Questions d'orthographe Homophones grammaticaux

« quelque » ou « quel que » ?

Combien de fois voit-on écrit, le scripteur ayant sans doute été emporté par son élan, « Quelques soient vos erreurs, corrigez-vous » au lieu de « Quelles que soient vos erreurs, corrigez-vous » !

« on » ou « ont » ?

« On » et « ont » étant homophones (on entend la même chose quand on les prononce), il est facile de se tromper et d’écrire « quand commence-t-ont ? » au lieu de « quand commence-t-on ? ».

« a » ou « à » ? Avec ou sans accent ?

Sur un mot aussi petit que « a », il est facile d’oublier l’accent et d’écrire « rendez-vous a la brasserie » pour « rendez-vous à la brasserie ».

« qu’en » ou « quand » ?

Veillez à ne pas écrire « on ne peut ouvrir l’étui quand pressant le bouton » pour « on ne peut ouvrir l’étui qu’en pressant le bouton ».

« et » ou « est » ?

« Et » et « est » se prononcent presque de la même façon (le premier se prononce « é », le deuxième « è »), mais il n’est pas rare de trouver écrit « elle n’et pas revenue de sa surprise » pour « elle n’est pas revenue de sa surprise ».

« dans » ou « d’en » ?

« Dans » et « d’en » sont homophones (ils se prononcent de la même façon). N’allez pourtant pas écrire « il est nécessaire dans commander deux douzaines » pour « il est nécessaire d’en commander deux douzaines » !

« et bien » ou « eh bien » ?

« Eh » et « et » se prononçant quasiment de la même façon, il n’est pas rare de trouver « et bien » écrit pour « eh bien ».

« Le mien » ou « le miens », « le tien » ou « le tiens » ?

Le mien, le tien... et après ? Le sien, le nôtre, le vôtre, le leur ! On les emploie aussi pour indiquer que l’on fait un effort : « Pour réussir, j’y ai mis du mien », « Il faut y mettre un peu du tien ».

« leur » ou « leurs » ?

« Leur » représentant plusieurs personnes ou plusieurs objets, il est tentant de lui mettre un « s » même dans une phrase telle que : « Il salue ses collègues et leurs souhaite une bonne soirée » alors qu’il faut écrire « Il salue ses collègues et leur souhaite une bonne soirée ».

« quand » ou « quant » ?

Combien de fois voit-on écrit « quand à votre commande, nous n’en avons aucune trace » au lieu de « quant à votre commande, nous n’en avons aucune trace » ?

entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs !

Si le mot sur lequel on s’interroge peut être remplacé par « lorsque » (ou par « à quel moment », « le moment où », etc.), il s’agit de « quand ». Sinon, il s’agit de « quant », qui signifie « en ce qui concerne ».

Ainsi, différenciez « quand il fait beau, je mets un short » de « quant aux shorts, je n’en porte qu’en été » :
Quand il fait beau, je mets un short.= Lorsqu’il fait beau, je mets un short.
mais
Quant aux shorts, je n’en porte qu’en été. ? Lorsque aux shorts, je n’en porte qu’en été.

Bien entendu, on écrit « quand » dans « Quand portes-tu des shorts ? » (= À quel moment portes-tu des shorts ?).
N.B. On évitera de confondre ces deux mots avec « qu’en », contraction de « que en ».

On se gardera évidemment de conclure de ce qui précède que, quand la préposition « à » suit, la graphie adéquate est toujours « quant ». Ce n’est le cas que si l’expression signifie « en ce qui concerne, pour ce qui est de ». Ce ne l’est pas dans la tournure « Quand à Noël il neige, les enfants sont heureux » ! Il n’est que trop clair qu’ici « quand » pourrait être remplacé par « lorsque »… et qu’une virgule pourrait se glisser entre les deux mots !

 

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs !

« ou » ou « où » ?

Ne mettez pas d’accent sur « ou » quand vous écrivez « fromage ou dessert » !

« décrépi » ou « décrépit » ?

Si « décrépit » (« affaibli par l’âge, atteint de décrépitude ») se dit surtout des êtres humains mais peut à l’occasion, par effet de style et au prix d’une personnification, se dire des choses, « décrépi » (« qui a perdu son crépi ») doit, lui, être réservé à ces dernières !