« ils se sont faits l’écho » ou « ils se sont fait l’écho » ?


Erreur d’accord du participe passé

Puisqu’on écrit « ils se sont faits tout seuls », on a envie d’accorder aussi « fait » dans « ils se sont fait l’écho »

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle avec « se faire l’écho »

Dans l’expression « se faire l’écho », le participe passé est toujours invariable. Pourquoi ? Parce que le COD est « l’écho », après le verbe.

> Les médias se sont largement fait l’écho de ce scandale financier.

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Le participe passé du verbe faire ne s’accorde pas davantage dans la locution se faire jour : c’est ainsi que l’on parlera des vérités « qui se sont fait jour ». Pour ce qui est de se faire fort de, tout dépend du sens. S’il est question de se déclarer capable de quelque chose, le participe comme l’adjectif resteront invariables (« ils se sont fait fort de réussir ») ; mais si le tour signifie que l’on tire sa force de quelque chose, l’accord se fait normalement (« elle s’est faite forte de la recommandation de son professeur »).

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Aucune chaîne de télé ne s’est faite l’écho du licenciement scandaleux de la journaliste.
  2. La presse locale s’est faite l’écho du succès de cette entreprise.
  3. La déléguée du personnel s’est fait l’écho des plaintes des employés.
  4. Les magazines de mode les plus pointus se sont faits l’écho de cette tendance.
  5. La star porte plainte contre les journaux qui se sont faits l’écho de cette rumeur.
  6. La commission s’est fait l’écho des problèmes de sécurité dans les centrales nucléaires.
  7. Une fois la rumeur lancée, les internautes s’en sont faits l’écho sur les réseaux sociaux.
  8. La revue du parti s’est fait l’écho du programme du candidat.
  9. Les députés se sont faits l’écho des électeurs.
  10. La porte-parole des manifestants s’est fait l’écho de leurs revendications.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Aucune chaîne de télé ne s’est fait l’écho du licenciement scandaleux de la journaliste. Le participe passé de « faire » est invariable dans l’expression « se faire l’écho ».
  2. Faux. Il faut écrire : La presse locale s’est fait l’écho du succès de cette entreprise. Le participe passé de « faire » est invariable dans l’expression « se faire l’écho ».
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : Les magazines de mode les plus pointus se sont fait l’écho de cette tendance. Le participe passé de « faire » est invariable dans l’expression « se faire l’écho ».
  5. Faux. Il faut écrire : La star porte plainte contre les journaux qui se sont fait l’écho de cette rumeur. Le participe passé de « faire » est invariable dans l’expression « se faire l’écho ».
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : Une fois la rumeur lancée, les internautes s’en sont fait l’écho sur les réseaux sociaux. Le participe passé de « faire » est invariable dans l’expression « se faire l’écho ».
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : Les députés se sont fait l’écho des électeurs. Dans l’expression « se faire l’écho », le participe passé « fait » est invariable.
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

13 réponses à « ils se sont faits l’écho » ou « ils se sont fait l’écho » ?

  1. Guillaume dit :

    Bonjour,

    J’aimerais mieux comprendre l’analyse grammaticale que vous proposez.

    Si, dans « se faire l’écho », on considère que « l’écho » est le COD, alors quelle est la fonction grammaticale du pronom « se » ? Si l’on développait la phrase en substituant un autre terme à ce pronom, que cela nous donnerait-il ?

    Merci.

  2. SALUT À TOUT LE MONDE ICI !
    Je suis vraiment plus que content de faire partie des membres de ce fameux site d’échange, de donner et de recevoir…

    Faut-il faire des accords au niveau des verbes de cette phrase, qui dit ceci ?

    Elles se sont « faites » l’écho d’une opinion qui s’était « faite » jour, puis se sont « faites » élire et se sont « faites » les championnes de cette cause.

    MERCI !

    • Sandrine dit :

      Bonsoir Traoré et merci de votre message très enthousiaste ! Pour répondre à votre question, on écrit : Elles se sont fait l’écho d’une opinion qui s’était fait jour, puis se sont fait élire et se sont faites les championnes de cette cause. Bonne soirée et à bientôt !

  3. bintou dit :

    Bpnjour,

    dans la phrase  » que de projets se sont faits qui n’ont jamais été exécutés ».

    Faut-il accorder  » fait »?

    Merci

  4. Karina dit :

    Bonsoir,

    Le Grévisse mentionne cette règle : « le participe passé d’un verbe pronominal suivi d’un attribut du pronom réfléchi s’accorde généralement avec ce pronom réfléchi » et donne pour exemple :
    Cosette s’est toujours crue laide.
    Les Goncourt se sont faits l’écho de certaines de ses confidences.

    Dans l’expression « se faire l’écho » , » l’écho » n’est pas COD mais attribut ? Le participe passé n’est donc pas invariable.

  5. Chambaron dit :

    Suite à la question de Roger sur http://www.question-orthographe.fr , le mois que l’on puisse dire est que la question a divisé les intervenants, comme elle divise les grammairiens reconnus ! Le consensus sur l’invariabilité se fait finalement plus par lassitude plus que par conviction grammaticale.
    Et vous Sandrine, vous ne vous êtes pas faite l’avocat du diable en prenant position ! (deux schismes dans la même phrases, c’est beau, non ?)

    • Sandrine dit :

      Bonsoir Chambaron, quel plaisir de vous lire à nouveau ici ! Concernant « se faire l’écho », qu’on avance l’existence d’un COD, l’expression figée ou que sais-je encore, l’essentiel est de respecter l’invariabilité. Plaider la cause de l’attribut du sujet pour espérer modifier la règle, me semble, dans l’état actuel des choses, un peu cavalier !

  6. ROGER dit :

    Dans cette expression, se faire l’écho, l’écho ne serait-il pas plutôt un attribut du sujet; « se faire » étant attributif occasionnel; autre exemple: ils se sont faits beaux pour sortir; elles se sont faites belles pour aller au bal.
    N’est-ce pas la même chose. Merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *