Questions d'orthographe Homophones grammaticaux

« ni » ou « n’y » ?

Confusion entre deux formes de négation S’ils se prononcent de la même façon, « ni » et « n’y » n’ont rien en commun. Aussi ne faut-il pas écrire « il ni voit rien » mais « il n’y voit rien ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Pour ne plus hésiter entre « ni » et « n’y » Le mot est immédiatement suivi d’un verbe ? Il s’agit presque certainement de « n’y », contraction de « ne y ». La présence, peu après, d’un terme renforçant la négation (« pas », « jamais », etc.) confirme cette hypothèse : La piscine, il n’y va jamais….

« quelque » ou « quelques » ?

Erreur couramment commise Qui sait qu’il ne faut pas accorder « quelque » dans « quelque quarante années » ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Placé devant un adjectif numéral (« trois », « vingt », « quarante-deux », etc.), « quelque » est adverbe et signifie « environ », « à peu près ». Étant adverbe, il est invariable. > Il a vécu quelque trente ans dans cette maison. En revanche, quand il se rapporte à un nom, « quelque » est adjectif indéfini et s’accorde au pluriel. > Avez-vous quelque idée de l’endroit où…

« la », « là » ou « l’a(s) » ?

Confusion entre diverses façons d’écrire le son [la] N’écrivez pas, dans le feu de l’action, « le loup la dévoré » pour « le loup l’a dévoré ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Pour ne plus confondre « la », « là », « l’a » et « l’as » Vous pouvez remplacer ce mot par « les » ? C’est alors « la », qu’il s’agisse de l’article ou du pronom personnel : La femme, il la courtise.  « Les femmes », il les courtise. Vous pouvez remplacer ce mot par « l’avais » ou « l’avait » ? Il faut écrire « l’as » ou « l’a », en fonction du sujet :…

« aie », « aies » ou « ais » ?

Erreur couramment commise Veillez à ne pas écrire « n’aies pas de regrets » pour « n’aie pas de regrets ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) La terminaison « s », que l’on trouve à la 2e personne du singulier (« tu pars », « tu chanteras », etc.), ne s’applique pas à l’impératif du verbe « avoir », lequel s’écrit « aie » : N’aie pas peur de ce que tu ne peux changer. Aie conscience qu’une telle chance ne se représentera pas. N.B. Rappelez-vous qu’on reconnaît l’impératif au fait que le…

« son » ou « sont » ?

« son » et « sont », une confusion fréquente Même si « son » et « sont » se prononcent de la même façon, n’écrivez pas « il a pris sont parapluie parce qu’il pleuvait » au lieu de « il a pris son parapluie parce qu’il pleuvait ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! « son » et « sont », pour ne plus les confondre Vous pouvez remplacer ce mot par « seront » ? C’est alors une forme du verbe « être », qui s’écrit « sont » : Les bureaux sont fermés = Les bureaux seront fermés. Dans le cas contraire, il s’agit de l’adjectif…

« ça », « çà » ou « sa » ?

Confusion entre « ça » et des termes homophones On voit souvent « çà » écrit pour « ça » (« c’est comme çà » pour « c’est comme ça »), or « çà » ne se rencontre guère que dans la locution figée « çà et là ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Pour distinguer le possessif du démonstratif Vous pouvez remplacer ce mot par « cela » ? C’est alors le pronom démonstratif « ça », qui ne prend jamais d’accent. Ça reste à prouver. = Cela reste à prouver. L’accent grave, lui, ne se rencontre quasiment que dans « çà et là ». Dans…

« c’est » ou « s’est » ? « ce sont » ou « se sont » ?

Confusion entre pronom personnel et pronom démonstratif Si vous confondez le pronom personnel « se » et le pronom démonstratif « ce », vous risquez d’écrire « n’y va pas, s’est un piège ! » au lieu de « n’y va pas, c’est un piège ! ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Pour faire le bon choix entre « ce » et « se » Si l’on peut remplacer le « ce/se » par « me » ou « te », il faut écrire « se » (ou « s’ »). Sinon, il faut écrire « ce » (ou « c’ »), qu’on peut souvent remplacer par « cela » : Il s’est donné des objectifs. =…

« du » ou « dû » ?

Difficulté avec le participe passé de « devoir » Si l’on écrit « le montant dû », on n’écrit pas « les sommes dûes », mais « les sommes dues ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle d’écriture, avec ou sans accent circonflexe L’accent circonflexe sur « dû » s’impose lorsqu’il s’agit du verbe « devoir » (au participe passé). Attention, cet accent circonflexe disparaît au féminin et au pluriel (« due », « dus », « dues ») : Sa voiture étant en panne, il a dû venir à pied. Ce bonus lui est dû. mais   Ces bonus lui sont dus. L’infection…

« or » ou « hors » ?

Erreur couramment commise On voit souvent « hors » écrit pour « or » : « Il semble insouciant, hors il n’y a pas plus sérieux que lui » au lieu de « Il semble insouciant, or il n’y a pas plus sérieux que lui ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Vous pouvez remplacer le mot par « et » ? Il s’agit alors de la conjonction de coordination « or ». Dans le cas contraire, il convient d’écrire « hors », lequel signifie « en dehors de ». Il avait rendez-vous ce matin, or il…

« subi » ou « subit » ?

Pouvez-vous remplacer le mot par « soudain » ? Si oui, écrivez « subit ».

« c’en », « sans » ou « s’en » ?

« C’en », « sans » et « s’en » souvent confondus Même si, à l’oreille, « sans », « s’en » et « c’en » sont semblables, n’allez pas écrire « il c’en moque » ou « il sans moque » pour « il s’en moque ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Pour ne plus hésiter entre « c’en », « sans » et « s’en » « S’en » et « c’en » sont toujours suivis d’un verbe. Si le remplacement par « cela en » est possible, il s’agit de « c’en ». En revanche, si on peut mettre « il(s) » ou « elle(s) » devant, il s’agit de « s’en » :   C’en est fini de l’insouciance ! =…

« si » ou « s’y » ?

Tendance à toujours écrire [si] en un seul mot — S’attend-on à un sans-faute de votre part ? — Oui, on s’y attend. — Alors, n’écrivez pas « on si attend » ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Pour savoir quand écrire « s’y » Le remplacement par « se » est possible ? Il s’agit alors de « s’y », contraction du pronom réfléchi « se » et de « y », et il est suivi d’un verbe. La cafétéria, on s’y retrouve à midi. = On se retrouve à midi à la cafétéria. verbe Dans le cas contraire,…

Page 1 sur 3123