« eh bien » ou « et bien » ?


Erreur couramment commise

« Eh » et « et » se prononçant quasiment de la même façon, il n’est pas rare de trouver « et bien » écrit pour « eh bien ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

N’écrivez pas la locution « eh bien » comme si elle contenait la conjonction de coordination « et ».

Notez que quand « eh bien » est immédiatement suivi d’un point d’exclamation, celui-ci n’interrompt pas vraiment la phrase et n’oblige donc pas à user après lui de la majuscule :

Eh bien ! qu’allons-nous faire maintenant ?

Vidéo


Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert –
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

La même remarque vaut évidemment pour les interjections « eh quoi ! » et « eh oui ! », quand elles seraient sensiblement moins répandues que « eh bien ! ». Il est en outre à noter que cette dernière troque souvent son point d’exclamation contre une virgule quand elle est placée en tête de phrase : « Eh bien, nous verrons… »

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Et bien ! Vous en avez mis, du temps à me rejoindre !
  2. « Eh bien ! dansez maintenant », dit la fourmi à la cigale.
  3. Vous n’avez pas tenu compte de mes conseils : et bien ! voilà le résultat…
  4. Eh bien, il était grand temps que l’on arrive !
  5. J’ai trouvé tout de suite… Il faut dire que ce passant m’a renseigné, eh bien !
  6. Vous attendez le verdict ? Et bien, voici ce qu’il en est.
  7. Vous vouliez vivre intensément ? Eh bien, vous êtes servi !
  8. Il a joué ce dimanche, et bien, puisqu’il a marqué deux buts.
  9. Et bien ! puisque c’est comme ça, je me passerai désormais de vos services.
  10. Eh bien, bravo ! Vous en avez fait de belles durant mon absence !

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Eh bien ! Vous en avez mis, du temps à me rejoindre !
    Les points d’exclamation qui suivent montrent nettement qu’il s’agit de l’interjection « eh », et non de la conjonction de coordination « et ».
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : Vous n’avez pas tenu compte de mes conseils : eh bien ! voilà le résultat…
    L’interjection est aisément décelable grâce au point d’exclamation qui suit : il convient de recourir à « eh », non à la conjonction « et ».
  4. Phrase correcte.
  5. Faux. Il faut écrire : J’ai trouvé tout de suite… Il faut dire que ce passant m’a renseigné, et bien !
    Le sens indique assez qu’il ne s’agissait pas ici de l’interjection « eh bien ! », mais d’une précision supplémentaire introduite par la conjonction de coordination « et ».
  6. Faux. Il faut écrire : Vous attendez le verdict ? Eh bien, voici ce qu’il en est.
    En tête de phrase et précédant une virgule ? Il ne peut s’agir que de l’interjection « eh », et non de la conjonction de coordination « et ».
  7. Phrase correcte.
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : Eh bien ! puisque c’est comme ça, je me passerai désormais de vos services.
    Le point d’exclamation qui suit prouve qu’il s’agit d’une interjection et justifie la graphie « eh ».
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

31 réponses à « eh bien » ou « et bien » ?

  1. zaq dit :

    Bonjour.
    Soudainement pris d’un affreux doute sur l’ortographe de « ébien », je pose la question à google qui m’amène ici. Et, bien que j’ai ma réponse, je suis sidéré par cette page ! En effet, le titre de la page laisse entendre que cette page va aider à faire la distinction entre « eh bien » et « et bien ». So far, so good. Là où ça se corse c’est quand on voit la règle. Cette règle n’explique absolument pas dans quels cas utiliser quelle forme. je m’explique :

    La première phrase indique que lorsqu’il s’agit d »‘eh bien », il ne faut pas écrire « et bien » (autrement dit : si on sait déjà qu’il s’agit de « eh bien », il ne faut pas l’écrire « et bien »). On s’en serait douté, mais ça n’aide pas vraiment à faire la différence. La seconde phrase de cette règle indique comment utiliser « eh bien » avec le reste d’une phrase, mais toujours pas comment faire la différence. La dernière n’est qu’un exemple, seul. Tout ceci emploie des mots compliqués : locution, conjonction etc… ça fait savant, mais c’est inutile. Au passage, les mots savants devraient toujours venir avec une explication (un lien par exemple, ou une bulle d’aide). La vidéo n’aide pas non plus à faire la différence.

    On peut se poser la question de la raison d’être de cette page. Celui ou celle qui l’a rédigée l’a fait pour montrer à quel point il est fortiche en français, ou pour aider celles et ceux qui commettent régulièrement l’erreur de confondre l’interjection et le machin à base de conjonction de coordination ? (pardon si je me suis trompé dans les termes savants, mais j’essaye d’apprendre et de communiquer). Ignorons la première hypothèse et supposons qu’il s’agisse d’une bonne intention. Quel est le public visé ? Un public qui a quelques difficultés en français manifestement, puisqu’il confond deux trucs qui n’ont rien à voir, si ce n’est la prononciation. Il y a fort à parier que ce public, sait parfaitement ce qu’est une conjonction de coordination, qu’il va se délecter de ces grands mots, et se dire, « Eh bien ! saperlipopette; comment diable ai-je pu confondre « eh bien » avec « et bien » ? » Si vous en êtes convaincus, ne changez rien à votre page.

    Pour être un tantinet constructif, je dirais qu’avec un tel titre je m’attendais plus à une règle du genre « Différence a à : Si vous pouvez remplacer a par avait, alors… » Aussi je vous livre ma version de la règle qui permet de faire la différence entre « eh bien » et « et bien », en espérant, modestement, être une source d’inspiration.

    cas N° 1, un « que » suit le « bien ».
    Si vous pouvez remplacer « bien que » par « alors que » ou « même si » sans perdre le sens, alors l’ortographe est « et bien ». Si vous ne pouvez pas faire ce remplacement , passez à la suite.

    cas N° 2, cas général :
    Essayez la même phrase avec « eh ben mon cochon ! » et « et plutôt pas mal ».
    exemple
    cas 1
    É-BIEN qu’il avait peur, il a pas couru.
    même s’il avait peur, il a pas couru. OK, donc « et bien ».

    É-BIEN, que se passe-t-il ?
    Même si ce passe-t-il ? : Aucun sens, passez à la suite.

    cas 2
    É-BIEN, que se passe-t-il ?
    Eh ben mon cochon, que se passe-t-il ? : OK
    Et plutôt pas mal, que se passe-t-il ? : Aucun sens.

    É-BIEN, vous en avez mis du temps
    Eh ben mon cochon, vous en avez mis du temps: OK
    et plutôt pas mal, vous en avez mis du temps: Aucun sens

    Il a joué hier, É-BIEN
    il a joué hier, eh ben mon cochon : aucun sens
    il a joué hier, et plutôt pas mal : OK

    De là, on peut rentrer dans les détails et parler de sens. indiquer qu' »eh bien » sert à attirer l’attention, et que « et bien » apporte un supplément d’information. et pourquoi pas, mentionner alors gros mots et truculences tortueuses afin de finir sur une note plus technique qui indique que le rédacteur est vachement fortiche. Il existe sans doute des cas non couverts par ces astuces, les spécialistes que vous êtes en dégoterons certainement quelques uns, mais j’imagine que vous saurez alors présenter une méthode permettant de choisir.

    Eh bien voilà que ce long commentaire se termine, et bien j’espère.

    cdt, zaq

    PS
    Si on peut remplacer le titre de cette page par « eh bien » alors, vos explications sont parfaites.

  2. Claude dit :

    « Eh » et « et » se prononçant quasiment de la même façon… »

    —————————

    Ne se prononcent-ils pas tous les deux [e] ?

    • Sandrine dit :

      Bonsoir Claude, le « e » de la conjonction de coordination « et » est fermé (é) tandis que celui de l’interjection « eh » est plutôt ouvert (è). Bonne soirée.

      • Michel dit :

        La prononciation était , pour « et », aussi ouverte que pour  » est ». C’est pour aider à surmonter la difficulté de nombre d’enfants à bien distinguer les deux mots qu’on a pris l’habitude dans l’enseignement de marquer une nette différence sonore ,laquelle s’est généralisée en s’étendant à tous les mots finissant par -et. Ainsi poulet se prononce avec un e fermé alors qu’il est conservé nettement ouvert dans poulette.Je n’ai plus présent en mémoire,à cet instant, d’exemple de poème ou de vers dont les rimes confirment une prononciation ouverte d’une finale en -et,comme dans – ai,aie,ais, ait,-est, mais on trouve sur des sites spécialisés qu’en français  » et  » est bien ouvert .

        • Sandrine dit :

          Bonjour Michel, j’ignorais que les professeurs avaient « volontairement » introduit une différence de prononciation entre le « e » fermé et le « e » ouvert. Quoiqu’il en soit, cette distinction est loin d’être respectée partout. Les Marseillais, que je connais bien, ne jurent que par le « e » fermé ! Bonne journée.

      • zaq dit :

        jamais entendu personne dire « è bien »…

  3. Talbot dit :

    je crois que les deux peuvent exister mais chacun à un sens, une volonté de nuancer quelque chose de différent.

    • Sandrine dit :

      Il n’y a qu’une seule orthographe pour l’interjection « eh bien » ! Néanmoins, il arrive de rencontrer la conjonction de coordination « et » à côté de l’adverbe « bien », par exemple ans la locution « bel et bien ». Bonne journée.

  4. Alban dit :

    Dernièrement j’ai voulu relire la fable « les animaux malade de la peste » de La Fontaine.
    N’ayant pas de livre sous la main, je suis allé sur internet.
    Quelle n’a pas été ma surprise (sur poesie.webnet, « 1er site français de poésie ») de trouver au vers 36:
    Et bien, manger moutons, canaille, sotte espèce,
    Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur
    En les croquant beaucoup d’honneur.

    J’ai trouvé la même faute sur tous les sites consultés, par exemple sur : commentairecompose.fr « le bac de Français facile et efficace » (sic)

    Ayant l’impression d’en perdre mon latin, j’ai fini par aller rechercher un bon vieux livre de fables dans la bibliothèque de mon fils. Eh bien là, enfin, c’était écrit correctement: « Eh bien, manger moutons, etc… »
    Et puis j’ai trouvé votre article sur le site du Projet Voltaire, me voilà rassuré…
    J’en déduis qu’il y a beaucoup de « copier-coller » sur internet, et peu de contrôles, même sur les sites d’apparence sérieuse…

    • Sandrine dit :

      Merci Alban de votre témoignage, en effet, il faut être toujours vigilant quant aux contenus circulant sur Internet (fond & forme), même sur des sites qui paraissent « officiels » ou, en tout cas, très consultés. Avez-vous signalé l’erreur sur « eh bien » à poésie.webnet ? La corriger permettrait d’éviter à des enfants qui consultent la fable de confondre interjection et conjonction de coordination… Bonne journée et à bientôt ! 🙂

      • Alban dit :

        Merci Sandrine pour votre réponse
        J’ai suivi vos conseils et viens de leur signaler l’erreur, en mentionnant que j’avais contrôlé auprès de vous …

        A noter que cette fable permet une bonne illustration de ce point d’orthographe, puisque le vers suivant est:
        Et quant au Berger l’on peut dire
        Qu’il était digne de tous maux,…

        Et là il s’agit bien d’une conjonction de coordination, orthographe correcte !
        Très bonne journée à vous aussi
        Alban

  5. JEAN MICHEL PLATEN dit :

    Personnellement, j’ ai toujours été un crack en orthographe, ça doit être dans le gène
    Donc pour moi :
    EH BIEN et ET BIEN, n’ont n’ ont ni la même fonction, ni le même sens
    Eh ben voilà voilà

    Cordialement
    Jean Mi

  6. Tim dit :

    Ces raisonnements paraissent imparables avec un point d’exclamation.
    Mais le point d’interrogation change tout.
    Voici trois exemples où il ne s’applique pas, tout en ayant un sens proche :
    Et alors ?
    Et bien ?
    Et bien quoi ?
    En effet, écrire « Hé alors ? » n’aurait guère de sens.

    • Sandrine dit :

      Bonjour Tim, rassurez-vous, la distinction entre l’interjection « eh » et la conjonction de coordination « et » s’applique aussi bien à la forme exclamative qu’à la forme interrogative.

      On écrit donc :
      Eh bien !, Eh bien ?
      Eh bien quoi ! Eh bien quoi ? (de la même manière : eh quoi !, eh quoi ?)

      En revanche, on écrit :
      Et voilà ! (ex : « et voilà le travail ! »)
      Et pourtant ! (ex : « et pourtant, elle tourne! »)
      Et alors ! (titre d’une chanson de Shy’m)
      En effet, dans ces trois exemples, la conjonction de coordination « et » fait suite à une conversation, une situation ou un cheminement de pensée.
      L’interjection « eh », qui exprime la surprise ou qui interpelle, n’a donc rien à faire ici.

      En espérant vous avoir éclairé, je vous souhaite de passer un excellent week-end.

    • JEAN MICHEL PLATEN dit :

      Tout à fait d’accord Tim

  7. Joce69 dit :

     » Bel et bien  » est un adverbe de manière et ne peut prêter à confusion en aucun cas

    Adverbes de manière

    Ce type d’adverbe apporte une indication de manière au mot dont il est le satellite.
    À bras-le-corps, à califourchon, à la légère, à la va-comme-je-te-pousse, à la va-vite, à l’aveuglette, à loisir, à nouveau, à tire-d’aile, à tire-larigot, à tort, à tue-tête, admirablement, ainsi, aussi, bel et bien, bien, bon marché, comme, comment, d’arrache-pied, de guingois, debout, également, ensemble, exprès, mal, mieux, n’importe comment, pis, plutôt, pour de bon, presque, tant bien que mal, vite, volontiers, etc.

    • Erick dit :

      Bonjour,

      Vous avez raison, c’est bien la conjonction de coordination « et » qui entre dans la composition de la locution adverbiale « bel et bien », il n’y a pas de confusion possible.
      Là où le doute peut s’installer, c’est lorsqu’on est tenté d’accorder « bel », par exemple dans « une femme bel et bien présente ».
      Or, « bel et bien » est invariable, à moins que l’on veuille dire que cette femme est belle, et bien présente, ce qui est un tout autre constat !

      • Joce69 dit :

        Merci pour cette réponse, mais n’étant pas experte, je pense que si on voulait écrire :  » une femme belle et bien présente  » il faudrait mettre une virgule : une femme belle, et bien présente et cette phrase n’aurait pas le même sens que  » une femme bel et bien présente »

        • Erick dit :

          Vous avez raison, mais vous n’êtes pas sans savoir que l’usage de la virgule se perd, ce qui rend tout à fait possible ce type de confusion. Pour preuve, le cas de la « femme bel (ou belle ?) et bien présente » fait question sur plusieurs forums de discussions sur le français.
          Très bonne soirée !

          • Joce69 dit :

            Merci Erick pour votre réponse. Je ne savais pas pour l’usage des virgules. Ah, la ponctuation ! Il est vrai qu’on ne sait pas trop où la mettre.
            Bien à vous.

          • Erick dit :

            Je ne voudrais pas que mon précédent message prête à confusion : « l’usage de la virgule se perd » signifie, malheureusement, qu’elle est souvent omise ou mal placée. Cela ne veut pas dire qu’il faille suivre cette « mode », vous l’aurez compris ! 😉

        • JEAN MICHEL PLATEN dit :

          D’accord avec Erick, au sujet de la ponctuation, elle donne du rythme et du sens aux phrases

  8. soky dit :

    J’ai rencontré souvent la graphie « eh ben ». Ce ne serait donc pas correct.

    Après avoir fait les quelques exercices, si je peux remplacer par « et d’une bonne manière » c’est « et bien ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *