Gwendall Rolland, premier étudiant à obtenir le score de 1 000 points au Certificat Voltaire

Gwendall Rolland, étudiant en master 1 du Programme Grande École de Montpellier Business School, a récemment obtenu le score exceptionnel de 1 000 sur 1 000 au Certificat Voltaire, une grande première pour un candidat encore en cursus !

Depuis la création de ce certificat d’excellence en orthographe, seulement 16 personnes ont réussi à obtenir le score maximal. Pour Gwendall, cette performance résulte logiquement de longues séances d’entraînement. « Je suis heureux, car très franchement je ne m’y attendais pas. J’y ai quand même passé plusieurs heures grâce à l’ouvrage Optimiser son score au Certificat Voltaire, donc ça me fait plaisir de voir mon travail récompensé. »

Gwendall a un attrait pour l’orthographe depuis sa tendre enfance. « J’ai la chance d’avoir eu une prof de français qui m’a donné goût à l’orthographe, à l’importance des mots et de la rédaction. C’est elle qui m’a poussé et m’a donné envie de progresser car je n’ai jamais été un grand lecteur. » L’engagement de son établissement, Montpellier Business School, a été selon lui une aubaine : « Le Projet Voltaire est arrivé au bon moment. »

« C’est mon propre choix, je n’ai jamais pris cela comme une corvée, je trouvais toujours du temps pour m’exercer », précise-t-il, « j’ai dû y passer entre 35 et 40 heures en tout ».

Lorsqu’on veut, on peut. Gwendall affirme avoir réussi à allier les cours, la vie étudiante et un programme d’entraînement quotidien sans trop de difficulté. « Dès lors que c’était ma volonté de me perfectionner, cela m’a fait plaisir. »

Selon lui, la maîtrise de l’orthographe est un atout très valorisant aujourd’hui, particulièrement chez les jeunes. « Je ne dirais pas que le niveau global en orthographe diminue, mais je remarque souvent des erreurs sur Internet ou même dans le monde professionnel. » Pour Gwendall, faire valoir le Certificat Voltaire est un argument indéniable aux yeux des employeurs : « Je pense qu’écrire sans fautes confère une grande crédibilité. »

Cette compétence, Gwendall est d’ailleurs tout disposé à la partager : « Si l’occasion se présente, je serai heureux de transmettre à d’autres étudiants quelques-unes de mes astuces ou méthodes d’apprentissage. » Le comité d’experts et toute l’équipe du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire se réjouissent de ce très beau score et adressent à Gwendall les « félicitations du jury » pour ce score. Un bel exemple d’engagement, de talent et de générosité. Serez-vous le prochain à relever le défi ?

Articles liés

Répondre à Jeanne Annuler la réponse

Laissez un commentaire
*

Le premier étudiant à l’obtenir alors que le Projet Voltaire est pris en charge par son établissement, oui ! Le premier étudiant à l’obtenir, non ! Au moins une autre étudiante a atteint le score de 1 000, il y a quelques années.

Félicitations à lui.