« elle s’est rendue compte » ou « elle s’est rendu compte » ?

Erreur d’accord du participe passé

Puisqu’on écrit « elle s’est rendue à la poste », on a envie d’écrire de la même façon « elle s’est rendue compte de son erreur ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs !

Règle avec « se rendre compte »

Dans l’expression « se rendre compte », le participe passé est toujours invariable. Pourquoi ? Parce que le COD est « compte », après le verbe.

> S’est-elle rendu compte, en prenant ainsi parti, qu’elle commettait une erreur ?

 

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

À y regarder de plus près, l’invariabilité n’a ici rien que de très logique. Dans le cas d’un verbe accidentellement pronominal, en effet, le participe passé ne s’accorde avec son complément d’objet direct que si ce dernier le précède. Or, dans se rendre compte, ce qui tient lieu de COD est le nom compte, lequel est toujours placé après le verbe. Le pronom « se » faisant, pour sa part, office de complément d’objet second (on rend compte, en effet, à quelqu’un), il n’a aucune influence sur l’accord du participe.

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Elle s’est rendue compte trop tard qu’elle avait envoyé l’e-mail à tous ses contacts.
  2. S’étant rendus compte que le malfaiteur était armé, les policiers ont changé de stratégie.
  3. Dès que la direction s’est rendu compte qu’il falsifiait les comptes, il a été renvoyé.
  4. Claire s’est rendue compte qu’il y avait une faute d’orthographe sur la plaquette.
  5. S’étant rendu compte de son erreur, elle l’a aussitôt corrigée.
  6. Elle s’est soudain rendu compte qu’elle avait laissé le four allumé.
  7. Quand s’est-elle rendue compte que son mari la trompait ?
  8. Sans l’aide de l’expert, nous ne nous serions pas rendus compte que c’était un faux.
  9. En pénétrant dans le vestibule, ils se sont rendus compte qu’on les avait cambriolés.
  10. C’est la banque qui s’est rendu compte qu’on me volait.

 

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Elle s’est rendu compte trop tard qu’elle avait envoyé l’e-mail à tous ses contacts. Le participe passé « rendu » est invariable dans l’expression « se rendre compte ».
  2. Faux. Il faut écrire : S’étant rendu compte que le malfaiteur était armé, les policiers ont changé de stratégie. « Rendu », participe passé de « rendre », est invariable dans l’expression « se rendre compte ».
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : Claire s’est rendu compte qu’il y avait une faute d’orthographe sur la plaquette. « Rendu », participe passé de « rendre », est invariable dans l’expression « se rendre compte ».
  5. Phrase correcte.
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : Quand s’est-elle rendu compte que son mari la trompait ? Le participe passé « rendu » est invariable dans l’expression « se rendre compte ».
  8. Faux. Il faut écrire : Sans l’aide de l’expert, nous ne nous serions pas rendu compte que c’était un faux. Le participe passé « rendu » est invariable dans l’expression « se rendre compte ».
  9. Faux. Il faut écrire : En pénétrant dans le vestibule, ils se sont rendu compte qu’on les avait cambriolés. « Rendu », participe passé de « rendre », est invariable dans l’expression « se rendre compte ».
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire
Articles liés

Laissez un commentaire
*

    Bonjour Nalokeen, oui on écrit bien « Elles se sont rendues maîtres de la situation ». Elles ont rendu qui ? « Se », mis pour « elles », pronom COD féminin pluriel placé avant le verbe. D’où l’accord du participe passé : rendues. Bonne journée.

    Pourquoi ne voulez plus conjuguer le verbe avec son sujet ? La règle concerne l’accord du participe passé :-).
    Il faut donc écrire : Ils se rendent compte et Ils se sont rendu compte.
    Bonne journée

Bonjour
J’ai besoin d’un avis d’expert.
Une amie (au féminin singulier) redige un mémoire de psychologie et relate son travail en utilisant la forme impersonnelle « nous ». Par exemple, « nous avons pris contact… ».
Dans certains cas, elle doit expliquer certains points en utilisant la forme  » nous nous sommes aperçu(…) », ce qui pose un véritable problème d’accord avec le « sujet » (nous) alors que celui qui fait l’action est du genre « féminin singulier » .
Quel est l’accord grammatical recommandé ?
Merci.

    Oh ! Zazie !!! Après la locution « sans que », qui contient déjà une négation, le « ne » explétif est généralement omis. D’après l’Académie française, « « sans que » doit se construire sans négation, même s’il est suivi d’un mot comme « aucun », « personne » ou « rien », qui ont dans ces phrases un sens positif ». Bon dimanche.

    Bonsoir Bintou, le participe suivi (ici : rendu) d’un attribut (célèbre) du pronom réfléchi (se) s’accorde ordinairement avec ce pronom. D’où : Ils se sont rendus célèbres. Bonne soirée.

L’explication est brouillon. On fait appel à la règle des COD alors que celle-ci s’applique après le verbe avoir: aucun rapport avec les verbes pronominaux.

    Bonsoir, si cela peut vous être utile, voici la règle formulée autrement : « Aux temps composés, le participe passé rendu demeure toujours invariable dans cette locution. Selon la règle d’accord des verbes occasionnellement pronominaux, le participe passé ne s’accorde qu’avec un complément direct placé devant le verbe. Or, dans « se rendre compte », ce qui tient lieu de complément direct est le nom compte, toujours placé après le verbe, d’où l’invariabilité du participe passé. » (Source : Banque de dépannage linguistique). Bonne soirée.

La personne qui a réussi à placer « Elle s’est renduE compte…  » en tête des réponses données à la question : Comment accorder ?… Cette personne a réussi à maintenir l’ambiguïté pour tous ceux qui consulteront Google d’un regard distrait. Citer sans précaution typographique (guillemets, italique, etc.) une faute de français ou une erreur orthographique est une mauvaise manière faite à ceux qui ont des
difficultés avec l’orthographe du français.

Bonjour,
Je profite ici pour éclairer mes doutes en rapport avec  » se rendre compte ». En fait, est-ce qu’il peut se conjuguer au subjonctif ?
ex: Il passa sans que qu’on sendît compte.( surtout en langue soutenue)

Merci pour votre aide.

    Bonjour Junior, bien sûr qu’on emploie « se rendre » (compte) au subjonctif !
    Au présent : « Il passe sans qu’on s’en rende compte. »
    À l’imparfait : « Il passa sans qu’on s’en rendît compte ».
    Bonne journée !

        Je ne puis m’empecher de rire un petit coup en lisant votre remerciement et vous prie d’avance de m’excuser du ton moqueur de mon observation.

        Avant de s’aventurer dans les sombres dongeons du subjonctif, mieux vaut maitriser les temps simples. « Vous m’aideZ franchement. »

        P.S. Le manque d’accents appropries dans mon commentaire est du a l’utilisation d’un clavier anglais.

    Bonjour Régina, les verbes pronominaux sont un cas particulier. Pour savoir si l’on doit accorder le participe passé, il faut s’interroger sur la fonction du pronom « se » : complément d’objet direct ou complément d’objet indirect ? Pour « elle s’est rendu compte », je vous renvoie à l’explication de notre expert : « Dans « se rendre compte », ce qui tient lieu de COD est le nom compte, lequel est toujours placé après le verbe. Le pronom « se » faisant, pour sa part, office de complément d’objet second (on rend compte, en effet, à quelqu’un), il n’a aucune influence sur l’accord du participe. » Bonne journée et bonnes fêtes.

Bonjour,

Est-ce que cela fonctionne aussi avec « s’apercevoir » + un relatif, par exemple dans :

« nous nous sommes aperçu/aperçus que nous avions tort ? »

Il n’y a pas de COD ici a priori… et pourtant, sur la plupart des ouvrages et sites que j’ai consultés, c’est le pluriel qui revient le plus souvent dans ce cas.

Merci pour votre réponse !

    Bonjour Azucena, « s’apercevoir » fait partie des verbes pronominaux non réfléchis qui s’accordent avec le sujet, comme celui des verbes pronominaux proprement dits. D’où « nous nous sommes aperçus que nous avions tort ». Bonne journée !

En fait je voulais dire se rendre compte = s’apercevoir …de quelque chose ! compte n’est pas vraiment COD
On peut tout simplement dire qu’elle ne s’est pas rendue ! elle même. La règle du COD n’étant qu’apparemment grammaticalement correcte,elle ne me semble pas le moyen idéal pour comprendre l’invariabilité (d’ailleurs Grevisse préconise l’accord du sujet avec le verbe quand il s’agit du verbe « être » !!!
PS et on évite se rendre compte … que