« jusque chez lui » ou « jusqu’à chez lui » ?

(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE)

Erreur couramment commise

Doit-on dire qu’il a marché « jusque chez lui » ou « jusqu’à chez lui » ?

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

« Jusque » s’élide toujours devant une voyelle.

> jusqu’assez tard, jusqu’à lundi

« Jusque » garde son « e » et ne s’accompagne pas de « à » :

– quand le mot qui suit est une préposition commençant par une consonne : « chez », « dans », « vers »…

> Je l’ai raccompagné jusque chez lui.

– quand le mot qui suit est l’adverbe « bien », « fort », « si » ou « très » modifiant un adverbe de temps ou de lieu (« tôt », « tard », « loin », etc.).

> Il a travaillé jusque très tard.

Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Cas très particulier que celui où la préposition jusque est suivie de l’adverbe aujourd’hui ! Les puristes font valoir que « jusqu’aujourd’hui » est la seule forme recevable, « jusqu’à aujourd’hui » relevant pour eux du pléonasme : le « a » n’est-il pas déjà contenu dans la première syllabe d’aujourd’hui (= à le jour d’hui) ? L’usage, visiblement, n’en a cure et les deux formes s’emploient de plus en plus indifféremment…

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Jusque récemment, on enseignait cette méthode dans toutes les écoles.
  2. Les explorateurs s’enfoncèrent jusque très avant dans les terres.
  3. Votre bon d’achat est valable jusque demain.
  4. Jusqu’à très récemment, cette pratique était encore courante.
  5. On trouve des miettes jusque dans le lit de ce mangeur compulsif.
  6. Laisse-moi te raccompagner jusqu’à chez toi.
  7. Mon chien a vécu jusque dix-sept ans.
  8. Les élèves ont cours jusque vendredi 6 juillet.
  9. Les policiers ont fouillé la maison jusque dans les moindres recoins.
  10. La réunion durera jusque vers 17 heures.

 

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Jusqu’à récemment, on enseignait cette méthode dans toutes les écoles. Les seuls adverbes devant lesquels « jusque » ne s’élide pas sont « bien », « fort », « si » et « très ». « Jusque » doit donc s’élider et être suivi de « à » devant l’adverbe « récemment ».
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : Votre bon d’achat est valable jusqu’à demain. « Demain » ne fait pas partie des adverbes devant lesquels « jusque » s’élide. On écrit donc « jusqu’à demain ».
  4. Faux. Il faut écrire : Jusque très récemment, cette pratique était encore courante. Quand le mot qui suit « jusque » est l’adverbe « très » modifiant un adverbe de temps (ici, « récemment »), « jusque » ne s’élide pas.
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : Laisse-moi te raccompagner jusque chez toi. Suivi d’une préposition commençant par une consonne (ici, « chez »), « jusque » ne s’élide pas.
  7. Faux. Il faut écrire : Mon chien a vécu jusqu’à dix-sept ans. « Jusque » ne garde son « e » que devant une préposition commençant par une consonne ou devant les adverbes « bien », « fort », « si » et « très » modifiant un adverbe de temps ou de lieu.
  8. Faux. Il faut écrire : Les élèves ont cours jusqu’au vendredi 6 juillet. Devant un nom (ici, « vendredi »), «  jusque » perd son « e » et est suivi de « à » (le « au » qu’on trouve ici étant la contraction de « à » + « le »).
  9. Phrase correcte.
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire
Articles liés

Laissez un commentaire
*

Aïe… Je découvre en lisant le massacre que votre formulaire a fait de mon commentaire que vous ignorez certaines finesses de la typographie… Les espaces fines ont été maltraitées…

    Bonjour (oui, c’est toujours plus « correct » de se saluer entre gens bien élevés :-)).
    faux : « qui n’est pas comme il doit être » (par rapport à ce qui est correct, normal).
    incorrect : « qui n’est pas correct », « qui n’est pas conforme aux règles ».
    Sources : Le Robert et Larousse.
    En quoi confondons-nous les deux ?
    Bonne journée.

      Considérons la première phrase à juger : « Jusque récemment, on enseignait cette méthode dans toutes les écoles. »
      Dire qu’elle est fausse signifie que son contraire est vrai (par exemple : cette méthode n’a jamais été enseignée, ou cette méthode n’a pas été enseignée dans toutes les écoles). Dire qu’elle est incorrecte signifie qu’elle comporte une faute, qu’elle est mal formulée, etc. Les deux possibilités sont indépendantes l’une de l’autre.
      Parmi les nombreuses acceptions que donnent tous les dictionnaires, on ne peut pas utiliser n’importe laquelle dans n’importe quelle situation, et aucun dictionnaire ne peut espérer épuiser les conditions de chaque usage. Dans le contexte de didactique de la langue de cette page, la distinction que je viens de décrire me semble cruciale.
      Quant à votre leçon de politesse, je suis de la vieille école d’Internet : je favorise la légèreté – le rôle que jouent dans d’autres contextes les formules de salutation est ici rempli par la mise en forme?; ici, elles ne font qu’alourdir la lecture pour les autres personnes (certains forums les interdisent pour cette raison). Mais, à Rome, fais comme les Romains : je m’efforcerai de suivre votre style à l’avenir sur votre site (je vais donc commencer par encombrer notre autre discussion d’un «?Merci?»). Cependant, quel sens y a-t-il à utiliser, comme vous venez de le faire, une formule qui sert à clore un échange (« Bonne journée ») juste après avoir posé une question??

    Bonjour Dominique, la réponse se trouve dans l’article :
    « Jusque » s’élide toujours devant une voyelle (jusqu’assez tard, jusqu’à lundi…).
    « Jusque » garde son « e » et ne s’accompagne pas de « à » :
    – quand le mot qui suit est une préposition commençant par une consonne : « chez », « dans », « vers »… (Je l’ai raccompagné jusque chez lui.)
    – quand le mot qui suit est l’adverbe « bien », « fort », « si » ou « très » modifiant un adverbe de temps ou de lieu : « tôt », « tard », « loin », etc. (Il a travaillé jusque très tard.).
    Par conséquent, il faut donc dire/écrire : « jusqu’à cent (ou 100) personnes ».
    Bon dimanche

        En fait, j’ai mal lu votre règle. Je crois qu’elle ne traite simplement pas ce cas. Il me semble qu’elle ne permet pas de choisir entre, pour prendre un de vos propres exemples, « jusqu’assez tard » et « jusqu’à assez tard ».

    Bonjour, la marque « Carrefour » n’étant pas un patronyme, il est possible d’écrire « à Carrefour ». Vous avez donc le choix entre « jusqu’à Carrefour » et « jusque chez Carrefour ». Bonne journée.