« balade » ou « ballade » ?


(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE)

Erreur couramment commise

Même si on ne pratique plus beaucoup la « ballade » à notre époque, c’est une écriture qu’on rencontre encore souvent. À tort.

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

La « balade » au sens de promenade s’écrit avec un seul « l ». La paire d’« l » (d’ailes) est plus utile à la « ballade », œuvre poétique ou musicale, qui, elle, peut nous faire décoller.


Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert –
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Le problème se posera, de façon non moins aiguë, pour notre « walkman » national, le baladeur, lequel cultive son ambiguïté puisqu’il diffuse des chansons que l’on pourrait assimiler à des ballades à l’intention de quelqu’un qui se balade ! « L » unique, en tout cas, comme pour le baladin, ce comédien et danseur ambulant à qui il a bien dû arriver de pousser la chansonnette… et qui prenait autrefois deux « l » ! Mais qui pourra jamais oublier la Ballade des baladins qu’interprétait le regretté Gilbert Bécaud ?

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. On les voyait souvent se ballader en amoureux, main dans la main.
  2. Je vais rester quelques jours et aller faire des ballades aux environs.
  3. Nous avons particulièrement aimé les balades à cheval sur la plage.
  4. Ce romantique me déclamait sans cesse des ballades sentimentales.
  5. Pour prendre le frais, elle allait se ballader dans un centre commercial.
  6. Nous avons étudié la « Balade des pendus » de François Villon.
  7. Quelle idée, aussi, d’être allés vous balader là-bas par ce temps !
  8. Il s’est découragé et a fini par tout envoyer ballader, c’est dommage.
  9. Les balades pour piano que je préfère sont celles de Frédéric Chopin.
  10. Quel itinéraire proposez-vous pour une balade de deux heures environ ?

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : On les voyait souvent se balader en amoureux, main dans la main. Un seul « l » suffit pour la balade et donc pour le verbe : on écrit « se balader ».
  2. Faux. Il faut écrire : Je vais rester quelques jours et aller faire des balades aux environs. Il n’est question que de promenades. Ce sont des « balades » (un seul « l »).
  3. Phrase correcte.
  4. Phrase correcte.
  5. Faux. Il faut écrire : Pour prendre le frais, elle allait se balader dans un centre commercial. Le verbe « se balader » s’écrit toujours avec un seul « l ».
  6. Faux. Il faut écrire : Nous avons étudié la « Ballade des pendus » de François Villon. Difficile de penser à une promenade dans ce remarquable poème, qui est une « ballade » (deux « l »).
  7. Phrase correcte.
  8. Faux. Il faut écrire : Il s’est découragé et a fini par tout envoyer balader, c’est dommage. Au sens figuré, « envoyer balader » est synonyme de « envoyer promener ». Un seul « l », donc.
  9. Faux. Il faut écrire : Les ballades pour piano que je préfère sont celles de Frédéric Chopin. Il ne s’agit pas de promener le piano, mais d’y interpréter des œuvres musicales : des « ballades » (deux « l »).
  10. Phrase correcte.
  • Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
    Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

    Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

    Auteurs :
    Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
    Marie-France Claereboutcorrectrice d’édition et formatrice
    Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

12 réponses à « balade » ou « ballade » ?

  1. Gambon dit :

    Mon truc mnémotechnique à moi, c’est le  » lalalala  » poussé dans la chansonnette qu’est la ballade avec plein de L

  2. rocher dit :

    Personnellement, je suis comédien (Janouille, fils bastard du Roi Henri IV) et lorsque je propose une prestation seul, j’appelle cela « balade de Janouille » et lorsque je suis accompagné par des musiciens, j’appelle cela « ballade de Janouille)
    Qu’en pensez vous ?

    • Sandrine dit :

      Bonjour Janouille, d’après la règle, le fait que vous soyez seul ou accompagné n’a pas d’incidence sur l’orthographe de balade/ballade. La vraie question est : que faites-vous sur scène ? Une visite guidée ou de la musique ?

  3. Chambaron dit :

    J’en reste estomaqué : je viens de tomber sur un échange à propos de la graphie de « baladin ». Ce mot vient clairement de « danseur » et s’est orthographié « balladin » (cf. 1re édition Académie 1694).
    Puis on perd un « l », sans raison. Littré (1872) note : « Il vaudrait mieux écrire, ainsi que dans le XVIe siècle, dans la 1re édition du Dictionnaire de l’Académie et dans Furetière, ce mot par deux ll, comme ballade, baller, auxquels il tient. On ne voit pas pourquoi l’orthographe a été changée. »
    Un oubli des rectifications de 1990 ? Je n’ose y croire, ils ont tout balayé…
    Avis d’expert demandé ! Sinon je signe une lettre anonyme à l’Académie exigeant la rectification immédiate de ce mot frelaté à peine de déclencher une guerre nénufardesque.

    • Sandrine dit :

      Tout balayé, la réforme de 1990 ? Si c’était le cas, on pourrait écrire un « champs » avec un « s », du latin campus, sur le modèle de « corps » (corpus) et de « temps » (tempus). Pour le premier a-t-il perdu son « s » étymologique et pas les deux autres ? Il faut accepter que certaines règles qui régissent notre orthographe soient totalement arbitraires ! C’est même ce qui fait son charme, paraît-il…

      Pour « baladin », cela signifie que le nom de la chaîne d’hôtel « Les Balladins » est le seul en accord avec l’orthographe originelle du mot :-).

      Petit rappel : Jusqu’au XVIe siècle, le nom féminin « ballade » – emprunté à l’ancien provençal ballada « chanson à danse, petit poème chanté » – s’écrivait « balade » ! En toute « logique », le verbe « balader » (avec un seul « l ») signifiait donc « chanter des ballades ». Mais d’où vient le sens actuel de « promenade » ? Comme les jongleurs et les mendiants se déplaçaient de ville en ville pour chanter leurs ballades, le verbe « balader » a fini par signifier « aller en demandant l’aumône, en mendiant ». De là, on est passé à l’emploi familier pour « marcher sans but, flâner » jusqu’à la forme pronominale « se balader ». Sur ce verbe s’est formé le nom féminin « balade » (milieu du XIXe siècle), pour désigner, dans le langage familier, l’action de se promener et la promenade. Ainsi, quitte à faire une faute, il serait beaucoup plus « logique » d’écrire « balade » à la place de « ballade » (comme c’était le cas au Moyen Âge) mais sûrement pas « ballade » à la place de « balade » !

  4. Catherine Armand dit :

    Merci beaucoup. Je cherche toujours des astuces pour éviter les fautes. Bonne soirée

  5. Chambaron dit :

    Puisqu’il y a peu à ajouter à ce commentaire, profitons-en pour nous rouler un peu dans une des plus merveilleuses illustrations que l’esprit français ait composées :
    CYRANO
    « Ballade du duel qu’en l’hôtel bourguignon
    Monsieur de Bergerac eut avec un bélître ! »
    VALVERT
    Qu’est-ce que ça, s’il vous plaît ?
    CYRANO
    C’est le titre. »
    (Edmond Rostand – Cyrano de Bergerac, Acte I, scène 4)

    S’ensuivent les classiques mais merveilleuses strophes de huit vers et en octosyllabes, que Cyrano compose au fil du duel et ponctue du célébrissime refrain :  » À la fin de l’envoi, je touche ! » À l’instar du pâtissier Ragueneau – dont les fameuses tartelettes amandines s’achètent encore rue du Faubourg-Saint-Honoré – je me pâme toujours devant cet entrelacs subtil de jeux de scène, de tradition littéraire et d’humour à fleuret moucheté.

    On a gardé le refrain, pour les chansons que débitent de nos jours les boîtes à sons, mais on ne compose plus guère de ballades : patrimoine en voie de disparition…

    Bien littérairement,
    Chambaron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *