Questions d'orthographe Grammaire

« Forces conseils » ou « force conseils » ?

Erreur couramment commise On est tenté d’accorder « force » en lui mettant un « s », puisqu’il se trouve à la place du déterminant devant un nom pluriel. Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Employé sans déterminant devant un nom pluriel, « force » signifie « beaucoup de » et est invariable. Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes Faut-il voir là un adverbe ou un déterminant indéfini ? Les avis sont partagés sur ce point. Toujours…

« nombre de » ou « nombres de » ? « quantité de » ou « quantités de » ?

Quand ils ne sont pas précédés d’un article, les collectifs « nombre » et « quantité » ont le sens de « un grand nombre », « beaucoup ». Ils restent au singulier… même si le verbe qui suit est au pluriel.

« tu mange » ou « tu manges » ? « tu mangera » ou « tu mangeras » ?

Erreur couramment commise Ne confondez pas, même s’ils se prononcent de la même façon, « manges » employé avec « tu » (« tu manges ») et « mange » employé avec « il » (« il mange »). Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Un verbe conjugué à la 2e personne du singulier (« tu ») se termine généralement par « s » : « tu fais », « tu mangeais », « tu feras », « tu puisses », « tu chanterais »… Font exception, néanmoins, les formes suivantes : « tu peux », « tu veux », « tu vaux », ainsi que, parfois, la deuxième personne du singulier de…

« nous jouons » ou « nous jouont » ?

Erreur couramment commise Là encore, les deux formes sont homophones, ce qui peut prêter à confusion et faire écrire « nous jouont » pour « nous jouons ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) À la 1re personne du pluriel (« nous »), le verbe se termine toujours par « s », jamais par « t ». On écrit donc « nous jouons », et non « nous jouont », forme qui n’existe pas. Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes Sur ce point…

« c’en », « sans » ou « s’en » ?

« C’en », « sans » et « s’en » souvent confondus Même si, à l’oreille, « sans », « s’en » et « c’en » sont semblables, n’allez pas écrire « il c’en moque » ou « il sans moque » pour « il s’en moque ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Pour ne plus hésiter entre « c’en », « sans » et « s’en » « S’en » et « c’en » sont toujours suivis d’un verbe. Si le remplacement par « cela en » est possible, il s’agit de « c’en ». En revanche, si on peut mettre « il(s) » ou « elle(s) » devant, il s’agit de « s’en » :   C’en est fini de l’insouciance ! =…

« elles sont venu » ou « elles sont venues » ?

Erreur d’accord du participe passé On a tendance à écrire le participe passé tel qu’on l’entend, quel que soit l’auxiliaire avec lequel il est employé : « ils sont venu » pour « ils sont venus », « elle est venu » pour « elle est venue », etc. Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle avec l’auxiliaire « être » Le participe passé employé avec l’auxiliaire « être » s’accorde toujours avec le sujet du verbe, en genre et en nombre. Alors, « elles sont venu » ou « elles sont venues » ? Pour ne pas vous tromper, repérez l’auxiliaire – ici, « être »…

« fabricant » ou « fabriquant » ?

Erreur couramment commise Difficile de savoir s’il faut écrire « ce fabricant de jouets a débuté en fabriquant des toupies » ou « ce fabriquant de jouets a débuté en fabricant des toupies ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Vous pouvez remplacer ce mot par « faisant » ? C’est alors le participe présent « fabriquant », lequel est souvent précédé de « en ». Dans le cas contraire, il s’agit du nom « fabricant », qui s’écrit avec un « c » : Il s’est blessé en fabriquant une bombe. = Il s’est…

« si » ou « s’y » ?

Tendance à toujours écrire [si] en un seul mot — S’attend-on à un sans-faute de votre part ? — Oui, on s’y attend. — Alors, n’écrivez pas « on si attend » ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Pour savoir quand écrire « s’y » Le remplacement par « se » est possible ? Il s’agit alors de « s’y », contraction du pronom réfléchi « se » et de « y », et il est suivi d’un verbe. La cafétéria, on s’y retrouve à midi. = On se retrouve à midi à la cafétéria. verbe Dans le cas contraire,…

« notre » ou « nôtre » ? « votre » ou « vôtre » ?

Erreur couramment commise Un petit accent peut tout changer, alors n’oubliez pas d’en ajouter un quand vous écrivez que vous y mettez du « vôtre ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Si le mot est immédiatement suivi d’un nom ou d’un groupe nominal, il s’agit de l’adjectif possessif « notre » ou « votre ». Mais si l’on trouve, devant le mot en question, « le », « la » ou « les », le « o » prend un accent circonflexe : Votre solution vaut bien la nôtre. nom J’ai mes gants,…

« plutôt » ou « plus tôt » ?

Confusion entre écritures en un mot et en deux mots Si vous avez tendance à écrire « les chiffres sont plus tôt meilleurs que prévu » au lieu de « les chiffres sont plutôt meilleurs que prévu », corrigez-vous au plus tôt ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Pour ne plus confondre « plutôt » et « plus tôt » Si le remplacement par « plus tard » est possible, écrivez « plus tôt », en deux mots : J’aurais aimé le savoir plus tôt. = J’aurais aimé le savoir plus tard. Plus tôt il aura fini, mieux il se…

« tu tries » ou « tu tris » ?

Erreur couramment commise Ne conjuguez pas « trier » comme « finir ». Si l’infinitif de « tu finis » est « finir », celui de « tu tries » est « trier », et non « trir », qui n’existe pas : écrivez donc « tu tries tes déchets », et non « tu tris tes déchets ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Attention aux verbes se terminant par « -ier » ! Comme pour tous les verbes du 1er groupe (c’est-à-dire les verbes dont l’infinitif se termine en « -er »), on conserve le « e » qui entre dans la terminaison…

« quoique » ou « quoi que » ?

Erreur à l’écriture de « quoi que » en deux mots On n’entend pas de différence entre « quoique » et « quoi que » quand on les prononce, ce qui explique que certains écrivent « quoiqu’il fasse, je le soutiens » au lieu de « quoi qu’il fasse, je le soutiens ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! « Quoique » ou « quoi que », pour faire le bon choix Si le remplacement par « bien que » est possible, il faut écrire « quoique », en un seul mot. Dans le cas contraire, il s’agit de la locution « quoi que ». Quoiqu’on…

Page 1 sur 1112345...11