actualités

Publié le 7 juin 2019

Spécial Roland-Garros : parlez-vous le jargon du tennis ?

Les 8 et 9 juin 2019 se tiendront les finales femmes et hommes du célèbre tournoi de tennis sur terre battue. Comme chaque année, les commentaires et les pronostics vont aller bon train. Problème : vous ne connaissez rien au vocabulaire de la petite balle jaune. Pas de panique ! Grâce à notre guide de survie, vous pourrez vous mêler aux conversations sans craindre de prendre un revers… BIG FOUR Au tennis, le « Big 4 » désigne les quatre meilleurs joueurs de ces 10-15 dernières années : Federer, Nadal, Djokovic et Murray. Ils se partagent la place de n° 1 mondial depuis 2003. Tout tennisman…

Publié le 29 mai 2019

Concours international d’éloquence de Paris 1, le gagnant 2019 raconte !

Près de 400 personnes ont retenu leur souffle sous la coupole du Panthéon le 21 mai 2019, lors de la finale du concours international d’éloquence de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Huit finalistes s’affrontaient devant un jury parrainé par la comédienne Nathalie Baye. Une soirée d’exception soutenue par la Fondation Voltaire, l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) et TV5 Monde. Julien Carrance, grand gagnant de l’édition 2019, livre son témoignage en exclusivité pour les lecteurs du blog Projet Voltaire. Julien Carrance, vous êtes tout juste lauréat du grand prix de l’édition 2019. Quelle a été votre réaction à l’annonce des résultats ?…

Publié le 28 mai 2019

Calembour, le mot d’esprit à la française

Et si – une fois n’est pas coutume – nous laissions l’orthographe de côté pour parler du calembour, ce jeu de mots typiquement français qui s’apprécie à l’oreille. Forçant l’admiration de nos voisins, il est, pour reprendre l’expression de l’auteur américain Isaac Asimov, « la forme la plus noble de l’esprit ». Étonnant, provocant, invitant à la réflexion, le calembour fait sourire et rire, voilà pourquoi nous l’aimons tant. Êtes-vous sûrs de bien le connaître ? Voici ce qu’il faut savoir de ce trublion verbal. Qui es-tu, calembour ? Un article du Supplément à l’Encyclopédie (1777) donne, pour la première fois, la définition officielle du calembour :…

Publié le 24 mai 2019

L’Espion aux pattes de velours, La colline a des yeux, L’aventure, c’est l’aventure… Ces titres de films qui ont du style ! (2/2)

À l’occasion de la 72e édition du Festival de Cannes, nous poursuivons notre inventaire des titres de films qui reposent sur une figure de style. Loin des exemples classiques, ils nous montrent à quel point les subtilités de la langue française se nichent partout, jusque dans les salles obscures. Ouvrez l’œil ! L’Espion aux pattes de velours : la périphrase La périphrase est une figure de style qui définit un nom par une expression le désignant. En général, elle permet de donner de la force au propos, notamment en attirant l’attention sur un détail significatif. L’Espion aux pattes de velours est une…

Publié le 23 mai 2019

Féminisation des noms de métiers : le regard des experts du Projet Voltaire

Évolution logique pour certains, véritable hérésie pour d’autres, le pas en avant fait par l’Académie française vers la féminisation des noms de métiers a achevé de diviser les foules. En février dernier, nous vous présentions les recommandations préconisées par l’institution. Cette fois-ci, nous avons décidé de laisser la parole à nos experts ! Sont-ils pour, contre, indifférents ? Découvrez leurs avis et faites-vous un point de vue. J’ai failli rendre copie blanche, conscient que j’étais du piège qu’on me tendait là : rare expert au pays des expertes (pas si misogyne, le microcosme de l’orthographe !), et surtout seul vieux, pour qui les…

Publié le 15 mai 2019

L’éloquence, cela s’apprend ! Interview de Tom Michel

Le 21 mai 2019 se tient la finale du concours international d’éloquence organisé par l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en partenariat avec la Fondation Voltaire, l’Agence universitaire de la francophonie et TV5 Monde. Rencontre avec Tom Michel, lauréat du grand prix et du prix du public 2018, et membre du jury de l’édition 2019. Tom Michel, vous avez remporté l’an dernier le premier prix ainsi que le prix du public. Quel souvenir gardez-vous de votre participation ? Est-ce que ce prix a eu un impact sur votre vie d’étudiant et, de manière plus générale, sur votre vie professionnelle ? Quel frisson que de…

Publié le 14 mai 2019

Les Noces funèbres, La vie est belle, Retour vers le futur… Ces titres de films qui ont du style ! (1/2)

« Avec le cinéma on parle de tout, on arrive à tout », a dit Jean-Luc Godard. Il est vrai que le 7e art est une porte ouverte sur de nombreux domaines, comme la langue française. Alors qu’a débuté le Festival de Cannes 2019, le Projet Voltaire a réuni pour vous deux têtes d’affiche : les titres de films et les figures de style ! Les Noces funèbres : l’oxymore L’oxymore, aussi appelé « oxymoron », réunit des mots de sens opposé, souvent un nom et un adjectif. Le titre français du film d’animation de Tim Burton Les noces funèbres, qui rapproche le nom « noces » (désignant la célébration…

Publié le 2 mai 2019

« Voltaires de la relation client » : les étudiants et salariés du Grand Est réunis pour une grande dictée

250 salariés et étudiants lorrains se sont affrontés lors de la dictée proposée par le club Lorraine Contact Client (L2C) et le Projet Voltaire pour la 3e édition des «  Voltaires de la relation client » à l’université de Nancy. Une épreuve ludique et stimulante pour ces participants, sélectionnés parmi 4 000 personnes et après quelques semaines d’entraînement et de remise à niveau en orthographe et en grammaire. Et c’est un étudiant de l’université de Lorraine qui a remporté la palme ! Le jeudi 25 avril, l’amphithéâtre Parisot de l’université de Lorraine était plein, à l’occasion de la 3e édition des « Voltaires…

Publié le 30 avril 2019

À trancher une bonne fois pour toutes : l’élision de jusque, presque, quelque (2/2)

Dans un précédent billet, nous avons vu que les conjonctions lorsque, puisque et quoique suivent les mêmes règles d’élision. Les membres de ce second trio, « jusque », « presque » et « quelque », ont des caractères plus tranchés : l’un s’élide toujours, les autres jamais ou… presque ! Et si l’on tranchait la question une bonne fois pour toutes ? « Jusque » : s’élide TOUJOURS devant une voyelle Jusque (qui s’écrivait jusques par le passé) peut être une préposition (dans « jusqu’à », suivi d’un complément de lieu ou de temps), un adverbe (quand « jusqu’à » a le sens de « même ») ou une conjonction (dans « jusqu’à ce que », c’est-à-dire « jusqu’au moment où »)….

Publié le 26 avril 2019

À trancher une bonne fois pour toutes : l’élision de lorsque, puisque, quoique (1/2)

Voici une question que nous nous sommes tous posée au moment d’écrire « lorsque », « puisque » et « quoique » : quand doit-on les élider, c’est-à-dire échanger leur « e » final contre une apostrophe ? Bonne nouvelle : ces trois conjonctions suivent toutes la même règle d’élision ! Il ne reste plus qu’à savoir laquelle… « Lorsque » : s’élide devant CERTAINES voyelles La conjonction lorsque, composée de lors et de que, s’est d’abord écrite en deux mots. Elle s’est soudée au XVe ou au XVIe siècle. « Lorsque » s’élide obligatoirement : devant les pronoms « il(s) », « elle(s) », « on » et les déterminants « un » et « une ». Exemples : « Lorsqu’on voit une étoile filante, il faut faire un…

Publié le 15 avril 2019

Un sans-faute au Certificat Voltaire pour ces candidats !

Ils sont peu nombreux à avoir réussi un sans-faute au Certificat Voltaire. Voici les portraits de ceux qui constituent le club très restreint des candidats ayant obtenu 1000 points. Karine, 49 ans Professeure à domicile. LinkedIn : Karine Texier « Je suis tombée, enfant, dans la marmite des mots : mon grand-père maternel m’a inoculé le virus. Depuis, j’ai toujours œuvré à transmettre le pouvoir de l’écriture, à la base de l’échange des idées, tant pendant mes vingt-deux ans dans l’enseignement que dans l’accompagnement individualisé que je propose aujourd’hui (je suis installée comme professeure à domicile autour de La Rochelle et j’envisage…

Publié le 13 avril 2019

Béotien, marathon, sybarite… Ces mots tirés de toponymes antiques

Demain, dimanche 14 avril 2019, se tiendra la 43e édition du marathon de Paris. Pour les non-initiés, l’intérêt du « marathon » réside essentiellement dans son étymologie. Tiré du nom d’une cité de la Grèce antique, le mot a voyagé à la fois dans le temps et dans l’espace pour fouler les pavés de notre capitale. Mais il n’est pas le seul ! De nombreux termes, courants ou littéraires, viennent de noms de lieux (ou toponymes) antiques, preuve, s’il en fallait encore une, que l’odyssée de la langue française doit beaucoup à la langue d’Homère… L’adjectif béotien : de la région de Béotie Les habitants de…

Page 3 sur 8112345...81