écrivant un e-mail, je demande à mon interlocutrice « Pourriez vous me dire si vous l’avez bien reçu(e) ». Ici, « l' » fait référence à une convention de stage. Ce n’est pas explicitement dit dans le courrier, mes nous savons tous deux que c’est le cas. Le COD étant placé avant le participe, mon intuition est de l’accorder. Cependant, je sais qu’une règle de français veut que le COD se rapportant à « l' » soit invariable car il remplace une proposition. Mais l’exemple donné pour illustrer cette règle, « Cette ville est plus belle que je ne l’avais imaginé », me semble différent de mon cas. Quelle est donc la forme correcte ? N’accorde-t-on jamais un COD avec « l' » quelle que soit la situation ? Merci par avance pour votre aide.

    Bonjour Antoine, dans votre courriel, vous avez certainement évoqué ladite convocation préalablement à votre question. Donc vous devez accorder « reçu » au féminin singulier avec le pronom COD « l' », mis pour « convocation », placé avant le verbe. Exemple : « Je vous ai adressé lundi la convocation de stage. Pourriez-vous me dire si vous l’avez bien reçue ? ». Attention « l' » n’est pas du tout impersonnel, il est mis forcément pour un objet connu ici : la convocation, le document, le courriel… Bonne journée.

    Bonjour Julia, c’est une tournure régionale (provençale, il me semble) qu’on évitera dans la langue courante ou surveillée, où l’on dira simplement « Tu viens le voir. » Bonne journée.

    *** BONJOUR *** loudiaw, pour que la concordance des temps soit correcte, il faut choisir entre :
    – Depuis le 26 février 2019, nous sommes choqués par les événements.
    – Le 26 février 2019, nous avons été choqués par les événements.
    Bonne journée.

Bonjour,
J’hésite concernant l’accord ou non dans l’expression « Venez visiter les galeries de peinture(s) ». Le mot « peinture » se met-il au pluriel ?
Merci

    Bonjour Camille, je conserverais « peinture » au singulier. Une galerie qui est dédiée à la peinture, en quelque sorte. Voici ce qu’indique Le Robert : « Galerie : Salle où sont réunies des collections d’œuvres d’art. ? exposition, musée. Magasin où sont exposées des œuvres d’art en vue de la vente. Galerie de peinture. » Le mot figurerait déjà au pluriel dans cette expression si c’était le cas. Bonne journée.

Rebonjour
J’ai aussi un doute sur un accord du participe passé :
La tâche de sang qui s’est formé
La tâche de sang qui s’est formée
Si quelqu’un avait la gentillesse de me rappeler la règle dans ce cas précis, je serais très reconnaissante !
Merci mille fois.

Bonjour !
J’ai un affreux doute : existe-t-il une règle stricte concernant la prononciation du S de PLUS quand il est suivi d’un nombre ?
J’ai plus de 36 ans.
Il y a plus de 20 ans.
Plus de 3 fois.
Pour moi, les deux sont parfaitement corrects, S prononcé ou non. J’aurais tendance à dire que la version non prononcée est plus soutenue mais qu’il n’est pas interdit de prononcer le S non plus…
Est-ce que quelqu’un a la réponse ?
Merci beaucoup !

Hello !
Dans le cadre d’un roman, est-il possible d’employer un point d’interrogation pour exprimer l’incertitude ou le doute dans une réponse affirmative ? Dans l’exemple qui suit, ce qui est entre [] donne le contexte.
 » Tu en conviendras, je suppose, que ces informations [capitales pour notre enquête] sont retenues par l’Ordre Mondiale [Gouvernement ultra dystopique qui torture les gens] ?
– Ça me semble aller de soi, oui.
– Donc je peux fouiller [hacker leur siège, et donc risquer notre torture commune] ?
– Absolument pas ? »
Le dernier point d’interrogation dans cet échange est-il possible / juste ? À mon sens, il est censé exprimer l’incertitude du second personnage qui ne sait pas si son interlocuteur est sérieux en suggérant de fouiller. Merci pour votre réponse ?

    Bonjour QuestionRoman, il semble assez étrange, à la lecture, de mettre un point d’interrogation après une affirmation aussi absolue, aussi catégorique que « Absolument pas ». Si vous tenez à exprimer l’incertitude ou le doute, et mettre un point d’interrogation, il vaudrait sans doute mieux modifier la phrase. Bon dimanche.

Bonjour,
Pouvez-vous me dire si je dois accorder le mot groupe et privé dans cette phrase? et donc écrire en groupes et en privées ou en groupe et en privé, merci de votre aide.

 »Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur mes visites guidées, en groupe ou en privé, n’hésitez pas à me contacter et je vous répondrai au plus vite. »

    Bonjour Parpaing, vous pouvez écrire, comme vous l’avez fait dans votre phrase : « en groupe et en privé ». Bonne journée.

Bonjour,

Les amis je dois préparer une dictée pour mon groupe et je n’arrive pas a trouver la bonne orthographe pour ces phrases ainsi que s’il y a un tiret ou pas entre les couleurs.Pouvez vous avoir la bonté de m’éclairer

1 Les bleus azur et les verts émeraude se mêlaient harmonieusement aux nuances mauves, orangées, fauves et écarlates des massifs de fleurs.
2 les coraux bleu-turquoise et les algues vertes des bassins bleu-vert ravissants

3 les corolles des orchidées fusionnaient des rouges écarlates à des bleus foncés.

4 Les pétales veloutés des iris s’étendaient du turquoise aux bleus violacés, créant ainsi un dégradé saisissant de couleurs.

Dans la phrase «  Les enfants paraissent ravis de leur sortie »
Ravis est attribut du sujet, quelle est la fonction « de leur sortie »

Bonjour à vous, doit-on écrire :
1) interdiction de déposer vos ordures « de quelques natures que ce soient »
2) ou « de quelques natures que ce soit »
Merci d’avance

    Bonjour Philippe, on écrira « Interdiction de déposer vos ordures, de quelque nature que ce soit. » Ou alors « Interdiction de déposer vos ordures, quelle que soit leur nature. » (= la nature de vos ordure). Bonne journée.

Bonjour
Pourriez vous m’aider svp « l’accueil physique et téléphonique restent ouverts » ou « reste ouvert ». Merci de votre réponse

    Bonjour Francis, a priori comme vous l’avez fait (avec un trait d’union et un « s » à « forum »), même si ce nom composé est d’usage spécifique et ne figure pas dans le dictionnaire.

Bonjour,

Petite question, nous savons que la préposition DU intervient souvent devant une consonne d’un mot masculin, mais je n’arrive pas à expliquer ou me rappeler cette règle qui fait que parfois nous allons aussi trouver DE dans un tel contexte.

Exemple :

Je ne veux pas acheter du poisson.

Je n’ai pas de chien.

Nous avons ici deux noms masculin qui commencent par une consonne et pourtant, on utilise du et de. Comment l’expliquer ?

Merci.

    Bonjour Calimero, « Lorsque deux groupes infinitifs sujets sont coordonnés, l’accord du verbe se fait au singulier si l’on veut insister sur la neutralité des sujets ou sur le fait qu’ils représentent des actions faisant partie d’un même ensemble. L’accord au pluriel est possible si l’idée d’addition ou d’actions distinctes est prédominante. Regarder un film et lire un roman me permet de me détendre. (ou : Regarder un film et lire un roman me permettent de me détendre.). » Source : https://vitrinelinguistique.oqlf.gouv.qc.ca/index.php?id=24217.

On dit « sans qu’aucune prédomine » ou « sans qu’aucune ne prédomine ». Je sais bien qu’après « sans que » le ne explétif est proscrit, mais dans la phrase négative où aucun est sujet, le verbe doit être obligatoirement précédé du ne négatif. Alors?

    Bonjour Fatou, on écrit « leurs commandes ». Par ailleurs, la phrase n’est pas très bien tournée. Je propose  » Ceux qui avaient passé commande pour des robes ». Bon après-midi.

Bonjour,
Alors qu’un collègue demande à un autre comme s’appelle le stagiaire qui l’accompagne, il réponds « demandes-y ». Avec l’accent provençal.
Ca n’existe pas ! Le débat s’ouvre…
Est-ce une expression dialectale, si c’est le cas, peut-on considérer une quelconque « validité » ?
Cela a t il un sens grammatical ? Demander, sur le lieu de la personne, comment elle s’appelle ? Avec un sens imagé

Merci

    Bonjour Gianni, comme vous l’indiquez, « demandes-y » est une tournure provençale, donc régionale, où le pronom « y » est employé en lieu est place de « lui ». En effet, c’est la forme « demande-lui » qui est attestée dans nos grammaires. Cela n’empêche pas notre langue française de vivre, de prendre des couleurs, et un accent chantant ! Bonne journée.

Bonjour,
Dans le corrigé d’un exercice de grammaire, je trouve « ces malheurs, l’auteur les aura vécu. » Vécu n’est pas accordé. Pourquoi ?

    Bonjour Manu, pour savoir comment accorder le participe passé « transformé », il faut savoir qui représente le pronom COD « vous » :
    – Si c’est un homme : « En quoi cette épreuve vous a-t-elle transformé ? »
    – Si c’est une femme : « En quoi cette épreuve vous a-t-elle transformée ? »
    – Si ce sont des hommes ou des hommes et des femmes : « En quoi cette épreuve vous a-t-elle transformés ? »
    – Si ce sont des femmes : « En quoi cette épreuve vous a-t-elle transformées ? »
    Bonne journée !

bonjour doit-on écrire « je cherche un parcours qui les privilégie ou privilégient ? » (les désignes des enseignements)
merci bcp pour votre avis !

    Bonjour Kondja, je ne suis pas docteur(e), mais je vais quand même tenter de répondre à votre question ;-). On écrit « réalisés » (accord au masculin pluriel avec « travaux d’étude »). Bonne journée.

Bonjour,
Doit on écrire : une procuration pour que mon frère ou ma soeur puisse signer en mon nom ou bien une procuration pour que mon frère ou ma soeur puissent signer en mon nom ?
Singulier ou pluriel pour le verbe signer ?
Merci pour votre réponse

Bonjour,

J’ai un petit doute sur la phrase suivante :

« APPUYER POUR SONNER » ou APPUYEZ POUR SONNER » ?

Le restant me semble bon.

Dans l’attente, je vous souhaite une bonne journée.

    Bonjour ZOZO4973, pour une indication comme celle-ci, les deux sont possibles, l’impératif « Appuyez » ou l’infinitif « Appuyer ». De la même façon, on écrirait « Ascenseur en panne, prenez l’escalier » ou « Ascenseur en panne, prendre l’escalier ». L’impératif est plus « personnel », l’infinitif, plus « général ». Bonne journée.

Bonjour 🙂
Dans la phrase « L’activité artisanale n’aurait débutée qu’en mars ». Est-ce que débuté s’accorde, étant donné qu’il s’agit de l’auxiliaire avoir ?
Merci d’avance,

Bonjour,
Je suis sur la rédaction d’un devoir, je n’arrive pas à me décider dois je mettre :
« Etant présente que 3 semaines » ou plutôt « n’étant présente que 3 semaines ».
Question un peu de dernière minute, je dois le rendre en fin de journée. Je n pense pas que l’erreur soit dramatique si vous ne pouvez y répondre avant mon échéance.

Merci de votre retour,

    Bonjour Mathilde, on écrira « N’étant présente que 3 semaines ». La tournure « ne… que », exprimant la restriction, nécessite ces deux éléments. On dirait, de la même façon : « Je ne suis présente que trois semaines. » (et non « Je suis présente que trois semaines. ») Bon après-midi.

    Bonjour Alida, on écrit « Que me prédis-tu ? » À la forme affirmative, ce serait « tu (me) prédis… » Bon après-midi.

    Bonjour Sébastien, il semble plus logique d’écrire « deux génération de tourneurs », puisqu’il y a bien eu plusieurs tourneurs :-). Bon après-midi.

    Bonjour Marie, il manque un verbe dans votre phrase. « La DRH est la seule personne ayant évoqué et reconnu ma souffrance au travail (ou éventuellement : « La DRH, seule personne ayant…). Bonne journée.

Bonjour,
est-ce correct de dire : bénéficiez/profitez jusqu’à -50%…
Ne devrait-on pas dire : bénéficiez/profitez de remises allant jusqu’à…
Merci.

    Bonjour, « bénéficier » ou « profiter » se construisent dans ce sens avec la préposition « de ». On écrira donc « Bénéficiez ou profitez de remises allant jusqu’à – 50 %… » ou éventuellement « Bénéficiez ou profitez de -20 %, -30 %, -50 %. » Bonne journée.

Bonjour, voici ma question, dans la phrase suivante, comment accorde-t-on « émancipé »? Emanciper est à la forme pronominale, or, ils ne se sont pas émancipés eux-mêmes ni d’eux-mêmes, mais se sont « émancipé » de l’aspectivité, qui n’est pas un COD. Le pronom « se » ne fait pas office de complément, j’aurais tendance à ne pas l’accorder.
Phrase: Les peintres grecs ont donc d’abord repris l’aspectivité égyptienne mais s’en sont « émancipés » peu à peu pour développer un regard perspectiviste c’est-à-dire la vision de la réalité telle qu’elle apparaît à un sujet.

    Bonjour Anne, avant la féminisation des noms de métiers, on disait « une docteur », « une femme docteur ». Désormais, on peut écrire « une docteure » (plutôt que « une doctoresse »), et donc « chère docteure ». Bon après-midi.

Bonjour,
Je sais qu’il faut écrire « Ils se sont échangé des propos » et non « Ils se sont échangés des propos » car le pronom « se » est COI (arrêtez-moi si je me trompe).
J’avoue ne pas très bien comprendre les différences entre les différents types de verbes pronominaux (verbe essentiellement pronominal, accidentellement pronominal etc.) : du coup, je ne m’occupe que de la nature du pronom, et n’accorde que s’il s’agit d’un COD. C’est une solution par défaut mais elle me semble relativement fiable.
En revanche, j’ignore si l’on met un « s » ou non à « échangé » dans la phrase « des propos se sont échangé(s) ». Quelle est la nature de « se » dans cette phrase ?
Je vous remercie d’avance pour vos éclaircissements.

Bonjour,

Je tente d’analyser grammaticalement le 1er vers du monologue de Médée, Corneille (Acte V, 2) :

« Est-ce assez, ma vengeance, est-ce assez de deux morts ? »

– Quelle est la fonction de « ma vengeance » ? (Je dirais a priori que c’est un sujet éloigné de « est ».)

– Quelle est la fonction de « de deux morts »? (Je pense à : complément de l’adverbe « assez »)

Merci par avance.

Bonjour, une petite question sur une phrase de traduction.
La phrase en anglais est :
There are now fears that the mudslinging campaign is starting to hit home.

Le modèle de traduction en français est :
On craint à présent que cette campagne de dénigrement ne commence à porter ses fruits.

Dans la traduction en français, pourquoi rajoute-t-on « ne »? Pourquoi n’écrit-on pas « que cette campagne de dénigrement commence à porter ses fruits » à la place ?

Bonsoir
J’ai une question de grammaire.
Dans : Pierre va à Paris.
à Paris est COI ou CCde lieu ou …

Idem pour: Alice est à l’école.
À l’école ?

Merci

    Bonjour Joliezelie, dans les deux cas, il s’agit bien d’un complément circonstanciel (CC) de lieu, qui répond à la question « où ». Bonne journée.

Bonjour,

Je souhaiterais avoir une réponse à cette interrogation, comment dois-je écrire  » Le livre que vous me proposez comporte … », est-ce correcte ou non? Cela me semble bizarre et je n’arrive pas à trouver une explication.
Merci et bonne journée,

Bonjour, ma compagne et moi-même sommes en désaccord sur la conjugaison du verbe continuer dans cette phrase : »Si je ne fais rien aujourd’hui et que je n’ai pas fini je continuerai demain ». Pouvez-vous nous aider? Merci!

Bonjour, comment écrire le verbe  » devoir » dans la phrase : m’aimer et m’apprécier « devrait » ou « devraient » toujours passer en premier ?

    Bonjour Suzette, lorsque deux groupes infinitifs sujets sont coordonnés, l’accord du verbe se fait au singulier si l’on veut insister sur la neutralité des sujets ou sur le fait qu’ils représentent des actions faisant partie d’un même ensemble. L’accord au pluriel est possible si l’idée d’addition ou d’actions distinctes est prédominante. Exemple : Regarder un film et lire un roman me permet de me détendre. (ou : Regarder un film et lire un roman me permettent de me détendre.) Source : https://vitrinelinguistique.oqlf.gouv.qc.ca/index.php?id=24217. Dans votre exemple, « aimer » et « apprécier » étant de quasi-synonymes, la conjugaison au singulier semble être de mise. Bonne journée.

Bonjour,

J’ai une question concernant la conjugaison d’une phrase.

Doit-on écrire :

Il a été convenu que dès qu’elle aura des nouvelles elle me les transmettra
Ou
Il a été convenu que dès qu’elle aurait des nouvelles elle me les transmettrait

À l’oreille la seconde semble plus indiquée et usitée, cependant si l’on décompose la phrase et son sens, la première me semble plus correcte. On entend souvent la 2e mais elle me semble erronée car mixant du subjonctif et du conditionnel. Or, il s’agit ici d’une certitude puisqu’à l’instant où elle obtient ces informations, la personne me les donne. Et donc, si c’est demain (futur) qu’elle les obtient, elle me les donnera. Il n’y aucun doute sur le fait que ces informations arriveront et me seront transmises.

Cependant, je souhaiterais une confirmation car j’ai l’impression qu’il s’agit ici d’une déformation linguistique d’utiliser  »aurait » (conditionnel) avec  »que » (subjonctif), même en cas d’incertitude. À moins qu’il y ait une autre règle que je méconnaisse.

Pourriez-vous donc me dire quelle phrase est correcte mais aussi si  »aurait » +  »que » est une déformation de langage, ou est juste en d’autres circonstances ?

J’espère avoir été assez claire dans ma demande.
En vous remerciant par avance pour votre réponse.

Bonjour, je viens de recevoir les résultats dictée du brevet blanc de ma fille en 3e, dans le texte suivant, écrit par ma fille :
« De plus, il demeure inacceptable, qu’en ce début de 20e siècle, une femme, au prétexte qu’elle est une femme, voit son salaire n’être que de moitié celui d’un homme. »
La professeur a corrigé  » voit  » comme une erreur en mettant  » voie  » comme correction. Je conteste la réalité de cette correction, car à mon avis, « voit » est un verbe conjugué et ne s’accorde pas en genre et en nombre avec le sujet (femme) contrairement au participe passé qui s’accorde en G et en N avec le COD, pouvez vous me donner votre avis ?
Merci par avance

    Bonjour Philippe, « voie » est ici le verbe « voir » conjugué à la 3e personne du subjonctif présent. Or, c’est bien « voie » qu’il faut écrire ici, que le sujet soit un homme ou une femme, d’ailleurs. « Il demeure inacceptable qu’une femme voie son salaire… », « Il demeure inacceptable qu’un homme voie son salaire ». Si l’on remplace par un autre verbe, le subjonctif s’entend plus clairement « Il demeure inacceptable qu’une femme prenne… » (et non qu’une femme « prend »). Voilà pourquoi on n’écrit pas « voit », dans votre exemple, qui correspond à l’indicatif présent. Bon après-midi.

Bonjour, je me questionne sur l’emploi du subjonctif ou de l’indicatif dans le contexte suivant :
J’ai offert un cadeau à ma sœur. Elle me dit qu’elle l’adore. Dois-je répondre
– Je suis ravie qu’il te plaît/plait
– Je suis ravie qu’il te plaise
Merci 🙂

    Bonjour Nini, on écrit « Je suis ravie qu’il te plaise. » La règle est la suivante : « Je suis ravi(e) + infinitif » ou + « que + subjonctif ». Bonne journée.

      Plusieurs règles mentionnent le caractère de certitude ou de doute sur l’emploi du subjonctif ou de l’indicatif après « que » (certitude = indicatif, doute = subjonctif). Ici, il n’y a pas de doute, pourquoi doit-on donc employer le subjonctif ? Merci !

dans la phrase « la culture des orchidées et des bonzaïs nécessite beaucoup de soin »
l’écriture du verbe nécessiter s’écrit t’elle « nécessite » ou « nécessitent » ?

    Bonjour Marie-Paule, nos meilleurs vœux également ! On écrit « Mais la vie et ses cris ensanglantent les heures. » Le verbe ensanglanter se conjugue ici avec le sujet pluriel « La vie et ses cris », donc à la 3e personne du pluriel. Bon après-midi.

    Bonsoir, comme indiqué dans le Petit Robert, on écrit « les ongles des mains », « les ongles des pieds ». Bonne année et bonne soirée.

Bonsoir,

je me demandais si distinction et différenciation étaient des noms d’action abstraits (= inanimés), ou alors des noms verbaux abstraits, ou encore des noms verbaux abstraits d’action.

Merci d’avance.

Bonjour à tous.
Alors voilà, je me trouve dans une situation assez urgente.
Quelle est, en bon français, la forme exacte entre « l’heure qui vous plaît » ou « l’heure qu’il vous plait »?
Y a-t-il une réelle différence ou les deux s’écrivent ils?
Dans l’attente d’une réponse de votre part,
Passez de très belles fêtes de fin d’année.

Bonjour, j’ai écrit un haiku (petit poème japonais) sur les illuminations de Noel et je voulais savoir si la tournure et l’orthographe de ma deuxième phrase est correcte :

Au cœur de la nuit,
Tombe par gouttes au centre-ville
Une fine pluie d’étoiles.

Doit-on dire par gouttes ou en gouttes?
De plus, faut-il mettre le mot goutte au pluriel?
Merci beaucoup !

    Bonjour Myriam, très joli, votre haïku ! D’après Le Petit Robert, on dit « verser ou arroser par gouttes ». « En gouttes » se rencontre plutôt dans les expressions « réduire en gouttes », « se condenser en gouttes ». S’agissant de médicaments, les deux sont possibles : « administrer en gouttes » ou « par gouttes ». Dans votre exemple, c’est la tournure « tomber par gouttes » qui semble la mieux adaptée. Notons que dans ces deux expressions, « gouttes » est au pluriel. Bonne journée et bonnes fêtes.

Bonjour,
Nous aimerions savoir si l’écriture suivante est correcte : « J’achète des noyaux d’avocats. » Avocats se met-il forcément au pluriel ? J’aurais tendance à dire oui, car il n’y a qu’un noyau par avocat, mais si non, pourquoi ?
Un grand merci par avance
Julia

    Bonjour Julia, voici ce qu’indique Le Robert en ligne :

    Lorsque le complément du nom n’est pas précédé d’un article indiquant s’il est singulier ou pluriel, il s’accorde selon le sens.
    – Il est au singulier lorsqu’il désigne une matière, une abstraction, une classe d’objets ou une espèce :
    des bagues en or ; de beaux exemples de courage ; des livres de cuisine ; des œufs de cane
    – Il est au pluriel lorsque l’on veut insister sur la quantité :
    de la lessive en paillettes ; des bruits de bottes
    – Il se met indifféremment au singulier ou au pluriel dans les autres cas :
    de la gelée de groseille(s) ; une salle de bain(s)

    Bonne journée !

Bonjour,
Je ne suis pas sûre pour trouver les différentes propositions dans cette phrase:

À trois heure et demie,tout dormait dans un bleu originel,humide et confus,et quand je descendait le chemin de sable, le brouillard retenu par son poids baignait d abord mes jambes, puis mon petit torse bien fait, atteignait mes lèvres, mes oreilles et mes narines plus sensibles que tout le reste de mon corps.

Proposition princ= à trois…confus
Prop subordonnée circonstancielle = et quand…sable
Prop participiale =le brouillard retenu par son poids
Prop subordonnée. Circ=baignait…mes jambes
Prop participiale = puis…fait
Proposition subordonnée circonstancielle =atteignait…mon corps

Pourriez vous m aider merci d avance

    Bonjour Michel, non, on écrit « La France », mais pas « le pays de la France ». À moins d’utiliser une périphrase, exemple : le pays des Lumières. Bonne journée.

Bonjour,

Au sujet du pronom relatif où, comment savoir quand utiliser où plutôt que là où?

Pourquoi dit-on: « Je vais où je veux. » mais « Je me rends là où il est hospitalisé. » Ou encore  « Je vais là où il ne fait pas trop chaud » ?

Merci

Bonjour,

Considérant l’expression « exophore mémorielle » employée à propos de structures stylistiques proustiennes, j’ai beau chercher mais ne parviens pas à trouver la raison de cet accord. Car si « exophore » possède bien une acception au masculin et au féminin (faisant alors référence à une personne souffrant de strabisme), l’acception qui concerne l’expression relève d’un nom uniquement masculin. Pourquoi donc trouve-t-on la marque du féminin à l’adjectif « mémorielle » quand on aurait pu s’attendre à « mémoriel » ?
Il semble impensable que ce soit une erreur orthographique, au vu des personnes de renom qui ont utilisé et réutilisent cette expression. Puissiez-vous m’éclairer !

Bonjour,
Je me permets de vous questionner car je ne trouve pas de solution à ma question de concordance des temps.

Dans la phrase :
« Certes, je comprends que vous puissiez penser que la ferme d’à côté n’est pas bénie des dieux »

Je m’interroge au temps adapté à « n’est pas ». En effet, il s’agit d’un enchâssement de subordonnée.
La principale est donc au présent de l’indicatif, la première subordonnée est au présent du subjonctif, et la seconde subordonnée doit-elle être au subjonctif ou à l’indicatif ?

Merci d’avance.

Bonjour ,

Je me permets de vous écrire, car je n’ai pas trouvé une seule bonne réponse à question.
Ma question semble simple, mais je n’arrive pas à savoir s’il est possible de mettre à la fin d’un mail :
« Cordialement, bien à vous !  »
ou bien « bien à vous « !

Merci pour votre réponse !

    Bonjour OzO, je vous invite à choisir entre les deux : « Cordialement » (voire « Bien cordialement ») est la formule de politesse passe-partout. Puis, quand on connaît un peu mieux l’interlocuteur, on peut écrire : « Bien à vous ». Bon après-midi.

Bonjour,
Je souhaiterais savoir si vous pouvez m’aider à répondre à une interrogation que j’ai par rapport à une phrase qui ne me semble pas correcte et qui comporte, à mon sens, une voire 2 erreurs…
J’espère sincèrement que vous pourrez m’aider.
Voici la phrase :
« J’attends avec impatience la réponse du comité pour savoir si j’aurai la chance d’être volontaire. »

1. A mon sens, étant donné qu’il il a le « si » devant je mettrais un « s » à j’aurais…

2. Par ailleurs, je trouve que cette tournure fait beaucoup penser au « si j’aurais su, j’aurais pas venu »… Et dans ce cas, je mettrais « si j’ai la chance ».

Qu’en pensez-vous ?

Merci d’avance pour votre aide.
Bonne soirée et bon weekend.
Bien à vous.
Christine

Bonjour,
Le syntagme « une mise en scène directement inspirée de leurs comédiennes » me paraît incorrect, il me semble qu’il faut « par » (‘une mise en scène directement inspirée par leurs comédiennes »).
Mais je ne saurais pas dire pourquoi. « De » et « par » n’auraient pas tout à fait la même valeur quand il s’agit d’introduire un complément d’agent?
Merci par avance de votre réponse et bien cordialement!
Blaise

    Bonsoir Blaise,
    Cela dépend du sens :
    Inspiré (par) : 1. Animé d’un souffle divin, guidé par une lumière surnaturelle. Exemple : « Les apôtres furent inspirés par l’Esprit-Saint. » ; 2. Animé d’un élan, d’un enthousiasme créateur. Exemples : « Poussin a représenté le poète inspiré par Apollon et par la Muse. », « Au XVIIIe siècle, bien des écrits ont été inspirés par l’idée de paix universelle. »
    – Inspiré (de) : fait à l’imitation de, influencé par. Exemple : « Un décor inspiré des fresques pompéiennes. »
    Source : https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9I1509
    Bonne soirée.

Bonjour !

Je bloque sur le choix de l’emploi du passé simple ou de l’imparfait dans un récit au passé à la 1ère personne du singulier avec le verbe « s’apprêter ».

Doit-il toujours être à l’imparfait puisqu’on ne peut pas vraiment le considérer comme une action (si ?) ou le passé simple doit-il être préféré selon le contexte ?

Quelques exemples :
« Je m’apprêtai(s) à répliquer mais me rétractai et me remis en marche. »
« Je m’apprêtai(s) à répondre, mais la sonnerie d’alarme retentit dans tout l’établissement à ce moment-là. »
« Je m’apprêtai(s) à la suivre, quand soudain un craquement retentit derrière nous. »

Je ne sais pas pourquoi, je bloque avec ce verbe-là, j’ai envie de l’utiliser uniquement à l’imparfait car je n’arrive pas à le situer dans un contexte « d’action définie », mais je me trompe probablement…

Pourriez-vous m’éclairer ? Merci !

Bonjour. Dans les commentaires de bulletins scolaires, doit-on mettre une virgule lorsque le nom de l’élève est cité en fin de phrase? Exemple: Tes résultats sont satisfaisants, Julie!

    Bonjour Gilles, oui, c’est mieux de mettre une virgule pour souligner l’apposition du prénom. Il est vrai qu’à l’oral on ne marque pas forcément la pause. Et comme la langue écrite retranscrit de plus en plus la langue orale… Bonne journée.

Bonsoir,

je ne sais pas si cela entre en compte, mais j’ai réellement besoin d’aide et besoin de savoir si ce que porte des joueuses d’un dieu ou non du temps de l’Egypte grecque et gréco-romaine est un costume, une tenue, un habit ou un uniforme. J’explique : elles portent un vêtement que n’importe qui peut porter dans la vie de tous les jours, mais elles arborent des attributs en plus (coiffures particulières, accessoires de tête rituels, instruments de musique). Je ne sais pas encore si certaines ont des coiffures liées uniquement à leur travail, mais du coup…
sont-ce des costumes, des tenues, des habits ou des uniformes ?
Les dévotes d’Isis (ce n’est pas un métier, mais une fonction qui est métier à cette époque) sont habillées de la même manière ; les autres instrumentistes en vêtement de tous les jours.
Merci d’avance. Cela m’aiderait beaucoup parce que je bloque totalement avec ces 4 termes… Difficile mais pas impossible, je pense.

Bonjour,
J’aimerais savoir si la tournure suivante est correcte :
Un ami s’est levé d’un bon,
et il disait : « Celui qui meurt sans avoir transmis meurt en voleur! »
La concordance des temps est elle correcte ? Merci beaucoup

    Bonjour Julia, on écrit « un bond », avec un « d » final. Par ailleurs, « transmettre » est un verbe transitif, qui nécessite un complément d’objet direct (on transmet quelque chose). Que transmet « celui qui meurt », dans votre phrase ? Quant à la concordance des temps, je vous propose : « Un ami s’est levé d’un bond et il a dit ». Bon après-midi.

L’écrivaine Chanel Cleyton dit dans une phrase:  » je douté » et je ne retrouve plus pourquoi douté et non doutais.. !? Merci de votre réponse

    Bonjour Marie-Dominique, soit il manque l’auxiliaire avoir pour former le passé composé « j’ai douté », soit il y a un accent de trop sur le « e » pour former le présent « je doute », soit il s’agit de l’inversion clitique de « je doute » : « douté-je » ou « doutè-je ». Bonn journée.

    Bonjour Ghizlan, on écrit « de grands sacs de déchets » (= garni de déchets) ou « de grands sacs contenant des déchets ». Bonne journée.

    Bonsoir Lisette, il suffit de consulter le dictionnaire :-). Le nom « aseptie » n’existe pas. Seul « asepsie » y figure. Bonne soirée.

Bonjour,

Est-il correct d’utiliser « y » comme pronom adverbial (remplaçant le complément circonstanciel de lieu) même si éloigné du sujet ?

Exemple : puis-je dire « dans le respect de la législation locale y applicable » ?

    Bonjour fire, « tous » (pluriel de « toute ») est ici un adjectif, qui se place devant un nom précédé d’un article, d’un possessif, d’un démonstratif. Ainsi, dans votre exemple : « tous les trains ». Bonne journée.

Bonjour,
Quelle est la différence entre un adjectif participe et un adjectif verbal ?
Merci pour votre réponse !
PS: j’ai vu que vous êtes Mme réponse, merci d’être active !

    Bonjour Audrey, on écrit « Cette jeune fille est pleine d’avenir ». « Plein » est ici un adjectif qui s’accorde avec le nom « fille ». Bonne journée.

Bonjour, j’ai une question concernant l’emploi du pluriel dans la phrase suivante :
« Contraints d’accepter ce délai, j’ai réussi à faire la photo. »
Il s’agit d’une équipe formée d’un journaliste et d’un photographe, mais seul le photographe fait la photo. L’emploi du pluriel pour « Contraints » est-il automatique ici (les deux sont contraints par le temps) ou discutable (car le sujet de la phrase est singulier) ?
Merci !

    Bonjour Amy, votre phrase n’est pas correcte en l’état. Si vous voulez vraiment préciser le rôle de chacun, voici deux propositions : « Contraint d’accepter ce délai, auquel le journaliste était également soumis, j’ai réussi à prendre la photo ». OU « Contraints d’accepter ce délai, le journaliste a pu écrire son article et j’ai réussi à prendre la photo. » Bonne journée.

    Bonjour Dimi, oui, il faut bien un « e » à « enchanté » quand c’est une femme qui parle, sous-entendu « Je suis enchantée (de vous rencontrer) ». Bonne journée.

    Bonjour Mathis, on considère qu’un annuaire est un « volume », et non une « surface », par conséquent, on emploi « dans ». Bonne journée.

Bonjour à tous,

Je me pose une question que je me permets de vous poser (j’ai un doute sur la façon correcte d’écrire mon idée).

Par exemple:

Pierre ou Paul sera (ou seront) au Rendez-vous.

Le choix A ou le choix B est (ou sont) possibles

Je ne sais plus s’il faut utiliser le singulier ou le pluriel quand on place « ou » dans le groupe nominal.

Auriez-vous une idée pour m’éclairer ?

Merci beaucoup et à bientôt

Bruno

    Bonjour Jacqueline, vous avez écrit le prénom de la même manière, mais je crois comprendre votre question. On écrit « Élisabeth » en français et « Elizabeth » en anglais. Bonne journée.

    ***BONJOUR*** Mouty, on écrit « les personnes qui me considèrent ». Le verbe se conjuguent avec le sujet « les personnes », donc à la 3e personne du pluriel. Bonne journée.

Bonjour
j’ai un doute sur cette phrase: « les équipes se sont approprié l’outil et le considère »
Je suis à peu prés sur qu’il ne faut pas accorder se sont approprié mais j’ai un doute sur le considère, ne faut-il pas écrire le considèrent (le prennent)?
Merci d’avance pour vos retours

Bonjour,

Comment écrit-on : j’aurais tout entendu ou j’aurai tout entendu ?
Merci pour votre réponse et si vous pouviez me donner la règle ça me serait très utile
Excellente journée