Questions d'orthographe Confusion grammaticale

« employer » ou « employé » ?

« Employer » ou « employé » se prononcent de la même façon.. Comment s’étonner, dès lors, que l’un soit parfois écrit pour l’autre ?

« il faut mieux » ou « il vaut mieux » ?

Veillez à ne pas confondre les deux constructions et à ne pas écrire « il faut mieux se lever tôt » pour « il vaut mieux se lever tôt ».

« Forces conseils » ou « force conseils » ?

On est tenté d’accorder « force » en lui mettant un « s », puisqu’il se trouve à la place du déterminant devant un nom pluriel.

« fabricant » ou « fabriquant » ?

Difficile de savoir s’il faut écrire « ce fabricant de jouets a débuté en fabriquant des toupies » ou « ce fabriquant de jouets a débuté en fabricant des toupies ».

« notre » ou « nôtre » ? « votre » ou « vôtre » ?

Un petit accent peut tout changer, alors n’oubliez pas d’en ajouter un quand vous écrivez que vous y mettez du « vôtre ».

« peu de choses » ou « peu de chose » ?

Quand « peu de chose » a simplement le sens de « peu », sans qu’il soit question de choses au sens propre, « chose » reste au singulier. Si en revanche on peut remplacer cette expression par « plusieurs choses », il s’agit bien d’éléments qui peuvent se compter, et « choses » prend la marque du pluriel.

« il travail » ou « il travaille » ? La conjugaison de « travailler »

« Travail » et « travaille » étant de la même famille et se prononçant de la même façon, il n’est pas rare de trouver l’un écrit pour l’autre : « Comment s’épanouir au travaille ? » pour « Comment s’épanouir au travail ? »

« diagnostic » ou « diagnostique » ?

Il n’est pas rare de confondre le nom avec le verbe conjugué et d’écrire : « Je demande un deuxième diagnostique » au lieu de : « Je demande un deuxième diagnostic. »

« fut » ou « fût » ? « fut-ce » ou « fût-ce » ?

Souvent le passé simple nous met mal à l’aise, et on se complique la vie en ajoutant des accents circonflexes superflus, comme « Fût-ce à cette occasion-là » ?

« avenir » ou « à venir » ?

Attention ! N’écrivez pas « les réjouissances avenir » mais « les réjouissances à venir ».

« peut être » ou « peut-être » ?

On a tellement l’habitude de voir « peut-être » écrit avec un trait d’union qu’on en met machinalement un dans des phrases telles que : « Cela peut-être le signe d’une maladie grave », alors qu’il faut écrire : « Cela peut être le signe d’une maladie grave. »

« tout à vous » ou « toute à vous » ?

Contrairement à ce que l’on croit souvent, « tout » ne s’accorde pas toujours au féminin. Dans le cas présent, il peut ou non s’accorder, avec une nuance qu’il est bon de connaître.