Questions d'orthographe Homophones grammaticaux

« du » ou « dû » ?

Difficulté avec le participe passé de « devoir » Si l’on écrit « le montant dû », on n’écrit pas « les sommes dûes », mais « les sommes dues ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle d’écriture, avec ou sans accent circonflexe L’accent circonflexe sur « dû » s’impose lorsqu’il s’agit du verbe « devoir » (au participe passé). Attention, cet accent circonflexe disparaît au féminin et au pluriel (« due », « dus », « dues ») : Sa voiture étant en panne, il a dû venir à pied. Ce bonus lui est dû. mais   Ces bonus lui sont dus. L’infection…

« or » ou « hors » ?

Erreur couramment commise On voit souvent « hors » écrit pour « or » : « Il semble insouciant, hors il n’y a pas plus sérieux que lui » au lieu de « Il semble insouciant, or il n’y a pas plus sérieux que lui ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Vous pouvez remplacer le mot par « et » ? Il s’agit alors de la conjonction de coordination « or ». Dans le cas contraire, il convient d’écrire « hors », lequel signifie « en dehors de ». Il avait rendez-vous ce matin, or il…

« subi » ou « subit » ?

Pouvez-vous remplacer le mot par « soudain » ? Si oui, écrivez « subit ».

« c’en », « sans » ou « s’en » ?

« C’en », « sans » et « s’en » souvent confondus Même si, à l’oreille, « sans », « s’en » et « c’en » sont semblables, n’allez pas écrire « il c’en moque » ou « il sans moque » pour « il s’en moque ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Pour ne plus hésiter entre « c’en », « sans » et « s’en » « S’en » et « c’en » sont toujours suivis d’un verbe. Si le remplacement par « cela en » est possible, il s’agit de « c’en ». En revanche, si on peut mettre « il(s) » ou « elle(s) » devant, il s’agit de « s’en » :   C’en est fini de l’insouciance ! =…

« si » ou « s’y » ?

Tendance à toujours écrire [si] en un seul mot — S’attend-on à un sans-faute de votre part ? — Oui, on s’y attend. — Alors, n’écrivez pas « on si attend » ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Pour savoir quand écrire « s’y » Le remplacement par « se » est possible ? Il s’agit alors de « s’y », contraction du pronom réfléchi « se » et de « y », et il est suivi d’un verbe. La cafétéria, on s’y retrouve à midi. = On se retrouve à midi à la cafétéria. verbe Dans le cas contraire,…

« plutôt » ou « plus tôt » ?

Confusion entre écritures en un mot et en deux mots Si vous avez tendance à écrire « les chiffres sont plus tôt meilleurs que prévu » au lieu de « les chiffres sont plutôt meilleurs que prévu », corrigez-vous au plus tôt ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Pour ne plus confondre « plutôt » et « plus tôt » Si le remplacement par « plus tard » est possible, écrivez « plus tôt », en deux mots : J’aurais aimé le savoir plus tôt. = J’aurais aimé le savoir plus tard. Plus tôt il aura fini, mieux il se…

« quoique » ou « quoi que » ?

Erreur à l’écriture de « quoi que » en deux mots On n’entend pas de différence entre « quoique » et « quoi que » quand on les prononce, ce qui explique que certains écrivent « quoiqu’il fasse, je le soutiens » au lieu de « quoi qu’il fasse, je le soutiens ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! « Quoique » ou « quoi que », pour faire le bon choix Si le remplacement par « bien que » est possible, il faut écrire « quoique », en un seul mot. Dans le cas contraire, il s’agit de la locution « quoi que ». Quoiqu’on…

« ces » ou « ses » ?

Confusion entre démonstratif « ces » et possessif « ses » Veillez à ne pas écrire : « Que chacun vienne par ces propres moyens » alors qu’il faut écrire « Que chacun vienne par ses propres moyens ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Pour ne plus confondre « ces » et « ses » Si le mot sur lequel on hésite devient « ce » ou « cet » au masculin, « cette » au féminin, c’est qu’il s’agit du démonstratif « ces », qui désigne quelque chose : ces outils = cet outil, ces pochettes = cette pochette, ces chiffres = ce chiffre En…

« parce que » ou « par ce que » ?

Erreur couramment commise N’écrivez pas « Je suis surpris parce que je vous entends dire », encore moins « Je suis surpris parceque je vous entends dire ». Prenez votre temps et détachez chaque mot : « Je suis surpris par ce que je vous entends dire. » Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Face à une phrase comportant cette expression, demandez-vous ceci : à quelle question le « parce que/par ce que » répond-il ? À « par quoi » ou à « pourquoi » ? Si la phrase répond à la question « par quoi »,…

« quelque » ou « quel que » ?

« Quelque » et « quel que », une confusion fréquente Combien de fois voit-on écrit, le scripteur ayant sans doute été emporté par son élan, « Quelques soient vos erreurs, corrigez-vous » au lieu de « Quelles que soient vos erreurs, corrigez-vous » ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! « Quelque » et « quel que », pour ne plus les confondre Le terme qui pose problème est placé devant un adjectif, un nom ou un adverbe ? C’est « quelque » en un seul mot qu’il faut écrire : Quelque souriant qu’il semble, il est malheureux. Je n’en ai parlé…

« on » ou « ont » ?

Pronom « on » et verbe « avoir » souvent confondus « On » et « ont » étant homophones (on entend la même chose quand on les prononce), il est facile de se tromper et d’écrire « quand commence-t-ont ? » au lieu de « quand commence-t-on ? ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Pour ne plus confondre « on » et « ont » Si vous pouvez remplacer le terme qui pose problème par « avaient », alors il s’agit du verbe « avoir » conjugué à la 3e personne du pluriel du présent de l’indicatif (« ont », avec un t) : Ces clémentines ont des…

« a » ou « à » ?

Confusion entre « à » avec accent et « a » sans accent Sur un mot aussi petit que « a », il est facile d’oublier l’accent et d’écrire « rendez-vous a la brasserie » pour « rendez-vous à la brasserie ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs ! Comment distinguer le verbe de la préposition Vous pouvez remplacer ce mot par « avait » ? C’est alors une forme du verbe « avoir », et on ne met pas d’accent : Il a de l’expérience. = Il avait de l’expérience. Sinon, c’est qu’il s’agit de la préposition « à », laquelle prend toujours un…

Page 1 sur 3123