Épiphanie ou Chandeleur : choisissez votre camp !

À peine remis des repas de Noël et de la Saint-Sylvestre, nos estomacs sont derechef sollicités en janvier et en février, à l’occasion de l’Épiphanie et la Chandeleur : dégustation de gâteau ou de galette des Rois pour la première, confection de crêpes pour la seconde ! Mais au-delà de ces moments gourmands, présents et à venir, quelles sont l’origine et la signification de ces deux noms ?

L’Épiphanie : et soudain… une galette !

Un mot issu du grec

Avec son « ph » caractéristique, ce nom féminin a l’air « grec », n’est-ce pas ? Bien vu, il est issu du grec epiphania qui désigne une manifestation, une apparition soudaine. Ce mot est formé à partir de la racine phanein qui a donné le préfixe phéno-, qui compose, entre autres, le nom phénomène. Voilà pour l’arbre généalogique !

Une origine religieuse

Relevant du domaine religieux, l’épiphanie désigne avant tout la manifestation de Jésus enfant aux Rois mages, plus largement la manifestation de Dieu. Dès lors que l’Église a souhaité commémorer cette manifestation, à la fin du XIIe siècle, « Épiphanie » (avec un É majuscule) est devenu le nom d’une fête. Appelée aussi jour des Rois, elle est célébrée le deuxième dimanche après Noël, c’est-à-dire le premier dimanche qui suit le 1er janvier. En 2020, l’Épiphanie est tombée lundi dernier, le 6 janvier.

Un sens commun

En dehors du vocabulaire religieux, l’épiphanie a un autre sens : c’est la compréhension soudaine de l’essence ou de la signification de quelque chose. Vous noterez que la notion de soudaineté, inhérente à l’étymologie, est toujours présente. Chacun de nous peut donc vivre des « épiphanies » dans les domaines technologique et scientifique en particulier. L’épiphanie la plus célèbre est certainement celle d’un Grec (tiens donc !) nommé Archimède. Son fameux « Eurêka ! » (« J’ai trouvé ») la symbolise.

La Chandeleur : une crêpe à la chandelle ?

Un mot issu du latin

Rien de grec, en revanche, dans « Chandeleur », mais du latin ! Et pas qu’un mot, une expression entière : festa candelorum, qui désigne la fête des chandelles. Chandeleur, chandelle… cela se tient ! Et pourquoi la chandelle ? Parce que, durant cette fête, des cierges bénis étaient portés en procession.

Une origine également religieuse

Fête catholique, la Chandeleur est célébrée chaque année le 2 février en l’honneur de la présentation de Jésus au Temple et de la purification de la Vierge. Mais la coutume en a fait une fête profane et bien plus réjouissante, disons-le, où l’on confectionne et déguste des crêpes !

Un (vieux) sens commun

Sans majuscule, le nom chandeleur (chandeleuse au féminin) a eu un autre sens : il désignait la personne qui fabriquait des chandelles. On disait aussi, dans le même sens, un chandelier… Le prénom anglais Chandler, qui est celui d’un personnage dans la célèbre série Friends, n’est autre qu’une déformation de l’ancien mot français chandelier !

Et vous, vous êtes plutôt Épiphanie ou Chandeleur ? Apparition ou chandelle ? Galette ou crêpe ?

Sandrine Campese
Crédit photo

Articles liés

Répondre à Nicolle Annuler la réponse.

Laissez un commentaire
*

    Bonjour Nicolle et bienvenue dans la communauté du Projet Voltaire ! Nous espérons que l’entraînement vous donnera pleinement satisfaction. Bon après-midi.