« des erreurs, j’en ai fait » ou « des erreurs, j’en ai faites » ?


Erreur couramment commise

En bon élève, on veut suivre la règle d’accord du participe passé employé avec « avoir » quand un COD est placé avant le verbe, et écrire « des erreurs, j’en ai commises » au lieu de « des erreurs, j’en ai commis ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Quand le pronom « en » représente le complément d’objet direct (COD) du verbe, le participe passé reste invariable :

Des bêtises, j’en ai fait ! = J’ai fait des bêtises.
COD                                                         COD
Ici, le COD est « en », qui reprend « des bêtises ».

Dans ce type de cas, « en », étant complément d’objet direct du verbe, ne peut être enlevé de la phrase.

Mais il arrive que « en » puisse être retiré de la phrase. Il n’est alors pas complément d’objet direct, et le participe passé s’accorde avec son véritable COD :

Il se rappelle son enfance et nous raconte les souvenirs qu’il en a gardés. (COD)

Ici, le COD est « que », qui reprend « souvenirs », et non « en », qui représente « de son enfance » (> il nous raconte les souvenirs qu’il a gardés de son enfance).

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

L’invariabilité ici réclamée tient au fait que « en » n’est pas un pronom personnel comme les autres : il renvoie souvent à une quantité qui n’est pas nombrable, ce qui ne le prédispose pas à représenter un pluriel. Cela n’a pas empêché de nombreux écrivains, et non des moindres, de le traiter comme un pronom personnel ordinaire, et d’accorder le participe en conséquence… Règle souvent bafouée, donc !

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. On en a lus, des CV !
  2. Des ramettes de papier, on en a utilisées.
  3. J’en ai envoyé, des lettres de motivation.
  4. Voici les documents originaux et la synthèse que j’en ai fait.
  5. Des clients, le commercial en a convaincu beaucoup.
  6. Des bouteilles d’eau, l’hôtesse en a placées sur chaque bureau.
  7. Il en a franchis, des obstacles, avant d’en arriver là.
  8. Les modifications, s’il en a fait, n’apparaissent pas sur le document.
  9. Il ne reconnaît pas ses erreurs, alors qu’il en a commis beaucoup.
  10. Des batailles, Napoléon en a menées.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : On en a lu, des CV !
    « En » est-il complément d’objet direct de « lire » ? Oui, car cette phrase équivaut à : « On a lu des CV. » « En » reprend donc « CV » et est COD du verbe : on n’accorde pas le participe passé.
  2. Faux. Il faut écrire : Des ramettes de papier, on en a utilisé.
    Cette phrase équivaut à : « On a utilisé des ramettes de papier », où « des ramettes de papier » est COD de « utiliser ». « En » reprend « des ramettes de papier » et est COD du verbe : on n’accorde pas le participe passé.
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : Voici les documents originaux et la synthèse que j’en ai faite.
    « En » est-il COD de « faire » ? Non : le COD est « que », qui reprend « synthèse » (= « j’ai fait la synthèse »). On accorde donc « faire » avec le COD placé avant le verbe : « la synthèse que j’en ai faite ».
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : Des bouteilles d’eau, l’hôtesse en a placé sur chaque bureau.
    Cette phrase équivaut à : « L’hôtesse a placé des bouteilles d’eau sur chaque bureau », où « des bouteilles » est COD de « placer ». « En » reprend « des bouteilles » et est COD du verbe : on n’accorde pas le participe passé.
  7. Faux. Il faut écrire : Il en a franchi, des obstacles, avant d’en arriver là.
    Cette phrase équivaut à : « Il a franchi des obstacles avant d’en arriver là » où « des obstacles » est COD de « franchir ». « En » reprend « des obstacles » et est COD de « franchir » : on n’accorde pas le participe passé.
  8. Phrase correcte.
  9. Phrase correcte.
  10. Faux. Il faut écrire : Des batailles, Napoléon en a mené.
    Quand « en » est COD du verbe, le participe passé ne s’accorde pas. C’est le cas ici : « en » reprend « des batailles » (Napoléon a mené des batailles = Napoléon en a mené), et le participe passé « mené » reste invariable.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

18 réponses à « des erreurs, j’en ai fait » ou « des erreurs, j’en ai faites » ?

  1. line dit :

    Bonjour,

    la phrase « quelle bêtise cet enfant a faite?  » est-elle correcte? ou bien faudrait-il dire « quelle bêtise cet enfant a fait? »

    Je vous remercie par avance de votre réponse

  2. Anne dit :

    Bonjour,
    La phrase suivante est, selon ce que l’on m’a toujours enseigné, correcte :

    « Qui se cache derrière les pseudonymes de Lieutenant X ou de Caroline Quine, les auteurs de « Alice » ou de « Langelot » ?

    Pourtant, j’ai vu écrire dans un livre :
    « QUI SE CACHENT derrière les pseudonymes de Lieutenant X ou de Caroline Quine, les auteurs de « Alice » ou de « Langelot » ?

    Ai-je raison ? Pouvez-vous, s’il vous plaît, expliquer pourquoi la seconde phrase erronée est incorrecte ?

    D’avance merci.

    Anne

    • Sandrine dit :

      Bonsoir Anne, quelle que soit la personne qu’il remplace, le pronom interrogatif « qui » est toujours masculin singulier (on dit qu’il est neutre). Par conséquent, le verbe qui suit se conjugue au singulier. Bonne soirée.

  3. Siana dit :

    Bonjour,

    Pourriez-vous m’aider pour cette phrase : « des mesures, il en avait noté / notées » .
    Merci,

    Cordialement .

    • Sandrine dit :

      Bonjour Siana, « en » est-il complément d’objet direct de « noter » ? Oui, car cette phrase équivaut à : « Il avait noté des remarques. »
      « En » reprend donc « remarques » et est COD du verbe. Par conséquent, on n’accorde pas le participe passé « noté ». Bonne journée.

  4. DELOM dit :

    Bonjour,

    Je me demande quelle erreur j’ai fait / j’ai faite ?

    Merci.

  5. Bonjour,

    Je bloque sur cette phrase et votre aide me serait précieuse :
    « Comment en est-on arrivé(s) là ? », sous-entendu : « Comment en sommes-nous arrivé(s) là ? »

    J’hésite à mettre la marque du pluriel, à cause de la présence du « en ».

    Pouvez-vous m’éclairer ?

    Merci !

    • Sandrine dit :

      Bonjour Dianoue, si « en » peut être supprimé dans la phrase, il n’influe pas sur l’accord du participe.
      Vous pourriez dire « Comment est-on arrivés là ? » ou « Comment sommes-nous arrivés là ? », donc « arrivés » s’accorde sans difficulté avec le sujet « on » ou « nous ». Bonne journée !

  6. Jérôme Fraval dit :

    Bonjour,

    J’ai passé l’examen Certificat Voltaire hier après m’être entraîné sur votre site suite à l’achat du module « Excellence ».

    Quelle n’a pas été ma surprise de constater, a posteriori, qu’il y a (au moins) une erreur dans vos explications de règles grammaticales, même s’il convient de relativiser : ça n’est pas la fin du monde.

    En effet j’ai appris, dans votre niveau « Il ne faut jurer de rien » (le bien nommé!) que, pour ce qui concerne les adjectifs de couleurs, « Quand deux mots sont nécessaires pour qualifier une couleur, et que le composé obtenu fait fonction de nom, trois cas sont envisageables : invariabilité de l’ensemble si les deux éléments sont eux‑mêmes des noms de couleur (des bleu‑vert) ; marque du pluriel au seul nom de couleur si celui‑ci est suivi d’un autre nom qui, lui, n’est pas de couleur (des bleus ciel) ; marque du pluriel aux deux éléments si le nom de couleur est suivi d’un adjectif (des bleus foncés).

    Or sur la feuille d’examen, ainsi que j’ai pu le vérifier dans une grammaire Bescherelle hier soir, « les adjectifs composés désignant des couleurs ne s’accordent ni en genre ni en nombre avec le nom qualifié.
    Ex : Ils portaient des chemises rose pâle.

    Il en va de même si la nuance de couleur de l’adjectif est précisée par un autre nom.
    Ex : Ils achètent des chemises vert pomme. »

    Hormis le fait d’avoir payé cinquante euros pour un ensemble de documents qui comporte des erreurs, je suis surpris et déçu de cet état de fait qui provient de spécialistes de la langue française. N’avez-vous pas un comité de relecture?

    Merci de me répondre, de me confirmer qu’il y a bien une/des erreur-s dans vos explications, de les corriger et d’en informer vos clients lecteurs, car je suppose que je ne suis pas le seul à être tombé dans ce piège.

    Je vous pris d’agréer, Madame, Monsieur, mes cordiales salutations.

    P.S. : N’hésitez pas à m’indiquer si j’ai moi-même fait des fautes d’orthographe ou de syntaxe!

  7. Pierre Badot dit :

    Quatre héros néanmoins amis en ont rencontrés deux autres … « rencontrés est-il correct dans ce cas? Merci

    • Mantis dit :

      Non, ce n’est pas correct.
      Ici, « en » reprend « héros », ou « amis » selon le sens de la phrase, mais peu importe (ta phrase équivaut à : Quatre héros néanmoins amis ont rencontré deux autres héros / deux autres amis). Dès lors que « en » est COD du verbe, comme c’est le cas ici, on n’accorde pas le participe passé.

      Donc : Quatre héros néanmoins amis en ont rencontré deux autres.

  8. Brand dit :

    Bonjour,
    Je trouve super l’explication, sauf que la 9 me pose un problème.
    Il ne reconnaît pas ses erreurs, alors qu’il en a commis beaucoup.
    Je l’aurai écris comme cela mais je se saurai pas l’expliquer.
    qu’ , est le COD mais de quoi, pas  » d’erreurs » . Je me pose peut-être des questions là ou il n’y en a pas!
    Je crois que je vais m’inscrire car je ne suis pas très bon , pour dire même mauvais , je n’ai pas les réflexes de l’écriture comme ma femme qui fait du sans faute et trouve des fautes dans les journaux et les livres que je lis sans ne rien voir.
    Je suis dans la fonction publique en CDD et je ne réussi pas les concours , par manque de compétence dans les explications, synthèses et l’écriture à cause de l’orthographe .
    Merci de ce site

    • Nicolas dit :

      Dans la phrase 9, « alors que » qui est une conjonction et non un pronom relatif invariable comme dans la phrase 4 par exemple.

      Le COD est donc « en », invariable. Le participe passé « commis » reste donc invariable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *