Baromètre Voltaire


Où en sont les Français avec l’orthographe ? Le Baromètre Voltaire dévoile aujourd’hui ses premiers résultats.

Contrairement à ce que nous pourrions imaginer, l’écrit ne cesse de prendre de l’ampleur. Les e-mails, les sites internet, les SMS, les tweets… sont autant de nouveaux moyens de communication mais également d’occasions de commettre des fautes. L’orthographe est donc un réel enjeu pour tous les Français dans leur vie personnelle ou professionnelle.

Depuis cinq ans, plus de deux millions d’utilisateurs du Projet Voltaire ont alimenté la plus grande base de données du monde sur le sujet. Son analyse permet aujourd’hui de dresser un état des lieux et de répondre à des questions telles que :

Quelle a été l’évolution du niveau général des Français entre 2010 et 2015 ?
niveau

Les hommes et les femmes sont-ils logés à la même enseigne ?
hf

Quelles sont les règles les plus simples ou les plus difficiles à acquérir ?
hf

Quelle région détient la palme de l’orthographe ?
zone

Retrouvez l’intégralité des résultats du Baromètre Voltaire en cliquant sur ce lien :

Baromètre Voltaire


11 réponses à Baromètre Voltaire

  1. Ptitchka dit :

    Merci d’avoir mis en lignes quelques précisions sur votre « méthode ». Malheureusement, elles ne lèvent en rien les doutes qui pouvaient peser sur l’aspect marketing de vos grandes déclarations sur l’orthographe. Votre base de données ne dit rien sur la population française, elle donne des informations sur vos clients. C’est très différent! Vous dites vous mêmes qu’ils doublent chaque année. Car, de fait, vous répondez à un besoin, qui se fait sentir essentiellement chez ceux… qui ont des problèmes d’orthographe! Quand on veut construire des données significatives sur une population, on le fait avec un échantillon statistique pas avec une base clients. Cela ne signifie pas que vos données ne sont pas intéressantes mais prétendre qu’elles indiquent le niveau orthographique de l’ensemble de la population française tient purement et simplement de l’imposture intellectuelle. Mais c’est à coup sûr plus vendeur que « Le niveau des gens qui s’inscrivent au programme Voltaire a baissé de plusieurs points en cinq ans ».

    • Sandrine dit :

      Bonjour, les populations qui sont prises en compte dans cette étude ne sont pas des particuliers qui ont manifesté le souhait de se remettre à niveau, mais dans l’immense majorité des établissements scolaires qui ont fait plancher des promotions entières. D’où la représentativité des statistiques obtenues. Bonne journée.

  2. Ben dit :

    Moi se qui m’étonnes ces que l’Alsace elle est pas dans le top 3

    L’écriture c’est pas dure, y a un correcteur dans internet qui souligne en rouge qu’en c’est faux, et sinon il y a le pare-feu Office.

    Ces ou le test pour se tester ?

    • Sandrine dit :

      Bonjour Ben, méfiez-vous des correcteurs qui laissent passer de nombreuses fautes et qui parfois induisent en erreur. Si vous souhaitez vous remettre à niveau en orthographe, vous pouvez vous inscrire à notre programme d’entraînement en ligne : http://www.projet-voltaire.fr. À bientôt !

    • Josette Taltavull dit :

      C’est pas dur (sans « e ») : c’est « c » (=cela) qui est qualifié, neutre donc reste au masculin.
      Quand c’est faux (= lorsque).
      C’est où (lieu)
      Méfiez-vous du correcteur d’orthographe d’internet qui ne connaît pas l’orthographe grammaticale !!!

      Désolée, je n’ai pas pu résister…..

    • Josette Taltavull dit :

      J’en ai oublié un morceau….

      Ce qui m’étonne, c’est ….
      Elle n’est pas….

  3. yaya dit :

    Toujours pas en ligne ?

  4. Chambaron dit :

    Un peu d’aguichage chez Projet Voltaire ? Le « teasing » ne serait en effet pas de mise…

    Espérons en tout cas qu’au-delà des conclusions anecdotiques ou pittoresques, vous mettrez à disposition l’étude détaillée. Il y a peu de sources fiables sur le sujet, ni ponctuellement, ni en perspective temporelle – ce que devrait vous permettre la durée de votre expérience.

    Bien littérairement,
    Chambaron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *