Les origines de ces fameuses expressions : « de concert » et « de conserve »

Conter fleurette, tirer son épingle du jeu, avoir le béguin sont autant d’expressions françaises amusantes et imagées, dont l’origine est parfois surprenante.

Cette semaine, intéressons-nous à deux expressions dont le sens est très proche : de concert et de conserve.

Oui, les deux existent et sont correctes. Mais on ne sait pas toujours comment manier l’une et l’autre, leur utilisation faisant souvent débat. Travailler de concert et Voguer de conserve ont pourtant bel et bien le même sens, celui de faire quelque chose ensemble, avec des aspirations communes.De concert et de conserve.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser de prime abord, Travailler de concert ne fait référence ni à un orchestre ni à l’univers musical. Le terme concert se rapporte à son ancienne signification, à savoir un accord entre individus, tendant vers un même objectif.  Le mot dérivé concertation a d’ailleurs gardé cette idée. Œuvrer de concert est donc l’idée d’œuvrer dans un même but.

Par ailleurs, au XVIe siècle, les pirates qui sévissaient aux quatre coins du monde effrayaient tous les navigateurs. Afin de se protéger mutuellement face au danger, de nombreux bateaux choisissaient de sillonner les mers à plusieurs. Le verbe conserver est alors apparu dans le domaine de la marine, union de deux mots latins : servare qui veut dire garder, préserver, et cum qui veut dire ensemble. Aller de conserve est ainsi devenu par la suite une expression utilisée dans d’autres domaines pour désigner des personnes qui s’allient, avec un objectif et des intérêts communs.

En résumé, s’il y a eu concertation, il convient d’utiliser de concert, sinon l’expression appropriée est de conserve.

Le saviez-vous ?

Articles liés

Laissez un commentaire
*

Bonjour ! J’ai lu dans un texte : « de concerve ». Je n’ai pas pris ça pour une faute d’orthographe, et même trouvé que, ainsi, je comprenais mieux le rapport avec « de concert », plutôt qu’avec les boîtes de conserve. Mais cet orthographe n’apparaît pas dans cet article. Qu’en est-il ? Merci !

    Bonjour Sabalix, je vous confirme que l’orthographe « de concerve » n’existe pas. C’est soit « de concert », soit « de conserve », comme indiqué dans l’article. L’auteur du texte n’a pas dû réussir à trancher, il a mêlé les deux pour en inventer une troisième :-). Bon après-midi.

bonjour

est-ce que l’on peut utiliser « de conserve » pour des sonneries de téléphone par exemple ou des alarmes de voiture qui retentissent en même temps ?

Je lis cet article en sortant du test de certification Voltaire. Dommage, c’est trop tard, je n’avais pas tout compris ! En revanche c’est tellement bien expliqué, raconté que je n’oublierai pas demain que les choses faites ensemble peuvent être de conserve ou de concert.
Aucun regret car le plaisir est dans l’apprentissage, le score est seulement une récompense public.

    Bonjour Anaïs, il n’est jamais trop tard pour mémoriser une règle, voire une subtilité de notre belle langue ! Retenez que « de conserve » contient l’idée de mouvement (aller, cheminer ensemble), « de concert » se concentre surtout sur l’idée d’accord (décider, faire ensemble), d’où le verbe « se concerter ». Nous sommes certains que vous allez obtenir un bon résultat malgré tout :-). Bon après-midi.

Oui je le savais depuis l’age de 13 ans (j’en ai 80). En effet en classe d’anglais en 4e un jour lors de la traduction d’un texte l’élève interrogé a employé l’expression « de concert » et l’un de nous a fait remarquer qu’il fallait dire « de conserve ». Evidemment toute la classe s’est esclaffée! Ce n’est que plus tard que j’ai vérifié que c’est lui qui avait raison!

    Merci Navarro d’avoir partagé cette anecdote. Il est vrai que, parfois, la règle passe pour l’erreur, tout simplement parce qu’elle est inconnue. C’est toujours l’occasion de la rappeler (j’ignore ce qu’avait répondu votre camarade, suite aux rires, ainsi que l’attitude du professeur). Bonne journée.

    Bonjour Daniel, « de concert » signifie « avec entente, en accord avec quelqu’un ». Exemple : « Nous agissons de concert pour sauver l’entreprise de la faillite ». Ici, c’est le but qui est mis en avant. Dans votre exemple, moins engageant, « ensemble » paraît plus approprié, à moins de favoriser le jeu de mot (de concert – concert) ;-). Bonne journée

Homère, l’iliade, chant X, 216-263, traduction Louis Bardollet.
« Deux hommes vont t-ils de conserve, l’un justement voit avant l’autre l’occasion d’un profit. »

    Bonjour, dans cette traduction, l’emploi de « de conserve » paraît discutable. En effet, on n’y voit pas l’idée de déplacement, mais plutôt celle d’association (d’où « de concert »). Bon dimanche.

« au XVIe siècle, les pirates qui sévissaient aux quatre coins du globe » …
Le globe étant un corps sphérique, est il correct de trouver quatre coins à une sphère ?
C’est une expression que j’entends souvent, et qui à chaque fois me pose question.
A l’avance merci pour votre réponse.

    Bonsoir Paul, merci pour cette question pertinente. En fait, l’expression s’est détachée de son sens premier (les quatre coins d’une pièce, généralement carrée ou rectangulaire) pour s’appliquer, au sens figuré, à toutes sortes de surfaces. On peut donc se rendre « aux quatre coins de l’Hexagone » (qui en a 6) ou aux quatre coins du globe (lequel, par définition, n’en a pas !). Bonne soirée.

Bonjour,

je me demandais si lorsqu’on emploie l’expression « travailler de concert », en reprenant son origine et son lien avec la piraterie, on pouvait affilier « travailler de concert » à au (petit) banditisme, à l’escroquerie ?

Et ainsi le définir comme : Travailler ensemble, s’unir pour enfreindre la « loi » ou commettre des méfaits ?

Merci.

    Bonsoir, comme indiqué dans l’article, la piraterie du XVIe siècle est le contexte dans lequel l’expression a vu le jour. Mais son sens, dans la marine (naviguer ensemble) comme dans le langage courant (s’allier dans un objectif commun), n’est pas connoté négativement. Bonne soirée.

      Bonjour,
      Exoticos_Paris pose une question sur l’expression « de concert » dont l’origine n’est pas située dans l’article ci-dessus. Si je l’ai bien lu, c’est l’expression  » de conserve » qui vient de la piraterie, et plus précisément d’une mesure de protection contre les pirates !

        Bonjour Irène, en effet, « de concert » n’a aucun lien avec la piraterie. Au sens large, un concert est un ensemble de bruits simultanés (ex: un concert de klaxons) et au figuré « une entente, un accord ». C’est ce sens que l’on retrouve dans l’expression « de concert ». Bonne journée.

Merci de ces précisions mais on peut encore insister sur la différence entre « de concert » et  » de conserve ».
La seconde expression ne s’emploie que lorsque le sens du verbe implique un déplacement ou un mouvement. Par exemple : « nous nous dirigeons de conserve vers le port pour acheter des sardines fraîches ».

    Tout à fait, et votre exemple amusant l’illustre bien. On va de conserve, ensemble, dans une même direction, et on agit de concert, ce qui suppose en plus une entente, un accord commun.