Archives de catégorie : Règle d’orthographe page 1

« il a mangé » ou « il a manger » ?

Erreur couramment commise Qui n’a jamais écrit « le loup a manger l’agneau » pour « le loup a mangé l’agneau » ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Vous pouvez remplacer le mot par « finir », « faire » ou tout autre infinitif qui ne soit pas du 1er groupe ? C’est alors un infinitif, qui se termine par « -er » : Voici les formulaires à imprimer. = Voici les formulaires à remplir. Sinon, c’est qu’il s’agit du participe passé, à accorder en genre et en nombre (« -é », « -ée », « -és », … Continuer la lecture

« il a mangé » ou « il a manger » ?
Marqué avec , , | Laisser un commentaire

« un acceuil chaleureux » « un accueil chaleureux » ?

Erreur couramment commise Il n’est pas rare de voir écrites dans le mauvais ordre les trois voyelles (e, u et i) qui se suivent dans les mots de la famille de « cueillir ». Alors, Brigitte « receuille »-t-elle les chatons abandonnés ou les « recueille »-t-elle ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Pour que l’orthographe rende compte de la prononciation, il est impératif que, dans « cueillir », « accueillir », « recueillir » et les noms correspondants (« accueil », « recueil », etc.), le « u » précède toujours le « e », et non l’inverse ! Rappelez-vous … Continuer la lecture

Marqué avec , , , , , | 7 commentaires

À trancher une bonne fois pour toutes : « au jour d’aujourd’hui »

Rarement tic de langage n’aura plus divisé les Français ! « Au jour d’aujourd’hui » : certains l’emploient spontanément, se moquant qu’il soit redondant. D’autres bannissent l’expression, s’agacent en l’entendant. A-t-on raison d’être aussi intransigeant ? Avant de trancher une bonne fois pour toutes, quelques arguments : Genèse d’un vieux pléonasme Ce n’est pas l’histoire de Oui-Oui, mais celle de hui, un petit mot d’ancien français né au XIe siècle, qui signifiait « le jour où l’on est ». Il avait un ancêtre latin hodie, et deux cousins, hoy l’espagnol et oggi l’italien. Hui avait la belle vie, jusqu’à ce qu’on le trouve trop court et qu’on lui ajoute … Continuer la lecture

Marqué avec , , , | 4 commentaires

À une lettre près : mugir et rugir, beugler et meugler

Identiques à une lettre près, exprimant chacun un cri ou un bruit, les verbes « mugir » et« rugir » ou encore « beugler » et « meugler » sont souvent confondus. S’il y a une espèce de différence entre les deux premiers, les deux suivants sont bien synonymes. « mugir » vs « rugir » – origine : « mugir » et « rugir » viennent tous deux du latin, « mugir » est issu de mugire et « rugir » de rugire. Jusqu’ici tout va bien. – sens propre : « mugir » est le verbe exprimant le cri des bovins, et « rugir » celui des fauves. Par conséquent, le taureau mugit et le lion rugit. Facile. – sens figuré : « mugir » se dit de tout bruit … Continuer la lecture

Marqué avec , , , , , , | 3 commentaires

« caféine » ou « caféïne » ?

Erreur couramment commise Le stylo tremblant entre vos doigts parce que vous aviez absorbé trop de caféine, vous avez mis deux points sur le « i » de ce dernier mot au lieu d’un seul. Sinon, jamais vous n’auriez commis cette faute ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Impossible de se tromper : quoi que l’on en pense souvent, on ne met jamais de tréma sur un « i » qui suit un « é ». Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, … Continuer la lecture

Marqué avec , | 2 commentaires

« moi qui fais » ou « moi qui fait » ? « toi qui mange » ou « toi qui manges » ?

Erreur couramment commise — Est-ce moi qui va devoir t’apprendre la grammaire ? — Si j’en crois mes oreilles, ce n’est certainement pas toi qui es le mieux placé pour cela ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Pour accorder correctement le verbe qui suit le pronom relatif « qui », reportez-vous au mot que « qui » reprend (son antécédent) : c’est avec lui qu’il faut accorder le verbe, en nombre et en personne. Méfiance, par conséquent, quand « qui » représente un mot qui relève de la … Continuer la lecture

Marqué avec , , , | 11 commentaires

« elle s’est faite faire » ou « elle s’est fait faire » ?

Erreur couramment commise C’est une erreur bien compréhensible que de vouloir suivre les règles générales d’accord du participe passé pour le verbe « faire » et d’écrire « elle s’est faite renvoyer » au lieu de « elle s’est fait renvoyer », ou « les stagiaires qu’elle a faits embaucher » au lieu de « les stagiaires qu’elle a fait embaucher ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Immédiatement suivi d’un infinitif, le participe passé du verbe « faire » est invariable : La fillette s’est fait gronder par son père. Les robes … Continuer la lecture

Marqué avec , , , | 13 commentaires

« tu tries » ou « tu tris » ?

Erreur couramment commise Ne conjuguez pas « trier » comme « finir ». Si l’infinitif de « tu finis » est « finir », celui de « tu tries » est « trier », et non « trir », qui n’existe pas : écrivez donc « tu tries tes déchets », et non « tu tris tes déchets ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Attention aux verbes se terminant par « -ier » ! Comme pour tous les verbes du 1er groupe (c’est-à-dire les verbes dont l’infinitif se termine en « -er »), on conserve le « e » qui entre dans la terminaison de … Continuer la lecture

Marqué avec , , | Laisser un commentaire

« dans » ou « d’en » ?

Erreur couramment commise « Dans » et « d’en » sont homophones (ils se prononcent de la même façon). N’allez pourtant pas écrire « il est nécessaire dans commander deux douzaines » pour « il est nécessaire d’en commander deux douzaines » ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Un verbe à l’infinitif suit ? Il faut écrire « d’en », contraction de « de en ». C’est un sujet sensible : évitez d’en parler. « en » reprend « un sujet sensible ». On pourrait aussi bien dire : Évitez de parler de ce sujet sensible. Dans la quasi-totalité … Continuer la lecture

Marqué avec , , | 4 commentaires

« cote » ou « côte » ?

Erreur couramment commise Si l’on vous demande d’écrire : « S’étant brisé deux côtes, le président éveille la sympathie des Français et voit sa cote de popularité remonter », saurez-vous placer sans hésiter l’accent circonflexe sur la bonne « cote » ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs !   Règle (comment ne plus commettre cette erreur) On ne met pas d’accent circonflexe chaque fois que le mot suggère une notation, un classement, une évaluation : la cote d’une voiture, la cote d’une entreprise en Bourse, une cote d’alerte, une cote de popularité, etc. Mais, dans … Continuer la lecture

Marqué avec , | 5 commentaires