« quoique » ou « quoi que » ?


Erreur couramment commise

On n’entend pas de différence entre « quoique » et « quoi que » quand on les prononce, ce qui explique que certains écrivent « quoiqu’il fasse, je le soutiens » au lieu de « quoi qu’il fasse, je le soutiens ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Si le remplacement par « bien que » est possible, il faut écrire « quoique », en un seul mot.
Dans le cas contraire, il s’agit de la locution « quoi que ».

Quoiqu’on l’ait mis en garde, il continue à rouler trop vite. = Bien qu’on l’ait mis en garde, il continue à rouler trop vite.

mais

Quoi qu’on lui dise, il n’en fait qu’à sa tête. ≠ Bien qu’on lui dise, il n’en fait qu’à sa tête.

Vidéo


Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert –
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Si nécessaire qu’elle nous paraisse aujourd’hui, cette distinction est relativement récente dans notre langue. Il n’est que de parcourir notre littérature classique et de relire Boileau et Racine pour constater jusqu’au XVIIe siècle, on confondait sans vergogne l’un et l’autre tour. Du baume au cœur de ceux qui, aujourd’hui, se font sèchement reprendre ?

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Quoiqu’il exige, qu’il l’exige avec le sourire.
  2. Quoique votre argumentation soit séduisante, elle ne me convainc pas.
  3. Quoi que la crise nous ait touchés, nous nous en sortons.
  4. J’atteindrai mon objectif, quoique je doive sacrifier pour cela.
  5. Quoi que vous me reprochiez, dites-le-moi en face.
  6. Le disciple approuve son mentor quoiqu’il fasse.
  7. Quoique la campagne de pub n’ait pas marché, il ne perd pas espoir.
  8. Quoi qu’il fasse pendant son temps libre, qu’il l’indique sur son CV.
  9. Quoique me réserve l’avenir, je l’accepterai.
  10. Il se fait fort de rendre le travail à temps, quoi que le délai soit court.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Quoi qu’il exige, qu’il l’exige avec le sourire.
    Le remplacement par « bien que » est-il possible ? Non. « Bien qu’il exige, qu’il l’exige avec le sourire » n’est pas correct. Il ne faut donc pas écrire « quoiqu’il », mais « quoi qu’il ».
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : Quoique la crise nous ait touchés, nous nous en sortons.
    Le remplacement par « bien que » est-il possible ? Oui. Cette phrase signifie : « Bien que la crise nous ait touchés, nous nous en sortons. » Il faut donc écrire « quoique » en un seul mot.
  4. Faux. Il faut écrire : J’atteindrai mon objectif, quoi que je doive sacrifier pour cela.
    Si c’est « quoique » qu’il faut écrire, on doit pouvoir le remplacer par « bien que ». Mais « j’atteindrai mon objectif, bien que je doive sacrifier pour cela » n’a pas de sens. Il ne faut donc pas écrire « quoique », mais « quoi que ».
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : Le disciple approuve son mentor quoi qu’il fasse.
    Si c’est « quoique » qu’il faut écrire, on doit pouvoir le remplacer par « bien que ». Mais « le disciple approuve son mentor bien qu’il fasse » n’est pas une phrase correcte. Il ne faut donc pas écrire « quoiqu’il », mais « quoi qu’il ».
  7. Phrase correcte.
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : Quoi que me réserve l’avenir, je l’accepterai.
    Si c’est « quoique » qu’il faut écrire, on doit pouvoir le remplacer par « bien que ». Mais « bien que me réserve l’avenir, je l’accepterai » n’a pas de sens. Il ne faut donc pas écrire « quoique », mais « quoi que ».
  10. Faux. Il faut écrire : Il se fait fort de rendre le travail à temps, quoique le délai soit court.
    Le remplacement par « bien que » est-il possible ? Oui. Cette phrase signifie : « Il se fait fort de rendre le travail à temps, bien que le délai soit court. » Il faut donc écrire « quoique » en un seul mot.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

3 réponses à « quoique » ou « quoi que » ?

  1. Merci pour cet article.

    Cependant, je dirais qu’on écrit en un seul mot quand le remplacement par « bien que » est non seulement possible mais aussi et surtout ne modifie pas le sens de la phrase. C’est cela qui important pour bien comprendre s’il faut écrire en un mot ou deux mots selon moi.

  2. Marion dit :

    Merci
    les cours sont ludiques et les exercices plutôt interressant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *