Projet Voltaire Mon oral au collège : un enseignant partage son retour d’expérience

Jimmy Caspar est professeur de lettres au collège Grégoire-de-Tours à Marlenheim (67). Utilisateur du module Mon oral présent dans le parcours Projet Voltaire Expression, il a accepté de nous parler de son expérience avec cet outil pédagogique consacré à l’entraînement aux oraux.

Comment avez-vous connu la méthode Mon oral ?

J’ai découvert la solution en février dernier au cours d’une conférence consacrée à la présentation de cette méthode. J’ai trouvé que l’outil était intéressant pour analyser la structure d’un oral et évaluer les points forts et les points faibles d’un discours. La prise de parole n’est pas un exercice facile et ça l’est encore moins pour des collégiens. Ils sont souvent angoissés à l’idée de passer devant tout le monde et le fait de pouvoir le faire depuis chez eux les rassure.

Connaissiez-vous le Projet Voltaire avant de participer à cette conférence ?

Cela va faire trois ans maintenant que nous utilisons le Projet Voltaire pour l’ensemble de nos classes de la 5e à la 3e. Nous utilisons la plateforme régulièrement en complément de nos cours, avec la perspective de leur faire valider le parcours collège. Nous trouvons que le module Expression est très intéressant pour enrichir le vocabulaire et apprendre le sens des mots de manière ludique. De plus, la plateforme propose chaque année de nouveaux mots, ce qui rend les exercices moins répétitifs, et apporte une motivation supplémentaire.

Comment utilisez-vous la solution Projet Voltaire avec vos élèves ?

Pour préparer les séances en orthographe et en expression, je leur programme une évaluation chaque trimestre. Ils doivent donc se connecter un minimum d’heures sur la plateforme Projet Voltaire pour s’entraîner. Je me sers des statistiques pour suivre leur progression en prenant en compte les heures passées sur les niveaux et les résultats obtenus.

J’utilise la solution Mon oral pour les mettre en situation réelle. L’outil permet de laisser des appréciations en indiquant les points positifs ou négatifs en termes de temps, de contenu, de qualité… Pour qu’ils comprennent, je leur ai montré comment l’outil fonctionnait puis je leur ai laissé une certaine autonomie pour poster leur propre contenu vidéo.

De quelle manière cette méthode complète-t-elle les contenus pédagogiques utilisés en classe ?

L’outil offre un gain de temps considérable. Je n’ai plus besoin de prévoir un temps spécifique en classe pour faire passer les élèves volontaires. Le temps de visionnage est certes important, mais les élèves se prennent facilement au jeu, ce qui nous permet de constater des résultats rapidement.

Comment l’outil a-t-il été appréhendé par vos élèves ? Avez-vous constaté des progrès depuis sa mise en place ?

Malgré quelques contraintes techniques dues à des fichiers parfois trop volumineux, les élèves ont trouvé l’expérience très intéressante. Certains d’entre eux venaient même me voir pour obtenir des explications à la suite des appréciations laissées. Cela montre à quel point ils étaient impliqués et motivés pour obtenir des résultats.

Comment vous êtes-vous approprié la plateforme ?

Nous avons créé notre propre grille d’évaluation en utilisant des formules simplifiées comme « hors sujet », « flou », « exemple précis » pour que l’ensemble de nos classes puissent s’approprier l’outil. Nous avons également utilisé le code couleur proposé par la plateforme pour rendre l’évaluation plus compréhensible.

Je pense que la plateforme a été conçue pour un public plus âgé que des collégiens, ce qui nous oblige à adapter le contenu de manière à les faire progresser à leur rythme. Mais l’outil reste intéressant pour évaluer la communication non verbale.

De quelle manière demandez-vous à vos élèves d’utiliser l’outil ?

Je trouve intéressant de se servir de la plateforme pour mettre en pratique les connaissances acquises pendant le cours. Par exemple, je leur demande d’aller chercher des figures de style ou du vocabulaire propre à un champ lexical pour les entraîner en leur laissant une certaine autonomie.

Selon vous, pourquoi est-il important d’entraîner vos élèves à la prise de parole dès le collège ?

Tous les établissements n’ont pas l’occasion de banaliser des journées pour préparer les élèves aux échéances orales. La plateforme permet à tous les jeunes qui le souhaitent de s’entraîner en classe ou depuis chez eux.

Est-ce que vous recommanderiez Mon oral à d’autres enseignants ?

Je trouve que la plateforme est efficace pour entraîner les élèves à la prise de parole, et la méthode se veut rassurante. Quel que soit leur niveau initial en expression, ils peuvent facilement s’approprier la solution pour progresser à leur rythme.

Articles liés

Laissez un commentaire
*