Questions d'orthographe Homophones grammaticaux

« or » ou « hors » ?

On voit souvent « hors » écrit pour « or » : « Il semble insouciant, hors il n’y a pas plus sérieux que lui » au lieu de « Il semble insouciant, or il n’y a pas plus sérieux que lui ».

« subi » ou « subit » ?

Pouvez-vous remplacer le mot par « soudain » ? Si oui, écrivez « subit ».

« c’en », « sans » ou « s’en » ?

Même si, à l’oreille, « sans », « s’en » et « c’en » sont semblables, n’allez pas écrire « il c’en moque » ou « il sans moque » pour « il s’en moque ».

« si » ou « s’y » ?

— S’attend-on à un sans-faute de votre part ?
— Oui, on s’y attend.
— Alors, n’écrivez pas « on si attend » !

« plutôt » ou « plus tôt » ?

Si vous avez tendance à écrire « les chiffres sont plus tôt meilleurs que prévu » au lieu de « les chiffres sont plutôt meilleurs que prévu », corrigez-vous au plus tôt !

« quoique » ou « quoi que » ?

On n’entend pas de différence entre « quoique » et « quoi que » quand on les prononce, ce qui explique que certains écrivent « quoiqu’il fasse, je le soutiens » au lieu de « quoi qu’il fasse, je le soutiens ».

« ses » ou « ces » ?

Veillez à ne pas écrire : « Que chacun vienne par ces propres moyens » alors qu’il faut écrire « Que chacun vienne par ses propres moyens ».

« parce que » ou « par ce que » ?

N’écrivez pas « Je suis surpris parce que je vous entends dire », encore moins « Je suis surpris parceque je vous entends dire ». Prenez votre temps et détachez chaque mot : « Je suis surpris par ce que je vous entends dire. »

« quelque » ou « quel que » ?

Combien de fois voit-on écrit, le scripteur ayant sans doute été emporté par son élan, « Quelques soient vos erreurs, corrigez-vous » au lieu de « Quelles que soient vos erreurs, corrigez-vous » !

« on » ou « ont » ?

« On » et « ont » étant homophones (on entend la même chose quand on les prononce), il est facile de se tromper et d’écrire « quand commence-t-ont ? » au lieu de « quand commence-t-on ? ».

« a » ou « à » ? Avec ou sans accent ?

Sur un mot aussi petit que « a », il est facile d’oublier l’accent et d’écrire « rendez-vous a la brasserie » pour « rendez-vous à la brasserie ».

« qu’en » ou « quand » ?

Veillez à ne pas écrire « on ne peut ouvrir l’étui quand pressant le bouton » pour « on ne peut ouvrir l’étui qu’en pressant le bouton ».