actualités

Chef cuisinier
Publié le 3 septembre 2018

Carte blanche, c’est la vie, cordon bleu : trois expressions françaises dont les Anglais raffolent ! (3)

Voici un nouveau volet de notre série sur les expressions françaises qui sont entrées dans le vocabulaire anglais sans passer par la case « traduction » ! Cet inventaire distrayant a le mérite de rebattre un peu les cartes concernant l’invasion d’anglicismes dans notre langue. Dans la langue de Shakespeare aussi, on compte bon nombre de « gallicismes » ! Cette fois-ci, intéressons-nous à trois expressions commençant par la lettre C. Carte blanche  D’origine militaire, cette expression est apparue dans le courant du XVIIIesiècle. Aux termes d’un conflit, l’armée victorieuse écrivait ses conditions sur un morceau de papier vierge. L’armée qui s’était rendue n’avait plus qu’à…

dessin d'une main en train de dessiner
Publié le 5 août 2018

Dessin ou dessein ? Golf ou golfe ? Prémices ou prémisses ? Révisez les homophones ! (2/5)

Poursuivons notre série de l’été sur les homophones avec trois nouveaux couples de noms qui sont source d’hésitations. Peut-être nourrissez-vous le dessein de jouer au golf, la pratique du swing symbolisant, dans votre esprit, les prémices des vacances ? Dessein, golf et prémices, voici trois mots qui peuvent s’écrire d’une autre façon, avec un tout autre sens. Et si l’on vous présentait ces faux jumeaux ? dessin et dessein  Avant, dessin et dessein, c’était blanc bonnet et bonnet blanc ! On les employait indifféremment au sens propre de « représentation graphique » et au sens figuré de « projet, but ». Ce n’est qu’à la fin du XVIIIe siècle que…

glace et banquise
Publié le 4 août 2018

Glacière ou glaciaire ? Héraut ou héros ? Tinter ou teinter ? Révisez les homophones ! (1/5)

« Antoine Griezmann, un héraut plutôt qu’un héros », titrait Le Monde après l’exploit des Bleus à la Coupe du monde de football, il y a une quinzaine de jours. La formule, qui s’est répandue dans la presse, joue sur l’homophonie entre deux noms, « héraut » et « héros », dont le sens diffère. Si le « héros » nous côtoie depuis l’enfance, plus mystérieux est le « héraut »… L’occasion de réviser ces deux homophones, et bien d’autres ! glacière / glaciaire  D’abord cavité souterraine dans laquelle on conservait la glace produite l’hiver, puis récipient contenant de la glace artificielle, la glacière est bien pratique quand on part en pique-nique ! Au figuré,…

Les toits roses de Toulouse
Publié le 3 août 2018

Bouléguer, chocolatine, poche… Parlez-vous le « toulousain » ?

Vous avez rempli la malle de la voiture et pris la direction de Toulouse, très tôt le matin. Aux abords de la Ville rose, vous vous arrêtez sur une aire d’autoroute pour commander un café et un pain au chocolat. Stoooop ! À Toulouse, point de pains au chocolat, mais des chocolatines ! Parce qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire, voici quelques mots et expressions typiques de cette belle région du Sud-Ouest. ADIEU  Si, à Toulouse, vous êtes invité chez quelqu’un, il vous dira peut-être « adieu » quand vous arrivez. Pas de panique, il n’est pas en train de vous chasser de…

Le Vieux-Port de Marseille et la "Bonne Mère"
Publié le 2 août 2018

Dégun, emboucaner, gâté… Parlez-vous le « marseillais » ?

Vous avez prévu de passer vos vacances à Marseille et ses environs ? Avant de filer sur l’autoroute du Soleil, avez-vous pensé à réviser les mots et expressions qui sont d’usage dans la cité phocéenne ? Non ? Heureusement, notre petit guide de survie du parler marseillais vous évitera de « tomber la figure » (perdre la face) ! À M’MENT DONNÉ Comprendre : « à un moment donné ». Tic de langage très prisé des Marseillais, qui n’hésitent pas, au passage, à manger des syllabes. À m’ment donné, faut pas trop se fatiguer non plus… Mais le procédé inverse existe aussi : « pneu » devient « peneu » ! En stylistique, on appelle ça…

Le Roi Soleil et sa cour
Publié le 9 juillet 2018

Bête noire, blasé, bon mot : 3 expressions françaises dont les Anglais raffolent ! (2)

Dernièrement, nous nous sommes intéressés aux expressions françaises que les Britanniques avaient adoptées telles quelles, sans chercher à les traduire ou à les mettre à la sauce « anglaise ». Et la liste est longue, ce qui permettra peut-être aux pourfendeurs d’anglicismes de se rassurer : oui, en Angleterre aussi, on utilise des gallicismes, la langue de Molière étant intimement liée à celle de Shakespeare. Pour vous en convaincre, poursuivons notre inventaire avec la lettre « B » ! Bête noire À l’origine, notre bête noire est notre pire ennemi, notre pire cauchemar, la personne ou la chose qui nous répugne, que l’on déteste le plus….

Table d'un restaurant avec assiette, serviette et verres
Publié le 8 juillet 2018

À la carte, à la mode, amuse-bouche : 3 expressions françaises dont les Anglais raffolent ! (1)

Nous l’avons vu dans un précédent billet, l’emprunt de la langue anglaise au français est considérable : 63 % des termes anglais ont une origine française, soit 37 000 termes au total. Cette fois-ci, nous vous proposons un inventaire des expressions françaises que les Anglais utilisent telles quelles, par précision, par élégance voire par snobisme. Ces « gallicismes », comme on les appelle, revêtent un charme tout particulier quand ils jaillissent au milieu d’une phrase, et nous rendent, il faut bien le reconnaître, assez fiers. Commençons par la lettre « A » ! À la carte  Au restaurant, on a généralement la possibilité de choisir un menu à…

Cuillère remplie de sucre qui déborde
Publié le 7 juillet 2018

Trop, c’est trop ? Du bon usage de l’adverbe de quantité

Nous utilisons un grand nombre d’adverbes pour apporter de la nuance, de la précision, de l’élégance à nos propos. Rappelons qu’un adverbe est un mot invariable qui modifie le sens d’un adjectif, d’un verbe ou d’un autre adverbe. Intéressons-nous aujourd’hui aux adverbes de quantité qui sont souvent mal employés.  Autant Cet adverbe peut donner lieu à deux hésitations. La première consiste à utiliser « aussi » à la place de « autant », l’un et l’autre exprimant la comparaison ou un degré d’intensité. Pourtant, ils ne sont pas interchangeables. Ce qui les distingue ? La nature du mot auquel ils s’appliquent. – Aussi ques’emploie avec un…

Journaliste presse en train de prendre des notes
Publié le 6 juillet 2018

Et toi, tu « piges » ? Décrypter le jargon journalistique

Après le jargon médical, savant et parfois plaisant, place au vocabulaire d’une autre « corporation » : les journalistes presse. Si les termes suivants ne font pas appel aux racines grecques et latines, ils n’en restent pas moins très imagés. Que viennent faire un ours et un marronnier dans les pages de votre journal préféré ? L’accroche étant faite, place à l’article ! Angle  Manière dont le journaliste aborde un thème, traite un sujet. L’angle peut refléter l’identité d’une publication, sa couleur politique par exemple. Pour traiter la même information, un journaliste de L’Obs ne choisira pas le même angle qu’un journaliste du Canard enchaîné ou de Valeurs…

Micro dans une salle avec des spectateurs devant
Publié le 9 juin 2018

Ces musiciens aux noms prédestinés

Après les footballeurs, les cyclistes, les athlètes et les cuisiniers, place aux musiciens ! Qu’ils soient chanteurs, compositeurs, ingénieurs du son ou producteurs, les individus suivants portent tous un nom en lien avec leur activité (aptonyme), ou, plus rarement, à contre-emploi (contraptonyme). Est-ce le hasard qui les a menés sous le feu des projecteurs ? Pas si sûr… Les aptonymes  Julien Doré Né en 1982, cet auteur-compositeur-interprète français a commencé sa carrière sous le pseudonyme de « Julian Goldy » et s’est notamment produit à La Flèche d’Or, à Paris, en 2007. Depuis, Julien Doré a obtenu de nombreux trophées, notamment un double disque de platine….

Les Triplés de Nicole Lambert
Publié le 8 juin 2018

5 minutes pour réviser : le COD et le COI

Pour vous, « COD » est l’acronyme du célèbre jeu vidéo « Call of Duty » ? C’est bien, vous connaissez vos classiques, mais savez-vous qu’il signifie aussi « complément d’objet direct » ? Selon la place qu’il occupe dans la phrase, il détermine l’accord ou non du participe passé. C’est dire s’il est important ! Quant à son cousin, le COI, il est tout aussi nécessaire de l’identifier pour ne pas oser un –és injustifié. Vous doutez ? Prenez 5 minutes pour réviser ! Le COD Qu’est-ce qu’un COD ? Le complément d’objet direct ou COD désigne l’objet de l’action. – Il répond à la question qui ? ou quoi ? – Il n’est jamais introduit par…

Les Triplés de Nicole Lambert
Publié le 7 juin 2018

5 minutes pour réviser : l’auxiliaire et le participe passé

Ces notions, que nous avons normalement apprises à l’école, sont à la fois familières et lointaines. Devenus adultes, nous les convoquons mentalement, avec plus ou moins de difficulté, dès que nous sommes amenés à rédiger. Et si nous en profitions pour réviser, en un coup d’œil, les bases de notre grammaire ? Aujourd’hui, zoom sur l’auxiliaire et le participe passé, indispensables pour conjuguer et accorder. L’auxiliaire Qu’est-ce qu’un auxiliaire ? Comme son nom l’indique, l’auxiliaire est une aide (pensez à l’auxiliaire de vie !). En effet, il aide à conjuguer un verbe aux temps composés. Il y a deux verbes auxiliaires : être et…

Page 2 sur 1812345...18