Posez vos questions d’orthographe, de grammaire, de syntaxe, de ponctuation… sur Question orthographe Voltaire.

Un nouveau site collaboratif dédié aux questions d’orthographe vient d’ouvrir à l’initiative du Projet Voltaire. En vous rendant sur www.question-orthographe.fr, vous pouvez interroger gratuitement des experts et des passionnés d’orthographe afin d’obtenir rapidement une réponse à votre question de grammaire, de syntaxe, de sémantique, de ponctuation…

logo question orthographe
Il n’est pas rare de buter sur une question d’orthographe pour laquelle les correcteurs automatiques ne sont d’aucune aide, et de se perdre dans les méandres des dizaines de réponses de votre moteur de recherche. Le site Question orthographe vous apporte une solution simple, gratuite et rapide à ce problème.

En vous connectant grâce à une adresse e-mail et un mot de passe, vous pouvez questionner la communauté en quelques clics. Basé sur la collaboration et l’entraide, ce site vous propose des réponses précises et argumentées. Votez pour la réponse qui vous convient le mieux.

Vous pouvez également mesurer l’expertise des membres qui vous répondent grâce à l’affichage de leur score au Certificat Voltaire et aux points cumulés lorsque les auteurs de questions votent pour leurs réponses. Les experts dignes de confiance sont ainsi facilement identifiables.

Rendez-vous donc sur le site www.question-orthographe.fr pour poser vos questions ou développer votre notoriété en y apportant des réponses !

Articles liés

Laissez un commentaire
*

Bonjour,
Alors qu’un collègue demande à un autre comme s’appelle le stagiaire qui l’accompagne, il réponds « demandes-y ». Avec l’accent provençal.
Ca n’existe pas ! Le débat s’ouvre…
Est-ce une expression dialectale, si c’est le cas, peut-on considérer une quelconque « validité » ?
Cela a t il un sens grammatical ? Demander, sur le lieu de la personne, comment elle s’appelle ? Avec un sens imagé

Merci

    Bonjour Gianni, comme vous l’indiquez, « demandes-y » est une tournure provençale, donc régionale, où le pronom « y » est employé en lieu est place de « lui ». En effet, c’est la forme « demande-lui » qui est attestée dans nos grammaires. Cela n’empêche pas notre langue française de vivre, de prendre des couleurs, et un accent chantant ! Bonne journée.

Bonjour,
Dans le corrigé d’un exercice de grammaire, je trouve « ces malheurs, l’auteur les aura vécu. » Vécu n’est pas accordé. Pourquoi ?

    Bonjour Manu, pour savoir comment accorder le participe passé « transformé », il faut savoir qui représente le pronom COD « vous » :
    – Si c’est un homme : « En quoi cette épreuve vous a-t-elle transformé ? »
    – Si c’est une femme : « En quoi cette épreuve vous a-t-elle transformée ? »
    – Si ce sont des hommes ou des hommes et des femmes : « En quoi cette épreuve vous a-t-elle transformés ? »
    – Si ce sont des femmes : « En quoi cette épreuve vous a-t-elle transformées ? »
    Bonne journée !

bonjour doit-on écrire « je cherche un parcours qui les privilégie ou privilégient ? » (les désignes des enseignements)
merci bcp pour votre avis !

    Bonjour Kondja, je ne suis pas docteur(e), mais je vais quand même tenter de répondre à votre question ;-). On écrit « réalisés » (accord au masculin pluriel avec « travaux d’étude »). Bonne journée.

Bonjour,
Doit on écrire : une procuration pour que mon frère ou ma soeur puisse signer en mon nom ou bien une procuration pour que mon frère ou ma soeur puissent signer en mon nom ?
Singulier ou pluriel pour le verbe signer ?
Merci pour votre réponse

Bonjour,

J’ai un petit doute sur la phrase suivante :

« APPUYER POUR SONNER » ou APPUYEZ POUR SONNER » ?

Le restant me semble bon.

Dans l’attente, je vous souhaite une bonne journée.

    Bonjour ZOZO4973, pour une indication comme celle-ci, les deux sont possibles, l’impératif « Appuyez » ou l’infinitif « Appuyer ». De la même façon, on écrirait « Ascenseur en panne, prenez l’escalier » ou « Ascenseur en panne, prendre l’escalier ». L’impératif est plus « personnel », l’infinitif, plus « général ». Bonne journée.

Bonjour 🙂
Dans la phrase « L’activité artisanale n’aurait débutée qu’en mars ». Est-ce que débuté s’accorde, étant donné qu’il s’agit de l’auxiliaire avoir ?
Merci d’avance,

Bonjour,
Je suis sur la rédaction d’un devoir, je n’arrive pas à me décider dois je mettre :
« Etant présente que 3 semaines » ou plutôt « n’étant présente que 3 semaines ».
Question un peu de dernière minute, je dois le rendre en fin de journée. Je n pense pas que l’erreur soit dramatique si vous ne pouvez y répondre avant mon échéance.

Merci de votre retour,

    Bonjour Mathilde, on écrira « N’étant présente que 3 semaines ». La tournure « ne… que », exprimant la restriction, nécessite ces deux éléments. On dirait, de la même façon : « Je ne suis présente que trois semaines. » (et non « Je suis présente que trois semaines. ») Bon après-midi.

    Bonjour Alida, on écrit « Que me prédis-tu ? » À la forme affirmative, ce serait « tu (me) prédis… » Bon après-midi.

    Bonjour Sébastien, il semble plus logique d’écrire « deux génération de tourneurs », puisqu’il y a bien eu plusieurs tourneurs :-). Bon après-midi.

    Bonjour Marie, il manque un verbe dans votre phrase. « La DRH est la seule personne ayant évoqué et reconnu ma souffrance au travail (ou éventuellement : « La DRH, seule personne ayant…). Bonne journée.

Bonjour,
est-ce correct de dire : bénéficiez/profitez jusqu’à -50%…
Ne devrait-on pas dire : bénéficiez/profitez de remises allant jusqu’à…
Merci.

    Bonjour, « bénéficier » ou « profiter » se construisent dans ce sens avec la préposition « de ». On écrira donc « Bénéficiez ou profitez de remises allant jusqu’à – 50 %… » ou éventuellement « Bénéficiez ou profitez de -20 %, -30 %, -50 %. » Bonne journée.

Bonjour, voici ma question, dans la phrase suivante, comment accorde-t-on « émancipé »? Emanciper est à la forme pronominale, or, ils ne se sont pas émancipés eux-mêmes ni d’eux-mêmes, mais se sont « émancipé » de l’aspectivité, qui n’est pas un COD. Le pronom « se » ne fait pas office de complément, j’aurais tendance à ne pas l’accorder.
Phrase: Les peintres grecs ont donc d’abord repris l’aspectivité égyptienne mais s’en sont « émancipés » peu à peu pour développer un regard perspectiviste c’est-à-dire la vision de la réalité telle qu’elle apparaît à un sujet.

    Bonjour Anne, avant la féminisation des noms de métiers, on disait « une docteur », « une femme docteur ». Désormais, on peut écrire « une docteure » (plutôt que « une doctoresse »), et donc « chère docteure ». Bon après-midi.

Bonjour,
Je sais qu’il faut écrire « Ils se sont échangé des propos » et non « Ils se sont échangés des propos » car le pronom « se » est COI (arrêtez-moi si je me trompe).
J’avoue ne pas très bien comprendre les différences entre les différents types de verbes pronominaux (verbe essentiellement pronominal, accidentellement pronominal etc.) : du coup, je ne m’occupe que de la nature du pronom, et n’accorde que s’il s’agit d’un COD. C’est une solution par défaut mais elle me semble relativement fiable.
En revanche, j’ignore si l’on met un « s » ou non à « échangé » dans la phrase « des propos se sont échangé(s) ». Quelle est la nature de « se » dans cette phrase ?
Je vous remercie d’avance pour vos éclaircissements.

Bonjour,

Je tente d’analyser grammaticalement le 1er vers du monologue de Médée, Corneille (Acte V, 2) :

« Est-ce assez, ma vengeance, est-ce assez de deux morts ? »

– Quelle est la fonction de « ma vengeance » ? (Je dirais a priori que c’est un sujet éloigné de « est ».)

– Quelle est la fonction de « de deux morts »? (Je pense à : complément de l’adverbe « assez »)

Merci par avance.

Bonjour, une petite question sur une phrase de traduction.
La phrase en anglais est :
There are now fears that the mudslinging campaign is starting to hit home.

Le modèle de traduction en français est :
On craint à présent que cette campagne de dénigrement ne commence à porter ses fruits.

Dans la traduction en français, pourquoi rajoute-t-on « ne »? Pourquoi n’écrit-on pas « que cette campagne de dénigrement commence à porter ses fruits » à la place ?

Bonsoir
J’ai une question de grammaire.
Dans : Pierre va à Paris.
à Paris est COI ou CCde lieu ou …

Idem pour: Alice est à l’école.
À l’école ?

Merci

    Bonjour Joliezelie, dans les deux cas, il s’agit bien d’un complément circonstanciel (CC) de lieu, qui répond à la question « où ». Bonne journée.

Bonjour,

Je souhaiterais avoir une réponse à cette interrogation, comment dois-je écrire  » Le livre que vous me proposez comporte … », est-ce correcte ou non? Cela me semble bizarre et je n’arrive pas à trouver une explication.
Merci et bonne journée,

Bonjour, ma compagne et moi-même sommes en désaccord sur la conjugaison du verbe continuer dans cette phrase : »Si je ne fais rien aujourd’hui et que je n’ai pas fini je continuerai demain ». Pouvez-vous nous aider? Merci!

Bonjour, comment écrire le verbe  » devoir » dans la phrase : m’aimer et m’apprécier « devrait » ou « devraient » toujours passer en premier ?

    Bonjour Suzette, lorsque deux groupes infinitifs sujets sont coordonnés, l’accord du verbe se fait au singulier si l’on veut insister sur la neutralité des sujets ou sur le fait qu’ils représentent des actions faisant partie d’un même ensemble. L’accord au pluriel est possible si l’idée d’addition ou d’actions distinctes est prédominante. Exemple : Regarder un film et lire un roman me permet de me détendre. (ou : Regarder un film et lire un roman me permettent de me détendre.) Source : https://vitrinelinguistique.oqlf.gouv.qc.ca/index.php?id=24217. Dans votre exemple, « aimer » et « apprécier » étant de quasi-synonymes, la conjugaison au singulier semble être de mise. Bonne journée.

Bonjour,

J’ai une question concernant la conjugaison d’une phrase.

Doit-on écrire :

Il a été convenu que dès qu’elle aura des nouvelles elle me les transmettra
Ou
Il a été convenu que dès qu’elle aurait des nouvelles elle me les transmettrait

À l’oreille la seconde semble plus indiquée et usitée, cependant si l’on décompose la phrase et son sens, la première me semble plus correcte. On entend souvent la 2e mais elle me semble erronée car mixant du subjonctif et du conditionnel. Or, il s’agit ici d’une certitude puisqu’à l’instant où elle obtient ces informations, la personne me les donne. Et donc, si c’est demain (futur) qu’elle les obtient, elle me les donnera. Il n’y aucun doute sur le fait que ces informations arriveront et me seront transmises.

Cependant, je souhaiterais une confirmation car j’ai l’impression qu’il s’agit ici d’une déformation linguistique d’utiliser  »aurait » (conditionnel) avec  »que » (subjonctif), même en cas d’incertitude. À moins qu’il y ait une autre règle que je méconnaisse.

Pourriez-vous donc me dire quelle phrase est correcte mais aussi si  »aurait » +  »que » est une déformation de langage, ou est juste en d’autres circonstances ?

J’espère avoir été assez claire dans ma demande.
En vous remerciant par avance pour votre réponse.

Bonjour, je viens de recevoir les résultats dictée du brevet blanc de ma fille en 3e, dans le texte suivant, écrit par ma fille :
« De plus, il demeure inacceptable, qu’en ce début de 20e siècle, une femme, au prétexte qu’elle est une femme, voit son salaire n’être que de moitié celui d’un homme. »
La professeur a corrigé  » voit  » comme une erreur en mettant  » voie  » comme correction. Je conteste la réalité de cette correction, car à mon avis, « voit » est un verbe conjugué et ne s’accorde pas en genre et en nombre avec le sujet (femme) contrairement au participe passé qui s’accorde en G et en N avec le COD, pouvez vous me donner votre avis ?
Merci par avance

    Bonjour Philippe, « voie » est ici le verbe « voir » conjugué à la 3e personne du subjonctif présent. Or, c’est bien « voie » qu’il faut écrire ici, que le sujet soit un homme ou une femme, d’ailleurs. « Il demeure inacceptable qu’une femme voie son salaire… », « Il demeure inacceptable qu’un homme voie son salaire ». Si l’on remplace par un autre verbe, le subjonctif s’entend plus clairement « Il demeure inacceptable qu’une femme prenne… » (et non qu’une femme « prend »). Voilà pourquoi on n’écrit pas « voit », dans votre exemple, qui correspond à l’indicatif présent. Bon après-midi.

Bonjour, je me questionne sur l’emploi du subjonctif ou de l’indicatif dans le contexte suivant :
J’ai offert un cadeau à ma sœur. Elle me dit qu’elle l’adore. Dois-je répondre
– Je suis ravie qu’il te plaît/plait
– Je suis ravie qu’il te plaise
Merci 🙂

    Bonjour Nini, on écrit « Je suis ravie qu’il te plaise. » La règle est la suivante : « Je suis ravi(e) + infinitif » ou + « que + subjonctif ». Bonne journée.

      Plusieurs règles mentionnent le caractère de certitude ou de doute sur l’emploi du subjonctif ou de l’indicatif après « que » (certitude = indicatif, doute = subjonctif). Ici, il n’y a pas de doute, pourquoi doit-on donc employer le subjonctif ? Merci !

dans la phrase « la culture des orchidées et des bonzaïs nécessite beaucoup de soin »
l’écriture du verbe nécessiter s’écrit t’elle « nécessite » ou « nécessitent » ?

    Bonjour Marie-Paule, nos meilleurs vœux également ! On écrit « Mais la vie et ses cris ensanglantent les heures. » Le verbe ensanglanter se conjugue ici avec le sujet pluriel « La vie et ses cris », donc à la 3e personne du pluriel. Bon après-midi.

    Bonsoir, comme indiqué dans le Petit Robert, on écrit « les ongles des mains », « les ongles des pieds ». Bonne année et bonne soirée.

Bonsoir,

je me demandais si distinction et différenciation étaient des noms d’action abstraits (= inanimés), ou alors des noms verbaux abstraits, ou encore des noms verbaux abstraits d’action.

Merci d’avance.

Bonjour à tous.
Alors voilà, je me trouve dans une situation assez urgente.
Quelle est, en bon français, la forme exacte entre « l’heure qui vous plaît » ou « l’heure qu’il vous plait »?
Y a-t-il une réelle différence ou les deux s’écrivent ils?
Dans l’attente d’une réponse de votre part,
Passez de très belles fêtes de fin d’année.

Bonjour, j’ai écrit un haiku (petit poème japonais) sur les illuminations de Noel et je voulais savoir si la tournure et l’orthographe de ma deuxième phrase est correcte :

Au cœur de la nuit,
Tombe par gouttes au centre-ville
Une fine pluie d’étoiles.

Doit-on dire par gouttes ou en gouttes?
De plus, faut-il mettre le mot goutte au pluriel?
Merci beaucoup !

    Bonjour Myriam, très joli, votre haïku ! D’après Le Petit Robert, on dit « verser ou arroser par gouttes ». « En gouttes » se rencontre plutôt dans les expressions « réduire en gouttes », « se condenser en gouttes ». S’agissant de médicaments, les deux sont possibles : « administrer en gouttes » ou « par gouttes ». Dans votre exemple, c’est la tournure « tomber par gouttes » qui semble la mieux adaptée. Notons que dans ces deux expressions, « gouttes » est au pluriel. Bonne journée et bonnes fêtes.

Bonjour,
Nous aimerions savoir si l’écriture suivante est correcte : « J’achète des noyaux d’avocats. » Avocats se met-il forcément au pluriel ? J’aurais tendance à dire oui, car il n’y a qu’un noyau par avocat, mais si non, pourquoi ?
Un grand merci par avance
Julia

    Bonjour Julia, voici ce qu’indique Le Robert en ligne :

    Lorsque le complément du nom n’est pas précédé d’un article indiquant s’il est singulier ou pluriel, il s’accorde selon le sens.
    – Il est au singulier lorsqu’il désigne une matière, une abstraction, une classe d’objets ou une espèce :
    des bagues en or ; de beaux exemples de courage ; des livres de cuisine ; des œufs de cane
    – Il est au pluriel lorsque l’on veut insister sur la quantité :
    de la lessive en paillettes ; des bruits de bottes
    – Il se met indifféremment au singulier ou au pluriel dans les autres cas :
    de la gelée de groseille(s) ; une salle de bain(s)

    Bonne journée !

Bonjour,
Je ne suis pas sûre pour trouver les différentes propositions dans cette phrase:

À trois heure et demie,tout dormait dans un bleu originel,humide et confus,et quand je descendait le chemin de sable, le brouillard retenu par son poids baignait d abord mes jambes, puis mon petit torse bien fait, atteignait mes lèvres, mes oreilles et mes narines plus sensibles que tout le reste de mon corps.

Proposition princ= à trois…confus
Prop subordonnée circonstancielle = et quand…sable
Prop participiale =le brouillard retenu par son poids
Prop subordonnée. Circ=baignait…mes jambes
Prop participiale = puis…fait
Proposition subordonnée circonstancielle =atteignait…mon corps

Pourriez vous m aider merci d avance

    Bonjour Michel, non, on écrit « La France », mais pas « le pays de la France ». À moins d’utiliser une périphrase, exemple : le pays des Lumières. Bonne journée.

Bonjour,

Au sujet du pronom relatif où, comment savoir quand utiliser où plutôt que là où?

Pourquoi dit-on: « Je vais où je veux. » mais « Je me rends là où il est hospitalisé. » Ou encore  « Je vais là où il ne fait pas trop chaud » ?

Merci

Bonjour,

Considérant l’expression « exophore mémorielle » employée à propos de structures stylistiques proustiennes, j’ai beau chercher mais ne parviens pas à trouver la raison de cet accord. Car si « exophore » possède bien une acception au masculin et au féminin (faisant alors référence à une personne souffrant de strabisme), l’acception qui concerne l’expression relève d’un nom uniquement masculin. Pourquoi donc trouve-t-on la marque du féminin à l’adjectif « mémorielle » quand on aurait pu s’attendre à « mémoriel » ?
Il semble impensable que ce soit une erreur orthographique, au vu des personnes de renom qui ont utilisé et réutilisent cette expression. Puissiez-vous m’éclairer !

Bonjour,
Je me permets de vous questionner car je ne trouve pas de solution à ma question de concordance des temps.

Dans la phrase :
« Certes, je comprends que vous puissiez penser que la ferme d’à côté n’est pas bénie des dieux »

Je m’interroge au temps adapté à « n’est pas ». En effet, il s’agit d’un enchâssement de subordonnée.
La principale est donc au présent de l’indicatif, la première subordonnée est au présent du subjonctif, et la seconde subordonnée doit-elle être au subjonctif ou à l’indicatif ?

Merci d’avance.

Bonjour ,

Je me permets de vous écrire, car je n’ai pas trouvé une seule bonne réponse à question.
Ma question semble simple, mais je n’arrive pas à savoir s’il est possible de mettre à la fin d’un mail :
« Cordialement, bien à vous !  »
ou bien « bien à vous « !

Merci pour votre réponse !

    Bonjour OzO, je vous invite à choisir entre les deux : « Cordialement » (voire « Bien cordialement ») est la formule de politesse passe-partout. Puis, quand on connaît un peu mieux l’interlocuteur, on peut écrire : « Bien à vous ». Bon après-midi.

Bonjour,
Je souhaiterais savoir si vous pouvez m’aider à répondre à une interrogation que j’ai par rapport à une phrase qui ne me semble pas correcte et qui comporte, à mon sens, une voire 2 erreurs…
J’espère sincèrement que vous pourrez m’aider.
Voici la phrase :
« J’attends avec impatience la réponse du comité pour savoir si j’aurai la chance d’être volontaire. »

1. A mon sens, étant donné qu’il il a le « si » devant je mettrais un « s » à j’aurais…

2. Par ailleurs, je trouve que cette tournure fait beaucoup penser au « si j’aurais su, j’aurais pas venu »… Et dans ce cas, je mettrais « si j’ai la chance ».

Qu’en pensez-vous ?

Merci d’avance pour votre aide.
Bonne soirée et bon weekend.
Bien à vous.
Christine

Bonjour,
Le syntagme « une mise en scène directement inspirée de leurs comédiennes » me paraît incorrect, il me semble qu’il faut « par » (‘une mise en scène directement inspirée par leurs comédiennes »).
Mais je ne saurais pas dire pourquoi. « De » et « par » n’auraient pas tout à fait la même valeur quand il s’agit d’introduire un complément d’agent?
Merci par avance de votre réponse et bien cordialement!
Blaise

    Bonsoir Blaise,
    Cela dépend du sens :
    Inspiré (par) : 1. Animé d’un souffle divin, guidé par une lumière surnaturelle. Exemple : « Les apôtres furent inspirés par l’Esprit-Saint. » ; 2. Animé d’un élan, d’un enthousiasme créateur. Exemples : « Poussin a représenté le poète inspiré par Apollon et par la Muse. », « Au XVIIIe siècle, bien des écrits ont été inspirés par l’idée de paix universelle. »
    – Inspiré (de) : fait à l’imitation de, influencé par. Exemple : « Un décor inspiré des fresques pompéiennes. »
    Source : https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9I1509
    Bonne soirée.

Bonjour !

Je bloque sur le choix de l’emploi du passé simple ou de l’imparfait dans un récit au passé à la 1ère personne du singulier avec le verbe « s’apprêter ».

Doit-il toujours être à l’imparfait puisqu’on ne peut pas vraiment le considérer comme une action (si ?) ou le passé simple doit-il être préféré selon le contexte ?

Quelques exemples :
« Je m’apprêtai(s) à répliquer mais me rétractai et me remis en marche. »
« Je m’apprêtai(s) à répondre, mais la sonnerie d’alarme retentit dans tout l’établissement à ce moment-là. »
« Je m’apprêtai(s) à la suivre, quand soudain un craquement retentit derrière nous. »

Je ne sais pas pourquoi, je bloque avec ce verbe-là, j’ai envie de l’utiliser uniquement à l’imparfait car je n’arrive pas à le situer dans un contexte « d’action définie », mais je me trompe probablement…

Pourriez-vous m’éclairer ? Merci !

Bonjour. Dans les commentaires de bulletins scolaires, doit-on mettre une virgule lorsque le nom de l’élève est cité en fin de phrase? Exemple: Tes résultats sont satisfaisants, Julie!

    Bonjour Gilles, oui, c’est mieux de mettre une virgule pour souligner l’apposition du prénom. Il est vrai qu’à l’oral on ne marque pas forcément la pause. Et comme la langue écrite retranscrit de plus en plus la langue orale… Bonne journée.

Bonsoir,

je ne sais pas si cela entre en compte, mais j’ai réellement besoin d’aide et besoin de savoir si ce que porte des joueuses d’un dieu ou non du temps de l’Egypte grecque et gréco-romaine est un costume, une tenue, un habit ou un uniforme. J’explique : elles portent un vêtement que n’importe qui peut porter dans la vie de tous les jours, mais elles arborent des attributs en plus (coiffures particulières, accessoires de tête rituels, instruments de musique). Je ne sais pas encore si certaines ont des coiffures liées uniquement à leur travail, mais du coup…
sont-ce des costumes, des tenues, des habits ou des uniformes ?
Les dévotes d’Isis (ce n’est pas un métier, mais une fonction qui est métier à cette époque) sont habillées de la même manière ; les autres instrumentistes en vêtement de tous les jours.
Merci d’avance. Cela m’aiderait beaucoup parce que je bloque totalement avec ces 4 termes… Difficile mais pas impossible, je pense.

Bonjour,
J’aimerais savoir si la tournure suivante est correcte :
Un ami s’est levé d’un bon,
et il disait : « Celui qui meurt sans avoir transmis meurt en voleur! »
La concordance des temps est elle correcte ? Merci beaucoup

    Bonjour Julia, on écrit « un bond », avec un « d » final. Par ailleurs, « transmettre » est un verbe transitif, qui nécessite un complément d’objet direct (on transmet quelque chose). Que transmet « celui qui meurt », dans votre phrase ? Quant à la concordance des temps, je vous propose : « Un ami s’est levé d’un bond et il a dit ». Bon après-midi.

L’écrivaine Chanel Cleyton dit dans une phrase:  » je douté » et je ne retrouve plus pourquoi douté et non doutais.. !? Merci de votre réponse

    Bonjour Marie-Dominique, soit il manque l’auxiliaire avoir pour former le passé composé « j’ai douté », soit il y a un accent de trop sur le « e » pour former le présent « je doute », soit il s’agit de l’inversion clitique de « je doute » : « douté-je » ou « doutè-je ». Bonn journée.

    Bonjour Ghizlan, on écrit « de grands sacs de déchets » (= garni de déchets) ou « de grands sacs contenant des déchets ». Bonne journée.

    Bonsoir Lisette, il suffit de consulter le dictionnaire :-). Le nom « aseptie » n’existe pas. Seul « asepsie » y figure. Bonne soirée.

Bonjour,

Est-il correct d’utiliser « y » comme pronom adverbial (remplaçant le complément circonstanciel de lieu) même si éloigné du sujet ?

Exemple : puis-je dire « dans le respect de la législation locale y applicable » ?

    Bonjour fire, « tous » (pluriel de « toute ») est ici un adjectif, qui se place devant un nom précédé d’un article, d’un possessif, d’un démonstratif. Ainsi, dans votre exemple : « tous les trains ». Bonne journée.

Bonjour,
Quelle est la différence entre un adjectif participe et un adjectif verbal ?
Merci pour votre réponse !
PS: j’ai vu que vous êtes Mme réponse, merci d’être active !

    Bonjour Audrey, on écrit « Cette jeune fille est pleine d’avenir ». « Plein » est ici un adjectif qui s’accorde avec le nom « fille ». Bonne journée.

Bonjour, j’ai une question concernant l’emploi du pluriel dans la phrase suivante :
« Contraints d’accepter ce délai, j’ai réussi à faire la photo. »
Il s’agit d’une équipe formée d’un journaliste et d’un photographe, mais seul le photographe fait la photo. L’emploi du pluriel pour « Contraints » est-il automatique ici (les deux sont contraints par le temps) ou discutable (car le sujet de la phrase est singulier) ?
Merci !

    Bonjour Amy, votre phrase n’est pas correcte en l’état. Si vous voulez vraiment préciser le rôle de chacun, voici deux propositions : « Contraint d’accepter ce délai, auquel le journaliste était également soumis, j’ai réussi à prendre la photo ». OU « Contraints d’accepter ce délai, le journaliste a pu écrire son article et j’ai réussi à prendre la photo. » Bonne journée.

    Bonjour Dimi, oui, il faut bien un « e » à « enchanté » quand c’est une femme qui parle, sous-entendu « Je suis enchantée (de vous rencontrer) ». Bonne journée.

    Bonjour Mathis, on considère qu’un annuaire est un « volume », et non une « surface », par conséquent, on emploi « dans ». Bonne journée.

Bonjour à tous,

Je me pose une question que je me permets de vous poser (j’ai un doute sur la façon correcte d’écrire mon idée).

Par exemple:

Pierre ou Paul sera (ou seront) au Rendez-vous.

Le choix A ou le choix B est (ou sont) possibles

Je ne sais plus s’il faut utiliser le singulier ou le pluriel quand on place « ou » dans le groupe nominal.

Auriez-vous une idée pour m’éclairer ?

Merci beaucoup et à bientôt

Bruno

    Bonjour Jacqueline, vous avez écrit le prénom de la même manière, mais je crois comprendre votre question. On écrit « Élisabeth » en français et « Elizabeth » en anglais. Bonne journée.

    ***BONJOUR*** Mouty, on écrit « les personnes qui me considèrent ». Le verbe se conjuguent avec le sujet « les personnes », donc à la 3e personne du pluriel. Bonne journée.

Bonjour
j’ai un doute sur cette phrase: « les équipes se sont approprié l’outil et le considère »
Je suis à peu prés sur qu’il ne faut pas accorder se sont approprié mais j’ai un doute sur le considère, ne faut-il pas écrire le considèrent (le prennent)?
Merci d’avance pour vos retours

Bonjour,

Comment écrit-on : j’aurais tout entendu ou j’aurai tout entendu ?
Merci pour votre réponse et si vous pouviez me donner la règle ça me serait très utile
Excellente journée

Bonjour,
j’aimerais savoir comment on utilise les corrections orthographiques de 1990 je m’explique souvent j’hésite sur l’orthographe de mots comme diner et quand je recherche sur internet je constate que diner peut s’écrire diner ou dîner et pendant une dictée comment savoir lequel des deux utiliser ?
Merci encore de votre éventuelle réponse.

    Bonjour Pluenet, en général, les dictées prennent en compte les deux orthographes : l’orthographe traditionnelle (ici: dîner) et l’orthographe rectifiée (ici : diner). Dans le doute, vous pouvez conserver l’orthographe traditionnelle. Le mieux reste encore de demander à l’animateur de la dictée :-). Bonne journée.

Bonjour,
Aujourd’hui, un collègue m’a repris sur la phrase suivante : « ce programme vise à inscrire ce produit parmi les offres d’itinérance aux échelles régionales et nationale ».
L’échelle nationale faisant référence à l’échelle de la France. La marque du pluriel « s » paraissait pour moi un non-sens, puisqu’elle impliquerait à plusieurs échelles nationales.
Qu’en pensez-vous ? Merci.

    Bonjour Lucas, il est d’usage d’employer cette expression au singulier : « à l’échelle régionale et nationale », ce qui simplifie bien les choses ;-). Bonne journée.

Bonjour,
Apparemment il n’est pas correct d’associer « primer » à « sur ».
Mais dans la phrase « l’industrie fait primer la quantité sur la qualité » est-ce que je dois remplacer « sur la » par « à la » pour qu’elle soit correcte ?

Bonjour,

Récemment j’ai été intrigué par l’écriture « Gestionnaire de paye ». Est-ce une erreur ? Ou est-ce plutôt « Gestionnaire de Paie » qui reste correcte ? Merci !

    Bonjour Victo, on écrit « Je suis malade, je ne saurai pas venir. » (ou « je ne pourrai pas venir. »). On en est certain de ne pas venir au moment ou l’on parle. Il n’y a pas de condition. Pour s’en assurer, on peut changer la personne : « Nous sommes malades, nous ne saurons / pourrons pas venir. » En revanche, on écrira : « Si j’étais malade, je ne saurais / pourrais pas venir. » Ici, il y a une condition ! Bon après-midi.

Bonjour,
“Des points sur lesquels je me questionne, et que j’apprécierai que vous éclairciciez.” Je doute sur la conjuguaison du verbe éclaircir.

Bonsoir,

Je me demandais si dans la phrase « Je deviendrai peut-être député. », le verbe être devait se conjuguer au futur, ou au conditionnel.

Bien que la phrase sous-entende une hypothèse, la formulation « Nous deviendrions peut-être députés. » me semble étrange.

Cordialement

    Bonjour Axel, le futur est correct dans votre exemple, la présence de l’adverbe « peut-être » n’implique pas le conditionnel. En revanche, on écrira (par exemple) « Si je m’en donnais les moyens, je deviendrais peut-être député ». Bon après-midi.

Bonjour, je cherche à savoir si l’emploi du subjonctif imparfait est correct dans cette phrase : « Il grandissait, sans qu’aucun bénéfice ne me parvint. »

Je me demande aussi la forme grammaticale change dans le cas suivant :

« Il grandissait, sans qu’aucun bénéfice ne me parvint jamais. »

Bonjour,
Écrit-on : « Sais-tu si toi ou Max allez à Paris dans les prochaines semaines? » , ou « Sais-tu si toi ou Max aller à Paris dans les prochaines semaines? »

Cordialement

    Bonjour Napo, voici ce qu’il est écrit sur le site de la « Banque de dépannage linguistique » : http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=1460
    « Enfin, si l’un ou l’autre des sujets est au pluriel, le verbe s’accorde obligatoirement au pluriel, et ce, même si seul l’un des deux peut faire l’action.
    Exemples :
    – Ma sœur ou mes parents s’occuperont de mon chien en mon absence.
    – La police ou les pompiers peuvent intervenir dans ce genre d’accident.
    – Toi ou tes amis pourrez passer la semaine au chalet.
    Le verbe s’accorde en personne avec celle qui a la priorité : la première personne l’emporte sur la deuxième et la troisième, et la deuxième personne, sur la troisième.
    Exemple :
    – Moi ou mon mari pourrons vous aider à déménager.
    Dans certains cas, pour éviter toute ambiguïté, l’expression et/ou peut être utilisée au lieu du coordonnant ou. »
    Bonne journée.

Bonjour,
Dans la phrase suivante:
La zone proximale de développement se définit comme la zone où l’élève, à l’aide de ressources, est capable d’exécuter une tâche.

Pourriez-vous me donner la fonction du pronom relatif « où »? Habituellement, celui a comme fonction complément circonstanciel de lieu ou de temps. Néanmoins, dans ce cas-ci, j’en doute puisqu’on ne peut ni supprimer ni déplacer son antécédent, à savoir « la zone »… Je penche pour un attribut du sujet puisque le verbe « être » au participe présent est sous entendu (comme « étant » la zone où…).
D’avance, je vous remercie de votre réponse.
Tristan.

    Bonjour Helyette, on écrit « De nous avoir aimés, de nous avoir éduqués », si « nous » représente des hommes ou des hommes et des femmes, ou « De nous avoir aimées, de nous avoir éduquées », si « nous » représente uniquement des femmes. Bon après-midi.

Bonjour,
je me posais la question de l’utilisation dans une même phrase du terme « soin minutieux ». Ce terme me parait être un pléonasme et je doute que cela soit juste de l’utiliser donc un éclaircissement extérieur me serait d’une grande aide.
Exemple : C’est avec un soin minutieux que nous effectuons notre travail.
Merci d’avance de votre réponse
Jean Toussaint

    Bonjour JeanT, voici ce qu’indique Le Petit Robert : « 2 (CHOSES) Qui marque ou suppose de la minutie. ? attentif, soigneux. Préparation minutieuse. Soin minutieux. Inspection minutieuse. Travail long et minutieux. Dessin minutieux. ? soigné. Exposé minutieux. ? détaillé. » On en déduit donc que ce n’est pas un pléonasme, qu’un « soin » peut être plus ou moins marqué. Bon après-midi.

est-ce que la phrase « les fleurs ça donnent du bonheur est grammaticalement correcte ? si non est-ce que quelqu’un pourrait me corriger merci

    Bonjour owenthegoat, on écrira, au choix : « Les fleurs donnent du bonheur. » ou « Les fleurs, ça donne du bonheur. » Bon après-midi.

Bonjour,

Je vous sollicite afin de conjuguer correctement un verbe d’action, appliqué à un sujet « œuvre littéraire » lui-même au pluriel ou hybride.

Exemple

Titre : Des conséquences de la première guerre mondiale et de sa postérité

Verbe : jouer

Ecrit-on bien : « Des conséquences de la première guerre mondiale et de sa postérité a joué un rôle décisif dans les représentations…. » ? Ou faut-il écrire « ont joué » ?

Même question si le titre est uniquement « Des conséquences de la première guerre mondiale »

Merci d’avance !

    Bonjour Thermidor, votre phrase, avec son « des » initial, semble bizarrement tournée. Le sujet étant « conséquences », on conjuguera le verbe de la façon suivante : « ont joué ». Bon après-midi.

Bonjour,
Je souhaiterais savoir si l’accord « quelle que soit » est correct dans la phrase citée ci-dessous… car personnellement j’aurais accordé au masculin pluriel (car absence de la conjonction « ou » ou bien de l’adjectif possessif « leur », qui auraient pu justifier l’accord avec le 1er sujet à savoir « naissance » donc au féminin singulier… Mais dans le cas présent, il n’y a que des virgules qui forment donc un groupe et à mon avis la priorité est au masculin pluriel) :
« Nous pouvons cultiver notre unité, en considérant chaque citoyen quelle que soit sa naissance, son milieu social, ses croyances, sinon nous acceptons de voir des Françaises et des Français stigmatisés en raison de leur religion ».

Pourriez-vous m’éclairer ?

Merci pour votre réponse.

Claire Joly

    Bonjour Claire, « quel que soit » doit s’accorder et se conjuguer au pluriel, avec « sa naissance, son milieu social, ses croyances », donc au masculin pluriel, ce qui donne : « Quels que soient sa naissance, son milieu social, ses croyances ». Bonne journée.

Bonjour
je sèche sur un point : « voici une idée de questions basée sur le questionnaire……  » Basée ( au féminin singulier ) car c’est l’idée qui est basée ou basées car cela se réfère aux questions ? je vous remercie de votre aide.

    Bonjour Syb, c’est à vous de le dire, il s’agit de votre phrase ;-). Il semble néanmoins plus logique que les questions soient basées (ou, pour éviter l’anglicisme, « fondées ») sur le questionnaire. Bonne journée.

Madame, Monsieur,

J’ai adoré les heures passées sur la plateforme du projet Voltaire.

J’ai pu ainsi renouer avec ma langue maternelle qui s’était un peu perdue au fil du temps par manque de pratique.

En effet, je vis dans un pays non francophone, à Tunis en l’occurrence.

J’étais déjà amoureuse des cours de français durant ma scolarité, et toutes mes lectures n’ont fait que renforcer ce sentiment.

Le projet Voltaire fut mon meilleur choix pour l’année 2021.

J’ai passé l’examen le 29 mars 2022.
J’ai obtenu un score de 950/1000.

J’avoue m’en être voulue de n’avoir pas su gérer mon temps durant l’épreuve, j’ai n’ai donc pas eu la possibilité de me relire, me corriger ou même vérifier d’avoir coché la bonne case.

Je voulais absolument atteindre le plus haut score.

Le plateforme est très bien conçue. Ce fut un plaisir pour moi de l’utiliser, même si certaines règles m’ont quand même donné du fil à retordre !

Bien cordialement.

Mariem Naloufi.

    Chère Mariem, merci beaucoup pour votre message, si bien rédigé :-). L’équipe Projet Voltaire vous adresse toutes ses félicitations pour votre excellent score au Certificat Voltaire. Nul doute que les 1000 points étaient à votre portée, mais vous avez déjà accompli une très belle « performance », et vous pourrez toujours repasser l’examen un peu plus tard pour atteindre votre objectif. Encore bravo ! Bonne journée.

      Chère Sandrine,

      Je vous remercie beaucoup pour votre réponse qui vient égayer ma journée.

      J’espère représenter fidèlement mes connaissances acquises sur la plateforme à l’avenir.

      Excellente journée.

    Bonjour Rado, je vous réponds, même si le Projet Voltaire n’est pas un correcteur en ligne… On écrira « L’adulte que je suis devenu(e) », « Les adultes que nous sommes devenus », voire « L’adulte que nous sommes devenus ». Bonne journée.

Accord de l’attribut avec « on ».
Deux filles se préparent. Peuvent-elles dire : « on est prêt » ou doivent-elle dire « on est prêtes ». Autrement dit l’accord est-il obligatoire avec le sujet représenté par le pronom indéfini ? (Je sais, la deuxième forme est acceptée et même commmune. ) Merci !!! ??

SOS lettre de motivation Parcoursup !
« des métiers …. je souhaiterais être formée » : auxquels? dont? Au sujet desquels????
Je sèche! Merci pour votre aide!

    Bonjour Elo, si l’on part du principe qu’on est « formé à un métier, on écrira « les métiers auxquels je souhaiterais être formée ». Bon après-midi (et bon courage pour l’épopée Parcours sup ;).

Bonjour,
Dans un dialogue avec des guillemets, quelle est la longueur acceptable de l’incise ?
Jusqu’où puis-je aller sans refermer et rouvrir les guillemets ?
Arrêtez-moi quand c’est trop ?
« Bonjour, dit-elle, comment vas-tu ? »
« Bonjour, dit-elle faussement, comment vas-tu ? »
« Bonjour, dit-elle faussement en arrivant, comment vas-tu ? »
« Bonjour, dit-elle faussement, en arrivant, une tasse de café à la main, comment vas-tu ? »
Etc.

Je me pose la même question lorsque le dialogue est formé avec des guillemets et des cadratins.
L’exemple ci-dessous est-il acceptable ?
« Bonjour, dit-elle alors qu’ils ne s’étaient pas vus depuis un bon moment.
— Salut, que deviens-tu ? répondit-il.
— Rien de spécial et toi ? »
Il se toisèrent.

Ou devrais-je l’écrire ainsi :
« Bonjour », dit-elle alors qu’ils se n’étaient pas vus depuis un bon moment.
« Salut, que deviens-tu ? répondit-il.
— Rien de spécial et toi ? »
Il se toisèrent.

Je ne trouve aucune réponse claire à ce sujet. D’avance merci pour votre aide.

Dans la phrase qui suit :
« Les statistiques deviennent ici un outil supplémentaire, qui permet de faciliter l’analyse de bases de données à grande échelle. »
– Avec quel sujet le verbe « permettre » doit-il être rattaché ? « Statistiques » ou « outil » ?
– Est-ce que la virgule a une quelconque influence sur ce choix ?

    Bonjour « Nullos », si vous écrivez « permet », c’est que son sujet est « outil supplémentaire », et que l’on peut se passer de la virgule ! Pour écrire « permettent », il faudrait ajouter le pronom « elles », par exemple : « Les statistiques deviennent ici un outil supplémentaire, elles permettent de faciliter… »Bonne journée.

Bonjour, dans les phrases :

« Les peurs qu’il devra créer dans son activité devront êtres »

« Les hommes testèrent un nombre de modèles politique »

Les accords des mots « êtres » et « modèles » sont ils corrects ?

Bonjour,
Les 2 accords sont-ils autorisés dans le groupe nominal «  60 heures de travail hebdomadaire/hebdomadaires ».
On accorderait donc soit avec « 60 heures » soit avec « travail ».
Qu’en pensez-vous ?
Merci de votre réponse

    Bonjour 73birdy, il semble logique d’écrire « 60 heures de travail hebdomadaire », comme on écrirait « 60 h de travail par semaine ». Bon après-midi.

Bonjour,

faut-il mettre un s ou non à « surveillance » dans cette phrase ? merci par avance :

Il y a approximativement 5 000 heures de surveillance(S) par an avec un budget d’environ 100 000 €.

    Bonjour Skabetix, non, ce n’est pas nécessaire. On écrira : « Il y a approximativement 5000 heures de surveillance », car l’on sous-entend « 5000 heures consacrées à la surveillance ». Bonne journée.

Je le vois marcher.
Dans l’analyse syntaxique , quelle est la fonction de « marcher » ? Le est COD , marcher serait COS?
Merci par avance pour votre réponse.

    Bonjour Céline, l’infinitif marcher est ici COD de « vois ». Il répond à la question « quoi ? ». « Le » est également COD, il répond à la question « qui ? ». IL peut donc y avoir deux COD dans une phrase. Attention, un COS est un COI employé après un COD :-). Bon après-midi.

    Bonsoir François, ont écrit « les soldes se terminent ». Le sujet soldes étant au pluriel, on conjugue le verbe « se terminer » à la troisième personne du pluriel, d’où « se terminent ». Bonne soirée.

Bonjour,

Petite question :

« Le diplôme conjoint est reconnu en France et dans le pays où s’est effectué une partie de la formation. »

effectué avec « é » ou « e » ?

Merci par avance,

    Bonsoir Andie, on écrit « s’est effectuée ». Le participe passé de ce verbe pronominal s’accorde avec le sujet, féminin singulier.
    « Où s’est effectuée une partie de la formation » = « Où une partie de la formation s’est effectuée ».
    Bonne soirée.

    Bonsoir Larlembay Marie Noëlle, je dirais qu’il manque une virgule : « Il hurle, heureux de tout renverser. » L’erreur se trouve dans votre question : « *Quelle est la faute… » Bonne soirée.

    Bonjour Karine, j’opterais pour « sous-traitants automobile », sous-entendu, « sous-traitants de l’automobile, du secteur automobile ». Bonne journée.

Bonjour,
j’aurais une question concernant une phrase j’aimerais savoir si on dit je l’ai cherchée hier pour voir si je le trouve ou je l’ai cherchée hier pour voir si je le trouvais. S’agissant d’un téléphone.
Merci

Comment peut-on poser une question en étant inscrit au projet voltaire ?
Comment écrire
« la visite qu’elle leur avait rendu »
Je serais d’avis d’accorder rendu et de l’écrire rendue. Mais Houellebecq l’écrit rendu dans son dernier roman ?

    Bonjour Tornado, c’est sur notre forum https://www.question-orthographe.fr qu’il faut poser votre question. Je vous réponds néanmoins ici, on écrit « La visite qu’elle leur avait rendue ». « La visite » = COD placé avant le verbe, d’où l’accord de rendu au féminin singulier (rendue). « leur » = COI, pas d’accord. Bonne journée.

Bonjour,
Je sollicite votre aide pour analyser cette phrase :
Il se servit de l’encre contenue dans le diodon.

J’ai du mal à identifier réellement la fonction de la seconde partie de la proposition « contenue dans le diodon ». Au premier abord, « contenue » semble être une épithète de « l’encre » et « dans le diodon » un complément du nom de « l’encre » également (groupe prépositionnel introduit par « dans »).
Néanmoins, ces deux expansions du nom devraient être supprimables et ici ce n’est pas le cas : on ne peut pas dire « il se servit de l’encre dans le diodon. » ni « il se servit de l’encre contenue » : « contenue » et « dans le diodon » semblent indissociables. S’agit-il donc d’un groupe verbal ? Dans ce cas, quelle est sa fonction ?
Je pensais qu’il pourrait s’agir d’une tournure de phrase passive dont le sens serait «…de l’encre [QUI est contenue dans le diodon]. »
« Dans le diodon » serait alors une espèce de complément d’agent (bien qu’il ne soit pas introduit par les prépositions « par » ou « de »). De plus, l’auxilaire être serait absente et donc sous-entendue.
La voix active serait alors « de l’encre… que le diodon contient. »

Néanmoins, n’étant sûre de rien, je m’en remets à vos lumières !

Bonjour,

Petite question concernant l’accord avec une heure. J’ai déjà fouillé dans l’article suivant mais il n’y a pas de réponse (du moins je n’en ai pas vue) concernant mon cas précis : https://www.projet-voltaire.fr/regles-orthographe/huit-heure-ou-huit-heures/

Ma question est la suivante : dans le cas d’une phrase telle que « Il est seize heures quand la cloche de l’école sonna », est-ce que la règle du « s » à « heures » est valable ? Dans le cas où il serait bien à sa place, que faut-il faire du « il est » ? Le changer en « Elles sont » ? Je n’ai jamais entendu ni lu cette formulation mais si « heure » doit passer au pluriel, je ne sais pas comment traiter ce début de phrase.

Merci d’avance !

    Bonjour Venthis, voici ce qu’indique Le Petit Robert de la langue française : « Loc. adv. de surcroît (XVe) ; par surcroît (1672) : en plus, en outre (cf. Par-dessus le marché*). Bon après-midi.

Bonjour . Je ne retrouve plus la rêgle pour expliquer ces phrases. C’est n’a pas un problème de budget ( ou du budget)/
Elle est de mauvaise qualité (d’une mauvaise…). Pourquoi dans les deux phrases on met de au lieu de ( du et d’une)? Merci impossible de m’en souvenir.
D’avance merci

Madame ou Monsieur,
Peut-on mettre une ponctuation à une chanson (en vers) qui n’en a pas ? Modifier une ponctuation qui nous semble incorrecte ?
Avec mes remerciements.

    Bonsoir SIDOREMI, normalement, on ne modifie pas comme cela le texte d’un auteur, y compris la ponctuation. Si celle-ci est absente, il y a peut-être une raison ? Auriez-vous un extrait ? Bonne soirée.

doit-on accorder le verbe dans la phrase suivante : (…) nos vies d’adultes que nous avons commencé
Merci pour votre réponse
Bien à vous

Bonjour,
Je suis en train d’écrire un courrier et j’ai un doute sur un accord d’un pronominal (ma bête noire) et je ne parviens pas à trouver de réponses satisfaisante. Voici la phrase :
« Nous avons tous fait des erreurs. Malheureusement, tous ne s’en sont pas encore aperçu(s).» aperçu ? aperçus ? certainement pas aperçues car le en n’est pas COD… mais le «s» me fait penser sans certitude qu’il faudrait accorder avec le sujet. Le Robert me donne un exemple qui me laisse penser qu’il faudrait accorder :«aperçus», mais le Grevisse me donne des exemples d’invariabilité… Aidez-moi !
Merci

Bonjour
Pourriez vous me dire si dans ce texte c’est une erreur de marquer ses nuisances

Nous vous informons que nous avons fait le nécessaire afin que ces désagréments cessent rapidement et durablement

Nous vous incitons toutefois à revenir vers nous si ses nuisances venaient à se renouveler

Bonjour je voudais savoir comment differencier
Une question formelle et une question a la 2eme personne du pluriel.
Comme par exemple.
 » Etes-vous americain » formelle singulier ou 2 personnes du pluriel.???

    Bonsoir hihi, pas de distinction à l’oral, dans votre exemple entre le vous singulier de politesse et le vous pluriel, mais seulement à l’écrit : « Êtes-vous américain ? » (à une personne que l’on vouvoie) / « Êtes-vous américains ? » (à plusieurs personnes). On peut aussi ajouter un prénom / nom en apostrophe dans le premier cas :). Bonne soirée.

    Bonjour Amy, oui, les participes passés de votre phrase sont correctement accordés, bravo ! Sauf l’adjectif « correct » dans votre question, qui a un « e » de trop ;-).

Bonjour,

J’ai besoin d’aide pour la conjugaison d’un verbe.
La phrase est : « madame , accompagnée de Madame Y, Monsieur Z et Madame W… » remercie ou remercient ?
D’avance merci.

    Bonjour Angel, si votre « accompagné(e) de » à le sens de « ainsi que », il faut distinguer deux cas, suivant la présence ou non de virgules :
    Madame … ainsi que Madame… remercient.
    Madame …, ainsi que Madame…, remercie.
    Bon après-midi.

Bonjour,
je me pose des questions sur les occurrences suivantes :
– quand est-ce que mon coeur ne sera plus… ?
– Quand est-ce que je serai délivré ?
Il s’agit d’interrogatives directes ? mais est-ce qu’il s’agit de subordonnées complétives, relatives, circonstancielles ?
En ce sens, le « que » est-il COD ou attribut ?
Merci d’avance.

    Bonjour Iris, oui, c’est grammaticalement correct. S’agissant du sens, il est assez rare de prêter la joie, un sentiment propre aux animés (êtres humains, animaux) à une chose (une robe). Une robe terne, teinte, fade ? Bonne journée.

Bonjour,
Je souhaiterais savoir comment doit on écrire “une approche multi facteurs”? Est ce “multi-facteurs” ou “multi facteurs” ou “multifacteurs” ?
Vous en remerciant par avance, salutations

Bonjour, j’espère être au bon endroit pour poser ma question.
j’ai un doute sur une phrase.
Je dois écrire:
– ces trésors qui nous ont enchantés
ou
– ces trésors qui nous ont enchanté
???
Merci beaucoup

Bonjour,
Après avoir reçu un commentaire sur la tournure de ma phrase, pouvez-vous me dire si elle est correcte s’il-vous plaît? « Tout est une question de langage, « range papiers » peut être utilisé en langage familier! Ne pas hésiter si lacunes dans le vocabulaire bureautique. »

    Bonsoir Ydnic, pas d’erreur grammaticale, mais la ponctuation n’est pas très soignée. Je mettrais un trait d’union à « range-papiers », mais sachez que ce nom est absent du dictionnaire. Et je vous invite à étoffer la dernière phrase, qui est dans un style télégraphique et contraste avec le reste : « Ne pas hésiter si lacunes dans le vocabulaire bureaucratique. » Bonne soirée.

      Bonjour, Sandrine. Pourquoi vous omettez toujours la virgule après ‘Bonjour’ et vous utilisez une virgule au lieu d’un point après le nom de la personne adressée? Merci.

        Bonjour Laserwac, pas de virgule après « Bonjour » : elle suit le nom de la personne. Et pas de point final, puisque la phrase se poursuit. Je ne comprends pas bien votre proposition de ponctuation. Auriez-vous un exemple ? Bonne journée.

Bonjour ami.e.s de la langue française

C’est mon premier message donc j’espère que je suis sur la bonne page.

J’ai une question à laquelle je ne trouve pas d’explication.

Les écrits judiciaires commencent généralement par un « Rappel des faits ».

Je constate un usage qui consiste à rédiger cette partie entièrement à l’imparfait.

Ex. : En 2020, monsieur Dupond tombait de brusquement de sa chaise. Son employeur le licenciait pour inaptitude. Monsieur Dupond engageait un recours devant le tribunal…

Il me semble que le temps correct serait plutôt le passé composé.

J’ai remarqué aussi que lorsque, dans une affaire médiatique, le procureur communique sur l’affaire à la télévision, très souvent il commence par rappeler les faits (la chronologie) et le fait à l’imparfait.

Les jugement commencent aussi souvent par un bref rappel des faits mais utilisent en général le passé composé.

Ex. : En 2020, monsieur Dupond est tombé de brusquement de sa chaise. Son employeur l’a licencié pour inaptitude. Monsieur Dupond a engagé un recours devant le tribunal…

Est-ce que l’emploi de l’imparfait est grammaticalement correct, au-delà de la question de l’usage ?

Au plaisir d’en discuter

Bonjour,

En ce moment, J’écris des lettres de motivation et je m’applique à changer la formulation de mes phrases. J’ai un doute concernant la partie de la phrase entre crochets :

« Pour réussir mes futures missions, je m’appuierai sur mon bon relationnel, mon sens des priorités, ma capacité d’organisation et ma force de travail, [qualités dont j’ai fait preuve] lors de ma dernière expérience ».

Est-ce que cela est cohérent ?

Merci à vous,

CL

Bonjour à toutes et à tous.

Petit débat dans ma famille, l’appellation et l’orthographe « Aux biens lotis » est-elle correcte si on la traduit par « L’endroit où nous sommes bien lotis » ? Si non, quelle appellation serait plus juste ?

Merci à vous.

    Bonjour ValuWaurld, l’orthographe correcte est « aux bien lotis », sous-entendu, « à celles et ceux qui sont bien lotis ». « Bien » est ici un adverbe qui ne s’accorde pas. Bonne journée.

J’aimerais savoir si cette formulation est correcte ou nom? Et éventuellement à quelle figure de style peut-elle renvoyer : <>. Ecrire  » je NOUS propose…. » Est-ce une faute ou non? Merci !!!!!

Bonjour
Juste une question simple.
Peut-on dire : je pense que j’ai raison.

Ne doit-on pas plutôt dire, je pense avoir raison ? 
L’emploi de la conjonction de subordination « que » est-il correct alors que les sujets des deux propositions sont les mêmes ?

Bonjour !

J’ai beau lire des exemples, je n’arrive toujours pas à différencier le passé simple du subjonctif imparfait …

« Face à cet adversaire, il n’eut/n’eût pas la partie facile ! »

    Bonjour faustinerhl, pour identifier un subjonctif imparfait, le plus simple est de remplacer par un verbe au subjonctif présent. « Face à cet adversaire, il n’ait pas la partie facile ! » ne fonctionne pas. C’est donc : « Face à cet adversaire, il n’eut pas (= il n’a pas eu) la partie facile ! ». Bonne journée.

    Bonjour Jokoa, « aléatoire » étant un adjectif, il s’accorde avec le nom « prénom », ici au masculin pluriel : aléatoires. Bon dimanche.

Bonjour !

J’ai trouvé les phrases suivantes dans un manuel de FLE mais ne comprends pas l’accord / non accord du participe passé…

Merci d’avance pour votre aide !

1) Ces malheurs, l’auteur sans doute ou l’un de ses proches les aura vécu. (pourquoi pas d’accord avec « vécu » ?)

2) Max a interviewé de nombreuses personnalités. Les livres qu’il en a tiré sont passionnants. (Même question pour « tiré » ?)

3) Ils les ont observés avec
des instruments de mesure puissants et ils vont communiquer les informations qu’ils en ont retiré. (Même question pour « retirer » ?)

4) Le vendeur a placé à sa gauche les fruits qu’il doit peser et à sa droite ceux qu’il avait déjà pesé. (Même question pour « peser » ?)

Je suis un peu confuse, merci d’avance !

Salut,
Je veux m’assurer si la phrase suivante contient un cod ou un coi :
les médecins savent prévenir et guérir de nombreuses malades.
P.S: Je crois que le verbe savoir est complété par un cod car nous posons la question ( les médecins savent quoi? ) alors le cod est un verbe à l’infinitif… Avez-vous une autre explication?
merci infiniment!

Bonjour,
À force de retourner la phrase dans tous les sens, j’ai fini par me perdre dans les règles…
Faut-il que j’accorde le participe passé : « Conscient de l’exigence que m’a demandé(e?) le parcours que j’ai suivi » ?

Merci par avance !
Très bonne journée
(Je suis un garçon)

    Bonjour Charlie, pour ne pas se tromper, on pose la question : « Mon parcours m’a demandé quoi ? », « L’exigence ! », COD (féminin singulier) placé avant, donc on accorde le participe passé demandé avec ce COD, au féminin singulier. Le fait que m’ soit masculin ou féminin ne change rien à l’accord, puisque c’est un COI ;-). On écrit donc : « Conscient de l’exigence que m’a demandée le parcours que j’ai suivi » OU, dans un autre ordre, « Conscient de l’exigence que le parcours que j’ai suivi m’a demandée ». Bonne journée.

    Bonjour Martine, le féminin de « gangster » n’existant pas (encore), je vous invite à « adjectiver » le nom en écrivant : « Les femmes gangsters sont dangereuses. » Bonne journée.

Bonjour,
Dit on « en quoi une innovation participe » ou  » en quoi une innovation participe-t-elle » au rayonnement d’un pays ?
Merci de votre aide

Bonjour,
je me demandais quelle était la différence entre faire paraître, publier et éditer. J’écris actuellement un mémoire et je bloque sur ces quelques termes.
Merci.
Bonne journée.

Bonjour,
Parmi les phrases suivantes, y en a-t-il une de fausse à l’oral ou à l’écris;
« En avion, je vais aux États-Unis l’été prochain. » / « Je vais aux États-Unis en avion l’été prochain. » / «  Aux États-Unis, je vais l’été prochain en avion. »

Merci d’avance

Bonjour à tous,

Une petite question sur les prépositions devant un moyen de transport. Doit-on dire en vélo ou bien à vélo ? Même question pour la trottinette, la moto, la mobylette.

Merci d’avance !

    Bonjour Dachrist, si vous souhaitez progresser en langue française, alors vous êtes au bon endroit ! Le Projet Voltaire est un service en ligne de remise à niveau personnalisé en orthographe et expression. Je vous invite à vous rendre sur notre site pour découvrir et tester nos différents modules d’entraînement : https://www.projet-voltaire.fr. Bon après-midi.

Bonjour,
J’ai un doute concernant l’accord suivant : « histoires que vous avez rendu caduques » ou « histoires que vous avez rendues caduques » ?
Merci beaucoup,

Bonjour,
J’écris un objet de mail qui concerne moi et une amie donc deux femmes, comment bien orthographier cette phrase:

« L’un de vos nombreux produits ne nous a pas laissées indifférentes ! »

Bonjour,
Un gros doute au moment de la relecture dans cette phrase : « Un coquille s’est glissée dans l’envoi ». Glissé ou Glissée ?
merci de votre réponse

Je suis une fille comment écrire captivé (ée ou é?) dans cette phrase? J’ai d’ailleurs eu l’occasion de réaliser un TER concernant l’addiction à l’automutilation durant l’adolescence, un sujet qui m’a (captivée ou captivé?)

Bonjour, j’ai un petit doute concernant l’accord suivant : « lieux de baignade surveillée » ou bien « lieux de baignade surveillés » ?
J’ai tendance à privilégier la première forme mais mes collègues me font douter ! 🙂 Les deux versions me semblent correctes, selon sur quel élément on souhaite mettre l’accent.

    Bonjour Melie, qu’est-ce qui est surveillé ? La baignade ou le lieu ? La baignade, semble-t-il ! Donc « des lieux de baignade surveillée » (sous-entendu : « des lieux où la baignade est surveillée »). Bon après-midi et salutations à vos collègues :-).

Bonjour, j’aimerais connaître la forme exacte de la phrase suivante s’il vous plaît :
1. Que me prend-il à me soucier des autres ?
2. Que me prend-il de me soucier des autres ?
Merci d’avance, bonne journée.

    Bonjour Cloud, mettez la phrase au passé, et la réponse apparaît d’elle-même 🙂 : « Qu’est-ce qui m’a pris de… » Bonne journée !

Bonjour, j’aimerais savoir la forme la plus adaptée pour la phrase suivante s’il vous plaît:

1 – La pandémie de Covid-19 a changé
    – La pandémie du Covid-19 a changé

2  – l’ordre de nos priorités.
    – notre ordre de priorités.
    – notre ordre de priorité.

Merci

    Bonjour Amnoay, le conditionnel sortirais semble ici s’imposer dans un souci de concordance des temps, car le verbe de la principale est au passé. De plus, au moment où « j’ai cru », je n’avais aucune certitude (de m’en sortir) ! En revanche, on écrira : « Je crois que je m’en sortirai » (que tu t’en sortiras, qu’il s’en sortira…). Bonne journée.