Icône question orthographe

« et » ou « est » ?

« Et » et « est » se prononcent presque de la même façon (le premier se prononce « é », le deuxième « è »), mais il n’est pas rare de trouver écrit « elle n’et pas revenue de sa surprise » pour « elle n’est pas revenue de sa surprise ».

Icône réponse question orthographe

Vous pouvez remplacer ce mot par « était » ? C’est alors une forme du verbe « être », qui s’écrit « est ».

Dans le cas contraire, il s’agit de la conjonction de coordination « et ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône avis expert orthographe

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographe Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

On remarquera en outre que si, devant un mot commençant par une voyelle, la liaison est fréquente (voire obligatoire) après « est », elle est en revanche inusitée après la conjonction de coordination « et ». Il ne viendrait à l’idée de personne d’y recourir dans « un homme et un singe », alors qu’elle est possible et même souhaitable dans « un homme est un singe qui s’ignore » !

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. La standardiste s’et absentée une heure.
  2. Pour la critique, ce spectacle est une réussite.
  3. Un graphique est parfois plus parlant qu’une page d’explications.
  4. Chaque dossier est traité par un de nos conseillers.
  5. Quel et votre domaine d’expertise ?
  6. Le site et en cours de construction.
  7. Votre courrier ne nous et jamais parvenu.
  8. La bibliothèque n’et pas ouverte le lundi.
  9. Chaque candidat est reçu durant une vingtaine de minutes.
  10. Le plus important, c’et son aptitude à travailler en équipe.
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : La standardiste s’est absentée une heure.
    Remplaçons « et » par « était » : « La standardiste s’était absentée… » La phrase est correcte. Il s’agit du verbe « être » : on écrit « est », et non « et ».
  2. Phrase correcte.
  3. Phrase correcte.
  4. Phrase correcte.
  5. Faux. Il faut écrire : Quel est votre domaine d’expertise ?
    Peut-on dire : « Quel était votre domaine d’expertise ? » Oui. Il s’agit donc du verbe « être » : on écrit « est », et non « et ».
  6. Faux. Il faut écrire : Le site est en cours de construction.
    Le remplacement par « était » est possible : « Le site était en cours de construction. » Il s’agit donc du verbe « être » : on écrit « est », et non « et ».
  7. Faux. Il faut écrire : Votre courrier ne nous est jamais parvenu.
    Le remplacement par « était » est possible : « Votre courrier ne nous était jamais parvenu. » Il s’agit donc du verbe « être » : on écrit « est », et non « et ».
  8. Faux. Il faut écrire : La bibliothèque n’est pas ouverte le lundi.
    Peut-on dire : « La bibliothèque n’était pas ouverte le lundi » ? Oui. Il s’agit donc du verbe « être » : on écrit « est », et non « et ».
  9. Phrase correcte.
  10. Faux. Il faut écrire : Le plus important, c’est son aptitude à travailler en équipe.
    Peut-on dire : « Le plus important, c’était son aptitude à… » ? Oui. Il s’agit donc du verbe « être » : on écrit « est », et non « et ».

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône auteur règle orthographe
Auteurs Projet Voltaire :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire
Articles liés

Laissez un commentaire
*

Bonjour,
E
« Et » Et « est » Sont ils des homophones ?
Mon beau fils apprend à l’école que c’est le cas, mais je ne comprends pas pourquoi étant donné que ces mots se prononcent différemment…

    Bonjour Aurore, si l’on veut être exact, non, ce ne sont pas de véritables homophones, puisque « et » devrait se prononcer [é] et « est » [è]. Néanmoins, cette nuance tendant à disparaître, ils sont souvent présentés comme tels. De manière générale, c’est regrettable car la prononciation donne des indications sur l’orthographe. C’est également le cas pour les terminaisons à la première personne du futur et du conditionnel présent : ai ou ais, soit [é] ou [è]. Opérer la distinction permettrait d’éviter nombre de confusions ! Bonne journée et tous nos voeux de réussite et d’épanouissement à votre beau-fils.

      Bonjour,
      J’ai 30 ans, je n’ai appris que très récemment qu’il y avait une différence de prononciation entre les deux mots.
      Quand on lit des commentaires sur internet, on se rend compte que je ne suis pas le seul dans ce cas, mes professeurs devaient déjà ne pas être au courant à cette époque.
      En même temps, quelle est la raison de ce son alors qu’on a le son inverse dans les mots se finissant par « et » ?
      Personnellement, je ne vois aucune raison de se tromper entre les deux à l’écrit, par contre, savoir s’il faut prononcer « é » ou « è » est un calvaire 🙂

        Bonjour Alexandre, effectivement, il y a bien une différence de prononciation entre « et » [e] (prononciation d’ailleurs indiquée dans le dictionnaire) et « est » [?], conformément à l’infinitif « être » (l’accent circonflexe n’étant qu’un vestige du « s » que l’on retrouve dans « est »). Il est vrai qu’à l’oral, et selon les régions, le « e » ouvert a tendance à se fermer (et vice-versa). Bonne journée.