Questions d'orthographe Conjugaison

« ils chantent » ou « ils chantes » ?

Erreur de conjugaison à la 3e personne du pluriel On a envie d’écrire « les canaris chantes » puisque ces trois mots sont au pluriel et sont liés par le sens. Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle de conjugaison au présent de l’indicatif À la 3e personne du pluriel (« ils », « elles »…), écrivez « les canaris chantent », et non « les canaris chantes »… si nombreux soient-ils. Veillez à ne pas écrire avec un « s » (marque du pluriel des substantifs et adjectifs) les verbes conjugués à cette fameuse 3e personne. Pour identifier…

« qu’il ait » ou « qu’il est » ?

Confusion entre indicatif de « être » et subjonctif de « avoir » « Ait » et « est » se prononcent de la même façon, ce qui peut occasionner des erreurs regrettables. Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Pour ne plus hésiter entre « qu’il ait » et « qu’il est » Rappelez-vous que « ait » est une forme du verbe « avoir », et « est » une forme du verbe « être ». Remplacez le mot qui pose problème (« ait » ou « est ») par « était », autre forme du verbe « être ». Le sens est conservé ? Écrivez « est ». Sinon, écrivez « ait » : Je crois qu’il est…

« je le savais » ou « je le savait » ?

Erreur couramment commise Parce qu’on entend la même chose aux trois personnes du singulier (« je », « tu », « il »), on a tendance à garder la même terminaison dans tous les cas : « je savait », « tu savait », « il savait » au lieu de « je savais », « tu savais », « il savait ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Parmi les trois personnes du singulier, seule la troisième (il…, elle…, on…, ça…, etc.) prend un t à l’imparfait, contrairement aux deux premières (je… et tu…) qui prennent un…

« je peut » ou « je peux » ?

Erreur couramment commise « Peux » et « peut » existent tous les deux, mais ils ne peuvent se substituer l’un à l’autre. N’écrivez donc pas « je peut voler » mais « je peux voler ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Parmi les trois personnes du singulier, la terminaison -t est la marque de la 3e personne (il…, elle…, on…),  jamais celle de la 1re ou de la 2e personne (je… et tu…). Par conséquent, on écrit « il peut », mais « je peux » et « tu peux ». Attention…

« -inds » ou « -ins » ? « -ind » ou « -int » ?

Les verbes en -indre (soit -aindre, -eindre et -oindre) perdent leur d aux première et deuxième personnes du singulier du présent de l’indicatif : je crains, tu peins. À la troisième personne du singulier, ce d se transforme en t : il joint.

« -ouds » ou « -ous » ? « -oud » ou « -out » ?

Les verbes en -soudre (soit absoudre, dissoudre, résoudre) perdent leur d à la première et à la deuxième personne du singulier, le troquent contre un t à la troisième : j’absous, tu dissous, il résout.

« ayons » ou « ayions » ? « soyez » ou « soyiez » ?

Erreur couramment commise Puisqu’on écrit, au subjonctif, « il faut que nous partions », avec la terminaison « –ions », on est tenté d’écrire  de la même façon « il faut que nous ayions » et « il faut que nous soyions ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) On écrit « il faut que nous ayons » et « il faut que vous ayez », sans « i » à « ayons » ni à « ayez ». Il en va de même pour « soyons » et « soyez ». > Je comprends que vous n’ayez pas la…

« on a, on en, on y » « on n’a, on n’en, on n’y » ?

Erreur couramment commise Qu’on dise « on a » ou « on n’a », on entend la même chose. Alors, comment savoir qu’un « n’ » se cache entre le « on » et le « a » dans « on n’a rien mangé » ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) À l’écrit, il est fréquent d’oublier la négation après « on ». Le sens de la phrase devrait pourtant nous alerter, et plus encore la présence, dans les parages, d’un adverbe comme « guère », « jamais », « pas », « point », « plus », ou encore de la conjonction…

« vous contrefaisez » ou « vous contrefaites » ?

Erreur couramment commise Qui n’a jamais écrit « vous contrefaisez une signature » pour « vous contrefaites une signature » ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Bien que l’on écrive « vous contredisez », il faut écrire « vous contrefaites ». En effet, les composés de « faire » (« contrefaire », « défaire », « refaire », « satisfaire ») se conjuguent comme ce dernier, qui fait, à la 2e personne du pluriel, « faites ». On ne trouve donc ni « vous contrefaisez », ni « vous satisfaisez », mais « vous contrefaites » et « vous satisfaites ». Pour ne plus faire l’erreur, retenez…

« j’envoie » ou « j’envois » ?

Erreur couramment commise Il n’est pas rare de trouver « envoyer » conjugué comme « voir ». Pourtant, si l’on voit son bien-aimé au loin, on lui envoie un baiser, on ne le lui envoit pas ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) À la différence de « voir », verbe du 3e groupe, « envoyer » est un verbe du 1er groupe (il se termine par « er ») qui, à la 1re personne du singulier (« je ») du présent de l’indicatif, prend la terminaison « -e », et non « -s » : « j’envoie »….

« inclue » ou « incluse » ?

Erreur couramment commise Pour qui sait chercher, la solution n’est pas « inclue » dans l’énigme mais « incluse » dans l’énigme. Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) À la différence de celui de « exclure », le participe passé du verbe « inclure » se termine, au masculin, par un « s ». Au féminin, la forme adéquate est donc « incluse » : Lisez ce roman jusqu’au deuxième chapitre inclus. La TVA est incluse dans le prix indiqué.   Pour vous souvenir que le participe passé de « inclure » prend un « s », retenez…

« vous contredisez » ou « vous contredites » ?

Erreur couramment commise — Qu’entends-je ? Vous me contredites ? — Oui, et je recommence : on ne dit pas « vous me contredites » mais « vous me contredisez ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Il faut écrire « vous contredisez », « vous prédisez », « vous vous dédisez », « vous interdisez », « vous médisez ». À la 2e personne du pluriel (« vous ») du présent de l’indicatif et de l’impératif, seul le verbe « redire » se conjugue comme « dire  » : Redites-moi la formule, je l’ai oubliée. mais   Ne médisez pas des…

Page 1 sur 212