Les grands hommes à l’origine de ces noms communs


Qui ne s’est pas retrouvé un jour avec un pneu de vélo crevé sur le bord de la route ? Dans cette situation nous avons tous souhaité avoir une boîte de rustines avec nous… L’homme à l’origine de cette fabuleuse invention n’est autre que Louis Rustin.

Nous sommes au début du XXe  siècle, période de révolution industrielle. La bicyclette commence à devenir à la mode et accessible aux classes moyennes. En 1903, un certain Louis Rustin et son associé Jean Larroque ouvrent une boutique de réparation de pneumatiques, dans le 17e arrondissement de Paris.

Fervent coureur cycliste amateur et habitué aux crevaisons, c’est en 1908 que Louis Rustin trouve l’ingénieuse idée de réparer un pneu avec un morceau de cuir collé. Une invention porteuse car, à cette époque, la France compte près de 2,5 millions de cycles !

Louis Rustin, inventeur de la RustineMais ses recherches sont retardées par la Première Guerre mondiale et ce n’est donc qu’en 1922 qu’il dépose véritablement le brevet d’un produit plus abouti : la rustine. La marque Rustines et son slogan « unis pour la vie » sont déposés dans le même temps.

Un siècle plus tard, les établissements Rustin sont restés dans le giron familial ainsi que dans notre langage commun, même si aujourd’hui ces petites rondelles de caoutchouc représentent moins de 1 % du chiffre d’affaires d’une entreprise devenue reine du caoutchouc industriel.


Une réponse à Les grands hommes à l’origine de ces noms communs

  1. patricia dit :

    Du caoutchouc… à l’informatique : au sens figuré, une rustine est aussi une « [p]ortion de code informatique destinée à être ajoutée temporairement à un programme pour l’améliorer sur un point spécifique en attendant une version comportant cette amélioration. » Source : Antidote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *