Ail, ciel, final… ces mots qui ont deux pluriels


Nous l’avons vu, quelques noms Têtes et gousses d'ailde la langue française ont deux orthographes au singulier, l’une étant la variante de l’autre. Mais ce n’est pas tout ! Certains mots ont également deux pluriels. Ainsi, ail fait « ails » ou « aulx », ciel, « cieux » ou « ciels », final, « finals » ou « finaux ». Comment choisir ? En se fiant au sens ! Avec ces quelques indications, vous saurez en un clin d’œil quel pluriel employer.

aïeul aïeuls et aïeux

Le pluriel aïeuls désigne les grands-parents tandis qu’aïeux s’emploie pour ceux dont on descend, c’est-à-dire nos ancêtres, et plus généralement les personnes qui ont vécu dans les siècles passés. C’est la seconde forme qui entre dans l’expression « Mes aïeux ! », pour marquer l’étonnement ou l’insistance.

ail : ails et aulx

D’après Larousse, ails est le pluriel courant du nom ail. La forme aulx s’emploie également, mais elle est vieillie ou régionale. Autre distinction : ails désignerait la plante et aulx le condiment. Quoi qu’il en soit, ail s’emploie rarement au pluriel. On préférera dire « des gousses d’ail » ou « des têtes d’ail », ce qui simplifie grandement les choses !

banal : banals et banaux

 Au sens d’« ordinaire », l’adjectif banal fait banals au pluriel (des propos banals, des hommes banals, des vêtements banals…). Banal ne fait banaux qu’au sens propre et féodal du terme : « qui est à la disposition de tous » (des fours banaux, des moulins banaux).

ciel : cieux et ciels

Le pluriel de ciel est cieux sauf quand ciel désigne le châssis que l’on fixe au-dessus d’un lit pour y suspendre des rideaux (des ciels de lit) ou lorsqu’il s’agit de la représentation du ciel en peinture (les ciels de Nicolas Poussin).

final : finals et finaux

Au masculin pluriel, les deux formes finals et finaux sont admises. On peut écrire « les résultats finals » ou « les résultats finaux ». Néanmoins, on préférera utiliser « finals » quand l’adjectif qualifie des personnes, cela afin d’éviter l’homophonie avec « finauds ». Exemples : « les candidats finals », « les clients finals »… (plutôt que « les candidats finaux », « les clients finaux »…)

 œil : yeux et œils

Le pluriel normal de oeil est yeux sauf  : 1/ dans les mots composés : des œils-de-bœuf, des œils-de-chat, des œils-de-perdrix… 2/ lorsque le nom désigne, au sens technique, un trou, une ouverture : les œils d’une voile, d’une aiguille, de caractères d’imprimerie… Attention, on distingue les clins d’œil et les coups d’œil des clignements d’yeux !

pascal : pascals et pascaux

Qu’il s’agisse de l’adjectif relatif à la fête de Pâques ou du nom désignant une unité de mesure (tiré du patronyme de Blaise Pascal), pascal a deux pluriels : pascals et pascaux. D’après Larousse, pascals est plus usité que pascaux sans doute pour des raisons d’euphonie. Exemple : « agneaux pascals » plutôt que «  agneaux pascaux ».

travail : travaux et travails

Au sens courant de « activité, occupation, métier », travail a pour pluriel travaux. Mais quand le nom désigne « l’appareil servant à maintenir les grands animaux domestiques pour les ferrer ou les soigner », travail fait travails. Vous y réfléchirez donc à deux fois avant d’affirmer que le pluriel travails n’existe pas !

Sandrine Campese

Crédit photo


À propos de Sandrine

Contributrice et modératrice

3 réponses à Ail, ciel, final… ces mots qui ont deux pluriels

  1. Yves Bertrand dit :

    Bonjour,

    Qu’en est-il des pluriels du mot oeil : oeils et yeux ?
    J’ai entendu parlé d’une forme ancienne de pluriel réservée aux cas des paires (d’yeux en l’occurrence)…

    Merci d’avance pour vos lumières !
    Cordialement.
    YB

  2. Didier Le Roux dit :

    Merci pour ces explications d’une très grande clarté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *