Questions d'orthographe Grammaire

« si » ou « s’y » ?

— S’attend-on à un sans-faute de votre part ?
— Oui, on s’y attend.
— Alors, n’écrivez pas « on si attend » !

« notre » ou « nôtre » ? « votre » ou « vôtre » ?

Un petit accent peut tout changer, alors n’oubliez pas d’en ajouter un quand vous écrivez que vous y mettez du « vôtre ».

« plutôt » ou « plus tôt » ?

Si vous avez tendance à écrire « les chiffres sont plus tôt meilleurs que prévu » au lieu de « les chiffres sont plutôt meilleurs que prévu », corrigez-vous au plus tôt !

« tu tries » ou « tu tris » ? La conjugaison de « trier »

Ne conjuguez pas « trier » comme « finir ». Si l’infinitif de « tu finis » est « finir », celui de « tu tries » est « trier », et non « trir », qui n’existe pas : écrivez donc « tu tries tes déchets », et non « tu tris tes déchets ».

« quoique » ou « quoi que » ?

On n’entend pas de différence entre « quoique » et « quoi que » quand on les prononce, ce qui explique que certains écrivent « quoiqu’il fasse, je le soutiens » au lieu de « quoi qu’il fasse, je le soutiens ».

« des nuages blanc » ou « des nuages blancs » ?

Parce qu’il s’agit d’un adjectif de couleur, on se demande s’il faut accorder « blanc » dans « des nuages blancs ».

« peu de choses » ou « peu de chose » ?

Quand « peu de chose » a simplement le sens de « peu », sans qu’il soit question de choses au sens propre, « chose » reste au singulier. Si en revanche on peut remplacer cette expression par « plusieurs choses », il s’agit bien d’éléments qui peuvent se compter, et « choses » prend la marque du pluriel.

« tout autre » ou « toute autre » ?

Pourquoi n’accorderait-on pas « tout » dans « une tout autre affaire », puisqu’il est suivi d’un nom féminin ?

« je ferai » ou « je ferais » ?

— Si je connaissais la règle, je l’appliquerai, a-i.
— Non.
— Comment ça, non ?
— Si tu connaissais la règle, tu écrirais : « Si je connaissais la règle, je l’appliquerais. »

« il travail » ou « il travaille » ? La conjugaison de « travailler »

« Travail » et « travaille » étant de la même famille et se prononçant de la même façon, il n’est pas rare de trouver l’un écrit pour l’autre : « Comment s’épanouir au travaille ? » pour « Comment s’épanouir au travail ? »

« 1,5 kilomètre » ou « 1,5 kilomètres » ?

Puisque 1,5 est supérieur à 1, on a logiquement envie de mettre ce qui suit au pluriel et d’écrire « 1,5 kilomètres » au lieu de « 1,5 kilomètre ».

« les quatre » ou « les quatres » ?

N’écrivez pas « les quatres voitures », mais « les quatre voitures », même si « quatre » représente plusieurs voitures.