Un sans-faute au Certificat Voltaire pour ces candidats !


Ils sont peu nombreux à avoir réussi un sans-faute au Certificat Voltaire. Voici les portraits de ceux qui constituent le club très restreint des candidats ayant obtenu 1000 points.

Amélie-Mirallié-petit
Amélie, 42 ans

Écrivain public et correctrice indépendante.

« Après une formation par correspondance de correctrice suivie depuis Zurich, je ne me sentais pas assez sûre de moi pour me lancer. Il fallait que je me teste. La certification Voltaire s’est alors imposée. En m’exerçant avec les modules du Projet Voltaire, j’ai découvert avec satisfaction que, non seulement j’allais pouvoir me tester mais en plus progresser en acquérant des automatismes. Le Projet Voltaire étant plus ancré dans le quotidien, dans les besoins courants que la formation de correctrice, j’ai aussi le sentiment d’avoir complété ma formation. Avec ces modules, chacun peut démarrer à son niveau et progresser à son rythme jusqu’à l’excellence, j’en suis la preuve ! La formulation des règles y est moins absconse que dans les ouvrages académiques. Les astuces des utilisateurs, les avis des experts sont autant de moyens qui permettent de s’approprier une règle et de l’assimiler. Je vais développer mon activité et pour cela mettre en avant mes 1000 points sur mon CV et les réseaux sociaux. »

 

Marie-petit-format
Marie, 36 ans

Écrivain public, rédactrice et correctrice indépendante.
Son blog : http://www.mots-lierre.com.

« En passant le Certificat Voltaire, je voulais avant tout franchir la barre des 900 points pour valoriser mon statut d’experte en orthographe, le faire « labelliser ». J’espérais pouvoir obtenir davantage de missions de correction, de la part de particuliers, d’entreprises, mais aussi de maisons d’édition. Pour mon travail c’est réellement un plus d’être en mesure de communiquer un tel résultat. Je mentionne mon score sur mon site internet pour que mes clients potentiels puissent en prendre connaissance et qu’ils me confient leurs travaux en toute sérénité. J’ai d’ailleurs choisi de faire du Certificat Voltaire le sujet de l’un de mes tout premiers articles (http://www.mots-lierre.com/2015/09/22/certification-voltaire-le-plus-de-votre-cv/) pour faire connaître la belle initiative de Pascal Hostachy et de son équipe, et rappeler à quel point l’orthographe demeure importante, y compris chez les recruteurs ! »

 

jérome-carré
Julien, 33 ans

Ingénieur à Grenoble, passionné par la littérature, l’écriture et les langues.
Il affectionne les œuvres de Marcel Proust et de Fiodor Dostoïevski.

« J’ai découvert le Projet Voltaire en recherchant des explications sur certaines règles de français ; j’ai aimé la clarté des explications mais aussi la qualité de l’interface et plus généralement l’utilisation faite des nouvelles technologies. L’inscription au Certificat Voltaire a été une suite naturelle car elle me permettait de fixer un objectif temporel. Cela fait néanmoins partie pour moi d’une démarche plus globale : comprendre ma langue, que je trouve magnifique ; plus généralement, comprendre l’histoire et la structure des langues, car je suis persuadé qu’elles contribuent à façonner notre pensée. J’envisage de m’inscrire à une licence de sciences du langage par correspondance l’an prochain ; peut-être en ferai-je plus tard mon métier… »

 

Eugenie-carré
Eugénie, 22 ans

Étudiante en droit et passionnée de littérature française, ses écrivains préférés sont Pascal, Rousseau, Choderlos de Laclos et surtout Chateaubriand.

« J’ai passé le Certificat Voltaire à Paris en octobre 2015. Comme j’aime beaucoup la langue française, j’ai toujours attaché une grande importance au fait d’avoir une bonne orthographe. J’avais entendu parler de cette certification dès ses débuts et avais toujours pensé qu’obtenir un score expert, voire supérieur à 950, serait un défi intéressant à relever ! Pour m’entraîner, j’ai utilisé l’excellent livre de Julien Soulié, L’Officiel du Certificat Voltaire. C’est un ouvrage d’une remarquable clarté auquel je me réfère encore et que je recommande à tous. J’ai été ravie de mon score qui ne m’a donné qu’une envie : apprendre de nouvelles règles et continuer de progresser en orthographe ! Je compte mettre en valeur ce score sur mon CV. »

 

Jérome-bernelas
Jérôme, 42 ans

Écrivain public et correcteur.
Son site : www.prolettre.com

« Certes, j’ai obtenu 1000 points au Certificat Voltaire, mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, je n’ai pas suivi de cursus littéraire. Après mes études de biochimie et un parcours professionnel en informatique, j’ai renoué avec ma passion pour les lettres en me remettant à écrire avec opiniâtreté. C’est tout naturellement que j’ai ouvert mon cabinet d’écrivain public proLettre, et que j’ai décidé — en partie pour disposer d’un gage de qualité —, de passer la Certification Voltaire le 14 octobre 2015, au centre de formation IDAIC de Poitiers. Bien sûr, je me suis préparé à l’exercice. J’ai suivi avec assiduité le livre Optimiser son score à la certification Voltaire de Marie-France Claerebout, un ouvrage vivant, agréable à lire et teinté d’humour. Aujourd’hui, je fais mention de mon score sur mon CV et sur mon site internet www.prolettre.com pour rassurer mes clients sur mes compétences orthographiques. Mais au-delà de pouvoir profiter d’un label, la phase de préparation de l’examen m’a permis de débusquer les confusions fréquentes que nous faisons dans la vie courante, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit. Devoir respecter avec précision le sens des mots m’a le plus intéressé. En somme, s’enrichir en passant la certification Voltaire fut pour moi le plus important, même si le résultat me fait bien sûr très plaisir ! »


3 réponses à Un sans-faute au Certificat Voltaire pour ces candidats !

  1. Christiana dit :

    Hey, that’s powrlfue. Thanks for the news.

  2. Chambaron dit :

    La croissance du nombre de « milliaires » à la Certification montre le dynamisme du processus et l’affûtage de plus en plus poussé des candidats.
    Bravo aux titulaires du score idéal et bonne chance à tous les autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *