« il a mangé » ou « il a manger » ?


Confusion entre infinitif et participe passé

Qui n’a jamais écrit « le loup a manger l’agneau » pour « le loup a mangé l’agneau » ?

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Pour choisir la bonne terminaison verbale

Vous pouvez remplacer le mot par « finir », « faire » ou tout autre infinitif qui ne soit pas du 1er groupe ? C’est alors un infinitif, qui se termine par « -er » :

Voici les formulaires à imprimer. = Voici les formulaires à remplir.

Sinon, c’est qu’il s’agit du participe passé, à accorder en genre et en nombre (« -é », « -ée », « -és », « -ées ») :

J’ai imprimé les formulaires.

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

N’allez surtout pas croire que cette homophonie « manger »/« mangé » ait été conçue pour vous mettre en difficulté ! Ce sont là les hasards de l’évolution phonétique, la finale de l’infinitif latin -are aboutissant en français à « -er », celle du participe passé -atum conduisant à « -é ». Reconnaissons néanmoins que, dans la langue de Cicéron, le risque de confusion était bien moins élevé !

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Durant sa période d’essai, il a prouvé son efficacité.
  2. Tapez votre mot de passe pour vous connecté.
  3. C’est le rôle d’un conseiller de renseigné le client.
  4. Les factures à signer sont sur votre bureau.
  5. Ce glacier a tout miser sur de nouveaux parfums exotiques.
  6. Envoyez au laboratoire les prélèvements à analyser.
  7. Savoir détecté les tendances, tel est l’un des rôles du chef de produit.
  8. Il a fallu insister avant de pouvoir parler à un responsable.
  9. Cette loge est habituellement réserver à nos meilleurs clients.
  10. Le train a été retarder à cause d’un incident technique.

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : Tapez votre mot de passe pour vous connecter.
    Peut-on remplacer « connecté » par un infinitif qui ne se termine pas par « er » ? Oui : « Tapez votre mot de passe pour faire… » Il s’agit donc de l’infinitif « connecter » et non du participe passé « connecté ».
  3. Faux. Il faut écrire : C’est le rôle d’un conseiller de renseigner le client.
    On peut remplacer « renseigné » par « faire » : « C’est le rôle d’un conseiller de faire… » Il s’agit donc de l’infinitif « renseigner ».
  4. Phrase correcte.
  5. Faux. Il faut écrire : Ce glacier a tout misé sur de nouveaux parfums exotiques.
    Peut-on remplacer « miser » par « investir », autre infinitif ? Non : « Ce glacier a tout investir sur de nouveaux parfums… » ne veut rien dire. Il s’agit donc du participe passé « misé » et non de l’infinitif « miser ».
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : Savoir détecter les tendances, tel est l’un des rôles du chef de produit.
    Remplaçons « détecté » par l’infinitif « faire » : « Savoir faire les tendances… » est juste. Il faut donc écrire « détecter » à l’infinitif.
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : Cette loge est habituellement réservée à nos meilleurs clients.
    Remplaçons « réserver » par un autre infinitif, « offrir » : « Cette loge est habituellement offrir à nos meilleurs clients. » Cela ne veut rien dire. Il s’agit donc du participe passé, et on écrit : « Cette loge est (…) réservée. »
  10. Faux. Il faut écrire : Le train a été retardé à cause d’un incident technique.
    Remplaçons « retarder » par un autre infinitif, « détruire » : « Le train a été détruire à cause d’un incident technique. » Cela ne veut rien dire. On écrit donc : « Le train a été retardé… »

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

Une réponse à « il a mangé » ou « il a manger » ?

  1. Guillaume dit :

    Au XVIIe siècle, le R final était prononcé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *