« quelque » ou « quelques » ?


Erreur couramment commise

Qui sait qu’il ne faut pas accorder « quelque » dans « quelque quarante années » ?

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Placé devant un adjectif numéral (« trois », « vingt », « quarante-deux », etc.), « quelque » est adverbe et signifie « environ », « à peu près ». Étant adverbe, il est invariable.

> Il a vécu quelque trente ans dans cette maison.

En revanche, quand il se rapporte à un nom, « quelque » est adjectif indéfini et s’accorde au pluriel.

> Avez-vous quelque idée de l’endroit où il peut être ?

> Il a eu quelques bonnes idées.

 

Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Après un numéral exprimant un chiffre rond et pour indiquer que celui-ci est augmenté d’un nombre imprécis d’unités, il y a souvent hésitation entre singulier et pluriel : « trois cents francs et quelque(s) ». D’aucuns croient reconnaître là l’adverbe dont il est question ci-dessus. Il semble toutefois plus logique d’y voir un adjectif et de l’accorder en conséquence avec le nom « francs » sous-entendu.

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Quelques trente danseurs se démènent derrière la star.
  2. Il est arrivé quelques cinquante minutes après le début de la réunion.
  3. Quelques vingt vigiles barraient l’entrée du studio de télévision.
  4. Van Gogh a vécu quelque temps à Arles.
  5. J’espère finir mes jours dans quelque paradis tropical.
  6. L’intervention d’un technicien à domicile coûte quelques cent euros.
  7. Il y a quelque trente mille euros sur mon compte courant d’associé.
  8. Malgré vos critiques, trouvez-vous quelque qualités à mon travail ?
  9. Il est parti il y a quelques deux heures.
  10. L’entrepôt se trouve à quelque cinq cents mètres des bureaux.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Quelque trente danseurs se démènent derrière la star. « Quelque » est placé ici devant un adjectif numéral, « trente ». On a donc affaire à l’adverbe qui signifie « environ », et on ne l’accorde pas.
  2. Faux. Il faut écrire : Il est arrivé quelque cinquante minutes après le début de la réunion. Placé devant un adjectif numéral (ici, « cinquante »), « quelque » est adverbe et invariable.
  3. Faux. Il faut écrire : Quelque vingt vigiles barraient l’entrée du studio de télévision. Placé devant un adjectif numéral (ici, « vingt »), « quelque » est adverbe et invariable.
  4. Phrase correcte.
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : L’intervention d’un technicien à domicile coûte quelque cent euros. Placé devant un adjectif numéral (ici, « cent »), « quelque » est adverbe et invariable.
  7. Phrase correcte.
  8. Faux. Il faut écrire : Malgré vos critiques, trouvez-vous quelques qualités à mon travail ? Quand il se rapporte à un nom, « quelque » est adjectif indéfini et s’accorde avec lui. « Qualités » étant un nom pluriel, on écrit « quelques qualités ».
  9. Faux. Il faut écrire : Il est parti il y a quelque deux heures. Placé devant un adjectif numéral (ici, « deux »), « quelque » est adverbe et invariable.
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

26 réponses à « quelque » ou « quelques » ?

  1. Eric dit :

    Bonjour,

    Voici une question (n°3, p.66) tirée du livre  » Le Grand Livre de l’Orthographe  » de Dominique Dumas pour la préparation du certificat Voltaire :

    Il aura certainement fait quelque bêtise en mon absence.

    Le mot  » quelque  » est souligné et l’on demande s’il est correctement écrit. Le mot  » bêtise  » étant au singulier j’ai répondu que oui parce que l’on ne peut pas mettre un  » s  » à  » quelque  » sans en rajouter un à  » bêtise « .
    La réponse est correcte mais je ne comprends pas pourquoi l’on ne met pas  » quelques bêtises  » au pluriel.

    Un éclaircissement sur le sujet serait le bienvenu.

    • Sandrine dit :

      Bonsoir Éric, les deux tournures sont possibles, tout dépend du sens de la phrase.
      – Il aura certainement fait quelque bêtise (tout au singulier) : une parmi d’autres (on pourrait dire : une bêtise).
      – Il aura certainement fait quelques bêtises (tout au pluriel) : un nombre relativement faible que l’on ne connaît pas.
      En espérant vous avoir éclairé, je vous souhaite une bonne fin de journée.

  2. Sandrine dit :

    Bonjour Éric, c’est une question de sens :
    « Il a fait quelque bêtise » = une parmi d’autres (tournure littéraire).
    « Il a fait quelques bêtises » = un nombre relativement faible que l’on ne connaît pas.
    Bonne journée !

  3. Pascalw dit :

    bonjour mesdames et monsieurs.je suis interessé par votre site.pourquoi tous les adjectifs de couleurs ne prennent pas le pluriel?merci d’avance

  4. bintou dit :

    Bonjour,

    faut -il écrire  » quelqu’amis qu’il ait dans la profession,il en sera radié » ou  » quelques amis qu’il ait dans la profession,il en sera radié ».

    Merci de votre aide

    • Sandrine dit :

      Bonsoir Bintou, il faut écrire : « quelque ami qu’il ait… ». Ici « quelque » est un déterminant qui signifie « un certain, un quelconque, un parmi d’autres » : il s’emploie avec des noms au singulier et reste lui-même toujours au singulier. Bonne soirée.

  5. Marion dit :

    Bonjour, dans les cas suivants:
    –> quelque célèbres qu’ils soient, … je ne comprends pas pourquoi le quelque est au singulier
    –> quelques sottises qu’ils aient commises, … –> pourquoi un pluriel ici?
    –> quelque mauvais joueurs qu’ils soient.. –> adverbe dans ce cas-ci? je le verrai plus comme déterminant..

    merci d’avance

    • Sandrine dit :

      Bonjour Marion,
      –> « quelque célèbres qu’ils soient » : devant un adjectif, « quelque » est un adverbe (donc invariable) que l’on peut remplacer par « si ».
      –> « quelques sottises qu’ils aient commises » : devant un nom, « quelque » est un adjectif (donc variable), qui équivaut à « quel que soit ».
      –> « quelque mauvais joueurs qu’ils soient » –> devant un adjectif suivi d’un nom, « quelque » est un adverbe (donc invariable) s’il modifie l’adjectif. On le reconnaît à un indice : le nom est attribut, le verbe de la proposition étant « être » ou un verbe similaire.
      Bonne journée.

  6. charles dit :

    Bonjour,

    J’ai bien compris que « quelque » placé devant un nombre, était un adverbe, donc invariable, et signifiait « environ ». Qu’en est-il alors si le nombre placé après « quelque » est très précis? Exemple: quelque 122,35 grammes. Faut-il mettre un s à « quelque », ou bien considérer que « quelque » n’aurait pas du être employé dans ce cas?

    merci

    • Sandrine dit :

      Bonjour Charles, en effet, l’adverbe « quelque » signifiant « environ », « à peu près », il s’accommode mal des valeurs exactes. Par conséquent, on se gardera de l’employer devant « 122,35 grammes », qui est une mesure précise et non une estimation. Bonne journée !

  7. Odile dit :

    Bonjour,

    J’ai découvert le Projet Voltaire voici un an et demi et depuis, je m’entraîne régulièrement et me régale de découvrir plein de règles que j’ignorais complètement. J’ai une question sur la correction d’une phrase des annales 1 : « Quelque quantité que vous commandiez, l’envoi du colis vous est offert ». J’ai beau lire et relire les sujets sur « quelque/quel que (…) », je n’arrive pas à comprendre pourquoi on écrit « quelque quantité » ainsi dans cette phrase. Pour moi, ce serait plutôt « quelle que quantité que vous commandiez » pour quelle que soit la quantité que vous commandiez… Un éclairage m’aiderait fortement !!! Merci par avance pour votre site et pour votre future réponse.

    • Sandrine dit :

      Bonjour Odile, la différence entre « quelque » et « quel que », c’est que le premier est toujours suivi d’un nom (parfois d’un adjectif ou d’un adverbe, il est alors invariable) et le second d’un verbe au subjonctif. D’où « quelque motif que ce soit » mais « quel que soit le motif ». Tout dépend de la construction de votre phrase. Dans votre exemple, on peut écrire soit « quelque quantité que vous commandiez », soit « quelle que soit la quantité que vous commandiez ». Bonne journée !

  8. Chambaron dit :

    Vos commentaires mériteraient peut-être un petit complément pour traiter deux cas particuliers:
    1. L’exemple donné par Thomas dans son message du 11 mai 2014 : si un adjectif précède l’adjectif numéral lui-même, y a-t-il accord ou non ? Ledit adjectif s’accorde-t-il aussi ? Je pense qu’il faut par ailleurs impérativement écrire le nombre en toutes lettres : « quelque vingt policiers » et non « quelque 20 policiers ».

    2. Il y a aussi, semble-t-il, une petite exception avant « cent » et « mille », car ils ont le sens de « centaines de » ou « milliers de », et sont substantivés. Exemples tirés du TLF : « À sa majorité, on lui versa quelques mille francs » (FLAUB., Bouvard, t. 1, 1880, p. 8). « La propriété, l’Ermitage, se trouvait à quelques cents pas » (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 418). Plus intuitivement, je pense qu’il en va de même avec « millions » et « milliards », purs substantifs.

    Votre avis d’experts nous serait utile…

    Chambaron

    • Sandrine dit :

      Bonjour Chambaron,
      1-La réponse se trouve dans le corrigé des exercices : « quelque trente danseurs », « quelque vingt vigiles », « quelque cent euros »,  » quelque deux heures »
      2- Effectivement, dit le Grevisse : « quelque » devant « cent » ou « mille » a parfois le rôle de déterminant :
      « Je fis quelques cents mètres » (Alain-Fournier) = quelques centaines de mètres – À distinguer de « quelque cent mètres » = environ cent mètres
      « Les quelques mille francs de rentes que je lui servirai » (J. Renard) = quelques milliers de francs.
      Bonne journée,

      • Chambaron dit :

        Merci Sandrine,

        Pour le point 2, je vous suis complètement : les sens diffèrent en effet. Il faut y réfléchir à deux fois.
        Pour le point 1, je reformule la question, car les exemples donnés ne contiennent pas la difficulté évoquée.
        Doit-on écrire ?
        a- Quelque misérables cinquante policiers.
        b- Quelques misérables cinquante policiers.
        c- Quelque misérable cinquante policiers.
        À moins que la tournure ne soit totalement incorrecte !

        Chambaron

        • Sandrine dit :

          Si l’on applique tout ce que ce qui a été dit précédemment, la « bonne » réponse est « a » :
          – ici « quelque » est un adverbe (donc invariable) qui a le sens de « environ, à peu près » et s’emploie pour modifier la valeur d’un nombre
          – en revanche, il n’y aucune raison pour que l’adjectif « misérable » ne s’accordent pas avec le nom masculin pluriel auquel il se rapporte (policiers)
          Cela étant dit, il faut bien reconnaître que cette tournure est particulièrement lourde et inélégante.
          Je brûle d’envie de la transformer en « une cinquantaine de misérables policiers », pas vous ?

  9. Thomas dit :

    Bonjour,

    Je trouve dans un ouvrage ce passage « quelques misérables six mille ans ». « Quelques » n’est pas immédiatement devant un adjectif numéral. J’aurais tendance à écrire cependant « quelque misérable… ». Pouvez-vous m’éclairer ? Merci.

    Thomas

  10. Jean-Patrick dit :

     » quand il se rapporte à un nom, « quelque » est adjectif indéfini et s’accorde au pluriel. »
    Et le premier exemple donné : le nom est au singulier !!!
    « Avez-vous quelque idée de l’endroit où il peut être ? »

    Alors comment s’y retrouver ?

    • Erick dit :

      Jean-Patrick :
      – quand il se rapporte à un nom, « quelque » est adjectif indéfini.
      – en tant qu’adjectif indéfini, il s’accorde si le nom est au pluriel.
      – il reste au singulier si le nom auquel il se rapporte est au singulier.
      D’où les DEUX exemples proposés, l’un au singulier et l’autre au pluriel.
      Bonne journée.

  11. salimatou dit :

    Bonjour, je suis très ravie de l’existence de ce site. Grâce à vous j’ai pu effacer tous doutes que j’avais en moi à propos des graphies de quelque. Merci !

  12. KHADIJA dit :

    Bonjour
    Merci beaucoup

  13. CHEMMAA dit :

    Bonjour Mesdames, Messieurs,
    je suis vraiment ravi d’avoir la chance d’accéder à votre site qui est d’une grande utilité je reconnais être subjugué par ce trésor que cache votre site.
    j’espère pouvoir améliorer dans peu de temps mon orthographe en particulier et mon français en général car le français est pour moi une seconde langue car dans mon pays la langue officielle est l’arabe.
    je vous remercie Mesdames et Messieurs pour les efforts fournis afin de vulgariser davantage l’utilisation de cette langue.

    • Erick dit :

      Bonjour Chemmaa,
      votre commentaire nous fait vraiment très plaisir. Nous sommes certains que vous allez continuer à progresser très rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *