Questions d'orthographe Accords autres

« exigeant » ou « exigent » ? « exigeance » ou « exigence » ?

Erreur couramment commise N’écrivez pas que la grammaire est une discipline « exigente », mais que c’est une discipline « exigeante ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Attention ! Si l’adjectif s’écrit comme le participe présent « exigeant », le nom, lui, se passe du « a » pour s’écrire « exigence » : C’est un patron exigeant. Le patron exigeant le rapport pour demain, il faut le finir ce soir. mais Je m’efforce de répondre aux exigences de mon patron. Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du…

« personel » ou « personnel » ? « professionnel » ou « professionel » ? « nationnal » ou « national » ?

L’erreur, écrire « personel », « professionel » ou « nationnal » C’est une erreur courante, et bien compréhensible, d’écrire « nationnal » avec deux « n », comme « professionnel »… ou encore « professionel » avec un seul « n », comme « national » ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs !   Règle d’écriture des adjectifs en -onnel et en -onal « Personnel » et « professionnel » s’écrivent avec deux « n ». « Ce projet est personnel, et non professionnel. » « National », en revanche, s’écrit avec un seul « n ». « La devise nationale de la France est : liberté, égalité, fraternité. » Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde…

« dilemme » ou « dilemne » ?

Erreur couramment commise Sous l’influence de « indemne », combien ont déjà écrit « dilemne » à la place de « dilemme » ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) On ne sort jamais indemne d’un dilemme : puisse cette phrase vous rappeler que ce dernier s’écrit toujours avec deux « m » ! Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes Cela dit, le meilleur moyen de ne pas se fourvoyer est peut-être encore de ne pas abuser du mot….

« une qualitée » ou « une qualité » ? « l’amitiée » ou « l’amitié » ?

Erreur couramment commise « Qualité », « propreté », « difficulté », etc., étant des termes féminins, on est tenté de leur mettre un « e » final. Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Les noms féminins se terminant par « -té » ou « -tié » ne prennent pas de « -e ». « Il fait preuve d’une grande autorité. » Font exception les noms suivants : la montée, la butée, la dictée, la jetée, la portée, la pâtée, ainsi que les noms exprimant un contenu (une assiettée, une pelletée, etc.). « Je n’ai fait qu’une faute lors…

« lui même » ou « lui-même » ? « elles-même » ou « elles-mêmes » ?

Erreur d’accord de « même » « Même » étant tantôt adjectif, tantôt adverbe il peut s’accorder ou non, ce qui explique que certains se trompent et écrivent « les enfants eux-même » au lieu de « les enfants eux-mêmes »… parfois même en oubliant le trait d’union ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle d’accord de « même » Quand il suit un pronom personnel (« moi », « toi », « elles », etc.), « même » s’accorde avec lui et est précédé d’un trait d’union : Les économistes eux-mêmes sont surpris par l’ampleur de la crise. Quand il se rapporte au nom ou…

« en l’occurence » ou « en l’occurrence » ?

Erreur couramment commise Il n’est pas rare de trouver « occurrence » écrit « occurence », voire « ocurrence ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Attention : mettre deux « c » à « occurrence » ne vous dispense pas de mettre aussi deux « r » ! Si vous hésitez au moment de l’écrire, rappelez–vous que dans « occurrence », on double toutes les consonnes placées entre deux voyelles. Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes Il serait fâcheux de refuser à celui-là un…

« cauchemar » ou « cauchemard » ?

Erreur couramment commise Quand on sait que le verbe correspondant est « cauchemarder », qu’il est tentant d’écrire « cauchemard » au lieu de « cauchemar » ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) En dépit de ses dérivés « cauchemarder » et « cauchemardesque », le nom « cauchemar » ne se termine pas par un « d ». Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes Avant de le perdre au XVIIe siècle, « cauchemar » s’est longtemps écrit avec un « e » final qui le rapprochait…

« un espèce de sorcier » « une espèce de sorcier » ?

Erreur couramment commise Une fois sur deux, on entend « un espèce de fou dangereux » quand il faudrait dire « une espèce de fou dangereux ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Même suivi d’un complément masculin, le nom « espèce » reste, lui, du féminin. Il ne faut donc jamais dire « un espèce de » ! Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes Ce qui n’arrange rien, c’est que l’adjectif ou le participe qui suit est…

« malgré » ou « malgrés » ?

Erreur couramment commise Si l’on sait que ce terme est invariable, on ne sait pourtant pas toujours s’il faut l’écrire « malgrés » ou « malgré ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) « Malgré » est invariable et ne prend jamais de « s ». « Malgré les échecs, il ne désespère pas. » Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes À présent qu’on sait comment l’écrire, que l’on ne s’avise pas de faire suivre cette préposition de « que » ! Cette…

« nombre de » ou « nombres de » ? « quantité de » ou « quantités de » ?

Quand ils ne sont pas précédés d’un article, les collectifs « nombre » et « quantité » ont le sens de « un grand nombre », « beaucoup ». Ils restent au singulier… même si le verbe qui suit est au pluriel.

« détoner » ou « détonner » ? « détonant » ou « détonnant » ?

Attention à ces homonymes, qui n’ont pas du tout le même sens ! « Détoner », c’est exploser avec un bruit violent. D’où les mots « détonation, détonant ».

« Détonner » signifie « sortir du ton » et, par extension, « contraster, choquer ». Ce qui sort du ton est donc « détonnant ».

« des gaz » ou « des gazs »

Attention à la marque du pluriel, qui n’est pas toujours « s » : il n’existe pas plus de « gazs rares » que de « chous à la crème ».

Page 1 sur 41234