Questions d'orthographe Règle d'orthographe

« accompte » ou « acompte » ?

N’écrivez pas « un accompte de cent euros est demandé » mais « un acompte de cent euros est demandé ».

« ayons » ou « ayions » ? « soyez » ou « soyiez » ?

Puisqu’on écrit, au subjonctif, « il faut que nous partions », avec la terminaison « –ions », on est tenté d’écrire  de la même façon « il faut que nous ayions » et « il faut que nous soyions ».

« ils sont debout » ou « ils sont debouts » ? « ils sont ensemble » ou « ils sont ensembles » ?

On voudrait accorder « ensemble » avec le nom auquel le sens de la phrase le rapporte, et écrire « nous nous sommes assis ensembles au premier rang » au lieu de « nous nous sommes assis ensemble au premier rang ».

« dans » ou « d’en » ?

« Dans » et « d’en » sont homophones (ils se prononcent de la même façon). N’allez pourtant pas écrire « il est nécessaire dans commander deux douzaines » pour « il est nécessaire d’en commander deux douzaines » !

« on a, on en, on y » « on n’a, on n’en, on n’y » ?

Qu’on dise « on a » ou « on n’a », on entend la même chose. Alors, comment savoir qu’un « n’ » se cache entre le « on » et le « a » dans « on n’a rien mangé » ?

« afin que », « quoique »… : indicatif ou subjonctif ?

S’il s’agit de choisir entre « afin que je fasse » (subjonctif) et « afin que je fais » (indicatif), la réponse est facile. En revanche, il est plus aisé de se tromper quand il faut choisir entre « afin que je sourie » et « afin que je souris ».

« église » ou « Église » ?

Faut-il écrire « cet homme d’Église officie dans une église romane » ou « cet homme d’église officie dans une Église romane » ?

« accro » ou « accroc » ?

Un « accroc », avec un « c » final, est une déchirure au sens propre, une infraction ou une difficulté au sens figuré.

« et bien » ou « eh bien » ?

« Eh » et « et » se prononçant quasiment de la même façon, il n’est pas rare de trouver « et bien » écrit pour « eh bien ».

« Le mien » ou « le miens », « le tien » ou « le tiens » ?

Le mien, le tien... et après ? Le sien, le nôtre, le vôtre, le leur ! On les emploie aussi pour indiquer que l’on fait un effort : « Pour réussir, j’y ai mis du mien », « Il faut y mettre un peu du tien ».

« Papi » ou « papy », « mamie » ou « mamy » ?

Ces petits mots, on les utilise, généralement quand on est enfant, pour nommer son grand-père ou sa grand-mère. À l’oral, pas de problème, mais comment écrire « papi » : avec un « i », ou « papy » avec un « y » ? De même, quelle est la bonne orthographe : « mamie » ou « mamy » ?

« -amment » ou « -emment » ? Les règles de terminaison de l’adverbe

Dans « évidemment » comme dans « nonchalamment », on entend « amant » à la fin : dès lors, il est facile de se tromper de terminaison et d’écrire « amment » pour « emment », et vice versa.