« trois quarts » ou « trois-quarts » ?


Erreur couramment commise

Attention ! N’ajoutez pas un trait d’union inutile entre « trois » et « quarts » si vous avez affaire à une fraction (3/4, en l’occurrence).

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Quand « trois quarts » exprime une quantité, on l’écrit sans trait d’union.

> Ajoutez trois quarts de litre de lait.

En revanche, on met un trait d’union entre « trois » et « quarts » s’il s’agit du substantif, que celui-ci désigne un violon d’enfant, un manteau court ou un joueur de rugby.

> Son trois-quarts s’arrête au-dessus des genoux.

Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Trois quarts, quatre cinquièmes ou neuf dixièmes, jamais, qu’on se le dise, on n’est fondé à mettre de trait d’union entre le numérateur et le dénominateur d’une fraction ! Et si vous tombez sur une carte géographique « au cinq-centième », il vous suffira d’une seconde de réflexion pour vérifier qu’il ne s’agit pas là d’une exception qui confirme la règle : dans 1/500, le cinq et la centaine se trouvent tous deux au-dessous de la barre, faisant partie du seul dénominateur !

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Les trois-quarts du public ont sifflé les artistes.
  2. Remplissez le verre aux trois-quarts.
  3. Il est si grand que son trois quarts lui arrive à la taille !
  4. Trois quarts d’heure de retard, c’est inadmissible.
  5. La version longue du film dure trois quarts d’heure supplémentaires.
  6. Lors de ce match contre le pays de Galles, les trois quarts français ont fait la différence.
  7. Les trois quarts des e-mails que je reçois sont des publicités.
  8. La forêt tropicale couvre les trois-quarts du pays.
  9. À 22 heures, les trois quarts des invités avaient déjà quitté la fête.
  10. Plus de trois-quarts des utilisateurs se disent satisfaits.

 

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Les trois quarts du public ont sifflé les artistes. « Trois quarts » est ici une fraction : on ne met pas de trait d’union.
  2. Faux. Il faut écrire : Remplissez le verre aux trois quarts. « Trois quarts » est ici une fraction : on ne met pas de trait d’union.
  3. Faux. Il faut écrire : Il est si grand que son trois-quarts lui arrive à la taille ! « Trois-quarts » peut être un substantif, comme ici (un trois-quarts est un manteau). On l’écrit alors avec un trait d’union.
  4. Phrase correcte.
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : Lors de ce match contre le pays de Galles, les trois-quarts français ont fait la différence. « Trois-quarts » peut être un substantif, comme ici (un trois-quarts est, entre autres choses, un joueur de rugby). On l’écrit alors avec un trait d’union.
  7. Phrase correcte.
  8. Faux. Il faut écrire : La forêt tropicale couvre les trois quarts du pays. « Trois quarts » exprime ici une quantité : on ne met pas de trait d’union.
  9. Phrase correcte.
  10. Faux. Il faut écrire : Plus de trois quarts des utilisateurs se disent satisfaits. « Trois quarts » est ici une fraction : on ne met pas de trait d’union.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

6 réponses à « trois quarts » ou « trois-quarts » ?

  1. Michel dit :

    Incontestablement, c’est la règle de l’Académie qui est exposée ici. Mais elle est aussi artificielle que bien des règles d’orthographe. À ce compte-là, il faudrait aussi écrire « quatre vingts » sans trait d’union tout comme on écrit « trois cents ». Le français est une langue relativement facile à l’oral, mais c’est probablement la seule que l’écrasante majorité des locuteurs adultes (y compris bien des « bac+7 ») est incapable d’écrire sans fautes d’orthographe. L’étonnant est que tous ces gens qui ne maîtrisent pas une orthographe inutilement compliquée semblent y être attachés comme à la prunelle de leurs yeux !

  2. Jonathan dit :

    Dans cette phrase « La version longue du film dure trois quarts d’heure supplémentaires. » pourquoi un « s » à « supplémentaire » ?? A « heure », je comprends parfaitement (puisque nous ne dépassons pas 1 heure).

    • Pascal dit :

      Bonjour,
      Voici la réponse de Bruno Dewaele :
      Pourquoi n’en mettrait-on pas, puisque les quarts sont trois ? Un quart d’heure, trois quarts d’heure… Grammaticalement, c’est le nom qui compte, et non le complément du nom qui suit.

      • Jonathan dit :

        Je n’arrive malheureusement pas à comprendre… J’espère que cela est dû à la chaleur, et non à mon cerveau qui s’émiette…

        Vous dites que « grammaticalement, c’est le nom qui compte, et non le complément du nom qui suit ».

        Dans la phrase « la version longue du film dure trois quarts d’heure supplémentaires », le terme « supplémentaires » est bien le complément du nom « heure », je comprend parfaitement que « heure » ne soit pas au pluriel, ce que je n’arrive vraiment pas à comprendre c’est pourquoi « supplémentaires » et lui au pluriel, je suis sincèrement navré d’insister, l’envie de comprendre ce fait très forte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *