« des erreurs, j’en ai fait » ou « des erreurs, j’en ai faites » ?


Erreur couramment commise

En bon élève, on veut suivre la règle d’accord du participe passé employé avec « avoir » quand un complément d’objet direct est placé avant le verbe, et écrire « des erreurs, j’en ai commises » au lieu de « des erreurs, j’en ai commis ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Quand le pronom « en » représente le complément d’objet direct (COD) du verbe, le participe passé reste invariable :

Des bêtise s, j’en ai  fait ! = J’ai fait  des bêtises
COD COD

Ici, le COD est « en », qui reprend « des bêtises ».

Dans ce type de cas, « en », étant complément d’objet direct du verbe, ne peut être enlevé de la phrase.

Mais il arrive que « en » puisse être retiré de la phrase. Il n’est alors pas complément d’objet direct, et le participe passé s’accorde avec son véritable COD :

Il se rappelle son enfance et nous raconte les souvenirs qu’il en a gardés.
COD

Ici, le COD est « que », qui reprend « souvenirs », et non « en », qui représente « de son enfance » (= il nous raconte les souvenirs qu’il a gardés de son enfance).

Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

L’invariabilité ici réclamée tient au fait que « en » n’est pas un pronom personnel comme les autres : il renvoie souvent à une quantité qui n’est pas nombrable, ce qui ne le prédispose pas à représenter un pluriel. Cela n’a pas empêché de nombreux écrivains, et non des moindres, de le traiter comme un pronom personnel ordinaire, et d’accorder le participe en conséquence… Règle souvent bafouée, donc !

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. On en a lus, des CV !
  2. Des ramettes de papier, on en a utilisées.
  3. J’en ai envoyé, des lettres de motivation.
  4. Voici les documents originaux et la synthèse que j’en ai fait.
  5. Des clients, le commercial en a convaincu beaucoup.
  6. Des bouteilles d’eau, l’hôtesse en a placées sur chaque bureau.
  7. Il en a franchis, des obstacles, avant d’en arriver là.
  8. Les modifications, s’il en a fait, n’apparaissent pas sur le document.
  9. Il ne reconnaît pas ses erreurs, alors qu’il en a commis beaucoup.
  10. Des batailles, Napoléon en a menées.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : On en a lu, des CV !
    « En » est-il complément d’objet direct de « lire » ? Oui, car cette phrase équivaut à :
    « On a lu des CV. » « En » reprend donc « CV » et est COD du verbe : on n’accorde pas le participe passé.
  2. Faux. Il faut écrire : Des ramettes de papier, on en a utilisé.
    Cette phrase équivaut à : « On a utilisé des ramettes de papier », où « des ramettes de papier » est COD de « utiliser ». « En » reprend « des ramettes de papier » et est COD du verbe : on n’accorde pas le participe passé.
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : Voici les documents originaux et la synthèse que j’en ai faite.
    « En » est-il COD de « faire » ? Non : le COD est « que », qui reprend « synthèse » (= « j’ai fait la synthèse »). On accorde donc « faire » avec le COD placé avant le verbe : « la synthèse que j’en ai faite ».
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : Des bouteilles d’eau, l’hôtesse en a placé sur chaque bureau.
    Cette phrase équivaut à : « L’hôtesse a placé des bouteilles d’eau sur chaque bureau », où « des bouteilles » est COD de « placer ». « En » reprend « des bouteilles » et est COD du verbe : on n’accorde pas le participe passé.
  7. Faux. Il faut écrire : Il en a franchi, des obstacles, avant d’en arriver là.
    Cette phrase équivaut à : « Il a franchi des obstacles avant d’en arriver là » où « des obstacles » est COD de « franchir ». « En » reprend « des obstacles » et est COD de « franchir » : on n’accorde pas le participe passé.
  8. Phrase correcte.
  9. Phrase correcte.
  10. Faux. Il faut écrire : Des batailles, Napoléon en a mené.
    Quand « en » est COD du verbe, le participe passé ne s’accorde pas. C’est le cas ici : « en » reprend « des batailles » (Napoléon a mené des batailles = Napoléon en a mené), et le participe passé « mené » reste invariable.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

 

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Marie-France Claereboutcorrectrice d’édition et formatrice
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *