« accourir » et le doublement des consonnes


(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE)

Erreur d’écriture de « accourir » au futur ou au conditionnel

Au moment d’écrire « ils accourront », il n’est pas rare d’oublier un « c » ou un « r ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle de conjugaison du verbe « accourir »

Le verbe « accourir » prend toujours deux « c ». De plus, au futur et au conditionnel présent, le « r » est doublé. En effet, on ne dit pas « j’accourirai » (selon la forme normale du futur) mais « j’accourrai » : le « i » de l’infinitif disparaît.

J’accours (présent), j’accourais (imparfait), j’accourrai (futur), j’accourrais (conditionnel présent).

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Faut-il redire ici que l’usager répugne à multiplier les consonnes doubles au sein d’un même mot ? Grande est bien plutôt sa propension à supprimer le second « r » de débarrasser et d’embarrasser, le second « l » de mallette, le second « m » d’accommoder, alors qu’il ne lui viendrait jamais à l’idée, pour peu qu’il ait celle de remonter jusqu’au mot souche, d’écrire « débaras » ou « embaras », « male » ou « comode »… Que dire, dès lors, d’un mot comme atterrissage, où les consonnes doubles se comptent par trois ? Que le « crash » est inévitable !

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Tous nos clients accouront à l’annonce de cette promotion.
  2. À l’époque, les vaches accouraient pour voir passer les trains.
  3. Un témoin acouru tout de suite sur les lieux a filmé la scène.
  4. Tu sais que j’accourais en toute hâte si tu me le demandais.
  5. Avant, les étudiants accourraient pour chacun de ses cours.
  6. Un jour viendra où ce satané chien accourra au premier appel.
  7. Vous verrez tous les singes accourrir à l’heure de leur repas.
  8. Si ce soir il donnait un concert, ses fans accouraient en masse.
  9. Ils accourront en entendant le camion du marchand de glaces.
  10. Tous leurs amis sont accourus pour les féliciter chaleureusement.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Tous nos clients accourront à l’annonce de cette promotion.
    La phrase est au futur (on pourrait dire « ils viendront »), il faut donc deux « c » et deux « r ».
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : Un témoin accouru tout de suite sur les lieux a filmé la scène.
    Le verbe « accourir » prend toujours deux « c », entre autres au participe passé.
  4. Faux. Il faut écrire : Tu sais que j’accourrais en toute hâte si tu me le demandais.
    Le verbe est ici au conditionnel (induit par « si »), il prend deux « c » et deux « r ».
  5. Faux. Il faut écrire : Avant, les étudiants accouraient pour chacun de ses cours.
    Dans cette phrase au passé, le verbe est à l’imparfait : deux « c », mais un seul « r ».
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : Vous verrez tous les singes accourir à l’heure de leur repas. À l’infinitif, le verbe « accourir » prend un seul « r ».
  8. Faux. Il faut écrire : Si ce soir il donnait un concert, ses fans accourraient en masse. Le verbe est ici au conditionnel (induit par « si »), il prend deux « c » et deux « r ».
  9. Phrase correcte.
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Marie-France Claereboutcorrectrice d’édition et formatrice
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

8 réponses à « accourir » et le doublement des consonnes

  1. William dit :

    Je suis quelque dubitatif sur la phrase 3 et sa correction. Dans la structure qui nous est donnée, « accouru » est un participe passé utilisé comme adjectif, mais que signifierait accourir quelqu’un? Accourir est intransitif. Quelqu’un ne peut donc être accouru.

    Bien sûr, on comprend la phrase: « Quelqu’un, ayant accouru … », le participe présent étant sous-entendu, mais je m’interroge cependant sur la correction de cette omission et aimerais connaître la justification si ce n’est pas une erreur.

    • Sandrine dit :

      Bonsoir William, vous pouvez remplacer « accouru » par « venu » si cela peut vous aider à y voir plus clair : « un témoin venu tout de suite sur les lieux a filmé la scène ». Bonne soirée 🙂

  2. immobilier dit :

    merveilleuse post, merci bien.

  3. Marjolaine30 dit :

    Erreur de manipulation, mon message est parti trop vite..je voulais donc simplement avoir votre avis sur une éventuelle double réponse..merci d’avance.

  4. Marjolaine30 dit :

    La phrase n°8 m’a interpellée car je l’ai vraiment prise comme un récit et j’ai donc été tentée de mettre un imparfait dans la 2ème partie de la phrase . En effet, il arrive qu’avec « si » à valeur de « quand », on puisse trouver l’imparfait dans la principale, en général dans l’imparfait de narration:
    * s’il pointait son nez au repas, c’était toujours en râlant!
    * s’il arrivait en retard, il avait toujours une bonne excuse;

    • Isabelle Perrin dit :

      Il me semble que le « ce soir » exclut de fait une narration. Si on avait écrit « un soir », c’était possible, mais pas avec « CE soir ». Non ?

      • Sandrine dit :

        Bonjour Isabelle, faites-vous référence à la phrase 8 de l’exercice « Si ce soir il donnait un concert, ses fans accourraient en masse. » ? Le concert n’est pas prévu, on envisage, on imagine simplement qu’il puisse se tenir le soir-même du jour où l’on parle. Employer « ce » ou « un » ne change donc rien à l’utilisation du conditionnel. Bon week-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *