Questions d'orthographe Les règles d’orthographe du quotidien expliquées

« pour les voirs » ou « pour les voir » ?

Erreur couramment commise « Les » étant un terme au pluriel, il est tentant de mettre un « s » au mot qui suit… même si celui-ci est un infinitif. Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Un verbe à l’infinitif présent est invariable. Il ne s’accorde jamais. Il faut donc écrire « pour les voir ». « Pour les manger, il faut d’abord les faire cuire. » Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes Il arrive pourtant que l’infinitif…

« du » ou « dû » ?

Difficulté avec le participe passé de « devoir » Si l’on écrit « le montant dû », on n’écrit pas « les sommes dûes », mais « les sommes dues ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle d’écriture, avec ou sans accent circonflexe L’accent circonflexe sur « dû » s’impose lorsqu’il s’agit du verbe « devoir » (au participe passé). Attention, cet accent circonflexe disparaît au féminin et au pluriel (« due », « dus », « dues ») : Sa voiture étant en panne, il a dû venir à pied. Ce bonus lui est dû. mais   Ces bonus lui sont dus. L’infection…

« une qualitée » ou « une qualité » ? « l’amitiée » ou « l’amitié » ?

Erreur couramment commise « Qualité », « propreté », « difficulté », etc., étant des termes féminins, on est tenté de leur mettre un « e » final. Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Les noms féminins se terminant par « -té » ou « -tié » ne prennent pas de « -e ». « Il fait preuve d’une grande autorité. » Font exception les noms suivants : la montée, la butée, la dictée, la jetée, la portée, la pâtée, ainsi que les noms exprimant un contenu (une assiettée, une pelletée, etc.). « Je n’ai fait qu’une faute lors…

« une teinte brunatre » ou « une teinte brunâtre » ?

(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE) Erreur couramment commise Comment savoir qui, du bellâtre ou du pédiatre, prend un accent circonflexe ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Le suffixe « -âtre », avec un accent circonflexe sur le « a », exprime une idée de ressemblance imparfaite ou une nuance péjorative. > Malade, il a le teint verdâtre. Attention à ne pas le confondre avec la finale « -iatre », qui signifie « médecin » et qui, elle, ne prend pas d’accent circonflexe sur…

« là où le bas blesse » ou « là où le bât blesse » ?

(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE) Tendance à écrire « le bas blesse » pour « le bât blesse » Le nom « bât » étant peu employé, on a tendance à l’écrire « bas ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs !   La bonne orthographe de cette expression Dans cette expression, on écrit toujours « bât », avec un accent circonflexe sur le « a » et un « t ». Elle signifie « là où ça fait mal », « là où ça ne va pas », « là où est le problème ». > Là où le bât blesse, pour cet…

« lui même » ou « lui-même » ? « elles-même » ou « elles-mêmes » ?

Erreur d’accord de « même » « Même » étant tantôt adjectif, tantôt adverbe il peut s’accorder ou non, ce qui explique que certains se trompent et écrivent « les enfants eux-même » au lieu de « les enfants eux-mêmes »… parfois même en oubliant le trait d’union ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle d’accord de « même » Quand il suit un pronom personnel (« moi », « toi », « elles », etc.), « même » s’accorde avec lui et est précédé d’un trait d’union : Les économistes eux-mêmes sont surpris par l’ampleur de la crise. Quand il se rapporte au nom ou…

« employer » ou « employé » ?

Erreur couramment commise « Employer » ou « employé » se prononcent de la même façon.. Comment s’étonner, dès lors, que l’un soit parfois écrit pour l’autre ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Remplacez le mot par « travailleur ». Si le sens est conservé, il faut écrire « employé », qui est un nom commun. « Jean a été élu employé du mois. » Sinon, il s’agit du verbe, qui se termine par « -er ». « Cette personne est efficace, il faudrait l’employer. » Vidéo Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele,…

« en l’occurence » ou « en l’occurrence » ?

Erreur couramment commise Il n’est pas rare de trouver « occurrence » écrit « occurence », voire « ocurrence ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Attention : mettre deux « c » à « occurrence » ne vous dispense pas de mettre aussi deux « r » ! Si vous hésitez au moment de l’écrire, rappelez–vous que dans « occurrence », on double toutes les consonnes placées entre deux voyelles. Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes Il serait fâcheux de refuser à celui-là un…

« à l’instar de »

Erreur d’utilisation de « à l’instar de » Si vous êtes un homme, ne dites pas « à l’instar de ma mère, je suis un homme » mais « contrairement à ma mère, je suis un homme ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Le vrai sens de « à l’instar de » « À l’instar de » ne signifie pas « contrairement à », comme on le croit parfois, mais « comme », « de la même façon que ». Dites donc :   À l’instar de la carotte, le céleri est un légume. = Comme la carotte, le céleri est un…

« je concluerai » ou « je conclurai » ? « je concluerais » ou « je conclurais » ?

Erreur couramment commise N’écrivez pas « je concluerai » comme vous écririez « je vérifierai », mais écrivez « je conclurai ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Il faut se souvenir qu’au futur et au conditionnel les terminaisons « -erai » et « -erais » ne se justifient que pour les verbes du 1er groupe, à l’infinitif en « -er » ! Je trierai les papiers demain. (<trier) mais Elle conclura son discours par une citation. (< conclure) Posez-vous cette question : à quel infinitif « conclurai » correspond-il ? « Concluer » ou « conclure » ? « Concluer » n’existe pas….

« cauchemar » ou « cauchemard » ?

Erreur couramment commise Quand on sait que le verbe correspondant est « cauchemarder », qu’il est tentant d’écrire « cauchemard » au lieu de « cauchemar » ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) En dépit de ses dérivés « cauchemarder » et « cauchemardesque », le nom « cauchemar » ne se termine pas par un « d ». Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes Avant de le perdre au XVIIe siècle, « cauchemar » s’est longtemps écrit avec un « e » final qui le rapprochait…

« il faut mieux » ou « il vaut mieux » ?

Erreur couramment commise Veillez à ne pas confondre les deux constructions et à ne pas écrire « il faut mieux se lever tôt » pour « il vaut mieux se lever tôt ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Si l’expression n’est pas suivie d’un verbe à l’infinitif, il s’agit toujours de « il vaut mieux » : Il vaut mieux qu’on ne le dit. Quand un verbe suit, faites passer le « mieux » derrière lui. Si la phrase garde son sens, écrivez « il faut ». Si la…

Page 1 sur 2212345...22