blog

Publié le 31 mars 2022

Joël Berson, directeur QSE à GSF : « Proposer le Projet Voltaire à nos salariés nous a paru vertueux. »

Joël Berson est coordonnateur qualité-sécurité-environnement au sein de GSF Grande Arche. Depuis des années, cette entreprise est engagée dans une politique RSE (responsabilité sociétale des entreprises) très volontariste. Des actions sont notamment menées contre l’illettrisme et les salariés ont désormais accès au Projet Voltaire.

Publié le 29 mars 2022

Déborah Mambé Thomazeau, enseignante : « Grâce à Mon oral, les élèves s’entraînent de manière beaucoup plus simple. »

Déborah Mambé Thomazeau est enseignante de français en collège à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne). Elle utilise l’outil Mon oral avec ses élèves, et travaille également avec eux via d’autres solutions du Projet Voltaire. Elle revient avec nous sur cette expérience.

Publié le 17 mars 2022

Les petites phrases des débats présidentiels : « Mais vous avez tout à fait raison, monsieur le Premier ministre ! » (1988)

Si le face-à-face télévisé qui se déroule le 28 avril 1988 est désormais traditionnel, son schéma, lui, est inédit ! Le président sortant, François Mitterrand (Parti socialiste, PS), est opposé à son Premier ministre, Jacques Chirac (Rassemblement pour la République, RPR).

François Mitterrand - Crédit photo : Comet Photo AG (Zürich)
Publié le 3 mars 2022

Les petites phrases des débats présidentiels : « Vous êtes l’homme du passif » (1981)

En 1974, VGE assène à Mitterrand : « Vous n’avez pas le monopole du cœur » et « Vous êtes un homme du passé ». En 1981, Mitterrand riposte : « Vous êtes l’homme du passif ». La pique a compté dans le débat, même si elle n’explique pas à elle seule la victoire du candidat socialiste.

Valéry Giscard d'Estaing. Crédit photo : Communautés européennes
Publié le 23 février 2022

Les petites phrases des débats présidentiels : « Vous n’avez pas le monopole du cœur » (1974)

« Vous n’avez pas le monopole du cœur » pourrait être la réplique qui a fait gagner VGE en 1974 face à François Mitterrand. Dans quel contexte a-t-elle été prononcée et pourquoi ? Les explications de Sandrine Campese, experte au Projet Voltaire.

Publié le 15 février 2022

Corinne Milanesio – « Il nous manquait un dénominateur commun pour redonner à l’orthographe une place décomplexée. »

Partenaire de longue date, l’ensemble scolaire Ogec Sainte-Marie de Joinville-le-Pont témoigne de l’importance de déployer une ressource numérique comme le Projet Voltaire pour accompagner ses étudiants dans leur parcours professionnalisant. Corinne Milanesio, professeure de culture générale et expression, partage son expérience avec le Projet Voltaire. Pouvez-vous présenter votre parcours en quelques mots ? Mon ADN est l’enseignement du français. J’ai longtemps enseigné cette matière en série générale et en série technologique et professionnelle. Puis la Culture générale et Expression en BTS. De fil en aiguille, j’ai eu l’opportunité d’enseigner l’informatique commerciale, ce qui m’a permis de me former au secteur…

Publié le 14 février 2022

Paris Ynov Campus, une école engagée pour la qualité d’expression

L’école Paris Ynov Campus utilise le Projet Voltaire pour permettre à ses étudiants de progresser en français. Consciente des enjeux liés à l’expression et l’orthographe, l’équipe pédagogique met l’accent sur la maîtrise de la langue, à l’écrit comme à l’oral.

Publié le 9 février 2022

Élodie Lepinay : « Notre formation permet de faire rayonner le capital humain »

Commerciale Projet Voltaire, Élodie Lepinay se charge notamment d’accompagner les clients dans la mise en place de la formation Projet Voltaire au profit des collaborateurs. Son rôle : faire en sorte que cette formation soit un succès.

Formation de formateurs en orthographe et expression : retour d’expérience
Publié le 7 février 2022

Formation de formateurs en orthographe et expression : retour d’expérience

Quel est le point commun entre Jacques-OIivier (documentaliste), Morgane (ayant travaillé dans le secteur de la mobilité internationale) et Marisa (correctrice et graphothérapeute) ? Tous les trois ont suivi la formation de formateurs du Projet Voltaire. Découvrez leurs impressions en vidéo. Je découvre la formation de formateurs en orthographe et expression

Publié le 1 février 2022

Dung Renard, professeure au lycée polyvalent Henri-Poincaré : « Revolt-IA BTS a suscité beaucoup d’émulation chez nos étudiants »

Le 1er décembre 2021, 2 400 étudiants de BTS participaient à une partie de Revolt-IA, le jeu d’évasion pédagogique créé par le Projet Voltaire. Parmi les jeunes inscrits, une centaine venait du lycée professionnel, général et technologique Henri-Poincaré de l’académie de Versailles. Le Projet Voltaire a rencontré Dung Renard, professeure au sein de l’établissement, qui a accompagné les jeunes participants lors de cet événement. Pouvez-vous nous parler de votre établissement et de vos fonctions ? Le lycée polyvalent Henri-Poincaré propose des formations générales, technologiques et professionnelles. Outre les secteurs de l’animation et du commerce, nous sommes lycée des métiers de l’aide à la personne….

Publié le 27 janvier 2022

Comment les pratiques numériques favorisent-elles le développement de l’expression orale dans les établissements scolaires ?

Interlocuteur reconnu par les chefs d’établissement et les pouvoirs publics, l’Apel s’implique depuis de nombreuses années dans la vie éducative des établissements scolaires pour permettre à vos enfants de s’épanouir tout au long de leur scolarité. En tant que partenaire, le Projet Voltaire contribue à cette réussite en mettant à la disposition des élèves et des parents une solution numérique innovante et auto-adaptative pour les accompagner dans un apprentissage ludique et efficace. Gilles Demarquet partage son point de vue dans ce témoignage accordé au Projet Voltaire. Au cours de notre dernier échange, vous avez exprimé votre intention de développer les…

Publié le 24 janvier 2022

« 94 % des personnes qui ont suivi la formation recommandent le Projet Voltaire. » Le témoignage de Vincent Bercovici, Securitas France

Vincent Bercovici est directeur des compétences au sein de Securitas France. Cette entreprise a fait le choix de proposer le Projet Voltaire dès l’entrée en formation pour permettre à ses agents de s’épanouir pleinement dans leurs fonctions et de monter en compétences. Un pari réussi pour 90 % des collaborateurs, qui estiment avoir amélioré leur orthographe à l’issue de leur formation avec le Projet Voltaire. Quel constat vous a amené à déployer le Projet Voltaire ? Nous avons une nécessité structurelle d’avoir des salariés qui ont une maîtrise de la langue française. C’est vraiment la raison pour laquelle nous avons…