« L’orthographe compte énormément dans la recherche d’emploi », Sophie Ak, directrice marketing de Keljob


Le site de recrutement en ligne Keljob propose depuis peu un service développé en partenariat avec le Projet Voltaire

http://www.keljob.com/rubriques/outils/projetvoltaire/projetvoltaire.jsp et permettant aux chercheurs d’emploi de tester leur niveau en orthographe de manière très simple. Nous en avons profité pour poser quatre questions à Sophie Ak, la directrice marketing de Keljob.Sophie AK, directrice marketing de Keljob

Quelle est aujourd’hui la place de l’orthographe dans la recherche d’emploi ?

Sophie Ak, directrice marketing de Keljob : L’orthographe compte énormément dans la recherche d’emploi. C’est un point régulièrement sous-estimé par les candidats. Si l’orthographe a un rôle central, c’est certainement parce que le premier contact entre un recruteur et un candidat s’effectue souvent par écrit. C’est en effet par l’intermédiaire d’un courrier ou d’un e-mail que l’on répondra à une offre d’emploi, en y joignant son CV.

Est-ce que des problèmes d’orthographe peuvent être éliminatoires lors d’une recherche d’emploi ?

D’une manière générale, ce n’est pas l’orthographe qui permettra d’accéder à un poste. Cependant, il est important de prendre conscience du fait que l’orthographe peut être éliminatoire. Même s’il y a en France une certaine tolérance à l’égard d’une langue à l’orthographe réputée difficile, les études montrent que plus de 80 % des recruteurs y sont sensibles.

Une répétition de fautes dans un CV ou dans une lettre de motivation pourra donc être éliminatoire, quel que soit le poste visé. Il est vrai que l’orthographe prend encore plus d’importance pour des postes particuliers, où l’écriture revêt un aspect essentiel. C’est le cas par exemple pour les métiers de la relation client ou du web.

Les gens font-ils plus de fautes aujourd’hui que par le passé ?

On entend en effet souvent des recruteurs dire que les lacunes en orthographe constituent un problème qui s’amplifie. Il semblerait que les jeunes générations y accordent peu d’importance. Leur point de vue est que, lors d’une recherche d’emploi, le recruteur tiendra plus compte des compétences et de l’expertise du candidat que de son orthographe. C’est un raisonnement logique et qui aurait du sens dans un monde idéal. Malheureusement, nous savons que le savoir-faire n’est souvent pas suffisant pour séduire un recruteur, et que le savoir être – la présentation – compte également beaucoup.

Le Projet Voltaire peut-il aider les chercheurs d’emploi ?

La recherche d’un emploi est une des premières préoccupations des Français. C’est un sujet aussi sérieux qu’important. De plus, les candidats ont de plus en plus conscience qu’il leur faut être aidés pour se donner toutes les chances de réussir. Chez Keljob, nous développons en permanence des services destinés à accompagner nos candidats et nous leur fournissons de nombreux conseils. Mais nous avons un positionnement bien spécifique, qui consiste à dédramatiser le sujet de la recherche d’emploi.

Sachant l’importance prise désormais par l’orthographe dans cette démarche, il apparaissait logique de s’associer au Projet Voltaire pour offrir des services simples permettant aux candidats de tester eux-mêmes leur niveau. Aborder l’orthographe comme le fait le Projet Voltaire est pour nous la meilleure des méthodes : très pédagogique, avec un côté très ludique et une approche très concrète. Nous sommes vraiment ravis d’avoir noué ce partenariat.


2 réponses à « L’orthographe compte énormément dans la recherche d’emploi », Sophie Ak, directrice marketing de Keljob

  1. soky dit :

    Merci pour cet échange. Je note qu’elle reste très nuancée quant aux questions bateau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *