« les villes que j’ai eu à visiter » ou « que j’ai eues à visiter » ?


Erreur d’accord du participe passé

En voyant un COD placé avant le verbe, on est tenté d’accorder automatiquement le participe passé avec lui, mais est-ce possible dans une phrase telle que « les villes que j’ai eu à visiter » ?

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle pour « avoir à » et « donner à »

Le participe passé des verbes « avoir » ou « donner » suivi de la préposition « à » et d’un infinitif reste invariable quand le COD placé avant le participe est complément de l’infinitif et non des verbes « avoir » ou « donner ».

> Boston fait partie des villes que j’ai eu à visiter. (On n’accorde pas « eu », car « les villes » est COD de l’infinitif « visiter » et non du verbe « avoir ».)

Néanmoins, quand le COD est d’abord perçu comme complément du participe, il est possible (mais non obligatoire) d’accorder celui-ci.

> Gargantua fait partie des livres qu’on m’a donné(s) à relier. (« Les livres » peut être COD de « donner » comme de « relier ».)

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

L’accord se fait beaucoup plus spontanément avec le verbe donner, qui ne s’éloigne guère, dans l’exemple ci-dessus, de son sens premier. Au contraire, l’invariabilité ira davantage de soi pour le verbe avoir, ici très proche de « devoir », à l’image de l’anglais have to. Quoi qu’il en soit, cette règle vient opportunément rappeler que l’accord du participe passé, moins mécanique qu’il n’y paraît, est aussi affaire de réflexion.

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Parmi les candidatures que j’ai eu à examiner, une seule se détache.
  2. Les examens que j’ai eus à subir n’étaient pas si douloureux.
  3. Les comptes rendus que j’ai eus à rédiger ont été un vrai pensum.
  4. Il a effectué toutes les tâches qu’on lui avait donné à accomplir.
  5. Les positions que j’ai eues à défendre en tant que porte-parole n’étaient pas les miennes.
  6. Les livres que le nègre a eu à écrire portent le nom d’un autre.
  7. Les textes qu’on m’a donné à revoir sont criblés de fautes.
  8. Les efforts qu’il a eus à fournir durant sa rééducation sont surhumains.
  9. Les épreuves que la vie m’a données à surmonter ont forgé mon caractère.
  10. Les choix qu’elle a eus à faire ont changé le cours de sa vie.

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : Les examens que j’ai eu à subir n’étaient pas si douloureux. On n’accorde pas « eu », car « les examens » est en réalité COD de l’infinitif « subir » et non du verbe « avoir ».
  3. Faux. Il faut écrire : Les comptes rendus que j’ai eu à rédiger ont été un vrai pensum. « Eu » reste invariable, car « les comptes rendus » n’est pas son COD mais celui du verbe « rédiger ».
  4. Phrase correcte.
  5. Faux. Il faut écrire : Les positions que j’ai eu à défendre en tant que porte-parole n’étaient pas les miennes. On n’accorde pas « eu », car « les positions » est en réalité COD de l’infinitif « défendre » et non du verbe « avoir ».
  6. Phrase correcte.
  7. Phrase correcte.
  8. Faux. Il faut écrire : Les efforts qu’il a eu à fournir durant sa rééducation sont surhumains. « Eu » reste invariable, car « les efforts » n’est pas son COD mais celui du verbe « fournir ».
  9. Faux. Il faut écrire : Les épreuves que la vie m’a donné à surmonter ont forgé mon caractère. On n’accorde pas « donné », car « les épreuves » n’est pas son COD mais celui de l’infinitif « surmonter ».
  10. Faux. Il faut écrire : Les choix qu’elle a eu à faire ont changé le cours de sa vie. « Eu » reste invariable, car « les choix » n’est pas son COD mais celui de l’infinitif « faire ».

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

26 réponses à « les villes que j’ai eu à visiter » ou « que j’ai eues à visiter » ?

  1. Anna dit :

    Bonjour ,

    pourquoi cette phrase est -elle fausse : « 9.Les épreuves que la vie m’a données à surmonter ont forgé mon caractère. »
    il me semble que « épreuves » peut tant être le COD de donner que de surmonter ? Comme dans l’exemple : « Gargantua fait partie des livres qu’on m’a donné(s) à relier. »

    Je vous remercie pour votre réponse

    • Sandrine dit :

      Bonjour Anna, on ne « donne » pas des épreuves (c’est matériellement impossible), on les donne à accomplir, à réaliser, à surmonter… D’où l’invariabilité de « donné ». Alors que dans l’exemple de Gargantua, on peut donner des livres (= on les dépose dans les mains de quelqu’un) et donner des livres à relier, d’où la possibilité d’accorder ou non. Bon après-midi.

  2. Clement dit :

    Bonjour,

    J’ai un petit doute, lorsque j’écris « nous les avons interviwés » y a une le « s » ?
    Comme le COD est placé avant le verbe ?

  3. Marie dit :

    Bonjour,

    Je pensais avoir compris la règle, mais j’hésite encore pour certains cas.

    Par exemple, faut-il écrire :
    – les passagers que les douaniers ont eu à contrôler (sens proche de devoir)
    – les passagers que les douaniers ont eus à contrôler (les passagers sont interceptés puis confiés aux douaniers pour contrôle)
    ou bien les deux sont-ils acceptables ?

    J’opterais plutôt pour la première solution, mais vous remercie par avance de votre confirmation.

    • Sandrine dit :

      Bonjour Marie, comme vous, j’opte pour la première solution :-). Les passagers n’ont pas été « eus » mais bien « contrôlés ». D’où « Les passagers que les douaniers ont eu à contrôler. » Bonne journée !

  4. Lou dit :

    Bonjour,

    Alors que je pensais maîtriser les subtilités de l’accord du COD antéposé, je me retrouve face à un casse-tête :

    « Les conséquences qu’a [eu] la signature de l’accord de libre-échange sur l’économie… »

    Est-ce « eu », « eues » ou « eue » ?

    D’avance merci pour votre réponse !

  5. kat dit :

    Bonjour,

    Est-ce que cette phrase est correctement orthographiée:

    Autant de choses dont je n’aurais jamais pensé avoir eu besoin un jour.

    ?

  6. LEROY dit :

    je réponds au message de KLY en date du 8 mars . On écrit : ils se sont disputé le leadership . Le COD (leadership) est placé après le verbe .

    • Kly dit :

      Merci Leroy,

      C’est ce que je pressentais mais quelle est l’explication ? L’objet étant le leadership, « se » doit être considéré comme complément d’objet second ?

  7. Kly dit :

    Bonjour,

    Je voulais poser une question à propos de l’accord des verbes pronominaux. Doit-on écrire :
    – ils se sont disputés le leadership
    ou
    – ils se sont disputé le leadership ?

    Merci

  8. Sandrine Omnes dit :

    Merci de me dire si la phrase suivante est ecrite correctement : MON OBJECTIF EST DE MENER A BIEN LES MISSIONS QUI ME SONT CONFIEES TELLES QUE QUE LE CONTROLE DE DOSSIERS

    merci

    • Erick dit :

      Sandrine,
      Votre question n’a pas grand rapport avec le sujet de ce billet. Je vais donc vous répondre par une pirouette : votre phrase n’est pas écrite correctement, puisqu’il y a deux fois « que » dedans.
      D’autres internautes pourront peut-être vous aider sur le « tel que ».

  9. Cnockaert dit :

    Merci de me dire comment s’écrit la phrase.suivante : les carence que pourraient occasionner la chirurgie.

    J’hésite avec ou sans ent.
    J’hésite merci

    • Erick dit :

      Bonjour, dans cette phrase, c’est la chirurgie qui peut occasionner des carences et pas les carences qui occasionneraient de la chirurgie : chirurgie est sujet. On écrira donc : « Les carences que pourrait occasionner la chirurgie »

  10. XLE from Lannion dit :

    Bonjour,

    Je ne vois que des exemples où le participe passé ne s’accorde pas.
    Auriez-vous une phrase où le COD est celui de « avoir » ou « donner » de façon plus franche que dans l’exemple fourni avec Gargantua car je n’en ai aucun à l’esprit, SVP ?

    Par avance, merci.

    • Erick dit :

      Bonjour, comme l’explique Bruno Dewaele dans le texte : « (…) quand le COD est d’abord perçu comme complément du participe, il est possible (mais non obligatoire) d’accorder celui-ci. (…) L’accord se fait beaucoup plus spontanément avec le verbe donner, qui ne s’éloigne guère (…) de son sens premier. »

      D’une manière générale, on pourrait donc dire qu’il est toujours juste de ne pas accorder.

      • XLE from Lannion dit :

        OK, merci pour votre réponse.
        Je vais donc considérer que l’accord ne se fera jamais… ça permettra de se poser moins de questions comme çà. :o)

  11. DESO dit :

    Ne tiens aucunément à m’inscrire sur « face book »;par contre j’essaierai d’aller régulièrement sur projet Voltaire car j’adore notre langue, sa logique ses subtilités. Merci de l’illustrer et de la défendre.C.DESO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *