« Les élèves doivent être préparés à travailler dans un environnement professionnel où la maîtrise de la langue est un élément essentiel. »

L’ESIEE-IT, école d’ingénieurs et de l’expertise numérique basée en Île-de-France, propose des formations en informatique, domotique et robotique. Les étudiants s’entraînent avec les solutions du Projet Voltaire et passent le Certificat Voltaire. Entretien avec Isabelle Ménard, enseignante et formatrice à l’ESIEE-IT, et avec Dylan Perinetti, étudiant en deuxième année.

Isabelle Ménard, pouvez-vous présenter l’ESIEE-IT ? Quelles sont les formations que vous proposez ?

ESIEE-IT est une école de la CCI Paris Ile-de-France centrée autour de la filière Intelligence Numérique sur le bassin Ouest de Paris. L’école propose des formations en apprentissage post-Bac à Bac+5 dans les domaines de l’informatique, de la domotique et de la robotique sur les campus de Montigny-le-Bretonneux et de Pontoise. La Coding Factory by ESIEE-IT, située à Paris Montparnasse, est quant à elle une école de code informatique en mode agile ouverte à tous les talents : bacheliers, étudiants, salariés en reconversion.

En quoi la maîtrise du français est-elle une compétence importante pour l’ESIEE IT ?

À ESIEE-IT, les élèves suivent des formations en alternance. Ils doivent par conséquent être préparés à travailler dans un environnement professionnel où la maîtrise de la langue est un élément essentiel. Nous les accompagnons dans leur réussite aussi bien académique que professionnelle.

Pourquoi avoir décidé de proposer une remise à niveau en orthographe à vos étudiants ?

Une remise à niveau en orthographe s’est avérée nécessaire non seulement pour pouvoir atteindre le niveau requis à l’examen du BTS, mais aussi pour faciliter la rédaction des mémoires en Bac+3 et Bac+5. Par ailleurs, cela répondait à une demande des entreprises de plus en plus confrontées à des problèmes rédactionnels, à des mails difficilement compréhensibles… L’orthographe est toujours un critère de sélection dans les entreprises, les apprentis étant amenés à rédiger régulièrement des comptes-rendus, des rapports, des notices utilisateurs…

Depuis quand proposez-vous cette remise à niveau ?

Nous la proposons depuis 2015.

Quels parcours utilisez-vous ?

Nous utilisons les parcours Orthographe et Expression Enseignement Supérieur.

Qui sont les étudiants concernés par le Projet Voltaire ?

Les étudiants concernés par le Projet Voltaire sont les BTS CIEL, SIO, FED sur le site de Montigny, et les filières ingénieurs sur le campus de Pontoise.

Comment est organisé leur entraînement ?

Après le test de positionnement qui s’effectue en janvier de la  1re année, les apprentis s’entraînent régulièrement en cours de Culture Générale et Expression, à raison de 30 minutes tous les 15 jours, afin de faire le point sur l’avancement de chacun et parfois débloquer un niveau qui pose difficulté.

Quels sont les retours de vos étudiants sur le Projet Voltaire ?

Les étudiants sont très satisfaits, car cela leur permet de revoir des règles de base qu’ils avaient oubliées ou qu’ils n’avaient parfois jamais comprises ! C’est un entraînement qui leur sert au quotidien, que ce soit en cours ou en entreprise. Ils acquièrent plus de rigueur et se relisent davantage avant d’envoyer un mail professionnel par exemple.

Vous faites passer le Certificat Voltaire aux étudiants. Quand cela a-t-il été mis en place ?

Nous sommes établissement certificateur depuis 2016. Il est important que l’année d’entraînement se  conclue par le passage de la certification. Les élèves voient leurs efforts récompensés par l’obtention de la certification. Et certains réalisent de très bons scores (2 élèves ont obtenu plus de 900 points), ce qui est très gratifiant pour eux.

Les étudiants doivent-ils obtenir un certain score au Certificat Voltaire pour valider leur année ?

En BTS, aucun score n’est demandé. Nous valorisons leur motivation et leur engagement dans le projet. En revanche, les ingénieurs devront obtenir un score de 500 points afin de valider leur module.

Pensez-vous que la formation et la certification soient des facteurs facilitant l’insertion professionnelle des étudiants ?

Les entreprises sont de plus en plus vigilantes quant au niveau d’orthographe des futurs collaborateurs. Certaines vont même jusqu’à faire passer un test à nos apprentis lors du recrutement. C’est par conséquent un véritable atout pour nos jeunes que de pouvoir attester d’un niveau correct en orthographe.

Êtes-vous satisfait de cette collaboration avec le Projet Voltaire ?

Je suis très satisfaite de notre collaboration avec le Projet Voltaire. Les interlocuteurs sont toujours disponibles pour répondre à toutes mes questions.

Recommanderiez-vous cette solution aux établissements du supérieur ?

Je recommande vivement cette solution aux établissements du supérieur.

Je découvre le Projet Voltaire pour les établissements du supérieur
Articles liés