Questions d'orthographe Les règles d’orthographe du quotidien expliquées

« agonir » ou « agoniser » ?

Non, « agonir » n’est pas « mourir ».

« somptuaire » ou « somptueux » ?

Évitez d’employer « somptuaire » (relatif à la dépense et, particulièrement, visant à limiter les dépenses) pour « somptueux » (fastueux, luxueux, magnifique) : le premier terme a un sens beaucoup plus restreint que le second.

« un espèce » ou « une espèce » ?

Erreur couramment commise Une fois sur deux, on entend « un espèce de fou dangereux » quand il faudrait dire « une espèce de fou dangereux ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Même suivi d’un complément masculin, le nom « espèce » reste, lui, du féminin. Il ne faut donc jamais dire « un espèce de » ! Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes Ce qui n’arrange rien, c’est que l’adjectif ou le participe qui suit est…

« il est intéressé de venir » ou « cela l’intéresse de venir » ?

En français, « être intéressé » s’emploie devant un nom, précédé de la préposition « par ».

« subi » ou « subit » ?

Pouvez-vous remplacer le mot par « soudain » ? Si oui, écrivez « subit ».

« malgré » ou « malgrés » ?

Erreur couramment commise Si l’on sait que ce terme est invariable, on ne sait pourtant pas toujours s’il faut l’écrire « malgrés » ou « malgré ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) « Malgré » est invariable et ne prend jamais de « s ». « Malgré les échecs, il ne désespère pas. » Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes À présent qu’on sait comment l’écrire, que l’on ne s’avise pas de faire suivre cette préposition de « que » ! Cette…

« es » ou « ès » ?

(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE) Erreur couramment commise On a oublié que « ès » signifie « en les » : rien d’étonnant, donc, à ce que certains le fassent suivre d’un nom au singulier ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs !   Règle (comment ne plus commettre cette erreur) « Ès » est une préposition qui ne s’emploie que devant un nom pluriel. Elle prend un accent grave. > Ayant soutenu sa thèse, il est maintenant docteur ès lettres. On trouve aussi la préposition « ès » dans des noms de lieux….

« Forces conseils » ou « force conseils » ?

Erreur couramment commise On est tenté d’accorder « force » en lui mettant un « s », puisqu’il se trouve à la place du déterminant devant un nom pluriel. Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Employé sans déterminant devant un nom pluriel, « force » signifie « beaucoup de » et est invariable. Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes Faut-il voir là un adverbe ou un déterminant indéfini ? Les avis sont partagés sur ce point. Toujours…

« mystifier » ou « mythifier » ? « démystifier » ou « démythifier » ?

(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE) Erreur couramment commise Si vous voulez dire qu’on vous a trompé(e), direz-vous que vous avez été mystifié(e) ou mythifié(e) ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) « Mystifier » quelqu’un, c’est le tromper. Le « démystifier », c’est le détromper. > Il a mystifié tout le monde en se faisant passer pour le fils de Brad Pitt. « Mythifier » quelqu’un ou quelque chose, c’est lui donner un caractère de mythe. À l’inverse, « démythifier » signifie enlever à quelqu’un…

« arête » ou « arrête » ?

Erreur couramment commise N’écrivez pas « une arrête de poisson », mais « une arête de poisson ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Une « arête » est un os de poisson, une ligne ou une saillie (anguleuse, rocheuse) ; « arrête » est une forme du verbe « arrêter ». Si vous pouvez remplacer le terme qui pose problème par « cesse (-s, -nt) », « stoppe » (-s, -nt) ou tout autre synonyme du verbe « arrêter », c’est qu’il faut écrire « arrête », « arrêtes » ou « arrêtent ». Sinon, il faut écrire « arête » : Le groupe…

« recouvrer », « recouvrir » ou « retrouver » ?

Le verbe « recouvrer » est souvent confondu avec ses voisins « recouvrir » et « retrouver ».

« décade » ou « décennie » ?

Une décade est une période de dix jours, une décennie est une période de dix ans.

Pour ne plus les confondre, retenez cette phrase : « Si les décennies n’étaient que des décades, que je serais jeune encore ! » soupire le vieillard.