5 minutes pour réviser : l’auxiliaire et le participe passé

Ces notions, que nous avons normalement apprises à l’école, sont à la fois familières et lointaines. Devenus adultes, nous les convoquons mentalement, avec plus ou moins de difficulté, dès que nous sommes amenés à rédiger. Et si nous en profitions pour réviser, en un coup d’œil, les bases de notre grammaire ? Aujourd’hui, zoom sur l’auxiliaire et le participe passé, indispensables pour conjuguer et accorder.

L’auxiliaireLes Triplés de Nicole Lambert

Qu’est-ce qu’un auxiliaire ?

Comme son nom l’indique, l’auxiliaire est une aide (pensez à l’auxiliaire de vie !).

En effet, il aide à conjuguer un verbe aux temps composés.

Il y a deux verbes auxiliaires : être et avoir, suivis du verbe au participe passé.

Exemples : Nous avions mangé un plat épicé. Jean pleuré. Nous sommesparties rapidement. Elles ont été surprises par l’orage. Ils se sont lavés.

Comment choisir entre être et avoir ?

Certains verbes peuvent se conjuguer avec les deux auxiliaires.

Exemples : J’ai descendu le carton à la cave. Je suis descendu à la cave.

La réunion commencé à 5 heures. La réunion est déjà commencée.

Traditionnellement, on considère que l’auxiliaire avoir insiste sur l’action, et être, sur le résultat.

Le participe passé

Qu’est-ce qu’un participe passé ?

Accompagné de l’auxiliaire être ou avoir, le participe passé sert à former les temps composés, le plus souvent pour exprimer une action passée.

Les temps composés sont le passé composé, le plus-que-parfait, le passé antérieur, le futur antérieur de l’indicatif mais aussi le conditionnel passé, le passé du subjonctif et le plus-que-parfait du subjonctif.

Exemples : Les bateaux sont rentrés au port. Nous étions partis ce matin.

Comment l’accorder ?

– avec l’auxiliaire avoir :

Le participe passé employé avec avoir ne s’accorde pas.
Exemple : Elle a chanté.

Sauf quand le complément d’objet direct (COD) est placé avant le verbe. Dans ce cas, le participe passé s’accorde avec le COD.
Exemple : les fraises que j’ai mangées.

– avec l’auxiliaire être

Le participe passé employé avec l’auxiliaire être s’accorde avec le sujet.
Exemple : Elles sont venues.

Mais cette règle n’est pas valable avec tous les verbes pronominaux (qui se conjuguent avec l’auxiliaire être précédé d’un pronom personnel réfléchi : me, te, se…)

Exemple : Ils se sont téléphoné.

À lire également : Auxiliaire, participe, pronom… Connaître le sens des mots grammaticaux pour mieux les identifier

Sandrine Campese

Crédit Photo

Articles liés

Laissez un commentaire
*