« vu » ou « vue » ?

Erreur couramment commise

Puisque les deux substantifs « vu » et « vue » existent, comment savoir auquel on a affaire dans « en vue de » ?

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Dans les expressions « au vu de », « au vu et au su de », « sur le vu de », on a affaire au nom masculin « vu », qui s’écrit sans « e ».

> Au vu des rapports financiers, la société me semble proche du dépôt de bilan.

En revanche, dans les expressions « à vue », « à vue d’œil », « en vue », « en vue de », on a affaire au nom féminin « vue », qui prend un « e ».

> Attention, navire pirate en vue !

Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Le principal risque de confusion porte, on l’aura compris, sur « au vu de » et « en vue de ». La première locution signifie « en voyant », « en tenant compte de » et, de ce fait, repose sur quelque chose de bien réel. La seconde relève au contraire du projet : on pourrait lui substituer « pour », « dans l’intention de ». Vu ? Il ne vous reste plus, à votre tour, qu’à en mettre plein la vue à votre interlocuteur…

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Il a embrassé sa petite amie aux vues et au su de tous.
  2. S’il démissionne, c’est sans doute qu’il a autre chose en vue.
  3. Cet adolescent grandit à vu d’œil.
  4. Aux vues des résultats de l’élève, le conseil de classe préconise le redoublement.
  5. Il n’a pas hésité à insulter son supérieur, au vu et au su de tout le personnel.
  6. Cet ambitieux recherche la compagnie des personnes en vu.
  7. À vue d’œil, le bureau ne doit pas faire plus de neuf mètres carrés.
  8. Il s’entraîne sans relâche en vu des championnats du monde.
  9. En vue de trouver une solution au conflit, il convient de nommer un médiateur.
  10. Aux vues des examens, le médecin conseille de commencer le traitement immédiatement.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Il a embrassé sa petite amie au vu et au su de tous. C’est le nom masculin « vu », et non le nom féminin « vue », qu’on trouve dans l’expression « au vu et au su de ».
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : Cet adolescent grandit à vue d’œil. Dans « à vue d’œil », on a affaire au nom féminin « vue », qui prend un « e ».
  4. Faux. Il faut écrire : Au vu des résultats de l’élève, le conseil de classe préconise le redoublement. C’est le nom masculin « vu », et non le nom féminin « vue », qu’on trouve dans l’expression « au vu de ».
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : Cet ambitieux recherche la compagnie des personnes en vue. Dans l’expression « en vue », on a affaire au nom féminin « vue », qui prend un « e ».
  7. Phrase correcte.
  8. Faux. Il faut écrire : Il s’entraîne sans relâche en vue des championnats du monde. C’est le nom féminin « vue » et non le nom masculin « vu » qu’on trouve dans l’expression « en vue de ».
  9. Phrase correcte.
  10. Faux. Il faut écrire : Au vu des examens, le médecin conseille de commencer le traitement immédiatement. Dans l’expression « au vu de », on a affaire au nom masculin « vu », qui s’écrit sans « e ».

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire
Articles liés

Laissez un commentaire
*

Bonjour, j’aimerais savoir quelque chose parce-que j’ai un gros doute. J’ai écrit: « Flamme choyée, Il a émié par cette infamie » (Ce sont deux vers composants l’un de mes poèmes; le sens va avec le contexte que vous n’avez sûrement pas alors ne le cherchez pas x). Pouvez-vous me dire si « émié » s’écrira « émiée », en parlant d’UNE flamme, puisqu’on peut dire: « QU’il a émiée » ou si au contraire, puisque je n’ai pas mis ce « que », « émié » s’écrira sans e…?
Merci de votre réponse, j’espère qu’elle ne tardera pas trop! :3

    Chère collégienne, il manque quelque chose dans votre vers. J’écrirais soit « Flamme choyée, il l‘a émiée par cette infamie », soit « Flamme choyée qu‘il a émiée par cette infamie ». À moins que « Flamme choyée » devienne le sujet : « Flamme choyée, elle a été émiée par cette infamie » ou « Flamme choyée, qui a été émiée par cette infamie ». Dans tous ces cas, « émié » prendra la marque du féminin. En espérant vous avoir éclairée, je vous souhaite une bonne journée.

Bonjour , qu’elle est la règle pour cette phrase : Elle ne doit surtout pas dire que ses parents sont comédiens car c’est mal VU par les religieuse

    Bonjour Astrid, la règle, c’est qu’il ne faut surtout pas oublier le « s » à « religieuses » (et le point final de la phrase) ! Le reste est correct. Bonne journée.

Bonjour,

Merci pour toutes ces infos.
et tout particulièrement sur la mnémotechnie.
Félicitations et encore une fois, merci.
Cordialement
Mon Doudou

Est ce que il y a une règle pour les « Vu, Vue et Vus au début de la phrase. Par ex. Vus sous cet angle, les soubresauts etc….ou…. Vue la curiosité etc ou Vu que je suis etc.

    Bonjour Suzi, dans votre première phrase, « vu » est employé comme adjectif. Il s’accorde donc avec le nom qu’il qualifie, ici « soubresauts », masculin pluriel. On écrira « Vus sous ce angle, les soubresauts… », ce qui donnerait, à l’endroit, « Les soubresauts vus sous cet angle ». Dans les deux autres exemples que vous citez, « vu » à également valeur de préposition. On pourrait dire « Étant donné la curiosité », « Compte tenu que je suis… ». Il est donc invariable : « Vu la curiosité », « Vu que je suis »… Bonne journée.

Plus simple et plus objective explication .
– « au vu  » : la presence de « au » nous assure du genre masculin
– « en vue de… » est l’equivalent de
 » dans la vue de….. »

Bonjour!.. et pour faire une observation sur les cahiers des élèves le prof doit écrire : »vu le :25-02-2016″ ou
« vue le :25-02-2016 » (quelle est la règle dans ce cas de figure) bonne journée!!

Bonjour,
Aucun exemple avec « vu que »… cette construction est-elle incorrecte ?
Vu que je suis là, on peut y aller maintenant, par exemple…
Merci.

    Bonjour Sylvie, la locution « vu que » est attestée (notamment chez Larousse) au sens de « attendu que », « puisque ». La règle qui nous intéresse ici porte sur la confusion entre « au vu de » et « à la vue de », d’où l’absence d’exemple avec « vu que ». Bonne journée.

      Ce n’était pas un reproche 🙂
      Mais ma fille m’a demandé : c’est « vue que » comme dans « à la vue de » (substantif) ou bien « vu que » comme dans « étant donné que » (participe passé) ?
      Exemple de phrase complète « j’espère qu’ils ne nous feront pas de problème vue que tu es passée par cet intermédiaire »…
      D’après votre réponse, je peux lui confirmer que c’est bien « vu que » comme je le pensais 🙂 Merci

        Je ne l’ai pas pris comme tel ;-). Dans votre exemple, la proximité des mots « problème » et « vue » est troublante, en effet ! La remarque de votre fille était donc tout à fait pertinente :-). Bonne soirée à toutes les deux.

    Bonjour Grégoire, ces deux locutions s’emploient toujours au singulier. On écrira donc : « au vu de » et « en vue de ». La difficulté porte sur « vu », qui ne prend pas de « e » dans la première mais qui en prend un dans la seconde. Bonne journée.

Est-il possible d’écrire
 » Aux vues de ce qu’elle ma dit  »
dans le cas où « ce qu’elle m’a dit » nécessite de visualiser mentalement les choses exprimées.

Par exemple si elle dit :
« les pompier sont montés dans l’appartement en feu. Il ont éteint le feu avec de puissants jets d’eau balayant tous les objets et souvenirs accumulés depuis des années. »
Est-il possible de dire :
« aux vues de ce qu’elle m’a dit, il y a beaucoup de dégâts. »

    Bonsoir Adèle, comme indiqué dans l’article, « dans les expressions « au vu de », « au vu et au su de », « sur le vu de », on a affaire au nom masculin « vu », qui s’écrit sans « e » ». Cette règle ne connaît pas d’exceptions :-). En revanche, un petit « s » est manquant à « pompier ». Bonne soirée.

      Bonsoir,

      oui j’ai oublié un s à pompier et à il également. Merci pour la correction.

      Eureka, je pense que j’ai compris pourquoi : c’est le participe passé qui se nominalise !?

      ex : « J’ai vu les dégâts. » donne : « Au vu des dégâts ». et a pour sens « à la connaissance/en sachant les dégâts.

      Merci. c’est bon de comprendre pourquoi car c’est trop difficile de dire c’est comme ça, c’est la règle. Tout fleuve à sa source.

Merci ces explications très claires et synthétiques 🙂
Les exercices sont des exemples bienvenus et ludiques.
Et les commentaires pas inutiles,
car je suis d’accord avec Fill, ça serait bien d’intégrer « Vu » à l’article. ou aux exemples.

Si j’ai bien compris : « Au vu de cette voiture… » = si on prend en compte.
Et « À la vue de cette voiture… » = Lorsqu’on la regarde.
Mais « Vue cette voiture » est impossible, car vu (en début de phrase) est toujours la contraction de « au vu » et jamais de « à la vue » ?

    Bonjour, comme indiqué dans l’article, il faut distinguer deux cas :
    – dans les expressions « au vu de », « au vu et au su de », « sur le vu de », on a affaire au nom masculin « vu », qui s’écrit sans « e ». Exemple : Au vu des rapports financiers, la société me semble proche du dépôt de bilan.
    – en revanche, dans les expressions « à vue », « à vue d’œil », « en vue », « en vue de », on a affaire au nom féminin « vue », qui prend un « e ». Exemple : Attention, navire pirate en vue !
    Bon après-midi.

A propos de « au vu de », pourquoi ne pas tout simplement rappeler que « au= à le », ce qui permet d’être sûr du genre de « vu » dans ce cas et donc de l’écrire sans « e » ? Cela ne règle certes pas le problème de « en vue de »…

Je faisais référence à la reègle ci-dessus Et dans laquelle est mentionné « on a affaire à ».
Ce qui n’est non plus pas français puisque la forme est « on a à faire à » mais « on fait affaire avec »…
🙂

Très instructif.
Lors d’une prochaine mise à jour, il pourrait être intéressant d’ajouter le cas du « vu » devant une proposition, car l’écriture dans ce cas n’est pas évident.
« Vu l’ampleur des dégâts, nous avons dû quitter les lieux ».
Cordialement,

    Bonjour Vincent,

    Comme nous l’expliquons dans notre billet, « au vu de » signifie « en voyant ». Il n’est ainsi pas comparable à la locution « à la vue de », signifiant pour sa part « soumis au regard de ».

      Si c’est comparable, c’est toujours la vue qui est sollicitée. Sauf que l’on utilise le nom masculin « vu », c’est pour dire que c’est vu, le participe passé « vu » du passé composé j’ai vu devient un nom pour dire c’est vu. Vu ?
      Il a donc pour valeur quelque chose du passé, qui est déjà vu, donc acquis. Vu ?
      ou en vue d’acquisition ?