Questions d'orthographe Signes grammaticaux

« caporal chef » ou « caporal-chef » ? « chef-correcteur » ou « chef correcteur » ?

Si vous écrivez à votre sergent-chef, veillez à ne pas oublier le trait d’union entre « sergent » et « chef ».

« le dit » ou « ledit » ?

On a envie d’écrire « la dite femme », en trois mots, comme on écrirait « la belle femme ».

« les Duponts » ou « les Dupont » ? Les noms propres au pluriel

Pourquoi ne peut-on écrire « les Duponts déménagent », alors qu’ils sont plusieurs ?

« m’entend-il » ou « m’entend-t-il » ? Le t euphonique.

Difficile de savoir quand il faut mettre un « t » entre le verbe et le pronom sujet ! D’un côté, on écrit : « Qui l’auteur évoque-t-il dans ce paragraphe ? » ; de l’autre : « Qui l’auteur dépeint-il dans ce paragraphe ? »

« jusque chez lui » ou « jusqu’à chez lui » ?

Doit-on dire qu’il a marché « jusque chez lui » ou « jusqu’à chez lui » ?

« elle se fait fort » ou « elle se fait forte » ?

On a envie d’écrire « elle se fait forte » à l’image de « elle se fait belle », mais c’est souvent à tort.

« saint » ou « Saint- » ? Avec ou sans tiret ? « Saint-Valentin » ou « saint Valentin » ?

Quand on parle du personnage lui-même, l’adjectif « saint » s’écrit avec une minuscule et n’est pas suivi d’un trait d’union : « L’un des apôtres devint saint Jean. »

« va-t-en » ou « va-t’en » ?

L’apostrophe et le trait d’union ne sont pas deux signes équivalents : veillez donc à ne pas confondre « mange-t’il » et « mange-t-il ».

« trois quarts » ou « trois-quarts » ?

Attention ! N’ajoutez pas un trait d’union inutile entre « trois » et « quarts » si vous avez affaire à une fraction (3/4, en l’occurrence).