« nous jouons » ou « nous jouont » ?


Erreur couramment commise

Là encore, les deux formes sont homophones, ce qui peut prêter à confusion et faire écrire « nous jouont » pour « nous jouons ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

À la 1re personne du pluriel (« nous »), le verbe se termine toujours par « s », jamais par « t ». On écrit donc « nous jouons », et non « nous jouont », forme qui n’existe pas.

Vidéo

Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Sur ce point non plus, on n’est pas près de perdre son latin ! C’est à lui que l’on doit en effet les désinences dont il est question plus haut. Le « s » de notre 1re personne du pluriel est un vestige des finales latines -amus, -emus, -imus, etc. Quant au « t » de la troisième, il doit tout, comme on l’a vu précédemment, aux -ant, -ent, -unt qui avaient cours aux abords du Capitole…

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Nous comptons sur votre présence à la convention.
  2. S’il le faut, nous ajouteront une clause de confidentialité au contrat.
  3. Nous recherchons une personne titulaire de ce concours.
  4. Pour cet emploi, nous exigeont une expérience à un poste semblable.
  5. Dès que nous recevrons la commande, nous vous en avertiront.
  6. Dès 2011, nous proposerons une gamme de produits allégés.
  7. La plupart de nos techniciens, nous les formont en interne.
  8. Nous vous tiendront au courant de l’évolution de la situation.
  9. Pour tout téléphone acheté, nous vous offrons l’étui.
  10. Nous recherchont des personnes aimant chanter afin de monter une chorale.

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : S’il le faut, nous ajouterons une clause de confidentialité au contrat.
    Quel est le sujet de « ajouteront » ? « Nous ». La bonne terminaison est donc « -ons » et non « -ont » : « nous ajouterons ».
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : Pour cet emploi, nous exigeons une expérience à un poste semblable.
    « Exigeont » est conjugué à la 1re personne du pluriel, « nous ». Or un verbe dont le sujet est « nous » se termine toujours par « s » : on écrit « nous exigeons ».
  5. Faux. Il faut écrire : Dès que nous recevrons la commande, nous vous en avertirons.
    Le sujet de « avertiront » est « nous ». La bonne terminaison est donc « -ons » et non « -ont » : « nous vous en avertirons ».
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : La plupart de nos techniciens, nous les formons en interne.
    Le sujet de « formont » est « nous ». Il faut donc écrire « nous les formons », et non « nous les formont ».
  8. Faux. Il faut écrire : Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de la situation.
    Le sujet de « tiendront » est « nous ». Il faut donc écrire « nous vous tiendrons », et non « nous vous tiendront ».
  9. Phrase correcte.
  10. Faux. Il faut écrire : Nous recherchons des personnes aimant chanter afin de monter une chorale.
    Quel est le sujet de « recherchont » ? « Nous ». La bonne terminaison est donc « -ons » et non « -ont » : « nous recherchons ».

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *