Questions d'orthographe Erreur de signe lexical

« es » ou « ès » ? Définition et orthographe

On a oublié que « ès » signifie « en les » : rien d’étonnant, donc, à ce que certains le fassent suivre d’un nom au singulier !

« entracte » ou « entr’acte » ?

Quand un nom ou un verbe commençant par a, i, o ou u se soude à la préposition « entre », il constitue désormais avec elle un seul mot. À noter que certains verbes admettent les deux orthographes : « s’entraimer » ou « s’entr’aimer », « s’entradmirer » ou « s’entr’admirer ». Il entrouvre le rideau pendant l’entracte.

« bien sûr » ou « biensûr » ?

Si « bien sûr » a le même sens que « évidemment », n’allez pourtant pas l’écrire, comme ce dernier, en un seul mot !

« accueil » ou « acceuil » ?

Il n’est pas rare de voir écrites dans le mauvais ordre les trois voyelles (e, u et i) qui se suivent dans les mots de la famille de « cueillir ». Alors, Brigitte « receuille »-t-elle les chatons abandonnés ou les « recueille »-t-elle ?

« lune » ou « Lune » ?

Quand on rêvasse, est-on « dans la lune » ou « dans la Lune » ?

« l’ouest » ou « l’Ouest » ?

Pourquoi ne doit-on pas écrire qu’on passe ses vacances en « Afrique du sud » mais en « Afrique du Sud » ?

« M. » ou « Mr » ? « MM. » ou « Mrs » ? Les abréviations de « monsieur » et « messieurs »

N’écrivez pas « je présenterai Mr Jean Martin à Mrs les conseillers » mais « je présenterai M. Jean Martin à MM. les conseillers ».

Majuscule à « Anglais » : « apprendre l’anglais » ou « apprendre l’Anglais » ?

Est-ce « l’orthographe Française » qu’il faut défendre ou « l’orthographe française » ?

« état » ou « État » ?

Il n’est pas rare d’oublier la majuscule à « état » quand il faut écrire « l’État français ».

« église » ou « Église » ?

Faut-il écrire « cet homme d’Église officie dans une église romane » ou « cet homme d’église officie dans une Église romane » ?

« etc… » ou « etc. » ?

Qui n’a jamais lu, voire écrit, « etc… » ?

« langage » ou « language » ?

Bien qu’écrivant dans la langue de Molière, certains ajoutent un « u » inutile à notre beau langage.