Actualités Divers

Visage d'homme avec une croix sur la bouche
Publié le 10 mars 2017

Béni(t), inclus, tabou… Quel est le féminin de ces adjectifs ?

La journée du 8 mars a fait des droits des femmes une cause internationale. Et si nous aussi, au Projet Voltaire, mettions le féminin à l’honneur ? Commençons par quelques adjectifs courants qui sont cause de nombreuses erreurs dès qu’il s’agit de changer leur genre. Faut-il ajouter un « e » final ou peut-on s’en passer ? Doit-on aller jusqu’à modifier leur terminaison ? Voici de quoi apaiser vos hésitations ! bénit —> bénite Le verbe bénir a deux participes passés et adjectifs : béni et bénit, qui, au féminin, donnent bénie et bénite. Comment choisir entre les deux ? Avec un « t », bénit(e) se dit de certaines choses…

Publié le 13 février 2017

Les étudiants de l’EM Grenoble s’engagent dans la lutte contre l’illettrisme

La Grande Dictée, organisée par les étudiants de l’école de management de Grenoble, vise à sensibiliser le grand public à la lutte contre l’illettrisme. Cette manifestation aura lieu le 18 février prochain. Romane Bechet, membre de l’équipe organisatrice, nous en dit plus.   Pourquoi avoir fait le choix d’organiser un événement autour de l’orthographe ? Nous avons décidé de nous engager dans ce projet afin de contribuer à la lutte contre l’illettrisme. L’illettrisme est une réalité, même si nous n’y faisons pas face au quotidien. C’est d’autant plus vrai dans une école de commerce, où la plupart des étudiants inscrits…

Lune bleu avec un visage
Publié le 6 février 2017

Petit traducteur des chansons de notre enfance (2/2)

Voici le second volet de notre article consacré aux chansons de notre enfance et à leurs mots énigmatiques. Reconnaissons-le, nous les fredonnions sans toujours bien en comprendre le sens ! Et pour cause : la plupart d’entre elles, à l’origine des marches militaires, datent du XVIIIe siècle et contiennent des termes d’ancien français qui ont depuis disparu ou dont le sens a évolué. Mais il est encore temps de corriger le tir à l’aide de ces nouvelles définitions à transmettre aux jeunes générations. Guérets « Mon beau sapin, roi des forêts, que j’aime ta verdure. Quand par l’hiver, bois et guérets sont…

Enfants dansant la capucine
Publié le 5 février 2017

Petit traducteur des chansons de notre enfance (1/2)

Elles nous ont fait rire et danser, elles ont inspiré nos plus beaux dessins, elles nous ont aidés à trouver le sommeil : ce sont… les chansons de notre enfance ! À l’époque, nous apprenions sagement les paroles sans toujours bien les comprendre. Et pour cause : la plupart d’entre elles, à l’origine des marches militaires, datent du XVIIIe siècle et contiennent des mots d’ancien français qui ont depuis disparu ou dont le sens a évolué. Parce qu’il n’est jamais trop tard, voici la liste non exhaustive des principaux mots qui nous ont échappé. Blonde « Auprès de ma blonde, Qu’il fait bon,…

Publié le 7 mai 2016

« quelque… que » ou « quelques… que »

Erreur couramment commise Pourquoi n’écrit-on pas « quelque » de la même façon dans « quelque plaisants que soient ces spectacles » et « quelques spectacles qu’on ait vus » ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Quand, dans le tour concessif « quelque… que », « quelque » est placé devant un nom, il  s’accorde avec lui. > quelques excuses qu’il fournisse En revanche, « quelque » est adverbe et donc invariable quand il est suivi d’un autre adverbe ou d’un adjectif. À noter qu’il peut alors être…

Publié le 9 septembre 2013

« des erreurs, j’en ai fait » ou « des erreurs, j’en ai faites » ?

Erreur couramment commise En bon élève, on veut suivre la règle d’accord du participe passé employé avec « avoir » quand un complément d’objet direct est placé avant le verbe, et écrire « des erreurs, j’en ai commises » au lieu de « des erreurs, j’en ai commis ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Quand le pronom « en » représente le complément d’objet direct (COD) du verbe, le participe passé reste invariable : Des bêtise s, j’en ai  fait ! = J’ai fait  des bêtises COD…