blog

Publié le 12 juillet 2022

Dessein, Hyménée, Venez çà… Savez-vous parler comme Molière ? (partie II)

Voici la seconde partie de notre dossier spécial « langue de Molière » ! Vous avez le dessein de parler comme le grand dramaturge français ? Vous y trouverez de nouveaux mots et expressions qui lui sont chers. Il ne reste plus qu’à les placer habilement au sein d’une conversation.

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière
Publié le 12 juillet 2022

« Céans », « assurément », « souffrez »… Savez-vous parler comme Molière ? (partie I)

« Molière ». Ce grand dramaturge français a profondément marqué notre histoire et notre culture. Ses pièces, indémodables, indétrônables, sont jouées chaque jour en France et à l’étranger. Mais ce n’est pas tout : son maniement du verbe nous a conduits, au XIXe siècle, à inventer la périphrase « langue de Molière » pour désigner la langue française.

Maîtrisez-vous le jargon des courses auto ?
Publié le 12 mai 2022

Formule 1 – Spécial Grand prix de Monaco : Maîtrisez-vous le jargon des courses auto ?

Cette année, le traditionnel Grand Prix (GP) de Formule 1 à Monaco a lieu le dimanche 29 mai 2022. Vous aimeriez bien suivre l’événement, mais vous ne connaissez rien au vocabulaire de la discipline ? Pas de panique ! Grâce à ces 10 mots et expressions propres aux courses automobiles, vous n’arrivez peut-être pas en « pole position », mais vous y verrez déjà un peu plus clair… Baquet À ne pas confondre avec le « braquet », réservé au cycliste ! Le baquet est le siège du pilote. Il est très profond et possède des flancs très enveloppants, empêchant le corps de se déplacer latéralement dans les…

La force tranquille - Mitterrand
Publié le 12 avril 2022

Slogan de campagne : comment est né
« La force tranquille » ?

Le 8 novembre 1980, François Mitterrand annonce sa candidature devant les Français. L’essentiel de sa campagne est déjà au point : dès l’été, il a rencontré Jacques Séguéla. Le célèbre publicitaire devient le responsable de son équipe de conseillers en communication, laquelle élabore le fameux slogan du candidat socialiste : « La force tranquille ». Comment cette formule est-elle née ? Quel a été son impact sur la victoire de François Mitterrand à l’élection présidentielle de 1981 ? Comment a été conçue l’affiche correspondante, tout aussi connue ? La force tranquille : le fruit d’une étude poussée des Français Loin d’être une invention de dernière minute, « La force…

Publié le 17 mars 2022

Les petites phrases des débats présidentiels : « Mais vous avez tout à fait raison, monsieur le Premier ministre ! » (1988)

Si le face-à-face télévisé qui se déroule le 28 avril 1988 est désormais traditionnel, son schéma, lui, est inédit ! Le président sortant, François Mitterrand (Parti socialiste, PS), est opposé à son Premier ministre, Jacques Chirac (Rassemblement pour la République, RPR).

François Mitterrand - Crédit photo : Comet Photo AG (Zürich)
Publié le 3 mars 2022

Les petites phrases des débats présidentiels : « Vous êtes l’homme du passif » (1981)

En 1974, VGE assène à Mitterrand : « Vous n’avez pas le monopole du cœur » et « Vous êtes un homme du passé ». En 1981, Mitterrand riposte : « Vous êtes l’homme du passif ». La pique a compté dans le débat, même si elle n’explique pas à elle seule la victoire du candidat socialiste.

Valéry Giscard d'Estaing. Crédit photo : Communautés européennes
Publié le 23 février 2022

Les petites phrases des débats présidentiels : « Vous n’avez pas le monopole du cœur » (1974)

« Vous n’avez pas le monopole du cœur » pourrait être la réplique qui a fait gagner VGE en 1974 face à François Mitterrand. Dans quel contexte a-t-elle été prononcée et pourquoi ? Les explications de Sandrine Campese, experte au Projet Voltaire.

Publié le 19 octobre 2021

Agenda, futur, opportunité… Ces noms cachent des anglicismes !

Le principe d’un anglicisme caché ? À première vue, il a l’air d’un mot français. Mais à y regarder de plus près, on découvre que l’un de ses emplois est calqué sur l’anglais, alors que nous disposons de termes français pour dire exactement la même chose. Après les verbes, les adjectifs et les adverbes, démasquons les noms qui cachent des anglicismes ! AGENDA Vous avez très certainement un agenda, c’est-à-dire un « carnet sur lequel vous inscrivez jour par jour ce que vous devez faire ». Par extension, on emploie également agenda comme synonyme d’emploi du temps, de calendrier. Ce…

Publié le 20 septembre 2021

Cartouche, mémoire, sarcophage. Ces noms qui changent de sens en changeant de genre ! (suite et fin)

Troisième et dernier volet de notre série thématique consacrée aux noms qui changent de sens en changeant de genre. Vous pensiez tout savoir de ces mots qu’on emploie couramment ? C’est méconnaître les subtilités de notre belle langue ! Masculins mais aussi féminins, féminins mais également masculins, ces noms dévoilent une nouvelle facette, offrent une autre lecture. Et si nous les rencontrions une seconde fois ? Une cartouche / un cartouche Entendu au musée : « Peux-tu me lire ce qui est écrit dans le cartouche ? — Le quoi ? — Le cartouche ! » Eh oui, le nom…

Publié le 17 septembre 2021

Blockbuster, prequel, reboot… Petit lexique des anglicismes du cinéma (et comment les franciser)

Les mots qui suivent, les cinéphiles et les sériephiles les connaissent bien ! Mais quand on n’est pas spécialiste, il est facile de se perdre dans ce jargon peuplé d’anglicismes. Or, si la salle est « obscure », la langue doit être claire ! Définition, origine, anecdote, équivalent français… Aujourd’hui, braquons le projecteur sur les mots du cinéma. BLOCKBUSTER Trois critères définissent un film que l’on nomme blockbuster : grand public, gros budget, forte médiatisation. Il s’inscrit généralement dans la pure tradition hollywoodienne (blockbuster hollywoodien). Ce mot anglo-américain est composé du nom block, « pâté de maisons », et du…

Adjectifs et adverbes qui cachent des anglicismes
Publié le 31 août 2021

Assertif, confusant, définitivement… Ces adjectifs et adverbes cachent des anglicismes !

Après les verbes qui cachent des anglicismes, voici les adjectifs et les adverbes ! Même principe que précédemment : à première vue, ces mots paraissent français, mais, dans l’usage, leur acception (ou l’une de leurs acceptions) est calquée sur l’anglais. Certes, ce n’est pas une erreur à proprement parler que de les employer, mais dans la « langue surveillée », il est préférable de les éviter. Ça tombe bien, on vous dit par quoi les remplacer ! ASSERTIF L’adjectif assertif (assertive, au féminin) existe bien, avec deux acceptions précises : « qui exprime une vérité de fait » (un jugement…

Publié le 26 août 2021

Contacter, initier, réaliser… Ces verbes cachent des anglicismes !

Scoop ! Breaking news ! Les anglicismes ne sont pas toujours des mots directement tirés de l’anglais, ayant subi peu ou pas de transformation. Ce serait trop simple ! Il s’agit aussi de mots français dont l’emploi, la tournure, le sens ont été calqués sur l’anglais. Et ceux-là sont bien plus difficiles à déceler. Parfois, les dictionnaires indiquent « emploi critiqué » ou « langue familière », mais c’est surtout l’Académie française qui condamne systématiquement ces « extensions de sens abusives », pour reprendre sa terminologie. Et pour inaugurer cette série sur les anglicismes masqués, commençons par les verbes !…