Archives de catégorie : Règle d’orthographe page 1

« remercier » ou « remerçier » ?

Erreur couramment commise Il arrive que certains, influencés par la cédille qu’on trouve dans « nous déplaçons », écrivent « nous déplaçions » au lieu de « nous déplacions ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Pour permettre au « c » de produire le son « s », la cédille est nécessaire devant les voyelles « a », « o », « u ». Mais seulement devant celles-là ! On écrit donc : une façade, un garçon, un aperçu, etc. mais merci, une descente, etc. Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur … Continuer la lecture

« remercier » ou « remerçier » ?
Marqué avec , | Laisser un commentaire

« parce que » ou « par ce que » ?

Erreur couramment commise N’écrivez pas « Je suis surpris parce que je vous entends dire », encore moins « Je suis surpris parceque je vous entends dire ». Prenez votre temps et détachez chaque mot : « Je suis surpris par ce que je vous entends dire. » Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Face à une phrase comportant cette expression, demandez-vous ceci : à quelle question le « parce que/par ce que » répond-il ? À « par quoi » ou à « pourquoi » ? Si la phrase répond à la question « par quoi », on … Continuer la lecture

Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

« demi » ou « demie » ?

Erreur couramment commise Instinctivement, on a envie d’accorder toujours « demi » en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte, et d’écrire « ma demie-sœur » au lieu de « ma demi-sœur ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Placé devant un nom ou un adjectif, « demi » est invariable : une demi-heure, des demi-frères, des petits pois demi-fins Placé derrière un nom ou un adjectif, « demi » peut prendre la marque du féminin, mais jamais celle du pluriel : deux heures et demie, trois mois … Continuer la lecture

Marqué avec , , , , | 8 commentaires

« vous contredisez » ou « vous contredites » ?

Erreur couramment commise — Qu’entends-je ? Vous me contredites ? — Oui, et je recommence : on ne dit pas « vous me contredites » mais « vous me contredisez ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Il faut écrire « vous contredisez », « vous prédisez », « vous vous dédisez », « vous interdisez », « vous médisez ». À la 2e personne du pluriel (« vous ») du présent de l’indicatif et de l’impératif, seul le verbe « redire » se conjugue comme « dire  » : Redites-moi la formule, je l’ai oubliée. mais   Ne médisez pas des gens … Continuer la lecture

Marqué avec , , | 6 commentaires

« pécuniaire » ou « pécunier » ?

(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE) Erreur couramment commise Sous l’influence d’adjectifs tels que « financier », « financière », on voudrait écrire « pécunier », « pécunière »… or ces formes n’existent pas ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) On écrit « pécuniaire » au masculin comme au féminin. > des ennuis pécuniaires, des difficultés pécuniaires   Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes Pécuniaire fait en effet partie de ces adjectifs que nos grammairiens nomment « épicènes » parce … Continuer la lecture

Marqué avec , | 2 commentaires

« repaire » ou « repère » ?

Pour se… repérer, rien de plus facile : le « repaire » est un lieu qui sert de refuge ; le « repère » est une marque qui permet de s’orienter, au propre comme au figuré. Continuer la lecture

Marqué avec , , , , | Un commentaire

« il se détend » ou « il se détent » ?

Erreur couramment commise Puisqu’on écrit « il finit », « il tient », « il sait », etc., avec un « t » final, on est tenté d’écrire « il défent » alors qu’il faut écrire « il défend ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) À la 3e personne du singulier (« il », « elle », « on ») de l’indicatif présent, les verbes dont l’infinitif se termine par « -endre », comme « détendre » ou « défendre », prennent un « d », et non un « t ». « Il descend l’escalier s’il entend du bruit dans la cuisine. » Vidéo Avis de l’expert – Bruno … Continuer la lecture

Marqué avec , | 4 commentaires

« décrépi » ou « décrépit » ?

Si « décrépit » (« affaibli par l’âge, atteint de décrépitude ») se dit surtout des êtres humains mais peut à l’occasion, par effet de style et au prix d’une personnification, se dire des choses, « décrépi » (« qui a perdu son crépi ») doit, lui, être réservé à ces dernières ! Continuer la lecture

Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

« cent » ou « cents » ?

Erreur couramment commise On a envie, en toute logique, d’écrire « sept cents quatre » au lieu de  « sept cent quatre », puisque « cent » est ici multiplié. Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Multiplié, « cent » prend la marque du pluriel, « s », mais il la perd quand il est suivi d’un autre adjectif numéral (« quatre », « douze », « quarante », etc.) : Deux cents personnes sont attendues. mais   Établissez un chèque de cinq cent quarante euros. Devant « millier », « million », « milliard », qui sont des noms, le « s » du … Continuer la lecture

Marqué avec , | 19 commentaires

« sans parole » ou « sans paroles » ?

Erreur couramment commise Si l’on peut hésiter sur l’orthographe de « sans encombre », il faudrait être bien étourdi pour écrire « un gilet sans manche », sans « s » à « manche ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) En dehors de certains cas définis par l’usage (comme « sans détour », « sans encombre »), le nom qui suit « sans » se met au singulier ou au pluriel selon qu’il désigne une ou plusieurs choses manquantes. > Ce film muet narre une histoire sans paroles. (Une histoire … Continuer la lecture

Marqué avec , | 4 commentaires