« La Boîte à outils de l’orthographe » pour améliorer vos écrits professionnels (éditions Dunod)

« Il n’y a pas d’âge pour s’améliorer en orthographe. Il suffit d’avoir de bons outils ! » Aurore Ponsonnet – autrice, formatrice et membre du comité d’experts du Projet Voltaire – nous présente son dernier ouvrage : La Boîte à outils de l’orthographe pour améliorer vos écrits professionnels paru aux éditions Dunod. Elle propose quarante-trois outils progressifs pour revoir et comprendre d’où viennent les règles d’orthographe qui font le français d’aujourd’hui. Un ouvrage pragmatique et pédagogique pour tous les adultes qui souhaitent s’améliorer en orthographe.

Qui a eu l’idée de La Boîte à outils de l’orthographe ?

Couverture La Boîte à outils de l’orthographe

La Boîte à Outils (BàO) est une collection d’ouvrages de la maison d’édition Dunod qui vise à donner aux professionnels en entreprise des outils pour réussir leur prise de poste, leur montée en compétences, ou leur évolution professionnelle. Les thématiques abordées concernent des métiers ou des pratiques d’entreprise, comme le management, le marketing, la supply-chain, l’innovation…

Dunod a pris contact avec moi pour que nous créions une BàO sur l’orthographe. La maîtrise de la langue française représente un véritable enjeu en entreprise, 70 % des salariés rédigent quotidiennement des écrits (courriels, comptes rendus, etc.), pourtant en moyenne seules 48 % des règles sont maîtrisées. Nous avons donc travaillé sur le modèle de la BàO pour pouvoir traiter au mieux de cette thématique.

Comment avez-vous conçu le contenu et l’articulation de ce livre ?

J’ai écrit La Boîte à outils de l’orthographe en faisant en sorte d’être au plus près du processus pédagogique que j’utilise lors de mes formations présentielles en orthographe pour adultes. Je prête une attention particulière à l’ordre dans lequel les notions sont abordées. Les premiers outils sont les plus simples : l’ouvrage commence par une révision des noms, pour bien poser les fondations. Ensuite, chaque nouvel outil est comme une brique que l’on ajoute, ce qui permet à chacun de se réconcilier progressivement avec les termes grammaticaux et les règles fondamentales de notre langue.

De même, j’ai fait une sélection des règles d’orthographe et de grammaire les plus importantes. En effet, je considère que pour progresser il y a deux étapes-clés. En premier, il faut se concentrer sur les règles fondamentales, les essentiels à connaître. Ces règles doivent être parfaitement assimilées, comprises et appliquées au quotidien. Ensuite, il est possible de se confronter aux subtilités de la langue, comme les exceptions à certaines règles.

Enfin, j’ai pris soin de ponctuer un maximum d’outils avec un encart « Le saviez-vous ? », une petite anecdote de grammaire historique sur l’origine de la règle étudiée. En comprenant pourquoi cette règle est ainsi faite, il est plus facile de l’accepter et de l’appliquer. Petit exemple : pourquoi dit-on « des chevaux » et non pas « des chevals » ?

Quelles difficultés avez-vous rencontrées en rédigeant le livre ?

Lors de la rédaction d’un ouvrage faisant partie d’une collection préexistante, il y a certaines contraintes à respecter. Pour La Boîte à outils de l’orthographe, je me devais de rédiger les exemples et les exercices uniquement dans des termes issus du contexte de l’entreprise.

Auriez-vous un conseil à faire passer aux lecteurs ?

Je conseille vivement de lire La Boîte à outils dans l’ordre, de travailler un outil à la fois.

 

Vous pouvez dès à présent demander votre exemplaire de La Boîte à outils de l’orthographe sur le site des éditions Dunod.

Articles liés

Laissez un commentaire
*