Icône question orthographe

« différend » ou « différent » ?

Ces deux mots ne sont en rien différents à l’oreille. N’allez pourtant pas écrire « un différent oppose les copropriétaires » pour « un différend oppose les copropriétaires ».

Icône réponse question orthographe

Vous pouvez remplacer le mot par « désaccord » ? C’est qu’il se termine, comme lui, par un « d » ! Dans la plupart des autres cas, c’est l’adjectif « différent », avec un « t », qu’il faut écrire :

Leur différend réglé, ils se sont découvert des points communs. = Leur désaccord réglé, ils se sont découvert des points communs.

mais

Ils ont découvert qu’ils n’étaient pas si différents l’un de l’autre. ? Ils ont découvert qu’ils n’étaient pas si désaccords l’un de l’autre.

N.B. Il peut aussi s’agir du verbe « différer » au participe présent, lequel s’écrit alors « différant ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône avis expert orthographe

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographe Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Faire de « différent » un nom n’eût pas constitué une faute au XIVe siècle, ce fut même là sa vocation première ! Pour autant, il s’agissait plus d’un doublon de notre « différence » que du « désaccord » signalé plus haut. Il faudra attendre trois siècles de plus pour qu’à la faveur d’une variante graphique (« différens », puis « différend ») cette dernière acception soit prise en compte.

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Un différent a opposé les ministres de l’Intérieur et de la Justice.
  2. On sait aujourd’hui que les différends n’ont pas manqué entre joueurs et entraîneur.
  3. S’il fallait songer au divorce chaque fois qu’un différend se fait jour au sein d’un couple !
  4. L’amour que se portaient Roméo et Juliette a eu raison du différent qui opposait leurs familles.
  5. Pour succéder à l’actuel directeur, différends noms ont été cités.
  6. Ce n’est pas le premier différend qu’ait eu à trancher la commission.
  7. Il ne faudrait pas que de tels différents soient préjudiciables à la bonne marche de l’entreprise.
  8. Si vous m’assurez que tout cela n’était qu’une plaisanterie, alors c’est différent !
  9. Il ne s’agit pas d’un différend, tout au plus d’une divergence de vues.
  10. Il faut clore ce différent qui donne une mauvaise image de notre association.
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Un différend a opposé les ministres de l’Intérieur et de la Justice.
    Le mot peut ici être remplacé par « désaccord » ? C’est qu’il doit se terminer, comme lui, par un « d » !
  2. Phrase correcte.
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : L’amour que se portaient Roméo et Juliette a eu raison du différend qui opposait leurs familles.
    Le mot qui nous chagrine veut dire « désaccord » ? Faisons-le se terminer, comme ce dernier, par un « d » !
  5. Faux. Il faut écrire : Pour succéder à l’actuel directeur, différents noms ont été cités.
    Impossible d’écrire : « désaccords noms ont été cités » ! C’est qu’il s’agit de l’adjectif « différent », et non du substantif.
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : Il ne faudrait pas que de tels différends soient préjudiciables à la bonne marche de l’entreprise.
    On aurait pu, en lieu et place du mot sur lequel on s’interroge, utiliser le nom « désaccords ». C’est donc la graphie « différend » qui s’impose.
  8. Phrase correcte.
  9. Phrase correcte.
  10. Faux. Il faut écrire : Il faut clore ce différend qui donne une mauvaise image de notre association.
    Le mot qui nous embarrasse peut être remplacé par « désaccord » : c’est la preuve qu’il s’agit du nom et qu’il doit se terminer par un « d ».

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône auteur règle orthographe
Auteurs Projet Voltaire :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire
Articles liés

Laissez un commentaire
*