Icône question orthographe

« les pommes que j’ai mangé » ou « les pommes que j’ai mangées » ?

La règle étant qu’un participe passé employé avec « avoir » ne s’accorde jamais avec son sujet (« elle a mangé »), on oublie qu’il peut s’accorder avec autre chose… et on écrit « les verbes que j’ai conjugué, j’ai oublié de les accorder » au lieu de « les verbes que j’ai conjugués, j’ai oublié de les accorder ».

Icône réponse question orthographe

Le participe passé employé avec « avoir » s’accorde en genre et en nombre avec le complément d’objet direct si celui-ci précède le verbe :

Le principe est simple : si l’on sait, au moment d’écrire le participe, de quoi il est question, on en tient compte pour l’accord. Sinon, le participe reste invariable : vidéo

Consultez également nos autres règles sur le COD :

Lisez aussi notre article sur l’accord du participe passé.

Arrêtez de douter de votre orthographe !
Découvrez les modules d'entraînement Projet Voltaire. JE TESTE GRATUITEMENT

Icône avis expert orthographe

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographe Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Voilà une règle que l’on respecte de moins en moins, à l’oral comme à l’écrit, et que nombre de grammairiens eux-mêmes se plaisent à trouver artificielle ! Elle n’en reste pas moins en vigueur depuis que le poète Clément Marot l’a établie au XVIe siècle. Vaugelas reconnaissait déjà : « Dans la grammaire française, il n’y a rien de plus important, ni de plus ignoré. » Il parlait d’or, et ne serait guère dépaysé dans notre millénaire…

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Il n’a pas tenu la promesse qu’il nous avait faite.
  2. La douleur que j’ai ressenti ne me dit rien qui vaille.
  3. Le garçon a rapidement ramassé la monnaie que j’avais laissé sur la table.
  4. Il est bien temps de regretter les bêtises que tu as dit !
  5. Les dictionnaires que j’ai consultés allaient tous dans le même sens.
  6. Je n’ai pas lu tous les journaux que j’ai achetés.
  7. L’offre qu’a refusé notre correspondant était pourtant alléchante.
  8. La secrétaire que le patron a renvoyé a aussitôt retrouvé du travail.
  9. La lettre que lui a adressée le client mécontent était d’une rare violence.
  10. La journée de repos que j’ai prise m’a fait le plus grand bien.
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : La douleur que j’ai ressentie ne me dit rien qui vaille.
    Le verbe « ressentir » a un complément d’objet direct (« que », mis pour « la douleur ») et celui-ci le précède. Le participe passé doit donc s’accorder avec lui et se mettre au féminin singulier.
  3. Faux. Il faut écrire : Le garçon a rapidement ramassé la monnaie que j’avais laissée sur la table.
    Le complément d’objet direct (« que », mis pour « la monnaie ») est placé avant le participe passé : il faut en tenir compte et mettre ce dernier au féminin singulier.
  4. Faux. Il faut écrire : Il est bien temps de regretter les bêtises que tu as dites !
    Le participe passé est précédé du complément d’objet direct « que », mis pour « les bêtises », féminin pluriel. Il doit donc s’accorder avec lui.
  5. Phrase correcte.
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : L’offre qu’a refusée notre correspondant était pourtant alléchante.
    Le verbe « refuser » a pour complément d’objet direct « qu’ », mis pour « l’offre », féminin singulier. Comme ce COD le précède, le participe passé doit s’accorder avec lui.
  8. Faux. Il faut écrire : La secrétaire que le patron a renvoyée a aussitôt retrouvé du travail.
    Qui le patron a-t-il renvoyé ? « Que », mis pour « la secrétaire », et ce complément d’objet direct est placé avant le participe : il faut donc accorder ce dernier avec lui…
  9. Phrase correcte.
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Découvrez les modules d'entraînement Projet Voltaire. JE TESTE GRATUITEMENT

Icône auteur règle orthographe
Auteurs Projet Voltaire :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire
Articles liés

    Bonjour titia, les deux sont possibles. « Le type de carte souhaité » : on insiste sur le type, donc la catégorie ; « le type de carte souhaitée » : on insiste sur le nom complément (carte). Dans votre exemple, je penche plutôt pour le premier cas. Bonne journée.

Bonjour,
je vous remercie pour ce rappel salutaire qui torture autant d’esprits.
J’ai néanmoins une dernière vérification à vous demander:
Si l’on accorde le verbe avoir avec le COD lorsque ce dernier est devant le verbe, pourquoi écrivez-vous cette phrase :
on écrit « les verbes que j’ai conjugué, j’ai oublié de les accorder » au lieu de « les verbes que j’ai conjugués, j’ai oublié de les accorder »
j’ai oublié quoi, les verbes. je devrais donc en toute logique accordé le verbe avoir au masculin pluriel.
Ou je suis encore passé à coté d’un détail…
Merci d’avance.

    Bonjour Mr J, il faut relire attentivement le chapô de la règle. Il n’est pas écrit que la tournure « Les verbes que j’ai conjugué » est correcte. Bien au contraire, il est indiqué : on oublie (la règle) et on écrit « les verbes que j’ai conjugué » au lieu de « les verbes que j’ai conjugués ». C’est bien la deuxième tournure qui est correcte. Bonne journée.

bonjour,
Je suis toujours perplexe .
Un journaliste a écrit /l’équipe … s’est imposé par 14 buts à 0…/
?
Ne doit- on pas écrire / l’équipe …s’est imposée par 14 buts à 0 ?

verbe être pronominal on accorde avec « s » mis pour  » équipe  » féminin singulier.

Mais que fait-on des 14 buts -masculin/pluriel – suivant ?
et de ‘ par ‘ ?
/ l’équipe ( de France ) s’est imposé par 14 buts à 0.
s’ = équipe
imposé quoi : 14 buts masculin pluriel avec le verbe être ici on accorde ou pas ?
le sujet ( équipe ) est avant le verbe pronominal et le COD est après ( buts )
3 façons laquelle est la bonne ?

Bonjour,

Dans une grille académique d’évaluation de stage j’ai un doute sur l’accord du participe passé « trouvées » dans l’item suivant :
« Quelles sont les difficultés que j’ai rencontrées et quelles solutions j’ai trouvées pour les surmonter ? » Ne devrait-on pas écrire « trouvé »?

    Bonjour Gilles, la phrase est correctement écrite, les COD (difficultés, solutions, noms féminins pluriels) sont placés avant le verbe dans chaque cas, d’où l’accord des participes passés au féminin pluriel « rencontrées », « trouvées ». Bonne journée.

    Bonjour Jour, on écrit « Tous les livres que j’ai lus. »Le COD « tous les livres » est placé avant le verbe, on accorde donc le participe passé « lu », avec ce COD, masculin pluriel, d’où : « lus ». Bonne journée.

    Bonsoir Médriel, le subjonctif n’est pas de mise dans les phrases que vous citez. Il s’agit bien de l’indicatif, mode du réel. Pour s’en assurer, il suffit de changer de personne.
    La douleur que j’ai ressentie ne me dit rien qui vaille. –> La douleur que nous avons ressentie (et non « ayons ressentie »)
    Je n’ai pas lu tous les journaux que j’ai achetés. –> Les journaux que nous avons achetés (et non » ayons achetés »)
    La journée de repos que j’ai prise m’a fait le plus grand bien. –> La journée de repos que nous avons prise (et non « ayons prise »)
    Bonne soirée

    Bonjour soukaina, bravo, vous avez bien repéré l’erreur contenue dans la phrase 8, comme indiqué dans la correction qui suit ! Il faut écrire « La secrétaire que le patron a renvoyée a aussitôt retrouvé du travail. » Bon après-midi.

        Bonjour Georges, il est écrit « … et on écrit « les verbes que j’ai conjugué, j’ai oublié de les accorder » au lieu de « les verbes que j’ai conjugués, j’ai oublié de les accorder. » Autrement dit, ce qu’on écrit (les verbes que j’ai conjugué) est fautif ; l’orthographe correcte (les verbes que j’ai conjugués) est introduite par « au lieu de ». Bonne journée.

          je suis d’accord avec Georges. Cela induit à l’erreur! si vous mettez « on écrit » cela laisse croire que c’est comme ça qu’on devait écrire ! et pas que c’est fautif.

          Bonsoir Ania, il est exactement indiqué :  » (…) on oublie qu’il peut s’accorder avec autre chose… et on écrit. », ce qui laisse supposer que c’est une erreur. Néanmoins, j’entends votre remarque et je la fais remonter à notre équipe :-). Bonne soirée.

          On ne comprend rien à votre entrée en matière sur le site… ça induit totalement à l’erreur. je me suis posée la même question que Georges et que Julien plus haut. Par ailleurs on ne répond nulle part à la question concernant les pommes !

      Pourquoi est-ce que l’on n’écrit pas:
      « le père qui nous a tant désiré ». N’est-ce pas le « père » qui nous a désiré ?

      Par exemple, j’aurais envie d’écrire: « les pommes que nous avons mangées », ou alors « la pomme que nous avons mangée ». Ici, pour moi, « mangée(s) » s’accorde avec la(es) pommes, et non avec « nous ».

        Bonsoir Seb d’Argoeuves, on écrit : « le père qui nous a désirés (ou désirées) » car le participe passé employé avec avoir s’accorde avec le COD (ici, « nous ») quand ce dernier est placé avant le verbe. C’est bien le cas ici. Idem pour « les pommes que nous avons mangées », l’accord se fait au féminin pluriel avec le COD « pommes ». Bonne soirée.

Bonjour,

J’ai un petit doute sur cette phrase « Sa force de proposition nous a permis de proposer des design de qualité aux personnes que l’on a accompagnées. »

Il faut bien écrire « accompagnées » et non « accompagné »?

Merci et belle journée

Bonjour,

J’ai subitement un très vilain doute, et je dois avouer que c’est un peu à cause de vous… 😉
Dans votre vidéo explicative de cette règle (que je crois maîtriser), on justifie l’accord parce que l’on connaît le genre de ce que remplace le pronom, dont l’emploi est donc anaphorique. Seulement, lorsque l’emploi du pronom devient cataphorique, qu’en est-il??
Dans le syntagme : «?Une fois que nous l’aurons foré(e), la caverne…?», j’aurais très envie d’accorder «?foré?». Pourtant, si je m’en tiens strictement à ce que vous expliquez dans la vidéo, j’ai tout à coup l’impression qu’il faudrait que mon participe passé demeure invariable. Me posé-je trop de questions??

Bien chaleureusement.

Bonjour,
Pourriez-vous me confirmer l’accord du verbe « adresser » pour la phrase suivante s’il-vous-plaît (sachant que la personne qui parle est un homme) ?
« Cette patiente, que je vous remercie de m’avoir adressée. »
En vous remerciant d’avance !

    Bonjour, oui, c’est bien cela ! Le participe passé « intéressé » s’accorde avec le pronom COD « m' » (féminin singulier) placé avant le verbe. D’où « intéressée ». C’est la même chose que « la pomme que j’ai mangée », sauf que le COD est un pronom (ici « m' ») et non un nom. Bon après-midi.

Bonjour, j’ai beau me creuser la tête, difficile de statuer pour l’accord de cette phrase : « j’ai souhaité évoquer divers points qui m’ont marqué-s depuis mon arrivée dans l’entreprise »

Help ! Et merci d’avance

    Bonsoir Nadia, oui, il faut bien faire l’accord ! À cela près qu’on ne « prend » pas un effort, on « fait » un effort ;-).
    On écrira donc : « Ces efforts, le gouvernement les a faits… » OU « Ces décisions, le gouvernement les a prises… ».
    Bonne soirée.

    Bonjour Mitsui, on écrit « – Claire, c’est ainsi que nous t’avons sublimement nommée. » Le participe passé nommé s’accorde ici avec le pronom COD t’, mis pour Claire, donc au féminin singulier : nommée. Pour plus d’explications et d’exemples, je vous renvoie à notre règle. Au passage, l’adverbe sublimement n’existe pas (en tout cas pas dans le dictionnaire !). En voici d’autres : divinement, formidablement, merveilleusement, superbement, somptueusement, splendidement. Bonne fin d’après-midi.

Merci beaucoup. Quelqu’un m’a dit que l’accord se fait quand le cod fait l’action mais quand le cod subit l’action il n’y a pas d’accord.
Ex : la fiile que j’ai voulu épouser avait son fiancé. Ici il n’y a pas l’accord car la fille subit l’action
Mais : la fille que j’ai vue danser était belle ici il y a l’accord car la fille fait l’action
Qu’est ce vous en dites?

Bonjour,
Pouvez vous me confirmer que les phrases ci dessous sont correctes (sachant que je suis une femme) Merci.
– Mes expériences professionnelles m’ont « amenée » à faire preuve de ….
– J’ai adoré ce métier dés lors qu’une patiente m’a « remerciée » pour l’avoir « aidée » à s’assoir….

    Bonjour skitty59, les accords sont corrects, bravo ! Par contre, on écrit « remercier de + verbe » : « une patiente m’a remerciée de l’avoir aidée ». Enfin, vous pouvez aussi écrire « asseoir », qui est l’orthographe traditionnel de ce verbe à l’infinitif. Bonne journée.

Bonjour,
Dans le premier paragraphe de cette page, la formulation suivante semble ambiguë :

« et on écrit « les verbes que j’ai conjugué, j’ai oublié de les accorder » au lieu de « les verbes que j’ai conjugués, j’ai oublié de les accorder ». »

Cette phrase peut être comprise de deux façons différentes, et à la lecture de celle-ci on ne sait pas laquelle des deux formulations est la bonne.
Par conséquent je suggère de reformuler ce paragraphe afin d’indiquer clairement la bonne formulation et la formulation erronnée.
Merci d’avance à vous.
Cordialement,

    Bonjour iduxion, j’ai bien pris note de votre remarque, mais il me semble que la structure de la phrase écarte toute ambiguïté : « on oublie et on écrit « les verbes que j’ai conjugué, j’ai oublié de les accorder » au lieu de « les verbes que j’ai conjugués, j’ai oublié de les accorder ». L’erreur et la tournure correcte sont bien distinctes. Bonne journée.

    Bonjour Julien, effectivement, le COD « m' » (moi), avec lequel le participe passé « appelé » s’accorde (puisque le COD est placé avant), peut-être masculin ou féminin. Ainsi, si c’est un homme qui parle, il écrira « la dame qui m’a appelé ». Si c’est une femme, « la dame qui m’a appelée ». Le sujet « la dame » n’a aucune incidence sur l’accord du participe passé, puisqu’il est employé avec l’auxiliaire avoir. En espérant vous avoir éclairé, je vous souhaite un bon après-midi !

    ***Bonjour*** sakho, c’est bien « ramassées », bravo ! En revanche, « sont glissées » tout seul ne veut pas dire grand-chose. « sont glissées où ? » ou bien « ont glissé » ? Enfin, pensez à ajouter la majuscule introductive, la majuscule au prénom Jacques et le point final. Bonne journée.

Bonjour,
Je sollicite vos connaissances concernant un accord s’il vous plaît.
Devons-nous écrire: Vous lui avez adressé des paroles encourageantes. OU Vous lui avez adressées des paroles encourageantes.
J’opterai instinctivement pour la 1ère… Mais « lui » me fait me questionner…
Merci pour votre réponse 🙂

    Bonjour Fanny, le pronom « lui » est ici COI (on adresse des paroles « à lui »). Or, un participe passé ne s’accorde jamais avec un COI. On écrit donc « Vous lui avait adressé des paroles… », mais « les paroles que vous (lui) avez adressées » ;-). Bonne journée !

Bonjour,
N’y a-t-il pas une erreur au début lorsqu’on voit indiqué qu’il faut dire dire « les verbes que j’ai conjugué » au lieu de « les verbes que j’ai conjugués » ? Parce que c’est normalement l’inverse, on dit « les verbes que j’ai conjugués ».
Cordialement

    Bonjour JL, je vous invite à relire la phrase 🙂 : « On oublie qu’il peut s’accorder avec autre chose… et on écrit « les verbes que j’ai conjugué, j’ai oublié de les accorder » au lieu de « les verbes que j’ai conjugués, j’ai oublié de les accorder ». La première partie est donc fautive, la seconde, correcte ! Bonne journée.

Bonjour,

Merci beaucoup pour cet article ! j’ignorais cette règle. Dans « les enfants que j’ai entendu crier » quelle est la fonction de « crier » si les enfants sont COD ?…
Par avance merci pour votre aide,
Cordialement,

Bonjour,
Je me pose une question concernant les vers qui inversent la place des mots en poésie et où le COD se retrouve circonstanciellement avant l’auxiliaire avoir. Doit-on accorder ?
ex : Des femmes il a aimé (es) ?
Je croyais me souvenir que le COD était en réalité le « que » qui faisait référence au groupe nominal (ex : « Des femmes qu’il a aimées »).
Sans ce « que », doit-on encore accorder avec le groupe nominal placé avant l’auxiliaire avoir ? Je ne parviens pas à trouver de règle à ce sujet. Merci de votre aide.

    Bonjour Audrey, voici ce qu’indique le Grevisse sur ce point (§301 c) :
    Le complément d’objet direct est placé entre l’auxiliaire et le participe passé dans l’expression figée avoir toute honte bue, et aussi parfois chez les poètes, ou même en prose, par analogie ou par archaïsme : D’autres émotions, / Des biens, des maux, – des révolutions, – / Ont dans les cœurs sa mémoire effacée (Nerval, Odelettes, Grand’mère). — Mais la croix ne sera satisfaite que quand elle aura tout ce qui n’est pas la volonté de Dieu détruit (Claudel, Soul. de satin, cit. Damourette-Pichon, § 1178). — L’amour a nos âmes en une âme mêlées (R. Rolland, cit. Le Bidois, § 1063). — J’ai toute ambition résignée (Duhamel, Pierre d’Horeb, p. 96) [sur le modèle de avoir toute honte bue]. — Ayant petite fortune faite (M. Noël, Cru d’Auxerre, p. 92).
    Bonne journée.

      Merci de votre réponse Sandrine ! Cependant, dans les poèmes qui me posent question, le COD n’est pas entre l’auxiliaire et le participe passé mais avant le groupe verbal. (Ce n’est pas : « Il a des femmes aimées », mais bien : « Des femmes il a aimé(es) ». Ma question reste donc entière… Le Grevisse ne stipule rien concernant cette forme de vers ? Merci d’avance.

Oufff! Les gens… avez-vous pris la peine de lire cet article? On dirait que non. Vos réponses se retrouvent TOUTES dans ce billet pourtant! Vous êtes très patiente de répondre à tout le monde malgré tout. Bref, votre site m’est très utile dans mon travail de tous les jours où je dois avoir un bon français… mais qu’il y a certaines notions que je retiens moins bien! 🙂 Merci pour ce site! Une mine d’or!

    Bonjour Marthe, on écrit bien : La tarte que j’ai faite. / Les tartes que j’ai faites. / Le gâteau que j’ai fait. / Les gâteaux que j’ai faits. Toutes les explications sont dans la règle que vous commentez :-). Bonne journée.

Bonjour,

Si je comprends bien la règle, je dois écrire « Quelles aides avez-vous obtenues ? » car au moment où j’écris « obtenues », je sais qu’il s’agit des aides. En revanche, je dois écrire « Vous avez obtenu des aides. » Est-ce bien cela ?

    Bonsoir Hugo, on écrira : « Merci aux personnes qui m’ont aidé » (si l’on est un homme) ou « Merci aux personnes qui m’ont aidée » (si l’on est une femme). Pour les explications, je vous renvoie à la règle. Bonne soirée.

Bonjour,

Devons nous écrire: La mousse que cela a fait ou bien la mousse de cela a faite?
J’ai lu sur une page de projet Voltaire que Madame Campese affirmait les deux alors lequel écrire? De plus, sur le forum, ils disent de ne pas accorder. Merci

    Bonjour Cec-13, de mon « retour », bof, de ma « réponse », oui :-). On écrit « La soirée à laquelle nous avions convié untel » OU « La soirée à laquelle nous avions été convié(e)s« . Bonne journée.

      Bonjour,
      Je rebondis sur votre commentaire, qui ne me semble pas tout à fait répondre à la question initiale. Si par exemple je m’adresse avec mon conjoint à deux personnes de sexe masculin que nous tutoyons, et que nous leur disons, comme dans l’exemple de Cec-13, « la soirée à laquelle nous vous avions conviés », il me semble que l’accord doit se faire puisque « Nous avions convié qui ? » : vous (masculin pluriel).
      Merci par avance de confirmer si c’est correct. Bonne journée à vous.

Bonjour,
J’ai un énorme doute sur la conjugaison suivante : « … afin de collecter les fiches d’évaluation stage concernant les formations que vous avez *effectués ou effectuées* ? sur l’année 2019 »
Pour moi, on accorde en genre et en nombre mais, selon la personne, si c’est un homme ou une femme, doit-on rajouter « ée » ?

Bonne journée !

Bonjour l’équipe Projet Voltaire,

Je ne m’en sors pas avec la conjugaison suivante : (Sujet : Galerie d’art et ses oeuvres provenant de différents artistes).
Les artistes qu’elle représente ou Les artistes qu’elle représentent ?

Infiniment merci.

    Bonjour Nuances du français ! Attention, dans votre phrase, le verbe représenter est conjugué au présent de l’indicatif, à la troisième personne du singulier (elle) : d’où elle représente. Même si le COD (les artistes) est placé avant, cela n’a aucune importance puisque le verbe n’est pas conjugué à un temps composé (il n’y a aucun participe passé à accorder !). Bon après-midi.

Bonjour, j’ai un gros doute et internet ne m’aide à savoir quelle orthographe utilisé dans cette phrase :

 » Ils ont été sélectionné avec attention  »

OU

 » Ils ont été sélectionnéS avec attention  »

Je vous remercie !

Bonjour,
Comment accorder, cessé ou cessées (que : les machines) compte tenu qu’il y a un verbe infinitif qui suit le verbe cesser ?
 » Vous avez certainement beaucoup de travers mais vous avez conservé des sentiments d’humanité, de compassion, de tolérance que nous ne retrouvons pas dans le comportement des machines que ne n’avons jamais cessé (ées) d’être ».
Je vous remercie pour votre réponse

    Bonjour Rose, on écrit bien (si l’on est une femme) : « Il m’a menée ». On pose la question « Il a mené qui ? », « m' », pronom COD (car il répond à la question qui ?) placé avant le verbe. Le participe passé mené s’accorde donc avec ce COD placé avant le verbe, au féminin singulier. D’où menée. N’hésitez pas à relire la règle que vous commentez et à faire les exercices. Bonne journée.

Bonjour,
Dans la phrase : « Les fraises que j’ai mangées sont très bonnes. » Il y a ici accord du participe passé car le COD « que » précède l’auxiliaire. Si « que » est analysé comme un COD, comment doit-on analyser « les fraises » ? Peut-on dire que c’est aussi un COD?
Merci d’avance pour votre réponse!

    Bonsoir Cécilia, la même règle s’applique à la forme interrogative. On écrit « Les actions que j’ai mises en place », on écrira donc : « Quelles actions avez-vous mises en place ? » Bonne soirée.

Bonsoir.
Je maîtrise en général assez bien l’accord du participe, mais j’ai un doute lorsqu’il s’agit d’une phrase interrogative commençant par combien. J’aurais ainsi tendance à écrire : « Combien de démarches avez- vous entrepris ? » car le COD n’est pas démarches mais combien de démarches. Je peux d’ailleurs répondre zéro, ce qui est plutôt un singulier. Mais, je dirais sans hésitation « les démarches que vous avez entreprises ont échoué ».
De la même façon, je dirais « les fautes que vous avez faites », sans hésitation, mais j’aurais tendance à opter pour « Combien de fautes avez-vous fait ?  » au lieu de « Combien de fautes avez-vous faites ? » qui ne me plaît pas « à l’oreille » !!!

Bonjour,
Je suis ravi de faire votre connaissance.
J’apprends le français, mais j’ai un question sur les pronom, pourriez-vous m’aider à l’expliquer?
Ex: Est-ce que tu as acheté une table?
1) Oui, j’en ai acheté une.
Cette réponse est correcte, parce que le pronom « en » avec chiffre (nombre) .

2) Le problème, si on omet « une », alors, doit-on dire
Oui, j’en ai acheté ou Oui, je l’ai achetée?
Laquelle est correcte? Car, ici, « une table », c’est un COD.

Merci de votre attention et dans l’attente de votre réponse.

Bien Cordialement

Pierre

Bonjour,
J’apprends le français, mais j’ai un question sur les pronom, pourriez-vous m’aider à l’expliquer?
Ex: Est-ce que tu as acheté une table?
1) Oui, j’en ai acheté une.
Cette réponse est correcte, parce que le pronom « en » avec chiffre (nombre) .

2) Le problème, si on omet « une », alors, doit-on dire
Oui, j’en ai acheté ou Oui, je l’ai achetée?
Laquelle est correcte? Car, ici, « une table », c’est un COD.

Dans l’attente de votre réponse, merci.

Bien Cordialement

Pierre

Bonjour. J’ai un doute sur l’accord du participe passé dans la tournure suivante : les solutions qu’elles sont mis au point ou les solutions qu’elles ont mises au point ? Instinctivement je dirais la première… mais je ne trouve pas la règle correspondante ! Merci par avance de vos lumières

    Bonjour Alain B, « les solutions qu’elles sont mis au point » ne veut rien dire. Vous vouliez sans doute écrire « qu’elles ont mis au point ». Quoi qu’il en soit, la phrase correcte est « Les solutions qu’elles ont mises au point ». Tout est expliqué dans la règle que vous commentez. Bon après-midi.

    Bonjour sds0211, étant donné qu’on ne cueille pas des paniers, mais bien des cerises, j’écrirais soit « Combien de cerises avons-nuis cueillies ? », soit « Combien de paniers de cerises avons-nous remplis ? » Bon week-end.

Bonjour,
Je me pose une question dans la phrase:
« J’ai apprécié aller en production et échanger avec les opérateurs, les fonctionnements en 3/8 et 4/8 sont des modes d’organisation interne que j’ai découverts. »
COD =les modes, placé avant l’auxiliaire avoir, donc découvert s’accorde en nombre =découverts .
merci

Bonjour Sandrine,

J’ai une question sur la phrase n°9 : ‘La lettre que lui a adresséE le client (…)’.

Il est expliqué que la phrase est correcte (qu’est-ce qui est adressé : c’est une lettre donc ‘ée’, et COD placé avant). Or pour moi, c’est LE client qui adresse une lettre, car une lettre ne va pas s’adresser toute seule 😉 (et COD placé après).
Donc ‘é’ me semblerait plus logique, non ?

Merci beaucoup pour votre réponse !

    Bonsoir dj83, si l’on met la phrase à l’endroit, cela donne : « Le client lui a adressé une lettre ». Le sujet = le client, le verbe = adresser, le COD = la lettre. Reprenons la phrase initiale : « La lettre que lui a adressée le client ». « La lettre », le COD, est placé avant l’auxiliaire avoir, d’où l’accord du participe passé adressée au féminin singulier (revoir la règle). Précisons que « lui » n’a aucune incidence sur l’accord du participe passé puisque c’est un COI (il répond à la question « à qui »). Est-ce plus clair pour vous ainsi ? N’hésitez pas à me le dire :-). Bonne soirée.

Bonjour,

Vous écrivez :
et on écrit « les verbes que j’ai conjugué, j’ai oublié de les accorder » au lieu de « les verbes que j’ai conjugués, j’ai oublié de les accorder ».

Mais le COD « verbe » est ici avant le verbe… alors? je ne comprends plus

    Bonsoir mimi, le paragraphe s’intitule « Erreur d’accord du participe passé ». Par conséquent, oublier d’accorder et écrire « Les verbes que j’ai conjugué », c’est ce qu’il NE faut PAS faire ;-). Bonne soirée.

      Bonjour. Dans un livre sur le participe passé, il y a cette phrase: Les personnes qui ont adhéré au parti sont de jeunes militants enthousiastes. Il est expliqué au sujet de cette proposition que le participe passé ne s’accorde pas, car le il n’y a pas de COD, et que le pronom qui est souligné dans cet exemple. Pourquoi il n’y a pas de COD, alors que le pronom qui représente les personnes? Je vous remercie.

    Bonsoir Lucson YALE, n’avez-vous pas trouvé la réponse dans l’article que vous commentez ? Tout y est pourtant expliqué, exercices à l’appui… Il faut écrire : « Les ponctions qu’il a subies ». Bonne soirée.

Trois choses que je n’ai jamais fait(es).

Théoriquement cette phrase est au passé composé. Avoir ‘avoir’ le participe passé s’accorde avec le COD s’il se trouve avant le verbe. Je suis tentée d’accorder ‘fait’ avec ‘3 choses’ donc féminin pluriel ‘faites’ mais je trouve que ça ne sonne pas bien.
Pouvez vous m’aider?

Bonjour,

J’ai un petit problème d’accord PP et COD. J’ai cherché et demandé, mais je n’ai pas trouvé de réponse unanime.
Pourriez-vous m’aider ?
Sachant que je suis une fille, dois-je accorder ces PP ?

– Ce travail m’a conduite à ne pas prolonger mes réflexions

– Travailler sur cette thématique m’a aidée à enrichir mes connaissances

– La recherche m’a amenée à travailler cette thématique

Merci beaucoup !

Bonjour, suite à la dictée Larousse qui disait « va te réjouir de ces trente ans qu’ont fêtés les Enfoirés… » je n’ai pas mis de S au participe passé « fêté  » car j’ai considéré qu’il y avait insistance sur la notion de durée et non sur un anniversaire. Mon point de vue est-il tiré par les cheveux ? Merci

Bonjour à tout le monde. Sujet particulièrement intéressant et je suis toujours aussi surpris que les règles en orthographe et grammaire suscitent autant de débats ; c’est passionnant. Merci. Ma question provient d’un devoir de français que ma fille a eu, sa maîtresse fait une correction avec la phrase suivante : « Les bonbons qu’ont mangé les enfants ». J’avoue que je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas de « s » à « mangé »… Quelqu’un pourrait-il m’éclairer ? En vous remerciant par avance !

    Bonsoir bedefil, je vous confirme qu’il faut bien un « s » à « mangés » ! Les enfants ont mangé quoi ? les bonbons, COD placé avant le verbe, d’où l’accord de « mangé » au masculin pluriel : « mangés ». Que la phrase soit tournée dans un sens « Les bonbons qu’ont mangés les enfants » ou dans l’autre « Les bonbons que les enfants ont mangés » n’y change rien ! Bonne soirée.

Bonjour Sandrine, pourrait-on dire, pour simplifier la règle, que le COD devient le sujet du PP pour savoir s’il s’accorde ou pas ? Placé devant cela va sans dire… Merci de votre réponse et veuillez en excuser l’éventuelle redondance. Bonne journée.

    Bonjour indiciblépasse, Je ne pense pas que modifier mentalement la fonction d’un mot aide à mieux accorder. Le plus sûr est encore d’adopter le raisonnement suivant : J’ai mangé quoi ? Les fraises ? COD (féminin pluriel) placé avant le verbe, d’où accord du participe passé au féminin pluriel, mangées. Bon week-end.

Bonjour,

On parle d’amendes, et on me dit :
« Voilà 5 ans que je n’en ai pas pris… zes. »

Je fais remarquer que « pris » me semblait bon, et qu’il n’était pas nécessaire de l’accorder.

On me répond que le « que » représente les amendes, et que comme il est placé avant le verbe, il faut accorder le participe passé au féminin pluriel.

Moi j’ai répondu que pour moi ce « que » ne représente pas du tout les amendes.
En revanche, subsiste un doute : les amendes sont pour moi dans « en », qui est effectivement placé avant le verbe… mais accorder « pris » me semble « moche » à l’oreille…

Et même en simplifiant la phrase, si on me demandait si j’ai pris une amende hier, je répondrais que « non, je n’en ai pas pris » avec la même assurance que « non, je n’ai pas pris d’amende »… sans accord. Alors que le COD me semble être compris dans le « en » placé avant l’auxiliaire avoir.

Qu’en est-il ? Quelle est la forme correcte, et en vertu de quelle explication ?

Bonsoir
Faut-il écrire : les photos que j’ai faites tout à l’heure ou que j’ai fait…? D’après la règle ce serait plutôt « que j’ai faites » mais je trouve que ça sonne mal à l’oreille… Merci à vous, bien cordialement

    Bonjour Jonathan TMC, « le portrait de la reine que les révolutionnaire nous ont dépeint ».
    Les révolutionnaires (sujet) ont dépeint quoi ? le portrait de la reine (COD), à qui ? à nous (COI).
    Donc « dépeint » s’accorde avec le COD « portrait », placé avant le verbe, donc au masculin singulier.
    Bonne fin d’après-midi.

Bonjour,
Au 1er paragraphe de votre article, vous dites « et on écrit « les verbes que j’ai conjugué, j’ai oublié de les accorder » au lieu de « les verbes que j’ai conjugués, j’ai oublié de les accorder ». »
Il n’y aurait pas une erreur ?
Merci de votre aide !

    Bonjour Naimor, il faut lire le titre du paragraphe pour comprendre, à savoir « ERREUR d’accord du participe passé. Donc l’erreur consiste à écrire « les verbes que j’ai conjugué, j’ai oublié de les accorder » (orthographe incorrecte) au lieu de « les verbes que j’ai conjugués, j’ai oublié de les accorder » (orthographe correcte). Est-ce plus clair pour vous ainsi ? Bon après-midi.

Bonjour, j’aimerais savoir s’il faut écrire  » Les vidéos qu’elle a posté sur son Instagram proviennent d’une diffusion en direct interne  » ou  » Les vidéos qu’elle a postéES sur son Instagram proviennent d’une diffusion en direct interne « , merci!

      Tout est parfaitement clair, mais je souhaitais vous poser cette question car j’ai repris une personne qui avait mal orthographié cette phrase et m’a même dit que j’étais dans le faux en m’envoyant le lien du site concernant ce sujet. J’ai trouvé ça culotté étant donné que j’ai bel et bien raison. Merci pour votre réponse et de m’avoir donné confirmation. Bonne journée à vous.

ET dans la phrase « Je les ai dévoré, ces fraises ! », on accorde comment.

Si on suit la vidéo, on devrait écrire « dévorés » puisque « les » indique qu’il s’agit d’un pluriel mais ne donne aucune indication sur le genre de ce qui a été dévoré…

    Bonsoir Chrismanoir, on écrira « Je les ai dévorées, ces fraises ! ».
    J’ai dévoré quoi ? « Les », pronom COD placé avant le verbe. Il représente « ces fraises », nom féminin pluriel.
    D’où l’accord du participe passé au féminin pluriel : dévorées.
    Bonne soirée.

    Bonjour JF, comme indiqué dans l’article « Le participe passé employé avec « avoir » s’accorde en genre et en nombre avec le complément d’objet direct si celui-ci précède le verbe ». Il vous faudra donc écrire « La personne que j’ai contactée ». Bonne fin de journée.

Bonjour,
Je suis une femme,
est-ce la bonne orthographe svp :
il m’a intégrée et m’a accordée sa confiance.
Pour le PP accordée, il s’accorde avec le COI : m’ (moi=féminin) ou le COD : confiance ?
Merci de votre réponse

    Bonjour Kraz, qui a-t-il intégré ? « m’» en l’occurrence vous, une femme. Il vous a accordé quoi ? « sa confiance ». Dans la première partie de votre phrase, le COD est placé avant l’auxiliaire avoir, le participe passé doit donc prendre la marque du féminin. Pour ce qui est du reste, nous retombons dans une configuration classique. La bonne orthographe sera donc « Il m’a intégrée et m’a accordé sa confiance ». Bonne fin de journée.

    Bonjour Cecilia, le participe passé employé avec « avoir » s’accorde en genre et en nombre avec le complément d’objet direct si celui-ci précède le verbe. Dans votre exemple, « les dirigeants » remplissent la fonction de sujet, il n’y a donc pas d’accord à faire. Bonne journée.

Bonjour, et tout d’abord merci pour ce site accessible et pratique!
J’aurais une petite question à laquelle je n’arrive pas à trouver de réponse sûre : dans la phrase « Les sociétés qu’ils ont découvert », laisseriez-vous « découvert » avec cette orthographe ou alors l’accord se fait-il : « Les sociétés qu’ils ont découvertES » ..?
Merci d’avance pour votre réponse!

C’est terrible. 3 pages que je consulte et jamais la réponse…

A la question « les enfants que j’ai entendu(s) crier ? », est répondu :
-Attention ! Même si le COD précède apparemment le verbe, n’écrivez pas « les papiers que j’ai envoyés chercher » mais « les papiers que j’ai envoyé chercher ».

Réponse qui, vous en conviendrez, ne correspond pas à la question. Il faut interpréter.
Et par analogie, je répondrais donc « les enfants que j’ai entendu crier ».

Et donc pas de réponse pour moi, qui suis en pleine recherche de vérité !

Mais si je suis la règle, je garderais la réponse : « Les acteurs que j’ai vus jouer. ? On accorde le participe passé avec le COD « que », mis pour « les acteurs », car ce sont bien ces derniers qui jouent. » parce qu’à la question initiale, les enfants crient.

Donc quelle est la bonne réponse ???

Mais ma question à l’origine était comment écrire  » les fraises que j’ai mangé ». Et sur une autre page de projet-voltaire,

Première réponse : La règle étant qu’un participe passé employé avec « avoir » ne s’accorde jamais avec son sujet (« elle a mangé »), on oublie qu’il peut s’accorder avec autre chose… et on écrit « les verbes que j’ai conjugué

Encore une fois, la réponse ne correspond pas à la question, mais à priori, la réponse est « les fraises que j’ai mangé »

Seconde réponse sur la même page : Le participe passé employé avec « avoir » s’accorde en genre et en nombre avec le complément d’objet direct si celui-ci précède le verbe :

Le principe est simple : si l’on sait, au moment d’écrire le participe, de quoi il est question, on en tient compte pour l’accord.

Et bien dans le cas des fraises, quand j’écris mangé(es), je sais exactement de quoi il s’agit.

J’en conclu donc qu’il faut, contrairement à la réponse, accorder mangées.

Donc si quelqu’un a une vraie réponse claire à ma question de fraises, je suis preneur.
Merci

    Vous indiquez que votre question à l’origine était comment écrire « les fraises que j’ai mangé ». Et vous citez une autre page de projet-voltaire, sans prendre la phrase en entier !

    Vous avez retenu « et on écrit « les verbes que j’ai conjugué »… sans avoir lu que l’article parle d’une erreur fréquente : on écrit ça AU LIEU DE « les verbes que j’ai conjugués » !

    Vous aviez donc bon : les fraises que j’ai mangéES !
    Mais la vraie question intéressante est : étaient-elles bonnes ? 😀

bonjour, j’ ai une question, pour cette phrase : « La route qu’ils auraient prise ne les aurait mené nulle part », est-ce juste? Je ne comprend pas pourquoi on ne mets pas un « e » a mené… merci pour votre aide.

    Bonjour Jenny, il ne faut pas mettre un « e » mais un « s » à « menés ». Le pronom COD « les », mis pour « ils », donc masculin pluriel est placé avant le verbe, d’où l’accord du participe passé « mené » au masculin pluriel : « menés ». Est-ce plus clair ainsi pour vous ? Excellente journée.

    Bonsoir Polima, vous n’avez pas trouvé la réponse en lisant notre règle ? Il faut écrire : « la confiance et la fidélité que vous lui avez accordées. Vous lui avez accordé quoi ? La confiance et la fidélité, COD féminin pluriel placé avant le verbe, d’où l’accord du participe passé au féminin pluriel : accordées. Bonne soirée.

      Bonjour Sandrine,

      À propos de « la confiance et la fidélité », existe-t-il une règle concernant l’omission du déterminant ? Il me semble que beaucoup de personnes omettent ce doublon (qui apparemment serait nécessaire) tant à l’écrit qu’à l’oral, et j’aimerais beaucoup mieux comprendre cette difficulté… Merci d’avance !

Bonjour – n’y a-t-il pas dans cette phase un infinitif implicite ? « les diligences que j’ai estimé(es) [être] nécessaires ». Dans ce cas, la règle qui s’applique au participe passé suivi d’un infinitif dépend de l’analyse du COD par rapport à l’infinitif : pas évident. Une autre vue serait de considérer qu’il y a un groupe verbal (j’ai estimé) invariable et un accord de « nécessaires » avec « diligences ». Cette question reste débattue depuis des années dans le commissariat aux comptes car il s’agit d’une tournure normée de rapports…

Bonjour, pouvez-vous me dire comment s’écrit:
« …les propos que m’a tenu ce monsieur », ou: « les propos que m’a tenus ce monsieur » si on est un homme d’abord ou si on est une femme, ensuite.
Merci.
Cordialement.
RF

La règle étant qu’un participe passé employé avec « avoir » ne s’accorde jamais avec son sujet (« elle a mangé »), on oublie qu’il peut s’accorder avec autre chose… et on écrit « les verbes que j’ai conjugué, j’ai oublié de les accorder » au lieu de « les verbes que j’ai conjugués, j’ai oublié de les accorder ».

Bonjour,
Je ne comprends pas le sens de la phrase et par conséquence la réponse correcte.
Pour moi la bonne réponse est
les fraises que j’ai mangées » ?
Pouvez-vous confirmer clairement votre réponse ?
Merci

    Bonjour dijon13, vous oubliez de mentionner l’intitulé de ce paragraphe : « Erreur d’accord du participe passé » ! Cela veut bien dire que ce qui suit concerne une erreur. D’où le : « … On oublie qu’il peut s’accorder avec autre chose… et on écrit « les verbes que j’ai conjugué, j’ai oublié de les accorder » (c’est l’erreur) au lieu de « les verbes que j’ai conjugués, j’ai oublié de les accorder » (c’est la tournure correcte, comme l’indique « au lieu de »). Bonne journée.

Bonjour,
Petite question à Bruno Dewaele.
Si j’écris : « Mon coeur pleut des larmes », que dois-je écrire si le COD précède pleuvoir : « Les larmes que mon coeur a plu » ou, ce qui serait logique, « Les larmes que mon coeur a plues » ? Le participe passé de pleuvoir est-il invariable ?
Désolé pour l’absence de ligature oe.
Merci

    Bonjour Mirabeau13, voici la réponse de Bruno Dewaele :

    Nous sommes là dans ce que j’appellerais une « zone poétique de non-droit », et la grammaire et la poésie n’ont jamais fait bon ménage. S’il s’agissait du tour « Il a plu des cordes », je n’hésiterais pas à prôner l’invariabilité (« les cordes qu’il a plu »), puisque « cordes » n’est pas, dans ce cas, COD mais sujet réel. Quant à ce cœur qui pleut des larmes…

    Robert fait bien état d’une construction littéraire (« faire pleuvoir, faire tomber la pluie »), mais les deux exemples qu’il donne montrent assez que la construction est assez différente et ne place pas délibérément un COD dans le sillage de ce qui précède. Quant à l’Académie, elle ignore visiblement le cas de figure proposé et s’en tient à la seule construction impersonnelle.

    Je suis donc de l’avis de notre interlocuteur : dès lors que le tour est admis, il serait logique d’accorder.. Mais je m’abstiendrai(s), personnellement, d’écrire « les larmes que mon cœur a plues », car je ne suis pas persuadé que cette construction soit orthodoxe ailleurs qu’en poésie où, chacun le sait, tout est par définition permis !

    Bon après-midi.

Fort claires, ces explications ! Merci.
Si quelques règles d’orthographe pourraient être simplifiées, bien plus sont à maintenir parce que souvent elles préservent l’expression d’une ambiguïté qui peut générer des malentendus ! Quant à l’écriture inclusive, elle complique beaucoup les choses. La « domination » du masculin est la trace… de la domination sociale des femmes. J’y vois donc les signes de notre histoire sociale, et la féministe et républicaine que je suis ne souhaite pas qu’on rase tous les châteaux !!!

bonjour cette phrase est elle bien écrite : « Ce n’est pas une période facile, j’en ai connues des difficiles et très difficiles à Guingamp
pourquoi connues est écrit ues.
le cod est une période non ? donc connue ??
merci cordialelement

Bonjour,
J’aimerais savoir s’il existe une règle sur l’accord des pp avec un infinitif implicite, outre les pp dit, dû, cru ..
En effet, c’est cette phrase qui me pose problème « ceux qui ont mis en oeuvre tous les moyens qu’ils ont pu, même quand ils n’ont pas recueilli tous les succès qu’ils avaient pensé (?), goûtent parfois certaines satisfactions intimes qu’ils n’avaient pas imaginées  »
Merci !

Bonjour,
j’ai un doute sur l’écriture d’une phrase.
Lorsque l’on propose: « C’est Lola qui a perdu(e), à ce jeu » on ne met pas de « e » à « perdu »? Car j’ai des avis plutôt partagés dans mon entourage!
Merci d’avance pour votre réponse.

    Bonjour Dudita, en effet, on ne met pas de « e » à « perdu » dans la phrase « C’est Lola qui a perdu à ce jeu » car Lola est le sujet du verbe perdre, pas le COD ! Or, on n’accorde pas le sujet avec le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir. C’est peut-être la tournure emphatique « C’est… qui » qui vous a fait douter. Cela ne change rien, vous pouvez dire, tout simplement, « Lola a perdu ». Voici la règle correspondante : http://www.projet-voltaire.fr/regles-orthographe/elle-a-chante-ou-elle-a-chantee/. Il ne vous reste plus qu’à rassurer votre entourage ;-). Bon dimanche !

Bonjour,
Pourriez-vous m’aider à comprendre la différence entre les deux participes passé dans cette phrase. Pourquoi accorde-t-on le premier participe passé et pas le deuxième?
« il sait quelles femmes il a eues, dans quelles aventures risibles il a trempé » (Manifeste du surréalisme de Breton)
Merci d’avance pour votre réponse !

    Bonsoir Lise,
    « Il sait quelles femmes il a eues » = Ici « quelles femmes » est COD. On pose la question : « Il a eu quoi ? ».
    « Dans quelles aventures risibles il a trempé » = Ici « quelles aventures » est un complément circonstanciel. On pose la question « Il a trempé où/dans quoi ? ».
    Or, le participe passé s’accord avec le COD quand celui-ci est placé avant l’auxiliaire avoir. Il ne s’accorde jamais avec un complément circonstanciel. Voilà pourquoi seule la première phrase est concernée par l’accord.
    En espérant vous avoir éclairée, je vous souhaite une bonne soirée !

Bonsoir,
je souhaiterais un petit renseignement concernant une phrase.  » l’entreprise m’a demandée ou demandé » ? même si je pense que c’est « ée », je n’arrive pas à comprendre si il y a un rapport avec le « m' ».
merci d’avance

    Bonjour Laure, il faut vous poser la question suivante : « L’entreprise a demandé à qui ? », « à m' » (c’est-à-dire « moi »). Puisqu’il répond à la question « à qui ? », « m' » est ici COI et non COD. Il a beau être placé avant le verbe, il n’y a donc aucune raison d’accorder le participe passé demandé au féminin singulier. En revanche, « l’entreprise m’a appelée » : là on accorde car « m' » est bien COD (L’entreprise a appelé qui ?). Bonne journée !

Bonjour! J’ai besoin d’une confirmation pour une lettre de motivation :

« Les stages que j’ai effectués m’ont conféré une grande polyvalence »

On est bien d’accord : « les stages » est COD et placé avant l’auxiliaire, donc « és » ?

Et « m’ont conféré », bien que je sois une fille, reste « é » et non pas « ée » ?

Merci d’avance pour votre réponse!!

    Bonsoir Petitechose, c’est parfait ! Voici l’explication : « les stages que j’ai effectués » = j’ai effectué quoi ? les stages, COD placé avant le verbe, d’où l’accord du participe passé au masculin pluriel : effectués. « Les stages (…) ont conféré une grande polyvalence à qui ? ». À moi ! Ici, « m' » est COI et non COD, donc pas d’accord du participe passé « conféré », même si vous êtes une femme. Bonne soirée !

Bonjour, je rédige actuellement mon rapport de stage et on me fait une correction avec laquelle je ne suis pas d’accord :
« Il s’agit des solutions que j’ai essayé d’apporter ». On me demande de rajouter « ées » à « essayé ». Si la phrase était « des solutions que j’ai essayées », oui, mais là j’ai essayé d’apporter des solutions, même si « solutions » se trouvent avant, je ne comprends pas pourquoi je devrais l’accorder.
Merci par avance pour votre réponse.

    Bonjour Sylvie, on n’effectue pas un type, on effectue une opération. Le bon accord est donc « Quels types d’interventions chirurgicales avez-vous effectuées ? » ou, au singulier « Quel type d’intervention chirurgicale avez-vous effectuée ? ». Bon week-end.

    Bonsoir Floriane, un participe passé est une des formes d’un verbe. Il peut avoir le rôle d’un adjectif qualificatif (un enfant endormi, des fleurs séchées) ou servir à conjuguer des temps composés (comme le passé composé). Il est alors employé avec l’auxillaire être ou avoir. Exemple : « J’ai mangé les fraises » (J’ = pronom sujet, ai = auxiliaire avoir, mangé = participe passé du verbe manger, les fraises = COD). De même, « les fraises que j’ai mangés » (Les fraises = COD placé avant le verbe, j’ = pronom sujet, ai = auxiliaire avoir, mangées = participe passé qui s’accorde avec le COD (féminin pluriel) placé avant l’auxiliaire avoir. Est-ce plus clair pour vous ? Excellente soirée !

Ca fait du bien de remettre un peu à jour ses connaissances.
Par contre je ne comprends pas votre phrase du début (…on écrit « les verbes que j’ai conjugué, j’ai oublié de les accorder » au lieu de « les verbes que j’ai conjugués, j’ai oublié de les accorder »)
Justement, si le participe passé avec avoir se conjugue en fonction du cod si celui-ci précède le verbe. on a ici cod= »les verbes » + auxiliaire avoir + cod avant verbe donc j’aurais écrit exactement le contraire:
on écrit « les verbes que j’ai conjugués, j’ai oublié de les accorder » au lieu de « les verbes que j’ai conjugué, j’ai oublié de les accorder »

    Bonjour Tof, le paragraphe que vous citez s’intitule « Erreur d’accord du participe passé ».
    Donc quand on écrit « les verbes que j’ai conjugué, j’ai oublié de les accorder », on commet une erreur ; la phrase correcte étant « les verbes que j’ai conjugués, j’ai oublié de les accorder ». Bonne journée !

    La règle étant qu’un participe passé employé avec « avoir » ne s’accorde jamais avec son sujet (« elle a mangé »), on oublie qu’il peut s’accorder avec autre chose… et on écrit « les verbes que j’ai conjugué, j’ai oublié de les accorder » au lieu de « les verbes que j’ai conjugués, j’ai oublié de les accorder ».

Je ne comprends pas l’accord de « adressée » dans la phrase : La lettre que lui a adressée le client mécontent était d’une rare violence.

Pour moi, le sujet c’est « le client » et pas « la lettre » donc « adressé ».
Pouvez vous m’éclairer ?
Par avance, merci !!!!

    Bonjour Marieee, « la lettre que lui a adressée le client ».
    (On pourrait aussi tourner la phrase de la manière suivante : « La lettre que le client lui a adressée »).
    Le client : sujet (c’est lui qui a adressé la lettre)
    La lettre : COD (il a adressé quoi ? la lettre).
    Lui : COI (il a adressé la lettre à qui ? à lui).
    Par conséquent, le participe passé « adressée » s’accorde avec le COD « la lettre », féminin singulier, car il est placé avant le verbe.
    En espérant vous avoir éclairée, je vous souhaite une bonne journée !

Chère projet-voltaire.fr,I am going to write to you in English.I like your website very much but I find it very difficult to be reading it from my I pad.Usually I like to print things as I am rather old .I do want to perfect m’y French and would be most grateful if you can help me in making it possible to print from your website and in a reasonable size.Thank you very much for your help

    Bonjour Faryal, dommage que vous n’ayez pas tenté d’écrire en français ;-). Toutes les occasions sont bonnes quand on est en plein apprentissage ! Je transmets votre remarque à notre équipe technique. Bonne soirée.

    Bonjour Elyakim, la réponse est : « que nous avons remises ». Il suffit de poser la question : « Nous avons remis quoi ? », « dix bicyclettes », COD féminin-pluriel placé avant le verbe, d’où l’accord du participe passé : « remises ». Bon après-midi.

    Bonjour Leslie, dans votre exemple, la question porte sur le COD « quelles démarches ». On accorde donc le participe passé au féminin-pluriel : suivies. D’ailleurs, si l’on mettait la phrase à l’affirmative, cela donnerait : « Je ne sais pas quelles démarches ils ont suivies. »

Bjr, j ai un doute à propos de l écriture de cette phrase. Quand est ce qu on écrit( les crêpes, apres les avoir manger) à l’infinitif
Ou on ecrit ( les crêpes , après les avoir mangées) participe passé
Et c la même chose avec l auxiliaire être.

    Bonjour Sara, on écrit « les crêpes, après les avoir mangées ». La question à se poser est la suivante : après avoir mangé quoi ? « les », pronom COD mis pour « les crêpes ». Il est placé avant le verbe, d’où l’accord du participe passé au féminin pluriel : mangées. Bonne soirée

Bonsoir,
Je m’interroge sur la manière d’orthographier la phrase suivante:
La photo que j’ai pris du balcon
Ou
La photo que j’ai prise du balcon.
Selon moi, selon le sens à donner, on utilise l’une ou l’autre orthographe .
La première sous entend que c’est du balcon que j’ai pris la photo.
La seconde, quant à elle, sous entend que j’ai pris le balcon en photo.
Est-ce exact? Si oui, à quelles règles grammaticales cela répond-Il?
.je vous remercie de m’éclairer