blog

Publié le 24 novembre 2014

Le mot juste : audience, auditoire ou audimat ?

Ces trois mots, qui dérivent du même verbe latin audire, « entendre », sont souvent employés indifféremment. Y a-t-il de véritables nuances entre ces termes, et si oui, lesquelles ? Ce que disent les dictionnaires Commençons par audience, qui est le plus ancien des trois. Attestée dès le XIIe siècle, l’audience désigne « le fait d’être écouté » ; elle est donc proche de l’entretien, sens qui se diffuse dans le langage juridique. Au XVIe siècle, l’audience se dit de « la séance d’un tribunal, » ce qui est toujours le cas aujourd’hui. L’auditoire, qui apparaît un siècle plus tard, a également une origine juridique. Mais il se spécialise rapidement…

Publié le 13 novembre 2014

Tics de langage : les identifier pour mieux s’en débarrasser

Ils servent à meubler nos silences, à masquer notre embarras, à gagner du temps, à camoufler nos mensonges. Des conversations anodines aux réunions professionnelles, en passant par les médias, les tics de langage sont partout. En plus d’être inélégants, ils rendent notre discours obscur et propice aux malentendus. En apprenant à les identifier, chez nous et chez les autres, ces mots parasites ne seront bientôt qu’un lointain souvenir ! Les tics qui minimisent Ils édulcorent nos propos, soit parce qu’on ne les assume pas, soit parce qu’on veut ménager son audience. – Un petit peu : « À présent, je vais laisser la…

Publié le 1 novembre 2014

À la Toussaint, à quel « saint » se vouer ?

Le 1er novembre, dans la religion catholique, on célèbre la Toussaint. Comme son nom l’indique, c’est une fête qui honore « tous (les) saints ». Il est intéressant de remarquer, à cette occasion, que l’adjectif « saint » est commun à de nombreux noms composés, qu’ils soient « religieux » (Saint-Père, Saint-Siège, Saint-Office, etc.) ou sans rapport avec la religion. Ce sont surtout les derniers qui titillent notre curiosité. Qui sont ces « saint-quelque chose » que nous utilisons, caressons, buvons et mangeons au quotidien ? Amusons-nous à en dresser l’inventaire. Les saints « matériels » Ils reprennent généralement le nom du saint patron d’une profession. Par exemple, saint Crépin étant…

Publié le 21 octobre 2014

À une lettre près : « cyclope » et « cyclone »

Voici deux noms qui, non contents d’être les mêmes à une lettre près, se suivent dans le dictionnaire. Mais leurs similitudes ne s’arrêtent pas là : « cyclope » et « cyclone » ont une étymologie commune et se font écho dans une expression courante. Un cyclope est, dans la mythologie grecque, un géant qui n’a qu’un œil au milieu du front. Un cyclone est une tempête qui balaye la terre ou la mer en tournant sur elle-même. Vous avez remarqué que les deux définitions reposent sur l’idée de cercle ou de mouvement circulaire ? Bravo, vous avez l’œil ! La boucle est bouclée En effet, « cyclope »…

Le Projet Voltaire devient accessible aux malvoyants
Publié le 15 août 2014

Le Projet Voltaire devient accessible aux malvoyants

C’est officiel : les malvoyants peuvent désormais accéder à l’entraînement du Projet Voltaire en ligne ! Cette version a pu voir le jour grâce au précieux soutien du CTRDV (Centre technique régional pour la déficience visuelle en Rhône-Alpes), un organisme public qui accompagne les malvoyants et les non-voyants tout au long de leur parcours scolaire. Ce partenariat a permis de mener de nombreuses expérimentations avec des personnes malvoyantes afin d’adapter le mieux possible notre outil à leur profil, ou plutôt à leurs profils.  Une version simplifiée Il existe en effet plusieurs types de malvoyance. Certaines personnes voient tout en monochrome, d’autres ne voient…

Publié le 13 août 2014

Avec Documenting 21C, la musique peut changer le monde

Cette semaine, le Projet Voltaire vous invite à découvrir une toute jeune association qui promeut des valeurs artistiques, éducatives et solidaires, dans lesquelles nous nous reconnaissons pleinement. La musique est un droit fondamental qui permet à l’homme de retrouver sa dignité, de s’intégrer, de s’épanouir, de s’exprimer, de faire vivre son humanité, tout simplement. Tel est le credo de l’association Documenting 21C qui a pour ambition de soutenir tous les projets favorisant la pratique de la musique et du chant à travers le monde. Pourquoi la musique ? Parce que ses fondateurs sont convaincus qu’elle a le pouvoir de transformer les sociétés et…

Publié le 7 août 2014

« Ils ont fait le français » : François Rabelais

De François Rabelais (1483 ou 1494 – 1553), nous avons surtout retenu les noms de deux géants, Gargantua et Pantagruel, titres de ses deux principaux ouvrages parus en 1532 et en 1534. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’à travers ses écrits, l’humaniste a considérablement enrichi la langue française. Plusieurs centaines de mots ont été créés ou du moins attestés pour la première fois dans ses œuvres, au point de parler de « la langue de Rabelais ». Aujourd’hui, nous utilisons un grand nombre de ses néologismes, sans oublier ses expressions et ses jeux de mots, plus savoureux les uns que les autres. Florilège.

Publié le 28 juillet 2014

Bonjour, naguère, pourboire, bonhomme : ces mots agglutinés ont tant à nous dire !

De nombreux mots de la langue française sont formés par « agglutination » : ils sont composés d’au moins deux mots distincts qui, avec le temps, ont fini par ne faire qu’un. Nous sommes tellement habitués à voir et à prononcer ces mots d’un bloc que nous en oublions leur sens premier. Pourtant, ce dernier nous éclaire sur les subtilités de leur usage et pourrait éviter bien des malentendus (mal entendus, où « entendu » a le sens de « compris »). Pour la bonne cause, amusons-nous à dessouder ces drôles de couples !

Publié le 18 juillet 2014

Embouteillage, bouchon, goulot : l’origine de ces mots détestés par les automobilistes

Flash infos : « La caravane se détache : 12 km d’embouteillages », « Trafic : 570 km de bouchons cumulés à la mi-journée », « Un tunnel pourrait un jour soulager le goulot d’étranglement de l’autoroute A2 ».

Publié le 11 juillet 2014

Acquérir, conquérir, s’enquérir, requérir : pourquoi sont-ils si durs à conjuguer ?

Le vendredi 4 juillet 2014, la France a été éliminée de la Coupe du monde de football en quart de finale contre l’Allemagne. Comme si la douleur n’était pas assez forte, Didier Deschamps et Mathieu Valbuena ont remué le poteau dans la pelouse en tentant de conjuguer le participe passé du verbe « acquérir ».

Publié le 1 juillet 2014

Football : ces joueurs qui portent bien leur nom (et les autres).

Coupe du monde de foot oblige, impossible de passer à côté des noms des joueurs floqués en gras sur les maillots et inlassablement répétés par les commentateurs. Certains d’entre eux, qui semblent prédestinés ou au contraire, mal adaptés, retiennent davantage notre attention. Voici un florilège des noms de footballeurs (mais aussi d’arbitres !) qui ont marqué l’histoire du ballon rond, et surtout égayé nos conversations.