« -ouds » ou « -ous » ? « -oud » ou « -out » ?


(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE)

Erreur de conjugaison des verbes en -oudre

Faut-il écrire « je mous puis je dissous » ou « je mouds puis je dissouds » ? Ni l’un ni l’autre…

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Les bonnes terminaisons verbales au présent

Les verbes en -soudre (soit absoudre, dissoudre, résoudre) perdent leur d à la première et à la deuxième personne du singulier, le troquent contre un t à la troisième : j’absous, tu dissous, il résout.

Les autres verbes en -oudre gardent leur d aux trois personnes du singulier : je couds, il moud, etc.

 

Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Plus épineux encore était, jusqu’à ce jour, le cas d’un participe passé qui, selon les verbes, devait au masculin s’écrire « absous », « dissous », « résous » quand le féminin exigeait « absoute », « dissoute », « résoute » ! La nouvelle orthographe nous autorise aujourd’hui – et tant pis si l’orgueil des mâles en prend un coup au passage – à aligner le masculin sur le féminin et à écrire « absout », « dissout », « résout ». Encore ce dernier ne se conçoit-il ou presque que dans son acception chimique, « résolu » étant bien plus fréquent !

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Plongé dans un liquide chaud, le sucre se dissoud plus rapidement.
  2. Dans sa boutique, le torréfacteur mout le café devant le client.
  3. S’il ne se résout pas à postuler, c’est un autre qui prendra la place.
  4. « Allez, je vous absouds », disait alors le prêtre au pécheur repenti.
  5. C’est la première fois que je résous une énigme aussi complexe.
  6. Sa grand-mère n’est jamais inactive : elle cout, brode, tricote…
  7. Si tu résouds cette équation pour moi, tu m’ôtes une épine du pied.
  8. C’est la dernière fois que je recous tes poches, fais plus attention.
  9. Puisque nous sommes trop peu nombreux, je dissous l’association.
  10. Si tu mouds ces graines toi-même, tu risques d’abîmer tes lames.

 

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Plongé dans un liquide chaud, le sucre se dissout plus rapidement. Comme tout verbe en -soudre, « dissoudre » transforme ici son d en t à la 3e personne du singulier. On écrit donc « le sucre se dissout ».
  2. Faux. Il faut écrire : Dans sa boutique, le torréfacteur moud le café devant le client. Hormis « absoudre », « dissoudre » et « résoudre », les verbes en -oudre gardent leur d aux trois personnes du singulier, au présent. On écrit donc « le torréfacteur moud ».
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : « Allez, je vous absous », disait alors le prêtre au pécheur repenti. Comme tout verbe en -soudre, « absoudre » perd ici son d à la 1re personne du singulier. On écrit donc « je vous absous ».
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : Sa grand-mère n’est jamais inactive : elle coud, brode, tricote… Hormis « absoudre », « dissoudre » et « résoudre », les verbes en -oudre gardent leur d aux trois personnes du singulier, au présent. On écrit donc « elle coud ».
  7.  Faux. Il faut écrire : Si tu résous cette équation pour moi, tu m’ôtes une épine du pied. Comme tout verbe en -soudre, « résoudre » perd ici son d à la 2e personne du singulier. On écrit donc « tu résous ».
  8. Faux. Il faut écrire : C’est la dernière fois que je recouds tes poches, fais plus attention. Hormis « absoudre », « dissoudre » et « résoudre », les verbes en -oudre gardent leur d aux trois personnes du singulier, au présent. On écrit donc « je recouds ».
  9. Phrase correcte.
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

 

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Marie-France Claereboutcorrectrice d’édition et formatrice
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *